Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Interdiction aux moins de 18 ans : Audrey Azoulay assouplit le régime

Audrey Azoulay, le nouveau ministre de la Culture, a lancé sa première réforme. Elle concerne les dispositions réglementaires relatives aux conditions d’interdiction des œuvres cinématographiques aux moins de 18 ans.

 

Après les victoires en justice d’une association proche des milieux catholiques traditionalistes contre des films comme La Vie d’Adèle ou Love, les textes seront modifiés pour «  conforter   » le visa du ministère de la Culture, lequel suit la plupart du temps les avis de la commission du CNC chargée d’établir les classifications.

L’enjeu économique est important pour la filière. Lorsqu’un film est interdit aux moins de 18 ans, il a peu de chances de passer en salle et est soumis à des règles strictes de passage à la télé ou de mise à disposition en vidéo à la demande. Or certains films d’abord interdits aux moins de 12 ans comme La Vie d’Adèle et aux moins de 16 ans comme Love se retrouvent interdits aux moins de 18 ans après des recours juridiques.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Un ministère qui s’implique dans la culture pornographique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • des la premiere semaine le premier dossier sur lequel madame a travaillé est l acces de la pornographiçe au plus grand nombre...
    a part cela les protocoles des sages de sion sont un faux et l antisemitisme augmente par le plus grand des hasard...


  • si ils continuent à assouplir c’est du porno qui va remplacer les dessins animés des enfants le matin
    bande de saloperies !!

     

  • Avec Valls “petit zizi”, ils pourront se recycler dans le porno.


  • La morale ?
    Oui mais ça coute de la thune !
    Ah ben alors ok.


  • Avec un gouvernement de repris de justice et de déviants on peut s’attendre à tout...bientôt la pornographie sera une matière enseignée dès le primaire.
    Pourrir la jeunesse c’est pourrir l’avenir, ça en dit long sur le monde qu’ils nous préparent ces tordus.

     

  • Si ça ne tenait qu’à moi j’interdirai les écrans en dessous de 12 ans, c’est incroyable comment les enfants sont attirés, même les adultes, tous attirés par les écrans, maintenant à savoir ce que ces écrans transmettent comme images, quelles sont les répercutions de ces mêmes images sur l’inconscient et qui impose ces images ? y a de quoi se poser des questions.


  • la logique libéro-sociétale poursuit sa fonction d’anéantissement, le casting est parfait...


  • ben voyons ! et bientot les "exploits" de Jackie et Michel diffusés dans les classes maternelle ? la ministre fait passer le bizness de l’industrie pornographique avant la protection de l’enfance.


  • Ca me parait essentiel en effet !


  • "La nouvelle rédaction de l’article en question : l’interdiction aux moins de 18 ans reposerait désormais sur la présence dans le film, «  sans justification de caractère esthétique  » de «  scènes de sexe ou de grande violence  »"
    Les juges administratifs, déjà valeureux supporters du poppers, vont donc devenir juges de l’esthétique, du beau et de l’art du film de cul destiné aux enfants et adolescents.
    Déjà que juger en droit était compliqué pour beaucoup, là ils vont pouvoir carrément juger selon leurs goûts en matière de perversion sexuelle. Le pied ! Leurs syndicats vont-ils se mobiliser contre ?
    Pas sûr ... Pourtant cela implique qu’à brève échéance, les juges administratifs soient, très officiellement cette fois, tous sélectionnés et promus selon leurs bons goûts sexuels et leur intérêt pour le bon épanouissement des enfants et adolescents, s’ils ne l’ont pas déjà été en prévision de ce projet d’élargissement de compétences.
    En appel, les psychiatres seront appelés en expert pour dire que les goûts pornographiques des premiers juges ne peuvent pas de heurter "gravement" la sensibilité d’un jeune téléspectateur, car de tels cas de grande perturbation devant le beau ne peuvent être que pathologiques et préexistants, sont susceptibles donc de surgir devant n’importe qu’elle autre belle oeuvre, et sont causés par une éducation artistique inappropriée et défaillante que le film pourra justement combler par son caractère esthétique bienfaisant, etc ...
    Les traitements de pornographie artistique seront alors remboursés par la sécu, avant d’être administrés préventivement dès l’entrée en maternelle, accompagnant utilement les informations sur la masturbation selon le plan de l’OMS. Le meilleur des mondes est pour bientôt.


  • La vie d’adèle et sa scène pornographique qu’on trouve sur les sites pornos car c’est du niveau de ce qu’on trouve là bas, seulement interdit aux moins de 12 ans en première instance ? A la limite -16 ans mais -12 ?

    Le système est cassé, faut le jeter.


  • Elle vient de débarquer et nous parle de films de cul... Le palais de l’Élysée : la perversité sexuelle et la guerre avec beaucoup de sang ! Des obsessions.


  • On arrête le progrès !


  • Par contre on interdit la pipe sur les affiches de Jacques Tati :)


Commentaires suivants