Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Jérusalem : échauffourées entre juifs orthodoxes et militants de l’égalité hommes-femmes

Des échauffourées ont eu lieu à Jérusalem sur le site du Mur des Lamentations entre plusieurs dizaines de manifestants réclamant les mêmes droits de prière pour les femmes que les hommes et des ultra-orthodoxes voulant leur barrer l’accès au site.

 

Des dizaines de femmes, dont la majorité sont membres du mouvement Les Femmes du Mur qui prône l’égalité hommes-femmes dans la prière et les rites judaïques, soutenues par des rabbins et des membres de communautés juives non-orthodoxes étrangères, ont marché en direction du Mur des Lamentations à Jérusalem en portant, dans un geste de défiance, plusieurs rouleaux de la Torah.

 

 

C’est alors que les près de 200 manifestants se sont heurtés à un groupe d’hommes ultra-orthodoxes qui se sont mis à les insulter et à les bousculer en tentant d’empêcher les femmes d’entrer dans leur espace de prière avec les rouleaux dont ils ont tenté de s’emparer. C’est dans les mouvements de foules qui ont suivi que les échauffourées ont eu lieu.

 

 

« Deux femmes sont tombées par terre, moi-même j’ai perdu mes lunettes » dans la confusion, a confié à l’AFP l’une des Femmes du Mur, Sylvie Rozenbaum.

« Tout ce que nous demandons, c’est que les ultra-orthodoxes n’exercent plus un monopole sur le judaïsme et que le gouvernement reconnaisse qu’il n’y a pas qu’une seule manière d’être juif en Israël et à l’étranger », a-t-elle poursuivi.

 

 

Les femmes ont finalement réussi à entrer dans la section avec lesdits rouleaux.

Pour les ultra-orthodoxes, seuls les hommes peuvent porter les rouleaux de prière qui contiennent une copie manuscrite de l’enseignement divin transmis par Moïse.

 

 

Le rabbin du Mur, Shmuel Rabinowitz, a dénoncé une « provocation » de la part des Femmes du Mur. Elles ont, selon lui, «  blessé la sensibilité de milliers de fidèles, hommes et femmes » et « profané la Torah en la faisant passer de mains en mains comme un vulgaire objet ».

Les Femmes du Mur affirment, pour leur part, avoir organisé un acte de « désobéissance civile ».

 

 

Le mouvement Les Femmes du Mur se bat depuis des années pour obtenir le droit de prier et de lire la Torah collectivement et à voix haute devant le Mur des Lamentations, ainsi que de porter le châle de prière, des prérogatives normalement réservés aux hommes uniquement.

Le mouvement est soutenu par les associations de juifs libéraux qui prônent l’égalité hommes-femmes dans les rituels judaïques.

Actuellement, les femmes prient individuellement dans un espace spécialisé situé devant le mur, site le plus sacré où les juifs peuvent prier.

Après des années de querelle, le gouvernement avait décidé en janvier 2016 de créer un espace mixte de prière, au sud du Mur des Lamentations, dans le prolongement des sections hommes et femmes.

Mais cet espace attend toujours de voir officiellement le jour, à cause de l’opposition des partis ultra-orthodoxes, partenaires de la coalition gouvernementale du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Sur le judaïsme et la « tolérance », lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants