Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Jean-Claude Juncker ne veut plus de référendum sur l’UE et affirme que Marine Le Pen ne sera pas élue

Interrogé par Euronews, le président de la Commission européenne ne cache pas son inquiétude par rapport à l’état de l’UE : Jean-Claude Juncker y reconnaît que « l’Union européenne entre dans une phase de dernière chance puisque le fossé entre les citoyens européens et l’action publique et politique de l’Union européenne se creuse presque chaque jour davantage ». Il a voulu y remédier, mais il faut croire qu’il reste lucide : à propos d’éventuels référendums comme celui sur le Brexit, il a avoué qu’il n’estime « pas sage d’organiser de tels débats ». Le président de la Commission de Bruxelles craindrait-il de nouveaux « Exits » ?

 

C’est ce que comprend, sans trop se forcer, le quotidien britannique Daily Mail, qui titre ce mardi : « Le président européen Jean-Claude Juncker supplie les leaders de l’UE de ne pas organiser des référendums "rester ou partir", parce que les électeurs choisiront de PARTIR. »

 

Les référendums sur l’UE ne sont « pas sages »…

Le trait est quelque peu forcé, car Juncker n’a rien dit d’aussi cru. Isabelle Kumar, d’Euronews, l’interroge sur le nouveau « leader d’extrême droite » qui pourrait bien être élu dans quelque jours en Autriche, Norbert Hofer, et la possibilité que celui-ci convoque un référendum sur l’adhésion à l’Union européenne. « Les choses deviennent très inquiétantes, n’est-ce pas ? » L’eurocrate répond :

« Mais on ne peut pas nier, ni enlever leur droit aux peuples d’Europe de s’exprimer par suffrage universel, et donc lors de référendum sur l’appartenance à l’Union européenne. Je crois que ce n’est pas sage d’organiser de tels débats ».

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

 


 

Quel serait le coup fatal pour l’Europe ? Brexit, populismes, crise des migrants, situation économique difficile : l’Union européenne est aujourd’hui dans l’une des phases les plus critiques depuis sa création. Les échéances électorales à venir en Autriche, en Italie, en France et en Allemagne sont autant de risques qui menacent l’existence même de l’Union. Qui de mieux que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, pour parler de ces enjeux ?

 

Si Marine Le Pen était élue, cela serait-il le dernier clou dans le cercueil du projet européen ?

C’est une hypothèse que je n’envisage pas.

 

Quelle est l’hypothèse que vous n’envisagez pas ?

L’hypothèse que Madame Le Pen serait la présidente future de la République française. Elle ne le sera pas.

 

Après le Brexit, est-ce vraiment réaliste de dire cela avec autant de certitudes ?

Écoutez, il ne faut tout de même confondre les gens ni les pays. Le Brexit a d’autres causes profondes que ne pourrait l’avoir une improbable victoire de Madame Le Pen en France. Et donc il ne faut pas faire un amalgame que je jugerais être dangereux.

 

Les sondages donnent pourtant une victoire de Marine Le Pen comme une sérieuse éventualité…

Continuez à vous fier aux sondages…

 

L’Union européenne pourrait-elle survivre si elle devenait présidente ?

C’est une question qui ne se pose pas.

 

Lire l’intégralité de l’entretien sur fr.euronews.com

Jean-Claude Juncker plus inquiet que jamais, lire chez Kontre Kulture :

Jean-Claude Juncker, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents