Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Jakubowicz simule le penalty : l’ex-avocat de Benzema se dit victime d’une tentative d’extorsion de fonds

L’ancien avocat de Karim Benzema, Alain Jakubowicz, a été victime d’une tentative d’extorsion de fonds dans l’affaire de la sextape.

 

L’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, dans laquelle Karim Benzema est actuellement cité, fait toujours l’actualité footballistique. Le joueur du Real Madrid est toujours mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs ».

Ce samedi, son ancien avocat a confirmé une information du Progrès, selon laquelle il aurait été victime d’une tentative d’extorsion de fonds. « En début d’année, j’ai reçu un appel d’un type qui m’a dit qu’il était le procureur de la République de Versailles et qu’il pouvait classer l’affaire si on lui donnait de l’argent », a détaillé à l’AFP Me Alain Jakubowicz. Avant d’ajouter : « Dans un premier temps, j’ai cru que c’était le procureur qui m’appelait et je me suis rendu compte que c’était ahurissant et qu’on essayait de me manipuler ».

Me Alain Jakubowicz estime qu’il a eu « affaire à un désaxé, un fou ». Selon Le Progrès, l’homme qui a tenté de manipuler le président national de la Licra, réclamait 80 000 euros.

Lire la suite de l’article sur sport24.lefigaro.fr

Pour une fois que la LICRA se fait extorquer, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.