Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Infantilisation et déviances sexuelles : les nouvelles normes du Marché

Un véritable projet de société

L’infantilisation de la société et la glorification de toutes les déviances – sous prétexte de liberté et d’émancipation des « normes » – ont engendré une nouvelle codification comportementale qui sied tellement au règne du Marché qu’il convient de s’interroger : l’immaturité généralisée est-elle une stratégie marketing ? Voir à ce sujet cette vidéo d’Info Wars sous-titrée en français :

 

 

 

À lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Après la décadence, la guerre.

     

  • N’oublions pas que le marché, par essence, n’a pas de morale : on est donc pas surpris par ce genre de régressions narcissiques.


  • Que tout soit déviant aujourd’hui c’est une chose, par contre, utiliser le mot pédophilie pour une adulte qui a un grain dans la tête, c’est typiquement ce qu’utilise "l’empire", les mots ont un sens et c’est par la destruction de ces mots qu’on en est aussi arrivé là.

    Et vu comme ça reste assez difficile d’avoir une femme, je peux comprendre que le gars n’ait pas d’attirance précise pour le délire de sa copine qu’il laissera certainement tomber tôt ou tard.

    Je pense d’ailleurs qu’on peux se poser des questions sur comment les gens en arrivent là, autrement que par la sexualité, perso je fais parti de ceux qui disent que c’était clairement mieux avant, j’imagine que le fait de n’avoir pas trop de responsabilité à l’époque a beaucoup aidé mais ça peux peut être jouer sur la compréhension de cette pathologie.


  • Vidéo totalement hallucinante. À propos du BDSM, le B signifiant "Bondage" , il me faut vous rappeler que le Bondage n’est qu’une forme américanisée du SHIBARI japonais considéré comme un Art Martial au Japon, et ce depuis plusieurs siècles.

    L’Art du SHIBARI existe en effet depuis le bas Moyen Âge japonais. Évidemment, cet Art a été défiguré par la culture Anglo-Saxonne qui a fait du SHIBARI un acte pornographique , décadent et dégradant. Faites des recherches et comparez donc l’esthétique martiale du SHIBARI au Bondage américain, scabreux et obscène. Vous serez surpris de voir à quel point c’est un truc spartiate au Japon. Le Bondage américain n’a plus rien a voir avec sa forme originelle Nipponne.

    Tout ce que les américains touchent se transforme en merde...

     

    • Surtout le blues et le Jazz.
      Qu est ce qu il faut pas lire comme aneries generalisatrices ...


    • Ne pas confondre Shibari (bondage, ligotage érotique)) qui est apparu au début du XXème au Japon (Kinbaku) et Hojôjustsu ou nawajutsu qui est effectivement un art martial apparu au XVème siècle.


    • Les américains out retouché la plupart des disciplines japonaises...


    • Zorgl,

      J’ignorais qu’il y avait des connaisseurs de cet Art Martial ancestral, le Hojōjutsu, que j’affectionne particulièrement. Le Shibari est la version décorative en quelque sorte, mais il reste l’enfant indéniable de cet Art Martial. Le matériel (Asanawa) est exactement le même et la technique de cordage est restée identique à travers les siècles. Il était d’ailleurs obligatoire de pratiquer le SHIBARI avec un peignoir, donc habillé. C’est comme ça qu’on l’apprend dans les écoles japonaises ( il y a des écoles de SHIBARI au Japon dans divers ateliers d’Art Martiaux, sur Tokyo et Osaka notamment).

      L’apparition de l’Internet a perverti à jamais le SHIBARI en le pornographiant, et l’Amerique a joué un rôle preponderant dans la destruction de cette discipline qui exigeait au départ un entraînement difficile . Comme d’habitude, ils ont tout gâché, ils ont détruit ce qui fut une très belle discipline érotico-martiale.


  • Après on vient nous prétendre que les valeurs occidentales sont en danger ..mais de quelles valeurs occidentales font-ils référence,les valeurs de la décadence ? conchita : ses bras tendus à l’horizontal , ses cheveux longs, sa pose ,sa barbe =une image volontairement christique ou plutôt antichristique ...
    Comme à l’accoutumée , encore des déviances anglo-saxonnes ..
    Quant à l’infantilisation de cette gourde avec son biberon ,sa couche son parc etc..et bien j’y vois surtout de la pédocriminalité déguisée c’est à dire abolir cette infâme crime ...on y voit un bébé ( enfant ) représenté par la femme ,et l’adulte joué par l’homme .Ingénierie sociale...


  • Ca me rappelle une video d’une fille (américaine ou scandinave ?) qui prétendait vouloir être un chat et vivait comme un chat (laitière, faire sa toilette en se léchant, manger dans des gamelles).
    N’empêche au niveau esthétique se prendre pour un bébé et avoir autan de tatouage ça créé un décalage. Sinon, jolie pub pour la pédophilie.


  • Le plus horrible reste encore de vivre avec des gens qui vont vous dire, si vous osez critiquer les déviances : "Il ne faut pas juger", "c’est son choix", "tu es haineux", "c’est son corps", "tu es un macho", "tu es jaloux qu’elle soit heureuse et pas toi", "au moins elle ne fait de mal à personne", etc.

    Et là c’est un cas extrême, mais avec ces gens rien que de parler de l’intérêt du mariage (qui est aliénant ou dépassé comme tout le monde le sait...) vous fait passer pour un moyen-âgeux.


  • La plus drôle des perversions, c’est quand même les musulmans qui se rallient au progressisme radical pour défendre le port du voile intégral au nom du féminisme et du droit à la différence.

     

  • Ce qui est fascinant, c’est que ces gens sont fiers de leur dégénérescence au lieu d’en éprouver de la honte. Exactement comme les trentenaires adeptes de "Pokemon go", terriblement fiers de faire part de leur "passion" face aux caméras des journalistes. Ces gens n’ont aucune notion de dignité et d’honneur.

     

    • Différence psychose/névrose : Le psychotique ne se rend pas compte de son état. Pour la fille et le vieux/fillette, c est de la pathologie lourde.


    • Les trentenaires adeptes de "Pokemon go" sont victimes et non coupables, ils incarnent une génération désenchantée : pas de perspectives, peu d’espoir, crise économique perpétuelle, environnement hostile et anxiogène... le maintien dans l’imaginaire de l’enfance peut se comprendre. Que voulez-vous, c’est la démocratie !!


    • @ Brnard, vous avez totalement raison, d’ailleurs je me maintiens moi même dans un imaginaire enfantin via mes passions (quoique moins ridicules et débouchant actuellement sur quelque chose de sérieux), seulement je n’irais jamais le crier sur les toits. Je trouve ça peu honorable. Alors des trucs aussi honteux que Pokemon Go.. !


  • #1544214

    Toutes ces publicités qui consistent à mettre en scène des enfants qui "éduquent" leurs parents...

     

    • Très bonne remarque. Publicités mais aussi dans beaucoup de films où dorénavant les enfants sont presque systématiquement mis en scène comme étant émotionnellement plus matures que leurs parents, plus rationnels...l’implacable logique moderne (j’ironise) qui voudrait que le jeune immature sans expérience de la vie soit plus mature, expérimenté et sage que l’adulte...
      On remarquera aussi que presque jamais l’homme mature est de nos jours représenté en tant que héros viril dans les films, et quand il l’est encore souvent il est le protecteur non pas d’une femme adulte mais d’une enfant prépubère...et notez cette subtile propagande pro-pédophile dans le dernier film d’Hollywood "Nice guys"...


    • La campagne de pub ( ontemanipule.fr ) sur skyrock contre le " complotisme " , ce sont les enfants qui mettent en garde les parents .


  • #1544223

    Ben, ils ont tous l’accent américain. ... ^^ Déjà, au départ, ils sont pas gâtés intellectuellement


  • pousse-t-elle le mimétisme bébéphile jusqu’à faire caca dans ses langes, le petit monstre ? En ce cas, il s’agit de scatophilie qui est une déviance répugnante réservée très souvent aux poètes décadents et à certains ministres. Un seul mot servira à qualifier cette vidéo : navrant.

     

  • La fameuse expression : "Plus je regarde les hommes, plus j’aime mon chien" est toujours d’actualité lorsqu’on voit tout ce qui nous entoure.......

     

  • Conseil de lecture : les brillantes analyses et intuitions de Chrisopher Lasch dans La Culture du Narcissisme, la vie américaine à un âge de déclin des espérances (1979).


  • c’est quoi un adulte ?

     

    • L’adulte c’est l’inverse d’un enfant. Dans un monde normal non corrompu l’adulte est chez les animaux dits supérieurs, y compris l’homme, l’individu qui a atteint sur le plan biologique et mental (émotionnel et cognitif) un degré de maturité le rendant apte à la reproduction et autonome sur le plan économique (capable de subvenir à ses besoins en collaboration avec ses congénères chez les créatures sociales). Chez les animaux supérieurs il n’y a pas toujours une synchronicité entre la maturité sexuelle et mentale et c’est pour cette raison qu’entre le moment un animal est potentiellement apte à se reproduire et le moment il va effectivement s’engager dans des comportements de reproduction il y a un délai (délait que cherche à abolir les pédophiles en banalisant la sexualité dès qu’apparaissent les premiers de maturation sexuelle et même avant...)
      Le bien être émotionnel de l’adulte, son sens de la sécurité ne dépend plus de ses parents. Face à l’adversité, à des situations contrariantes il est capable de maintenir un degré fonctionnel de stabilité émotionnelle...il contrôle ses pulsions et envies soit plus les sublimer soit pour les remettre à plus tard à un moment plus adapté... L’adulte est aussi celui qui contrairement à l’enfant n’est plus dans une logique de recevoir sans rien donner en contre-partie, il a le sens de la réciprocité, il reçoit et donne aussi et parfois plus qu’il ne reçoit (ce point là commence à apparaître dès l’enfance chez l’humain mais atteint son plein développement qu’à l’âge adulte)
      L’adulte chez l’homme est celui qui a le sens de l’humilité, il a conscience de sa finitude et ne se considère pas comme le centre de l’univers mais comme une partie de ce dernier...l’adulte est celui qui a aussi le sens du sacrifice, face à un danger il est capable de faire barrage à ce dernier au prix de sa vie pour protéger autrui, l’enfant lui se cache derrière les adultes pour être protégé...enfin bref ce qui caractérise l’adulte normal c’est exactement l’inverse de l’adulte dysfonctionnel des sociétés occidentales.


    • Un adulte c’est un être qui transmet des valeurs.


    • @ goy pride, bravo pour cette intelligente définition. L’adulte peut "remettre à plus tard", soit la fameuse résistance à la frustration qui fait partout tellement défaut.
      Pourquoi prenez-vous un pseudo anglo-saxon (comme tant d’autres ici) ? Certes le jeu de mot constituerait un défi de traduction, mais rien que d’amusant pour vous.


    • un adulte ? Vous regardez ceux qui vous entourent et ensuite vous vous dites :
      un adulte c’est tout le contraire !
      Un adulte ? celui qui n’est pas enrôlé dans cette société de loisirs et qui prend un large temps de sa vie à s’instruire, réfléchir et essaie de comprendre le monde dégénéré dans lequel il vit.
      un adulte ? aujourd’hui ?
      C’est un enfant qui a grandi..mais seulement physiquement.
      Pour ma part je ne vois que des gamins autour de moi .....


    • Non, un adulte c’est seulement quelqu’un qui à la différence d’un enfant est plus près de sa mort, c’est tout.

      Et on ne reste un être humain que dans la mesure où on reste l’enfant qu’on a été.
      Ceŭ qui deviennent "adulte" c’est simplement qu’ils sont devenus des pantins, desséchés, ne s’interessant plus à rien, sinon à ce que la société leur dit de faire, des robots plus capables de se rendre compte des choses et vivant dans un décor de carton-pâte.


    • Un adulte est quelqu’un qui assume ses responsabilités, qui sait faire la différence entre le beau et le laid, le juste et l’injuste, le vrai et le faux.


  • Je pense juste qu’elle veut faire des "vues" sur youtube.

     

  • Vivement que ce monde s’écroule, histoire de repartir sur de bonnes bases. Il y a déjà 20 ans je téléchargeais sur kazaa et emule, et j’en ai vu des merdes, pédophilie zoophilie nécrophilie c’était open-bar mais c’était toujours caché, un zip "les simpson" ou le dernier screener à la mode, mais là il ne se cache même plus, pire ils trouvent des soutiens de pseudo communautés scientifiques, alors oui vivement que tout s’écroule.


  • Pourquoi on s’intéresse à tout ça ? Ca me dépasse,
    Au lieu de discuter de la vie quotidienne, de ce à quoi nous sommes confrontés.

    Et puis quand à faire de la culture, autant qu’elle porte le message du peuple, le plus noble qu’il soit.

     

    • parce qu’à la fin de la vidéo, on évoque l’histoire d’une jeune femme "obèse" qui a demandé à devenir aveugle - littéralement - pour "changer d’approche sur le monde"..
      ça a été "validé" par un psychiatre, donc c’est légal....
      moi qui suis un dur, ça m’a choqué !
      Geof’, communiste 2.0 belge


  • Hahaha, mais quand Infowars parlera des souffrances des enfants de Palestine ? On pourrait éventuellement penser qu’ils ne font pas partie du mouvement néocon lorsqu’ils s’intéresseront à autre chose que les déviances gauchistes et islamistes, lorsqu’ils aborderont les sujets "qui fâchent"...

     

    • Tout dans ce monde ne se résume pas à la Palestine.


    • On se demande bien pourquoi tu veux qu’ils parlent des enfants palestiniens, et pas des enfants congolais, somaliens ou gabonais...


    • Alex Jones fait parti de la dissidence contrôlée. 80% de ce qu’il raconte est vrai mais on sent un net biais pour la communauté organisée. Il est marié à une élue et une bonne partie de son personnel est aussi membre de la communauté organisée. Regardez l’entrevue qu’il a fait avec David Duke. Ça va vous sauter en plein visage. Cette entrevue a été retirée du site de Jones dans les heures qui l’ont suivi. Elle est cependant toujours disponible grâce à des internautes qui l’ont relayée.

      USraHell investit actuellement des dizaines de millions pour troller le net et Jones est un pion parmi tant d’autres. Next News Network et Rebel Media sont d’autre exemples. On a aussi recruté des figures médiatiques juives ayant un certain charisme comme Ben Shapiro et Milo Yannopoulos (gay et juif) pour faire la promotion de l’anti-Islam et de la démonisation des Palestiniens qu’on associe à des terroristes.

      Le travail de sape de l’état voyou marche à fond de train. La technique est toujours la même, mélanger des vérités que reconnait la dissidence avec des mensonges pro-USraHell.


  • Quel monde de merde. Ca me déprime vraiment.


  • Les névroses élevées au rang de la normalité et la normalité,(être normalement constitué) rabaissé au rang de réactionnaire, c’est le monde occidental d’aujourd’hui où tout est inversé, la pathologie, handicap, névroses, vices, c’est la norme émancipatrice (alors qu’elle enferme et emprisonne en fait), souvenons nous de la chanson "je ne suis pas parisienne, ça me gêne, ça me gêne..."


  • Tout le monde est infantilisé : cérémonies de deuil pleurnichardes, accolades affectueuses injustifiées entre inconnus après chaque tragédie, nounours-souvenirs, déculturation quasi-complète, avertissements, sanctions, surveillance, allocations...
    Populations nourrissonnes accros au biberon idéologique parce qu’il contient du vrai sucre (petits avantages divers, mesurés chichement).
    Quant à cette fille, elle cherche à ce qu’on clique sur sa vidéo, ça lui rapporte des gros sous.
    Qui bosse pour nourrir cette tête à claques (certes au corps très bien fait) ? N’avale-t-elle que lait et bouillies ? Faut-il la transporter à bras comme une infirme à chaque déplacement ? A-t-elle sa poussette spécial monstre ?
    Ne vous déprimez pas, les pornocrates derrière cette vidéo se moquent de nous.
    Entendu hier soir sur Skyrock une émission complètement porno destinée aux adolescents, animée par deux méchants idiots misogynes et une révoltante imbécile (elle trahit la féminité, que ses deux comparses haïssent - et sert de caution), laissant la parole à tous les maniaques, crapules et pervers qui se donnent la peine d’appeler, afin d’inciter la jeunesse abêtie ou naturellement bête à tomber dans leurs sales pattes.
    Ce genre d’émission n’est pas admissible.


  • En tout cas l’infantilisation des esprits est clairement prégnante dans TOUS les merdias, à commencer par les réseaux sociaux !!

    En effet, combien de fois fait-on, dans les articles qu’on lit, dans les tweets et compagnie, appel à la raison, à la prise de recul, à la contextualisation de l’information ? Très, trop rarement...en réalité, tout n’est que compassionnel, émotionnel, pathos, sans la moindre réflexion...

    Et ce lavage de cerveau, aussi consternant soit-il, est malheureusement déjà entré dans les esprits... Il suffit, par exemple de lire un article de mauvais traitements à animaux (non pas que ceux-ci soient acceptables !) pour voir proliférer des commentaires rabiques appelant à la mort ou la torture du coupable, ou encore pour dire que les animaux valent mieux que nous, etc.

    Il est particulièrement consternant de voir à quel point cette opération d’abrutissement et d’infantilisation des esprits est efficace au sein de la masse de la population, le recul, la mesure et l’esprit critique se faisant hélas si rares...sans parler de la capacité à saisir les nuances, étouffée par un tsunami de manichéisme grossier...


  • Je reviens de Thaïlande et en est vraiment revenu, un ami m’y avait entraîné pourrais je dire, sont très en avance là bas aussi....dans les fantaisies singulières, ladyboys.... Un français qui vit là bas depuis 17 ans me disait avoir retrouvé une libido de 20 ans ! J’ai refusé sa "merveilleuse" invitation d’aller visiter les jeunettes....fin de conversation dont par ailleurs il me disait manquer.....c’est ennuyeux, n’est il pas, cette maison de retraite sexuelle émergente !


  • Le jour ou la tendance sera d’e...... les mouches, tous les bobos et les dégénérés se délecteront de la démarche .... quand aux pauvres insectes ?!....


  • #1544723
    le 29/08/2016 par TaTaYoYo-Qu’est-ce qui se cache sous ton grand chapeau ?
    Infantilisation et déviances sexuelles : les nouvelles normes du (...)

    La jeune "catin" dans son landau, c’est un jeu, elle pousse le côté femme-enfant à son paroxysme. Certains s’y retrouvent comme ça, pourquoi pas. Par contre le gros ’Robert’ qui a plaqué femme et enfants au milieu de sa vie pour devenir une petite fille, horrible !


  • #1544728

    Qui se souvient du Club dorothée dans les anéées 80-90. Dansleur sitcom "Pas de Pitié pou les Coissants", ça ne volait pas plus haut...

     

  • Je crois que c’est bien plus pervers que ça et que c’est elle qui domine son mec. Il accepte de la suivre dans son délire scato parce qu’elle est mignonne et le possède par ses sens.
    Elle le tient dans le rôle d’attentiste obsédé sexuel prêt à se réduire publiquement sur le web, contre l’inavouable faussement secrète subjugation des coïts qu’il peut avoir et encore espérer avec elle.


  • A ce train là, dans le meilleurs des cas, dans 30 ans les familles normales seront considérées comme l’on considéré les amish aujourd’hui. Obligés de vivre en dehors de la société pour protéger leurs enfants, et considérés par le reste comme ultra-réac...

    Avoir une famille nombreuse pour un jeune couple est déjà tacitement considéré « criminel » dans nos sociétés...


  • L’infantilisation ? Et si le Vivant vous dit que l’ensemble de la population française actuelle ne dépasse pas l’âge vibratoire de trois ans, quelle interprétation feriez-vous de cette information... ? Pas grand-chose, le masque sociétal donnant toujours raison à sa folie, la réplique parfaite pour justifier ses propres manques, jusqu’à ce que la douleur ne soit un jour trop difficile à supporter... et là c’est le drame puisque la société n’apporte jamais de réponse sur le fond...

    La société n’autorise aucune éducation réelle qui permet le développement de l’humain en tenant compte du niveau de son âme dans la hiérarchie du Temps, qui donne à cet humain une autre couleur que celle de sa peau, parfaitement nommable et totalement ignorée par la raison sociétale, comme l’ensemble du Vivant d’ailleurs. Par contre niveau merde, là c’est du top niveau, cette société n’engendrant que maladie et chaos, le désordre étant la clef de son succès et l’amour (Lumière de l’âme) sa quête éternelle...

    Le conditionnement (rupture avec les Lois naturelles) voulut par la civilisation (esclavagisme), n’en déplaise aux amoureux du ’’patriarcat ancestral’’, est responsable de la dérive actuelle : l’infantilisme... A partir du moment où un individu est bloqué à 7 forces de l’esprit, cela suppose qu’il pourrit dans son jus, le passage à d’autres forces n’étant normalement que la suite d’une évolution des différentes mutations naturelles du corps humain en rapport avec le niveau (la ’’grandeur’’) de l’âme. Mutations qui permettent à terme l’expression de cette âme sur la Terre : la Conscience Intégrée. Ces mutations ne pouvant se faire évidemment au sein de la société qui n’a jamais rien eu d’humain et qui empêche volontairement la maturité de l’être.

    Alors, le bipède social coupé de son rapport au ’’Ciel’’ et à la Terre, prisonnier de sa boîte noire, confond misérablement l’effet du contact à la réelle relation...


  • Les vidéo de Paul Joseph Watson sont vraiment pas mal. Ceci dit c’est quelqu’un qui semble plutôt islamophobe et dans le "choc des civilisations", il faut le savoir.


  • J’aime bien le "elle s’est faite abuser étant enfant". C’est drôle, j’ai du entendre ça pas loin de dix fois venant de "jeunes filles". Suis-je le seul ? y en a t-il d’autres ici qui comme moi, ont fini par se gausser en entendant ce genre de complainte mythomane ?

     

    • J’ai fais des études de graphiste et nous avions des cours d’art contemporain où nous devions faire des créations et les présenter à la classe. Un jour, une fille est venue présenter son oeuvre ; une large toile (2 mètres sur 1.5 mètre) sur laquelle elle avait peint des rayures de couleur différentes au rouleau. On passait du cyan, au magenta, au jaune et à d’autres couleurs que vous trouverez directement en tube (visiblement l’idée de réaliser un mélange entre deux coloris lui avait été trop éprouvant).

      Sa fainéantise et son absence totale de travail crevait les yeux, mais nous sommes bien en art contemporain. Du coup la voilà qui se lance dans l’explication de son oeuvre (en réalité la seule partie importante dans ce genre de cours). Elle commença à expliquer qu’en temps qu’éducatrice dans un centre aéré, elle avait eu pour cas un enfant qui était abusé sexuellement. Elle commença à nous peindre un tableau misérabiliste de sa situation, puis a expliquer en pleurant qu’elle avait peint sa toile en se laissant guider par ce qu’elle ressentait en pensant à ce pauvre petit garçon.

      Aujourd’hui cela me fait rire, mais à l’époque je me souviens avoir été assez scandalisé par ces méthodes. Et bien figurez-vous que ce chantage affectif fonctionna totalement sur la prof qui lui mis une excellente note.

      L’ambiance de ces cours et de ces présentations d’oeuvre était devenu au fil de l’année de plus en plus irréaliste. Les demoiselles (en large majorité dans la classe) ou devrais-je dire, les petites filles, se complaisaient à apporter leur "créations" bâclées et peu créatives en les légitimant comme s’il s’agissait d’une séance chez le psy. On a eu droit à la grosse ayant réalisé un plâtre de son corps des seins jusqu’au vagin, à l’hystérique lesbienne ayant fait un dessin pour dénoncer les clichers sur les homosexuels dans notre société qui leur est, bien sûre, si hostile. Cela se terminait pratiquement à chaque fois par une séance de larme.

      Elles avaient vite compris "le truc". Il suffisait de chialer un bon coup, de parler de sensibilité personnelle, affective, de traumatisme et c’était la réussite assurée.

      Je garde de ces cours un mépris souverain pour l’art contemporain, ainsi qu’un grand doute sur la capacité de la femme à comprendre quoi que ce soit à l’art. Donc plutôt formateur.


    • Très instructif commentaire Gloups !


  • Nous sommes tous des âmes spirituelles confrontées aux sirènes de la matière.
    À chacun de choisir sa vie et sa voie :
    - soit celle qui mène vers le Très-Haut,
    - soit celle qui mène vers le Très-Bas.
    En haut, c’est le Soleil, l’Amour Pur, le Divin...
    En bas, c’est tout ce que l’Empire nous propose.


  • Et dire que ma mère à son âge avait 7 enfants...vous imaginez cette femme élever des enfants ? Quelle horreur....

     

    • Non, et elle n’en fera sûrement pas, heureusement, d’ailleurs. Les dégénérés, les gauchistes, tous les tarés produits par la mondialisation sont ceux par qui nous sommes en dépression démographique en Europe. Je ne peux m’empêcher de croire que nous vivons une sélection darwinienne à l’échelle d’un continent et que, débarrassés de ces poids morts et de ces boulets civilisationnels qui ne sauront ni se reproduire ni transmettre un quelconque héritage, nous pourrons décoller du fond.


  • Je preconise à cette société de fou les arts martiaux, les litterature ancienne, la créativité artistique de qualité ou le bricolage ainsi que la parole du Christ car lui seul peut tous nous sauver.


Commentaires suivants