Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Judaïsme et lutte des classes : à la rencontre de Patricia Finaly

La télévision française avant sa soumission au sionisme

Patricia Finaly, ancienne secrétaire de Jean-Luc Godard, est l’auteur du livre Le Gai Ghetto, dans lequel elle raconte son enfance de jeune fille juive durant l’Occupation.

Dans ce court reportage réalisé en 1971 pour l’émission Variances, elle explique entre autres sa vision du communautarisme :

« Cette fameuse solidarité qui est complètement bidon, parce qu’il va de soi que la solidarité existe au niveau des classes (...) mais la solidarité juive alors ça c’est du bidon. C’est même, ce que je pourrais dire, de la propagande sioniste. »

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Militer contre le communautarisme avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Effectivement, c’est du lourd ! Qui oserait, en 2016, non pas le dire, mais même le penser ? Son livre a t- il eu du succès ? Qu’est devenu cette dame ?


  • Je veux revivre en France !


  • Attention ! ils vont expurger les archives .


  • Oula ! Licra, dilcra et cie sur le dos pour antisemitisme la ! Peut on la condamner retroactivement ?? Merde quand meme


  • voilà pourquoi je suis et serais toujours attaché à ce temps-là ( j’avais 5 ans c’est dans cette ambiance aussi qu’on a été formés )...les gens n’y étaient pas formatés voire carrément robotisés, souvent pour le pire...Patricia Finaly est une personne attachante, déjà le genre de gonzesse qui peut vous lier à elle amicalement minimum, riche humainement, simple, à la bonne franquette comme l’on dit, et de bon sens...Bernadette Lafont parle très bien de cette intelligence sans fard : un livre triste, drôle et où tout passe par la drôlerie et la dérision, bref la marque des gens qui ont une profondeur et une intelligence de coeur ( Soral, issu aussi de cette époque et de ce monde-là détient également ces caractéristiques qui sont pour moi essentielles )...mdr, la femme qui lui dit : " vous avez passé votre bac quand même... " et Patricia de répondre avec un naturel confondant : " nooon, quand je dis le bac, je parle du bâteau ! " ( c’est déjà du Coluche avant l’heure ! )...et puis ce mot turbin qu’elle utilise pour disqualifier direct l’arnaque potentielle ( en l’occurrence ici, la religion imposée )...bref une fille vraiment bath pour rester dans le Paris audiardesque qui est aussi celui d’un avant les ravages du féminisme institutionnel et de tous les méfaits des communautarismes, un appartement simple pour tout idéal social de base, une fille très touchante...je ne la connaissais pas et je l’ai adoptée telle une soeur en humanité !


  • Intéressant, Kontre Kulture va rééditer le livre ?


  • Une pépite ! fallait la trouver celle-là.
    Impossible de trouver plus d’infos sur cette dame...

     

  • Merci Madame Patricia Finaly...


  • Si Godard l’a engagé comme secrétaire c’est sans doute aussi parce qu’elle ressemblait à Anna Karina .


  • Exact. C’est comme les noirs riches des USA, sont-ils solidaires des enfants qui crèvent de faim au fin fond de l’Éthiopie ?

    Non, ils sont solidaires des noirs/blancs riches qui vivent les même quartiers. Les races n’existent pas, tout n’est qu’une histoire de classe sociale.

     

    • Il n’y a pas de solidarité de classe : quand un bourgeois est en faillite les autres attendent le moment propice pour s’en partager les dépouilles . Il n’y a même pas de solidarité familiale, frères et sœurs se déchirent au moment des héritages . Chacun pour soi et Dieu pour tous .


    • C’est encore plus subtil que ça, entre riches il y a encore une infime préférence pour les congénères. Une fois j’ai eu l’occasion de discuter avec une charmante dame (blindée à mort) qui promenait son chien dans le 16 ème. Figurez vous que même si cela ne la dérange pas d’avoir des riches voisins qataris qui ne sont là que un mois dans l’année eh bien madame préférait quand même avoir de riches français de souche. Et les noirs riches des USA préfèrent aussi traîner entre eux et "boycotter" les oscars des "blancs" riches. Mais il est vrai que la trame principale est la classe sociale, le reste n’est que futilités et caprices de bourgeois (qui peut se comprendre, c’est dans notre nature, moi même je ne sais pas comment je me comporterais).


    • @jeanjean

      Si on ne connait rien, il faut se taire. T’as vu ce que les gens comme Bill Cosby, Whoopi Goldberg et autres ont fait pour noirs américains d’abord ? Sans eux il n’y aurait pas les gens comme Will Smtih ou Washington Denzel et autres. Informes-toi, car de nos jours c’est facile de s’informer. Connais-tu vraiment pourquoi des enfants crèvent de faim en Ethiopie ? A te lire tu ne sais vraiment rien de ce qui se passe dans le monde. Tu peux poser des questions et nous allons tenter peu à peu de te faire comprendre, car nous sommes là pour apprendre.

      Cordialement.


    • @Andreas

      Bonjour,

      Je ne parlais pas de TOUT les noirs évidemment. Et puis les origines sociales, c’est dur a oublier. Je veux dire que l’on a forcement plus d’atomes crochues avec les gens de son milieu social. Un noir qui naît dans un environnement riche ne va pas délaisser son milieu parce qu’il aurait comme un devoir d’être avec les gens de sa couleur.

      Pierre Richard par exemple qui vient d’un milieu bourgeois a souvent critiquer cette même bourgeoisie dans ses films.

      Et est ce que j’ai dit que leur non solidarité avec l’Éthiopie était la raison de la famine ? Non j’ai juste dit qu’ils ne sentaient pas le devoir d’y être sensible (une relecture peut vous aider a comprendre, avant de vous laisser submerger par l’émotion).

      Cordialement,
      jeanjean


    • >Andreas

      Si vous voulez citer des noirs exemplaires, évitez de citer Bill Cosby, le mec a été accusé de viol a plusieurs reprises.

      Et pour l’ethiopie je pense qu’il parlait d’un manque de solidarité, pas qu’ils étaient responsables de la famine.


    • @Andreas
      On vous parle des pauvres noirs qui crèvent la faim et vous nous sortez Bill Cosby, Whoopi Goldberg, Will Smith, Denzel Washington... êtes-vous bien sûr d’avoir compris l’essence du problème ?
      De plus, évitez le mépris dans vos commentaires car, au bout du compte, on est toujours l’idiot de quelqu’un d’autre !


    • #1452229

      @ Andreas
      Whopi Goldberg, cette pouf débile, qui blasphème sans cesse sur la religion Catholique, dans des films de la communauté « biiip » hollywoodienne, c’est bien de cette trainée, que tu nous parles ?
      Pardon du peu mais, Denzel Washington cette crotte ambulante, qui ne vaut pas mieux (...) laisse ces bountys, là ou ils sont et qu’ils y crèvent !!
      Parle nous des vrais, tel que Thomas Sankara par exemple, mais ne vient pas nous parler, de ces traitres, mille excuses @Andreas, il ne manque plus que Flavor Flav ou Chuk D de Public Enemy dans ta prose, tant que l’on n’y est, non ??
      Parle nous des tirailleurs Sénégalais mort pour la France, dans les tranchées, mais ne nous parle pas de cette racailles mercantilistes & blasphémateur prête à tout pour avoir sa Bentley ,sa coke ,ses putes, son quart-heure de gloire et sa villa à Los Angeles, quitte à vomir sur ses frères ou sur les autres pour un billet vert...
      @ Andreas tu devrais revoir tes classiques beaucoup de noir ont vendu d’autres noir ont trahi leur peuple leur race pour du pognon et du luxe...beaucoup sont franc-maçons (ce n’est certainement pas mieux pour les blancs d’aujourd’hui Valls, Macron, Bush , Cameron et consort, idem pour les magrébins Debouze, Lafouine, Joey Star-louze etc...)
      Aujourd’hui défendre les noirs (Omar Sy), les blancs (Eminem), les jaunes (Frédéric CHAU) , les gris (Razzy Hammadi), les verts (le geant du maïs), devient de plus en plus dur !! (et on comprend pourquoi)
      Parce-que l’on est tous vendu à la communauté « biiip  » plutôt qu’au bien commun de tous, de tous les peuples et des nations...
      C’est pourtant pas les bonnes personnes qui manquent ,mais nous ne sommes attirés que par le vil, le laid, le déviant, le matériel, le sordide !
      "Le nègre est indolent et paresseux, et dépense son argent dans des frivolités, alors que l’européen est prévoyant, organisé et intelligent"
      Ernesto Che Guevara
      A c’est sûr, ce n’est pas du Kaaris, du Dominique Sopo ou du tandem...
      « J’baiserai la France jusqu’à ce qu’elle m’aime »
      Mais aujourd’hui on se doit de dire n’importe quoi plutôt que la vérité, on sait jamais si on déplait à la doxa !
      Je sais que ce commentaire ne passera point et pourtant c’est la vérité personnes aucun peuple, ethnie, race, n’est épargné par la connerie et la lâcheté !
      Que Dieu vous bénisse les gars d’E&R les commentateurs....


  • Excellent document, très proche de la réalité. Cela participe à éviter des confusions. La lutte des classes rien que la lutte des classes.


  • Aujourd’hui, elle serait vitriolée et Chabrol ne pourrait plus tourner....

     

  • #1452050

    Une antisémite carabinée !


  • Y’a du vrai, on n’a pas mal d’exemple de juifs racistes ou snobs entre eux même encore aujourd’hui avec les juifs noirs d’éthiopie en Israel... avant on avait les juifs d’Europe de l’Ouest bien intégrés qui ont méprisé les juifs arrivés fraichement d’Europe de l’Est... mais c’est pas aussi simple...
    La solidarité juive n’est pas mythe, elle a justement été permise par un double mouvement de persécution et de vie "entre soi" tout au long de l’Histoire, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils ont survécu jusqu’aujourd’hui en tant que juif, même sans Etat.


  • Elle parle ainsi parce qu’ entre sa famille biologique et la famille du cinéma, elle a choisi la seconde .


  • C’est qui la dame qui chante cette chanson pendant le reportage ???

     

  • La "lutte des classes" est la création d’un bourgeois juif dont la vocation première dans la vie fut d’écrire des poèmes à la gloire de Satan.

    A l’instar de l’individualisme libertaire et du féminisme, la lutte des classes est une des armes créées et utilisées par nos ennemis pour détruire la société traditionnelle Européenne organique et hiérarchisée, en faisant s’affronter entre elles ses différentes composantes.

    Dans un corps en bonne santé, il n’y a pas de lutte entre le foie et les poumons, ou entre le ventre et le cerveau, mais un équilibre entre les différents éléments, chacun à leur place naturelle.

     

    • Vous avez de drôle de métaphores, les classes sociales existent et la friction est inévitable car au contraire de votre coeur ou de votre estomac, ils ne se considèrent pas du même corps. Je n’ai pas une connaissance infinie de ces questions, mais je ne pense pas que le moindre être humain ne soit né que pour être soumis à son semblable, c’est l’exercice favori des dominants d’aujourd’hui comme de jadis et rien n’est moins naturelle.


    • Pour ce qui est de la lutte des classes comme moteur de l’histoire Marx a simplement repris les thèses des historiens Français comme Thiers et Guizot. Tous les érudits le savent.

      Il ne faut non plus youtrifier tous les concepts.


  • En France, un noir est moins bien qu’un blanc car la France est un pays de blanc. Prétendre le contraire, c’est légitimer l’immigration donc la colonisation de la France et donc le racisme.

     

    • Je vois pas le rapport : " être moins bien " .. Parce que la France est un pays de blanc ?
      Cela ne veux strictement rien dire .
      Cette dame parlait d’une hiérarchisation des races dans l ’absolue .
      aucune race n’est moins bien ou mieux qu’une autre.


    • Donc d’après votre commentaire, et si l’on vous suit sur ce même terrain on pourrait également affirmer qu’en Afrique un blanc est « moins bien » qu’un noir sachant que l’Afrique est à l’origine noire …. Pouvez-vous alors m’expliquer ce qu’ont été faire des blancs sur ce continent, eux qui l’ont colonisé ? D’ailleurs, beaucoup d’Européens blancs dont des Français justement, ne se gênent pas pour s’y installer et ils ne se font pas chasser pour autant.....

      De plus, vous insistez exclusivement sur « un noir », ce qui me prête à penser que ce seul individu vous dérange , sauf que l’immigration n’est pas exclusivement composée de noirs.....

      Ne croyez-vous pas faire vous même preuve d’un racisme (volontaire ou non) avec ce genre de réflexion limitée ?

      Que la France soit à l’origine blanche, ça, je ne peux dire le contraire mais avoir l’idée même d’évoquer « l’ infériorité » d’une race ou d’une couleur de peau par rapport à une autre, surtout pour justifier ce genre d’argument qui n’a visiblement aucun rapport avec la vidéo, me semble être le signe d’un esprit peu réfléchi....et surtout complètement dépassé !


  • Rien à voir avec le bifteack...

    Mais pourquoi dans les années 60, les gens ont des gueules d’années 60 ? Est-ce dû au maquillage, à la mode ? En tout cas, il y a bien une façon de parler dans les années 60 et aussi de penser. C’est quelque chose qui n’est pas personnel à l’individu mais que l’époque imprime à l’individu. Peut-on identifier l’origine de ce marquage ? Je ne sais pas. Mais il y a là quelque chose de plus fort que l’histoire ou la biologie. Comme si toute une génération pouvait avoir sa propre personnalité...

     

    • Quel beau commentaire. Merci.
      C’est comme vous le soulignez la résultante d’un ensemble de convergences en cohérence :
      Attitude, vocabulaire, intonations, syntaxe, coiffure, prise de vues, cadrage, illustration musicale, montage, cigarettes, fumée, vécu générationnel...


    • C’est l’évolution, le corps suit la voie de la mode, ou de la "tendance" on le voit bien avec par exemple, la culotte de cheval, avant 2000, toute les femmes avec des hanches large ect, maintenant on le voit bien que seul les femmes de 40-50 ans en ont, donc c’est ce qu’on peut appeler une évolution à processus rapide


  • #1452313

    J’sais pas pourquoi vous insistez sur les juifs, ils ont la bombe, si leur destin et projet leur échappe, ils sont près à tout faire péter, basta, ca s’arrête, passons à autres choses !

     

    • #1452441

      S’il faut passer à autre chose concernant ce projet mortifère là, il faut aussi se laver les mains de tous ceux qui risquent de nous enterrer tous (messianisme, islamisme, NOM, transhumanisme...).
      Sinon sur le principe je suis d’accord, quand c’est peine perdue, même pour un combat qui nous tiend à coeur, s’il n’y a pas mort d’homme, tourner la page est salutaire pour tous.
      Penser "intérêt général" permet de se décentrer suffisamment pour prendre du recul : on peut être naïf, incrédue, mémerre lambda ou je ne sais quoi, dés lors qu’un a le soucis du collectif on se "grandit". C’est presque joussif, surtout si l’on conserve des pôles d’intérêts vivaces.


    • @ mami bleu bleu

      Je ne vous connais pas mais trouve votre post très juste. J’ai abandonné des luttes stériles pour des projets lucides avec l’espoir d’un résultat positif.
      Je m’instruis plus qu’autrefois et, avec l’aide d’un ami médecin, me suis lancée dans une régime alimentaire associé à une activité physique très bénéfiques. Les résultats sont long à venir, toutefois, si l’on sait apprécier l’effort, la force mentale requise est un plus.
      Je n’ai jamais été moquée pour mon surpoids (quoique) qui n’est pas (et de moins en moins) "un fardot". Mais j’apprécie de porter de tenues plus apprêtées quand je le souhaite.
      Il est vrai que le physique (pour un homme comme pour une femme) c’est essentiel.


  • "Vous êtes quand même cultivée, vous écrivez que vous avez passé 2 fois le bac !
    - Quel bac ?, non le bateau !"
    LOL
    Beau témoignage d’une personne très émouvante...


  • Avec un franc parlé qui a l’époque pouvait choquer, on sent qu’elle garde la tête sur les épaules et les pieds sur terre. Malgré le style qui pourrait la faire passer pour une extravagante(pour ne pas dire folle pour certains) on sent une intelligence naturel et un vécu propre à certains artistes qui la rende si attachante. Heureusement que les médias de l’époque avait le professionalisme de la montrer tel qu’elle est.


  • Il semble y a avoir moults joueurs de pilpoul dans les commentaires (notamment dans les réponses), ce qui prouve qu’elle titille et touche juste sur un sujet qu’aucun juif n’ose aborder publiquement aujourd’hui (exceptés de rares comme Gilad, Jacob Cohen, Finkelstein...), qui est l’escroquerie du sionisme et du messianisme juif qui voudrait que ce peuple soit "un", "uni" et "élu"... Elle a déchiré le voile du tribalisme que, soit disant, sa naissance impliquait... Bienvenue dans le monde universel des hommes Natalia Finaly. Amen


  • En somme, une Gilad ATZMON avant l’heure ! Pleine de bon sens !


  • "tout est de l’antisémitisme, c’est parce que les gens n’ont pas bonne conscience"


Commentaires suivants