Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Islam de France ou Islam en France ? Un débat récurrent

« Devenons le changement que nous souhaitons voir dans le Monde » Gandhi

Encore une fois les musulmans à leur corps défendant sont invités dans le débat qui fait rage partout dans le monde que faire de ces musulmans pris dans leur globalité et qui posent problème à l’occident. Manipulés en tout sens, ils sont victimes de manipulations des puissances des ténèbres, qui les font représenter par un Islam sanguinaire qui leur donne toutes les légitimités au nom de la responsabilité collective de faire des musulmans des parias. En effet et pour ne prendre que l’exemple de la France, la menace terroriste et une campagne électorale qui a fait du maillot de bain intégral musulman ou « burkini », un des principaux sujet de débats en France.

 

Exit les vrais problèmes de la France, une croissance nulle, une dette qui explose à près de 2 000 milliards d’euros soit près de 95% [du PIB, NDLR], un déficit qui dépasse les 3% des critères de Maastricht, des dividendes pour les patrons du CAC 40 à près de 6 000 euros par jour contre une moyenne de 47 euros/jour pour le citoyen lambda qui sue sang et eau (140 fois plus). Dit autrement, le patron du CAQ 40 gagne en trois jours le gain annuel du citoyen Lambda. Curieusement ce n’est pas cela qui est débattu mais l’Islam, les migrations, la menace terroriste. Même les Nations unies ont défendu le droit à porter le burkini.

Une véritable logorrhée journaliste et du même coup à une anamnèse où tout le « politiquement incorrect » a refait surface, transcendant les clivages partisans, et a permis du même coup de saisir la réalité du vivre-ensemble en France s’agissant des Français assignés chaque fois à faire mea culpa pour des fautes commises par d’autres Français. Cette boîte de Pandore que l’on découvre n’est en fait que la traduction brutale d’un lent travail de sape de tout ce qui aurait pu constituer justement le ciment du vivre ensemble à l’ombre des lois de la République.

On croit aussi à tort que les instigateurs sont les Finkielkraut, Bruckner, BHL, et autres Zemmour, Houellebecq, qui dressent les Français contre d’autres Français de confession ou de culture musulmane, allant même jusqu’à prédire une France islamisée en 2022 à moins que, comme il est fortement suggéré, de procéder sans tarder à une « Reconquista ». En déportant les cinq millions de musulmans Mutatis mutandis, les Musulmans du XXIe siècle risquent de vivre les mêmes affres que les juifs au XXe siècle.

 

Les dérives entretenues : les musulmans et les futures nuits de cristal

Le New York Times a compilé plus de mille témoignages recensant la souffrance quotidienne des femmes musulmanes en Europe, plus particulièrement en Belgique et en France. Plus d’un millier de femmes ont répondu, « de France, de Belgique et d’ailleurs », faisant part de leur détresse et des discriminations quotidiennes dont elles font l’objet parce qu’elles sont musulmanes – voilées ou non. : « Peur un jour de porter une lune jaune sur mes habits ».
Charlotte étudiante de 23 ans à Toulouse explique ainsi : « On m’insulte, me crache dessus (littéralement) tous les jours dans le métro, le bus, mon école. Pourtant, je n’ai jamais insulté, frappé quelqu’un. Non, je suis juste musulmane. Je pense sérieusement partir vivre ailleurs, où le regard des autres ne me fera plus pleurer chaque soir dans mon lit. J’ai peur un jour de porter une lune jaune sur mes habits, comme l’étoile de David pour les Juifs (…) »
Pour Assia Boukhelifa, 22 ans, étudiante en sciences politiques à Lille. « Je trouve fou que les Français ont l’air de découvrir l’islam et nous parlent encore d’intégration alors qu’on en est aujourd’hui à la 3e voire 4e génération de Maghrébins musulmans en France » [1]. »

 

Qui est Jean-Pierre Chevènement ?

Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour mettre en place un Islam de France, est un homme politique connu pour ses idées et qui les assume. C’est lui le fameux créateur d’une sentence qui résume la condition d’un ministre : « Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ». C’est à notre connaissance le seul homme politique à démissionner de son poste de ministre au nom de ses idées, notamment sur la guerre contre l’Irak dans le sillage de Georges Bush père, alors qu’il était ministre la Défense. On dit que c’est l’ami des Arabes mais avant tout un patriote ou un nationaliste qui a une haute idée de son pays, bref un de Gaulle de gauche, sauf qu’à force de vouloir toujours donner des leçons aux autres, il indispose ses amis qui croient reconnaître dans ses propos les injonctions coloniales.

Joseph Confavreux a analysé le pourquoi de l’acceptation par Jean Pierre Chevènement de diriger une instance qui doit réfléchir sur ce que devrait être l’islam de France. Nous l’écoutons :

« Entre ses propos sur la “nationalité disparue” à Saint-Denis et ceux appelant les musulmans à la “discrétion”, le choix de Jean-Pierre Chevènement pour prendre la tête de la Fondation pour l’islam de France s’avère de plus en plus inquiétant. (…) semble inapte à se départir d’une vision au mieux paternaliste et autoritaire, au pire essentialiste et rigoriste, vis-à-vis des musulmans. (…) Le député et maire de Belfort est alors connu pour s’intéresser à la culture arabo-musulmane et avoir précocement installé dans sa ville, au milieu des années 1980, un Centre des cultures méditerranéennes, inauguré en grande pompe par Jacques Berque, titulaire de la chaire d’histoire sociale de l’islam contemporain au Collège de France de 1956 à 1981. Nous devrons parvenir à trouver les modalités pratiques de nos rapports, ce qui suppose l’existence d’un interlocuteur légitime, ou du moins considéré comme tel par le plus grand nombre. (…) Il nous faudra trouver aussi réponse à la question des lieux du culte musulman. Les religions dont l’implantation en France est ancienne disposent d’un patrimoine immobilier conforme aux exigences de leur liturgie. Tel n’est pas le cas de l’islam. Il n’est pas décent que des musulmans soient contraints de se réunir pour prier dans des lieux incompatibles avec leur dévotion. Je sais les difficultés juridiques qui entravent en ce domaine l’intervention de l’État. » [2]

Progressivement, conclut l’auteur, il y eut un glissement vers le souverainisme et au lieu d’accompagner l’Islam pour qu’il devienne gallican, pour reprendre l’expression de Jacques Berque, Jean-Pierre Chevènement est donc devenu une figure centrale d’un républicanisme teinté de nationalisme, qui a irrigué aussi bien à gauche qu’à droite, en s’enfermant dans une conception exagérée des menaces religieuses et identitaires et une obsession. » [3]

 

La vraie place de l’Islam en France

On dit qu’il y a près de 5 millions de personnes nées musulmanes pratiquantes à des degrés divers ou non pratiquantes, pour la majorité nées en France et à ce titre qui devraient être des Français à part entière au nom du droit du sol. Il est vrai que la France traverse actuellement une crise sociale, économique importante. Les hommes politiques jouent avec le feu en attisant les tensions. La malheureuse affaire du burkini a été amplifiée par des médias partiaux qui jettent de l’huile sur le feu et qui ne font parler que ceux qui diabolisent l’islam.

Gilles Devers écrit à ce propos que l’on invente rien :

« “Islam de France”, c’est un concept sarkozyste, que l’on retrouve logiquement dans les bagages de ce soldeur de la Gauche qu’est Hollande, comme c’était écrit dès 2012. (…) Ah oui un Islam Bleu-Blanc-Rouge ? Avec un gouvernement qui organise un culte dans un pays qui professe la séparation de l’État et des cultes, faites-moi rire… Dans le bazar actuel, où l’excité du burkini veut changer la Constitution de 1958 pour régler la vie des plages, le discours d’un Cazeneuve devient presque un bienfait. (…) c’est la même logique, la même volonté de domination : à coups de bâton ou avec de gentilles lois, il faut mater le muslim ». [4]

Gilles Devers pointe le vrai problème, peut-on être citoyen français et avoir sa propre religion sans que cela ne pose problème :

« C’est la vraie ligne de fracture : êtes-vous capable de considérer ou non une personne parce qu’elle est musulmane et qu’elle a donc une vie spirituelle autonome ? De droite ou de gauche, Juppé compris – qui nous fait le coup de la charte – incapables de comprendre le monde tel qu’il est. Sur ce point, je ne peux que déplorer de voir le staff dirigeant français de l’Islam courir comme une dernière bouée de secours au service de ce colonialisme sans fin… Les musulmans incapables de s’organiser par eux-mêmeq ? Seul l’air des préfectures serait-il bon pour l’avenir de l’Islam ? Qui les connaît quand ils vont dans les quartiers ? Y vont-ils ? » (3)

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

 

L’islam et l’enjeu oligarchique sur Kontre Kulture

Le débat sur l’islam, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1560011

    j’ai pas besoin que Marine, Sarkozy ou Hollande me disent comment je dois être comme musulman. Donc de ma part c’est plutôt "comme disait mon directeur de publication"

     

    • Marine ne prétend pas, contrairement aux deux autres, te dire comment tu dois être comme musulman. Elle se moque - et les Français aussi - de savoir si tu pries Allah ou Vishnou. Tout ce qu’elle veut, c’est que l’expression de ta foi n’empiète pas sur celle des autres et reste discrète, privée, invisible dans l’espace public. Je pense que ce n’est pas trop demander que de demander à l’islam ce qu’on a demandé au christianisme qui a pourtant fait 1 500 ans d’histoire de France.


    • #1560130

      Titus
      les musulmans sont attachés à la France d"avant mai 68. la vrai France si j’ose dire.ce qu’elle est devenue ne choque personne , c’est grave comme constat.


    • Le problème, voyez-vous, c’est que c’est pas la France qui est laïque... mais la République.
      Alors Islam de France... ou en France... ça n’a pas de sens.


    • @lasieste



      Titus les musulmans sont attachés à la France d"avant mai 68.




      D’accord, mais on ne peut pas remonter le temps et en attendant on vit dans la France de 2016 avec les sionistes au pouvoir et un projet malsain de division de la nation française. Alors les Français de confession musulmane doivent tâcher de respecter la laïcité en n’affichant pas, de manière ostentatoire, sur la place publique leurs convictions religieuses qui sont d’ordre privé.

      Encore une fois, tout le monde se moque de savoir qui tu pries, mais on n’a pas envie de revivre un épisode de guerre de religion dont les bénéficiaires ne seraient ni chrétiens ni musulmans, il faut le comprendre. Donc ne donnez pas le bâton pour vous faire battre. Soyez plus malins.


  • #1560029

    Les Français n’accepteront jamais la présence visible de l’islam sur leur sol ! De plus, la plupart des musulmans font tout pour se démarquer des autres Français : mœurs différentes, prénoms étrangers, halal etc. Il ne faut pas s’étonner du retour de bâton ! Mais ces problèmes ne datent pas d’hier : dans les années 80, l’ambiance était déjà délétère dans nombre de quartiers...finalement, il n’est même pas besoin de Zemmour, Finkielkraut et cie pour faire monter la mayonnaise, cela se fait tout seul...

     

    • Déjà porter le voile à l’école où la burka dans un supermarché cela en dit long sur la mentalité et la pratique fondamentaliste de certains individus.
      C’est carrément pisser sur nos valeurs et notre culture et ça peut importe la personne qu’elle soit musulman respectant la France ou simple badot qui dirait le contraire c’est se voiler la face et nier les faits.
      De toute façon faire des blagues sur les belges ou les chinois ça fait rire tout le monde à la télé comme en petit comité et personne ne crient aux racismes pour autant avec la bave aux lèvres.
      Par contre vous dites ou parler de musulmans là tout de suite c’est une autre histoire :
      - la personne se met en position défensive
      - les traits tirés avec la glotte qui se serre
      - se met en observation à la moindre syllabe qui sortirait de la bouche de la personne en face
      - et joue sur les mots

      C’est hallucinant comment la manipulation a bien opéré dans les esprits des masses, c’est même affligeant les limites de certains à se poser les bonnes questions.


    • "Les Français n’accepteront jamais...", "...la plupart des musulmans font tout pour...",

      Un peu présomptueux comme discours non ?


    • Vous êtes conscient que dire "Islam de France" (pour une fois qu’on pense à elle, youpi !) c’est mieux pour faire monter la sauce patriotique que "Islam de la République".
      En fait, ce qu’ils veulent en réalité c’est... "un Islam de la République".


  • #1560032

    La France n’a pas besoin de prescriptions judaïques arabisées , elle a besoin du " plus grand commandement " exprimé dans Mathieu 22 . C’est au christianisme de reprendre du terrain dans nos coeurs . L’islam est là pour nous demander à quel point nous sommes chrétiens .Lisez les Evangiles , priez sans cesse .
    Un ancien athée .

     

    • Parfaitement @Telecaster, cet angle d’analyse est presque jamais évoqué, il est pourtant évident. L’hystérie systématique qui s’empare de beaucoup dés qu’il s’agit d’Islam interroge, et au fond, ces gens sont peut-être allergiques à la manifestation vestimentaires ou physique de l’Islam parce que ça agit inconsciemment comme un miroir sur eux, qui leurs renverrait leurs propres tares en pleine face, celles notamment d’avoir, eux, abandonné Jésus.


  • #1560048

    La ligne Soral !
    https://www.youtube.com/watch?v=Ccj...
    Quoi d’autres !?


  • Toujours cette concurrence victimaire : étoile jaune contre lune jaune, déportation des juifs contre future déportation des musulmans... et toujours les mêmes responsables désignés !
    Il est vrai qu’un morcellement idéologique, confessionnel, ethnique... est bon pour le mondialisme et un certain pays du proche-orient.
    N’en déplaise à certain, un Islam de France (façon K. Beschik) est la seule solution viable à moyen et long terme.
    De plus, le chiffre avancé de 5 millions de musulmans sur le sol français est assez fantaisiste. Pour le démontrer, il suffit de faire le cumul de l’immigration annuelle depuis plusieurs dizaines d’années (principalement de confession musulmane), d’y rajouter les naissances pendant ce laps de temps, plus les personnes déjà installées avant l’immigration de masse (qui sont finalement quantité négligeable)... Mauvaise fois quand tu nous tiens !

     

  • Ni l’un ni l’autre.

     

  • Un islam DE France, et au plus vite !
    ...Acheter la paix sociale ne sert à rien, sinon fracturer l’état encore et encore ; nous avons besoin de plus d’état, au contraire : la vision trotsko-tiers-mondiste de l’apologie de la différence à fait que la gauche a cédé à toutes les revendications identitaires (depuis au moins Mitterrand) ; nous n’y avons pas gagné, entre CRAN, CRIF, PIR et autres acronymes indigestes....
    On peut autoriser le voile aux amphithéâtres par ex, mais il faut être ferme sur tout le reste ;
    par ailleurs, si il y avait une réelle volonté d’endiguer le salafisme ici, ce serait fait depuis longtemps (la question est : POURQUOI alors ne l’a-t-on pas fait ?)
    La dernière étude du JDD sur la vision des musulmans montre que ça urge...


  • #1560187

    @ Chems Eddine Chitour, l’auteur de l’article



    … il ne peut y avoir d’Islam de France, car dans ce cas on tomberait dans des immixtions du temporel dans le spirituel aboutissant à un Islam laîco-compatible sans épaisseur , mondain et qui à force d’accommodements déraisonnables perdrait…son âme



    Il est déjà l’hombre de lui-même et ce partout dans le Monde. En Islam la souveraineté appartient à Dieu. Elle est globale. Elle se déteint sur le politique, le sociale, l’économique… en parfaite interconnexion. J’entends par la qu’on n’assume pas une partie de ses déclinaisons pratiques au détriment des autres, comme le font certains pays dans un souci de "façade islamique", tout en ayant, par exemple, recours à la finance internationale pour leur besoin en monnaie frauduleuse (papier imprimé). La souveraineté de Dieu en pratique est un code de conduite qui ne concerne pas seulement l’aspect juridique et en particulier le droit pénal. Elle se reflète par un ensemble de droits et de devoirs qui régit les musulmans sur le plan individuel et collectif ainsi que leurs rapports avec des étrangers et des non-musulmans...
    Aucun Etat "musulman" de par le Monde n’applique le droit musulman dans son intégralité pour codifier les aspects publics et privés de la vie d’un musulman, ainsi que les interactions sociétales… La plupart des États à majorité musulmane ont créé des systèmes judiciaires, à titre d’exemple, inspirés largement des sources occidentales laïques existantes. Aucun Etat "musulman" n’est sain dans son approche de l’Islam.

    De ce qui précède je voulais arriver à l’idée que parler d’Islam en Occident en général, et en France en particulier, devient hors-propos voire tragico-comique. C’est débattre d’une subdivision d’une mystification globale : Islam et laïcité. C’est relever des anomalies périphériques à une monstruosité moderne : Islam et République ou Islam et Démocratie. S’émouvoir et /ou feindre la révolte à propos des ramifications d’un mensonge devient franchement ridicule et dénote d’une ignorance chronique ou d’une sournoiserie aveugle.

    Pour finir tous les pays musulmans sont membres de l’ONU. Donc tous sont soumis à la Charte des Nations unies. Et Pourtant la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, d’essence franc-maçonne, est en nette opposition avec la souveraineté de Dieu et de l’Islam…

    Le Meilleur DK

     

    • #1560286

      Alors si il n’est pas possible de faire autrement, de diluer votre souveraineté divine, de reconnaitre la nécessité d’une loi commune à tous quelque soit leurs croyances, et par là même de reconnaitre des droits équivalents à ceux qui ne confessent pas l’islam, alors l’islam n’a pas sa place en France ni nulle part où il cohabite avec d’autres croyances. Et toute tentative de la part de la population musulmane à modifier la loi, les mœurs ou la culture localement doit être assimilé à du colonialisme et combattu.



      Une véritable logorrhée journaliste et du même coup à une anamnèse où tout le « politiquement incorrect » a refait surface, transcendant les clivages partisans, et a permis du même coup de saisir la réalité du vivre-ensemble en France s’agissant des Français assignés chaque fois à faire mea culpa pour des fautes commises par d’autres Français. Cette boîte de Pandore que l’on découvre n’est en fait que la traduction brutale d’un lent travail de sape de tout ce qui aurait pu constituer justement le ciment du vivre ensemble à l’ombre des lois de la République.




      D’autre part rendre responsable de cette pratique Pascal Bruckner qui, bien que juif, bien que sioniste, a été parmi les premiers à dénoncer le phénomène pour ce qu’il était, cad une façon d’obliger le peuple indigène à fermer sa gueule et de permettre aux populations immigrés d’exiger tout et n’importe quoi au nom des exactions qu’auraient commis l’état Français par le passé, c’est fort de café.
      Ce ne sont certainement les populations françaises de fraiche date qui ont été les victimes du phénomène, ce sont les indigènes. Maintenant qu’on somme les musulmans à la repentance pour les exactions passés et présentes d’autres musulmans, comme on l’a exigé des sous-chiens, là ça vient pleurer à la victimisation et à l’amalgame. Ça ne disait rien et ça profitait bien quand seul les indigènes étaient touchés, d’ailleurs ça continue d’essayer le faire encore aujourd’hui. N’est-ce pas la preuve que certaines catégories de population ne se perçoivent pas comme Françaises malgré les papiers ?


    • Oui, je suis globalement d’accord avec vous, mais cela veut dire en clair, que l’islam n’est tout simplement PAS applicable aujourd’hui en 2016, nulle part dans le monde !! En voilà une nouvelle !! On parle bien sûr de l’islam des origines tel que pratiqué par les premiers musulmans du temps du prophète et des premiers califes.
      Alors quoi aujourd’hui ?? Plus d’islam du tout ou alors un ersatz, un succédané de religion qui n’aurait plus grand chose à voir avec le projet initial ??
      Il est grand temps pour les musulmans de mettre tout ça au clair.


    • #1560494

      @ MM

      Ne te réjouis pas outre mesure. Les peuples musulmans subsistent encore. Les rites continuent d’exister. De par le monde il n’existe plus d’Etat foncièrement musulman dans tous les domaines. Ni en politique encore moins en économie et en finance…

      Je dois te rappeler que la dégénérescence de la chrétienté arrivée à terme en Occident, s’est fait substituer doucement et radicalement par une pseudo-religion sans la moindre contrainte d’interdits divins et plus subtile quant à son asservissement du menu peuple : LA LAÏCITE. Il faut savoir que les deux guerres mondiales furent déterminantes en ce sens. Elles ont cassé toute velléité de résistance dans les âmes et les gènes des européens et ce pour au moins plusieurs siècles. L’insurrection armée et /ou le maquis font désormais partie d’époque mythique dans leur imaginaire. La "docilisation" et donc la "laïcisation" des peuples par le feu et le sang fut le couronnement après un insidieux long travail de sape de la Tradition dans le vieux continent. Vint le tour des indociles…
      La laïcité a presque submergé le Monde, je dis presque car dans la sphère musulmane les peuples continuent à être récalcitrants à cet Ordre laïc. Ce n’est pas fortuit que les troubles majeurs et les guerres se concentrent essentiellement dans ces pays, de nos jours. Ce n’est certainement pas pour le produit de leur Histoire géologique…

      Aucun redressement n’est plus possible sans un chaos soudain et planétaire. Le rétablissement de la Tradition est à ce prix. C’est, si je puisse dire, "un déterminisme cyclique".

      Quand la plèbe se laïcise, elle devient indigne de son humanité.

      Le Pire DK


    • #1560628

      Bonjour,

      C’est le commentaire le plus intéressant que j’ai pu lire.

      Que pensez-vous de l’Iran ?

      Les musulmans,dans l’ensemble,ont beaucoup mis de côté les questions sociales,économiques et politiques.Si l’Islam peut répondre à ces sujets,alors ils ont commis une grave erreur en négligeant ces aspects.Ce que je veux dire,c’est qu’ils ont été incapables de proposer une société ou un modèle qui peut faire la concurrence avec l’occident.

      Cordialement.


    • Je ne me réjouis de rien, le sujet m’intéresse, c’est tout.
      Quel avenir pour l’islam puisqu’il est intrinsèquement incompatible avec la laïcité ??
      Cette laïcité s’est imposée ici dans les larmes et a mis le pays au bord de la guerre civile.
      Aujourd’hui, une très large majorité de français la plébiscite et apprécie que la religion soit cantonnée au privée. C’est vrai que notre rapport au sacré s’est distendu, mais tout le monde s’en porte bien, d’où le hiatus qui nous sépare des musulmans pour lesquels l’islam est l’alpha et l’oméga de leurs vies.
      Cela a été possible avec le catholicisme car cette religion présente peu d’interdits, ce sera une autre affaire avec l’islam et les musulmans n’en comprennent même pas le concept, semble t-il.


    • #1560993

      @ Heisenberg



      Que pensez-vous de l’Iran ?



      Islam et République est une anomalie..



      Les musulmans ont beaucoup mis de côté les questions sociales,économiques et politiques.Si l’Islam peut répondre à ces sujets,alors ils ont commis une grave erreur en négligeant ces aspects.Ce que je veux dire,c’est qu’ils ont été incapables de proposer une société ou un modèle qui peut faire la concurrence avec l’occident.



      Je ne peux répondre à cette partie de ton commentaire car aucun modérateur n’aura la patience de laisser passer une explication qui aura l’allure d’un livre. Tout ce que je peux affirmer est que dans le meilleur du monde aucun modèle islamique n’aurait pu entrer en concurrence avec cet occident que l’on connaît. Leurs essences, ou si tu veux leur philosophies sont diamétralement opposés. Une majorité voit en cet Occident le fruit d’une évolution rendu possible par le fait d’être débarrassée de l’obstacle que représente l’idée de Dieu. Une minorité sait que c’est une involution sans précédent dans l’Histoire "chiffrée" de l’Humanité où l’homme, affranchi de Dieu, est désormais la cause et la finalité première. Où l’homme est devenu souverain… Que Dieu nous préserve du mal.
      Aucun redressement n’est plus possible. Nous sommes en plein dedans. Je veux dire que nous sommes entrain de vivre les derniers instants d’un cycle. La Tradition (pas dans le sens folklorique du terme) est partout substituée par démocratie, laïcité, droits de l’homme, croissance … La catastrophe qui mettra fin à ce Monde sera soudaine. A l’improviste.

      Je te dédie ce passage : "Au début d’un cycle, la liberté existe. Il n’y a pas encore d’histoire, donc pas de destin pour enchaîner les hommes ; c’est l’âge d’or. Mais dès qu’un premier acte a rompu l’équilibre primordial, aussitôt se déclenche une série de répercussions rythmiques, qui va s’amplifiant d’âge en âge au fur et mesure et à mesure que de nouveaux actes provoquent de nouvelles réactions et que s’accumulent sans répit les coutumes et les routines, les règlements et les lois, les rancunes et les haines ; et les chaines du Destin entravent toujours plus étroitement la marche de l’humanité. A la fin du cycle, il n’y a plus que tyrannie et servitude, la liberté n’existe plus."
      Extrait de "Les Rythmes dans l’histoire : Historique et cycles secondaires, cycles cosmiques et synthèses de l’histoire, applications de Gaston Georgel

      Cordialement, le Pire DK


    • #1561336

      Bonjour,

      @D. Kada - Oran

      Je vous remercie pour vos réponses car elles sont très instructives et intéressantes.Il est dommage que vous ne puissiez pas développer comme vous le dites la partie politique,économique et sociale car j’aurais eu beaucoup de plaisir à la lire.

      Cordialement.


  • #1560265

    Ah oui la légende de l’article c’est un drapeau islamique sur la France, super comme projet.

     

  • Croire qu’il y a 5 millions d individus de confessions musulmane en France est vraiment crédule.Avec 200000 milles personnes qui débarquent chaque année, les mariages religieux qui ne sont pas répertoriés, la polygamie de l Afrique subsaharienne et les naissances de ces unions , bien qu’ une remigration soit existante,je reste persuadé que nous sommes loin du compte.Je dirais qu il y a entre 15 et 20 millions de musulmans en France, pour l instant .

     

  • #1560612
    le 19/09/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Islam de France ou Islam en France ? Un débat récurrent

    Les musulmans n’ont pas fini d’être instrumentalisés...

    Le mieux, ce serait d’être croyant, tout simplement, non ?

     

  • #1561087

    @ Heisenberg

    Si les hommes avaient été invariablement dirigés par des hommes véridiques, ils n’auraient jamais connu ce Monde Moderne. Les « tubercules » de son édification n’auraient jamais pu être semés.

    Le Meilleur DK


Commentaires suivants