Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Israël : la construction d’une nouvelle ligne de TGV sert-elle de prétexte à l’expropriation ?

Alors que le gouvernement promet de prolonger le chemin de fer entre Jérusalem et Tel-Aviv, l’opposition progressiste dénonce une « annexion rampante d’une partie de la Cisjordanie ».

 

« Un billet pour le mur des Lamentations, s’il vous plaît ». D’ici quelques mois, il sera possible de se rendre en train jusqu’à l’endroit le plus sacré du judaïsme. Et l’initiative en revient au ministre des Transports de l’État hébreu, Israël Katz (un faucon du Likoud), qui promet de prolonger le chantier de ligne rapide Tel-Aviv-Jérusalem par un tunnel ferroviaire débouchant à proximité du Kotel (« mur des Lamentations » en hébreu). Là sera d’ailleurs érigée une « gare du Kotel », où transiteront les fidèles juifs ainsi que les groupes de touristes.

Sauf contretemps, la ligne rapide Tel-Aviv-Jérusalem sera opérationnelle en avril 2018 et le creusement du tunnel de 2 kilomètres la reliant au Kotel débutera peu après. Mais l’annonce du projet fait d’ores et déjà monter la tension dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est, où les habitants redoutent des expropriations. Ils estiment également que l’État hébreu pourrait profiter de l’occasion pour y implanter des colons juifs dans les alentours.

 

« Aucun supplément de prix »

La grogne est d’autant plus forte que le « train du Kotel » s’arrêtera à quelques mètres de l’esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l’islam. Et que ce projet a été annoncé le jour où le directeur et imam de la mosquée Al-Aqsa dénonçait la destruction d’un cimetière musulman vieux de 1 400 ans par les autorités israéliennes, qui veulent le remplacer par un parc public.

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

Sionisme = colonisation, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article