Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Juppé : "Je ne serai pas candidat à la présidence de la République"

Les sarkozystes demandent à Fillon de se choisir "un successeur"

Remis en avant par le clan sarkozyste qui cherche à remplacer François Fillon, Alain Juppé a officiellement renoncé à se présenter à l’élection présidentielle à la place du vainqueur de la primaire de la droite. Mais la pression ne faiblit pas sur le représentant des Républicains.

 

Alain Juppé a déclaré qu’il ne remplacerait pas François Fillon à l’élection présidentielle française si ce dernier retirait sa candidature.

« Je confirme une bonne fois pour toutes que je ne serai pas candidat à la présidentielle », a déclaré Alain Juppé ce lundi matin lors d’un point presse à Bordeaux.

 

 

« Je ne suis pas en mesure de réaliser le nécessaire rassemblement et j’entends par ailleurs l’appel à un renouvellement des personnalités politiques que je l’incarne pas. L’exigence de moralité est également importante, je ne l’incarne pas non plus, même si la justice qui m’a condamné a reconnu qu’il n’y avait pas eu d’enrichissement personnel. Je ne livrerai pas ma quiétude personnelle et celle de ma famille en pâture aux démolisseurs de réputation. »

« Jamais sous la 5e République, une élection ne s’est présentée dans des conditions aussi confuses »

« Les Français veulent un renouvellement. Je ne l’incarne pas (…). Je le répète, pour moi il est trop tard, mais il n’est pas trop tard pour la France, il n’est jamais trop tard pour la France. (…). Le pays traverse une crise de confiance mais a aussi une capacité de rebond. »

Fustigeant « l’obstination » de François Fillon mais également l’« immaturité politique » d’Emmanuel Macron, le maire de Bordeaux essuie désormais les critiques de ceux qui lui reprochent de renier son « héritage gaulliste » et de laisser Les Républicains dans « une impasse ».

Quelques heures auparavant, Nicolas Sarkozy avait proposé à François Fillon et Alain Juppé de se rencontrer « pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer » et qui « fera le lit de l’extrême droite ».

 

 

Cette rencontre tripartite aura vraisemblablement lieu demain dans les locaux de l’ancien président de la République, rue de Miromesnil.

En attendant, les sarkozystes poussent Fillon à se choisir un successeur. Laurent Wauquiez, Eric Woerth, Luc Chatel, Brice Hortefeux, Christian Estrosi, François Baroin, Christian Jacob ont dit qu’ils soutenaient la ligne défendue par François Fillon, mais lui demandent d’organiser lui-même la sortie de crise en se choisissant un successeur. Un autre sarkozyste, le député Georges Fenech a lui proposé officiellement la candidature de François Baroin.

 

 

L’hypocrisie de nombreux frondeurs est flagrante quant à leur volonté de faire plier Fillon, manifestement trop insoumis aux injonctions sarkozystes :

« C’est à François Fillon de décider et à lui seul. Une dernière fois, nous voulons lui poser la question : veut-il se maintenir ? Il peut très bien désigner quelqu’un d’autre. »

Mais Fillon a clairement répondu à la question dimanche soir sur le plateau de France 2, il ne lâchera pas.

« C’est exact. Mais on doit tout faire pour montrer à nos électeurs qu’on aura essayé. Et si François Fillon décide qu’il est le seul candidat et qu’il fera campagne, ça va de soi que ça ne peut être fait sans union et rassemblement. Mais les conditions de l’union de la droite et du centre ne sont pas là. Il faut aujourd’hui faire revenir l’UDI dans la campagne. C’est à Fillon de proposer une sortie de crise ».

Trois hypothèses complémentaires se dessinent alors :

- Fillon est considéré comme un cheval perdant
- Fillon est considéré comme dangereux pour l’oligarchie tant qu’il ne se rallie pas pleinement à la ligne sarkozyste
- Fillon est considéré comme dangereux pour Emmanuel Macron, l’autre candidat des réseaux néoconservateurs en France

Quelle que soit la « sortie de crise » adoptée, cette situation politicienne frôle le surréalisme, et gageons que nous devons cela – comme toujours en matière de brutalité et de chaos – aux réseaux atlanto-sionistes paniqués.

Fillon sous pression oligarchique, voir sur E&R :

Sur les enjeux de l’élection de 2017, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin !!! Enfin un peu de bonne foi !!! Enfin autre chose que la langue de bois !!! Enfin quelque chose qui résonne dans le vrai !!! Enfin un mea culpa !!! Il est plus que temps d’atterir s’il n’est pas déjà beaucoup trop tard. Faut-il qu’ils commencent à s’inquiéter pour nous prendre pour autre chose que des jambons ...


  • "L’exigence de moralité est également importante, je ne l’incarne pas non plus, même si la justice qui m’a condamné a reconnu qu’il n’y avait pas eu d’enrichissement personnel"...

    Et si nous étions ailleurs que dans une république bananière un politicien condamné se verrait retiter définitivement l’éligibilité, le droit de vote et ses biens seraient mis sous séquestre. Cela nous éviterait le pourrissement que nous subissons et dont crève cette nation.


  • Encore un qui se dégonfle, ce qui prouve que ce ne sont que des baudruches .


  • "Les Français veulent un renouvellement. Je ne l’incarne pas."
    Bordel, je pensais pas être un jour d’accord avec Juppé.

     

    • Juppé ne s’est effacé uniquement parce que certains agents de l’oligarchie lui ont expliqué que s’il se présentait, il y avait un risque de voir Marine présidente.

      Fenech, par exemple, le premier a vouloir faire sauter Fillon, misait sur Juppé, mais maintenant que les électeurs de Fillon se sont radicalisés du fait du penelopegate et avec le sentiment de se faire voler l’élection avec la fuite des centristes et des juppéistes, il est déjà passé à un autre plan, genre présenter un autre candidat de la droite au premier tour si Fillon se maintient, une manière de contourner le résultat de la primaire.

      Clairement, sans le risque Le Pen et pour l’oligarchie, Juppé y serait allé.


  • "Si Fillon décide de rester, c’est la défaite assurée pour la droite dite républicaine.
    Si Juppé y va, il y a un risque d’inflation pour Marine.
    Donc la solution, c’est ni Fillon, ni Juppé."

    Ecrivais-je hier et à propos de l’affaire Fillon.

    Juppé n’y allant pas, une partie du raisonnement est désormais acté.
    Reste à savoir si le calme est suffisamment roi et au sein des cadors des LR pour faire triompher le bon sens quant à choisir la solution idoine permettant la synthèse du programme Fillon et avec une base élargie.

    Je ne vois que Baroin avec peut être un ticket Borloo capable de sauver les meubles.

    Mais clairement, Macron boit du petit lait, Marine également, mais à un degré moindre, certes.

     

    • #1678898

      Goyband,

      J’avais lu votre commentaire hier, j’étais plutôt d’accord, mais là, vous faites une erreur grossière : dans quel film avez vous vu que Borloo etait crédible en plan B ???
      Baroin, peut etre, et encore.... (pas assez populaire, et débarqué comme ca, il ne sera probablement pas élu).
      Fillon serait perdant mais c est pas sur !


    • poulardes, veuillez noter mon hésitation et concernant Borloo en ticket, d’où mon "peut être" et le concernant.
      Car quoi qu’on puisse en penser, Fillon seul, même sans le penelopegate, il est incapable d’élargir sa base.
      C’est la même chose pour un Baroin qui serait et de toute manière, obligé d’appliquer son programme, même avec les réseaux sarkozytes derrière.

      Dans les deux cas, il leur faudrait un appui permettant d’attirer plus au centre si jamais ils passaient au second tour et pour la gagne.

      Borloo puisque Lagarde et Bayou sont allés voir ailleurs, rien de plus.

      Mais je suis d’accord, Fillon n’a pas encore perdu, si et seulement si Marine perdait de l’électorat et en la faveur du député de la Sarthe.
      Avouez que ca reste très hypothétique à l’heure ou nous nous exprimons.


    • #1679053

      Goyband,

      Ah meme sans penelopegate, vous pensez que Fillon ne serait pas president, voila l element qui me manquait. Je comprends mieux le raisonnement à présent.
      Merci.


  • le FN doit être bien plus haut que les sondages "officiels" ne le disent. Je la voit au delà des 30% au premier tour. Du coup, tous les "républicains" chient mou.

     

  • Heu... Sarkosy ne serait quand même pas en train de nous préparer un coup tordu, genre fuite de l’ile d’Elbe et 100 jours avec vue imprenable sur Waterloo ?

     

  • « Chacun a le devoir de tout faire pour préserver l’unité qui est la condition de l’alternance »
    Cela a le mérite d’être clair !
    Non seulement nous sommes sous une dictature extérieure qui ne dit pas son nom mais de plus ce genre de propos nous indique clairement que nous n’avons rien à y voir !... ce qui revient à dire que nous sommes également conduit par de petits sous-chefs dictateurs à l’intérieur même de notre pays !

    N’est ce pas merveilleux d’avoir un tel aplomb, une telle fatuité ?
    Qu’ils baissent la tête tous autant qu’ils sont et regardent où ils mettent les pieds : ils verront peut-être ’’ceux’’ qu’ils foulent !
    On se paie notre tête à un point qui est devenu insoutenable !


  • Bravo Monsieur Juppé, vos mots sont dignes d’un chef d’état gaulliste !
    Les autres traitres et nervis mondialistes doivent avoir la rage que Fillon soit encore là, et ca doit bouillonner dans la fourmillière...

     

    • Jeu des 7 familles...

      Dans la famille Faitout, je voudrais le père...
      Pioche !
      Dans la famille Casserole, je voudrais la mère...
      Pioche !
      Dans la famille Macron-onde, je voudrais le fils...
      Pioche !
      Dans la famille Hamonchichon, je voudrais le reufrè...
      Pioche !

      Bonne soirée Monsieur Juppé, et bon séjour à Londres... Revenez avec un commando Kieffer avant que les atlantistes ne re-prennent définitivement la France...


  • On se souvient que Sarkozy ne recule pas devant le fait de s’asseoir sur le vote des électeurs...
    Dans ce bras de fer, je me dis que peut-être Fillon est en train d’acheter (cher) sa liberté.
    On voit bienque l’oligarchie a des appuis partout et cela confirme qu’au-delà des apparentes alternances, ce sont les mêmes qui gouvernent depuis des années. D’où l’impression justifiée de l’électeur, que quel que soit le bulletin qu’il met dans l’urne, ça ne change rien.
    Tout cela, on en a pris conscience grâce à internet...


  • on ne va pas se refarcir le nain, quand même !!!!

     

  • Il "appelle à un renouvellement’...en clair il soutient Macron à demi-mots ?


  • #1678868

    Ouais c’est bon, allez... casses toi !


  • Fillon n’a toujours pas compris que pour sauver sa tête, puis peut-être éventuellement gagner et "être porté par le peuple" comme il le souhaite, encore lui faudrait-il rompre avec ses liens oligarchiques qui l’ont en réalité neutralisé (en sachant qu’au départ il ne devait pas gagner la primaire...) : d’une part son entourage politique partisan (LR&UDI), d’autre part certains oligarques mondialistes du Bilderberg et les réseaux qui le soutiennent encore (de Castries) et enfin les lobbies qui le maintiennent enfermé dans le carcan du politiquement correct pour empêcher tout rapprochement avec le camp patriote (CRIF, LGBT, etc...)
    A cette seule condition de rupture fondamentale et de renversement d’alliances il pourrait tenter un rapprochement avec la droite nationale, qui au vu de cette nouvelle donne pourrait lui permettre d’élargir sa base électorale et son soutien populaire (l’UDI, les juppéistes et autres atlantistes retournant d’où ils viennent, de la gauche néo-libérale et sociétale d’où ils n’auraient jamais du sortir)
    Au fond le personnage n’a rien d’antipathique comme peuvent l’être un Juppé ou un Sarkosy ; il a objectivement une carrure d’homme d’Etat potentielle, d’autant que ce n’est pas un personnage clivant. La seule chose est que pour avoir un destin et entrer dans l’Histoire, encore faudrait-il qu’il donne au peuple de France de bonnes raisons de le soutenir.
    En tous cas pour l’instant cela n’en prend pas le chemin, c’est la raison pour laquelle Marine a encore toute sa place et toute son utilité dans cette élection.


  • Fillon a bien raison de se maintenir. Ne serait-ce que pour fermer la gueule des journalopes et des juges. Et quel spectacle que ces rats quittant le navire. Du pain béni pour Fillon s’il est élu. Le ménage se poursuit aux LR sans qu’il ait même besoin de le faire. Le pire c’est encore Sarkozy. Il avait pourtant une bonne occasion de se remettre en selle en soutenant Fillon. Décidément il aura tout raté. Mais tant mieux. Quant à Juppé il se met hors jeu pour éviter de prendre des coups.Il a bien raison de ne pas vouloir revenir et de respecter le suffrage populaire. Il a fait son temps. Ça marche encore pour lui à Bordeaux. Il y reste. C’est sage. Et quand même au passage quelques coups sur ceux qui pourraient profiter du naufrage Fillon : sur Marine évidemment mais sans conviction, par pur réflexe archaïque, de vieux. Le Pen il n’aime pas. La fille pas plus que le père. Il a ses limites le vieux Juppé. Faut pas le lui reprocher, surtout pas au moment où il constate lui-même qu’il est out. Mais le plus gros coup c’est sur Macron ! le petit devra encore grandir avant de prétendre à la présidence...


  • Bon débarras ! Au suivant.


  • #1678896
    le 06/03/2017 par UnJeuNathanUnjeuIntelligent
    Juppé : "Je ne serai pas candidat à la présidence de la République"

    "Une crise de conscienc...de confiance..." Non non mr Juppé : conscience c’était bien le bon mot.


  • Alain Juppé : "JE NE SERAI PAS CANDIDAT A LA PRÉSIDENTIELLE !!" A moins que vous n’insistiez vraiment. Bon, qu’est-ce que vous attendez, pour insister ? On est à moins de 50 jours bla bla bla...


  • Selon la presse "mainstream" au moins six cent mille socialistes et assimilés avaient participé à la "primaire de la droite et du centre", pour "éliminer" Sarkozy, qui était le choix préféré des militants "LR" .....
    Pensant que Juppé serait en tête de toute façon, ils avaient massivement voté Fillon, pour "éliminer" Sarkozy .....
    Mais leur nombre avait été tel, qu’ils avaient aussi "éliminé" Juppé .....
    Sarkozy serait sans doute le seul candidat de "LR" à pouvoir gagner face à Marine, car il pourrait redynamiser leurs militants .....
    Mais il semble que même lui n’en aie plus très envie .....
    Marine a donc plus que jamais toutes ses chances !!!!!
    Après Brexit et Trump, une nouvelle "surprise" est en route !!!


  • Comme je l’avais lu dans un commentaire sur ce site, il semble que Baroin va enfiler sa cape rouge, ses collants bleus avec slip rouge par dessus.
    J’ai pas fini de rigoler...
    Pour l’oligarchie, c’est un Macron sinon rien.
    C’est pas nouveau
    https://www.google.fr/search?q=dess...


  • Sarko avait dit qu’il se retirait de la politique , qu’est ce qu’il vient ramener son grain de sel cet incapable , y’a rien à faire c’est plus fort que lui

     

  • Pourquoi Fillon renoncerait-il ? Car c’est lui qui va remporter cette élection.

    Et puis étant le gagnant de la primaire, c’est lui qui a l’argent de celle-ci et cet argent est indispensable à mener campagne. Il a toutes les cartes en main !

    Et puis se faire remplacer par des repris de justice...lui n’a été condamné que par des journalistes, il doit être présumé innocent et il n’a pas à partir.

     

  • Halte aux réactions typiquement françaises (C’est un beau discours, c’est un gaulliste, il est bien). Que ce repris de justice, assassin de la France de concert avec ses acolytes , retourne à son (petit) rôle de Maire. Un Chef d’Etat ? Depuis De Gaulle, on a déjà donné. Marine 2017 pour au moins le coup de pied dans la fourmilière.


  • Moi j’approuve le désistement de Juppé, je le trouve raisonnable et honorable, il a bien compris que c’était un panier de crabes et que ceux qui vous portent des louanges un jour, peuvent se retourner contre vous le lendemain.
    Par ailleurs il me semble que c’est un maire apprécié à Bordeaux.


  • Aux primaires de la droite j’ai voté POISSON rien que pour chier les autres candidats.
    Aux primaires de la gauche, j’ai adoré l’appel de DIEUDO rien que pour chier Manu la Tremblotte.
    Aux élections qui arrivent, je suis prêt à donner un petit coup de pouce à FILLON au premier tour rien que pour faire chier tout le système (politique + média + show biz).
    Faire chier, c’est devenu, chez moi, une seconde nature. J’attends la consigne soralienne.

     

    • "J’attends la consigne Soralienne"

      Et si tu réfléchissais par toi-même ?


    • "Faire chier, c’est devenu, chez moi, une seconde nature."

      Je confirme.


    • Il vient de la donner dans sa dernière vidéo et c’est évidemment de voter MLP malgré des désaccords. Ca paraît tellement évident qu’on se demande quand même à quoi vous pensez. Vous croyez quoi ? Que Soral en appellerait peut-être à voter Fillon au premier tour " pour faire chier le système " ???!!! Comme si voter pour le candidat de la droite majoritaire, tout le cirque actuel n’étant que du théâtre et tout rentrant dans l’ordre si Fillon accède au second tour où l’on verrait alors le visage du " patriote " Fillon agressivement anti-FN ... et de tous les autres derrière lui, unis comme un seul homme contre la menace fasciste, était anti-systeme. On rêve. Vous ne pensez pas que Soral a des vues politiques un peu plus élevées ?!


    • " Et si tu réfléchissais par toi-même ? "

      Désolé de l’écrire mais cette phrase n’a, en elle-même, pas de sens.

      Quant à STEF, si mon souhait de faire chier le système te fait chier, tu dois, je pense, pouvoir en tirer toi-même la leçon.

      Choisis ton camp camarade !


    • Je voulais simplement te faire chier, et apparemment, c’est réussi.
      Par ailleurs, voter Fillon, c’est pas faire chier le système, c’est chier sur les patriotes, et c’est nul à chier !


  • Le candidat naturel de la droite ultralibérale, c’est MACRON.......


  • Juppé est :
    - bien trop présomptueux pour jouer les remplaçants,
    - bien trop rancunier pour ne pas laisser s’effondrer cette droite imbécile qui ne l’a pas élu aux primaires,
    - bien trop vieux et lâche pour contrarier un système qui a désormais choisi son jeune champion.


  • Ah ah ah !.. C’est génial !... C’est de mieux en mieux !!! ^^

    C’est un festival ces élections !... l’UMPS est parti pour se transformer en un vaste champ de ruines !... J’adore !

    Je crois qu’on n’a vraiment pas fini de se marrer... Il reste encore plus de deux mois pour nous offrir un bouquet final qui éjectera toute cette clique dans la cuvette des chiottes de l’histoire. Il ne reste pour ainsi dire plus qu’à tirer la chasse. XD


  • Moi je pense que depuis le départ, le système a voulu nous imposer un second tour Juppé-Macron. Sauf que contrairement à leur plan, ce n’est pas Juppé mais Fillon qui a gagné la primaire de la droite. Et Fillon, de par son côté pro-russe et catho n’est pas assez docile pour le système. Donc pour dégager Fillon, ils lui ont cherché des casseroles pour le sortir afin d’essayer de faire revenir Juppé. Et en parallèle de cela, ils essaient par tous les moyens de promouvoir Macron à coups de propagande médiatique et sondagière, et d’affaiblir Marine le Pen avec les affaires judiciaires en espérant que Macron lui passe devant au premier tour. Car même si Marine a très peu de chance d’être élu au second tour, le système redoute quand même un scenario à la Trump, et donc il préfère assurer le coup en l’évinçant dès le premier tour pour avoir un second tour Juppé-Macron.

     

  • "Je ne livrerai pas ma quiétude personnelle et celle de ma famille en pâture aux démolisseurs de réputation. »
    et qui sont ces démolisseurs de réputation ?

     

    • Non Gothmoge, la question n’est pas là.
      La question c’est



      "Je ne livrerai pas ma quiétude personnelle et celle de ma famille en pâture. "



      Ce type voudrait sauver la France ou plutôt "l’aider", mais il n’est prêt à aucun sacrifice personnel !!!

      Et il se dit gaulliste ! ! !


  • C’est la panique chez nos "élites"... A croire qu’elles n’ont pas les mêmes sondages que nous...

     

  • Hahaha, Sarko, Fillon et Juppé. Les destructeurs (sur ordre) de la Libye et les assassins du Guide. Aux poubelles de l’Histoire !...

     

    • Les âmes outragées des innocents libyens
      Viennent ensorceler les ennemis du bien,
      Torturer leur aura de la tête aux orteils
      Et tourmenter leur vie jusque dans leur sommeil.

      Même si leurs habits sont brodés à l’or fin,
      Ils connaitront le froid, la misère et la faim
      Quand, devant l’Éternel, tous ces semeurs de guerre
      Seront, par le Divin, envoyés en Enfer.


    • @STEF de MARS

      Sensé mais pompeux, grossier et forcément anti-poétique,
      votre verbiage ne rend pas hommage à nos Illustres.

      Par sa laideur, notre époque n’est pas propice au lyrisme, et cette affaire encore moins sujette à l’art poétique.

      Dorénavant, il faut mobiliser son authentique esprit politique !


  • Au final peu importe ce qui se passe chez Fillon car en dernière instance, Macron reste l’ultime recours du système pour se réincarner à l’Elysée.


  • Croyez moi il se représenterait si les sondages ne lui étaient pas si défavorables. Ils le créditent sûrement au même niveau qu’Hollande moins de 4%.
    Avez-vous remarqué qu’il n’y avait plus de sondage publié depuis que le Macaron se prépare avec de l’oeuf ?
    Sont-ils si mauvais pour le système ouch !


  • Minable ! Avec des amis pareils, Fillon n’a pas besoin d’ennemis.

    Comme prévu, et malgré la mobilisation, la droite la plus bête du monde se déchire au lieu de s’unir. Sur tous les médias, ne s’expriment que des ténors de la droite qui sont contre Fillon. Incroyable Juppé qui flingue son coreligionnaire avant de quitter la piste. Absurde Juppé, qui ayant poignardé dans le dos Fillon plusieurs fois, accuse le FN.

    Incroyable démission, d’un leader politique qui déclare ne pas être capable de réaliser le rassemblement, qui ressemble en tout point à la démission pitoyable de Jospin le 21 avril 2002, et qui comme lui, abandonne le navire en pleine tempête.

    Non, non, il n’y a aucune déception. Plutôt un soulagement, car la France, n’a pas besoin de lâches.

    On est content qu’il se barre, car on ne voit pas comment on peut voter pour un type pareil.

     

    • Tout à fait d’accord ! La droite aurait fait front uni depuis le début,ça n’aurait été qu’une petite épine dans le pied !Quand on voit les casseroles de Sarko k’ils ont continué à soutenir jusqu’à son élimination à la primaire,on se rend vraiment compte que tous ces rats qui ont quitté le navire au 1er coup de vent (peut-être organisé par certains d’entre eux) sont vraiment trop minables,traîtres, méprisables,etc....C hallucinant les déclarations des élus de la "famille LR" en ce moment,on croit rever !!!En même temps,Fillon les aide bien avec sa défense pitoyable !C ça,l’élite de la nation ?!Des traîtres et des mauvais !


  • #1679083
    le 06/03/2017 par Махсуд Махкамов
    Juppé : "Je ne serai pas candidat à la présidence de la République"

    Pour ceux qui croient encore que l’euro-libéral austéritaire Fillon est victime d’un grand-méchant complot siono-mondialiste, un soutien de poids qui les confortera dans leurs convictions :
    https://twitter.com/arnoklarsfeld/s...

     

  • Le Patriote Français possède par définition "le bon sens Paysan". L’heure du choix est venue : "Pour" ou "Contre" cette "Europe" qui détruit notre Nation et nos Travailleurs (Pas au sens Communiste, au sens "des gens qui ont envie de bosser honnêtement"). Analysez les programmes des candidats qui sont pro-européens et ceux qui ne le sont pas, avec les conséquences que celà peut avoir VRAIMENT sur votre vie quotidienne. Et vous ferez "naturellement et dans le bon sens" le bon choix.


  • Juppé lucide, mais amer et finalement peut être soulagé de ne plus avoir à avaler les couleuvres mondialistes.
    Fillon en mode guerrier ! Les LR "tous unis" derrière lui pour la victoire § C’est Hollywood sur Seine..
    Ils n’ont pas honte tous ces tourneurs de veste ? Cà va être coton pour lui de recomposer une équipe fiable et dévouée, y a plus grand monde...
    Quant à Arno Klarsfeld qui le soutient, en bon sayan il soutiendrait un pylone on le lui demandait. Peanuts


  • Les suffixes en isme et iste sont très généralement les attributs des élites qui s’élèvent matériellement en s’appauvrissant spirituellement : isme et iste ou quand le siège de la pensée a des allures de fauteuil roulant.


  • Meme si je désapprouve sa vision, c’est quand même autre chose que Macron.

     

    • Vision est peut-être un terme totalement inapproprié car contraire à la réalité. Une vision n’est pas un coup d’œil dans un rétroviseur pour remettre au " goût " du jour les recettes éculées qui ont été mises en œuvres dans le monde anglo-saxon (Thatcher en Angleterre et Reagan aux Etats-Unis) et dont nous observons aujourd’hui même les désastreux et calamiteux résultats. Mais nous observons cette éternelle fuite en avant qui consiste à dire que si ça n’a pas marché jusque là ce ne peut-être que faute des mêmes ingrédients en quantité suffisante. Bref, conviction sincère ou bien on nous prend pour des cons, j’ai ma petite idée. Mais bon Fillon aurait au moins à cœur de préserver montant et bon usage des enveloppes parlementaires. Ouf ! soyons rassuré, l’essentiel sera sauf et préservé.


  • Ah oui, Christian Estrosi, bonne idée : au moins François Hollande, dans ses vieux jours, pourrait se vanter de n’avoir pas été le président le plus naze de la Vème Ripoublique...


  • Juppé à raison.
    Il sait très bien que Macron ayant été désigné par l’oligarchie, s’il se présente, il se fera laminé par les médias qui ressortiront une petite histoire du trou de balle d’un célèbre palmipède pour le discrediter ou autre coup fourré..
    Ce type est un fonctionnaire, il a toujours obéit aux ordres de sa hiérarchie..
    On lui a fait comprendre de rester en dehors de tout ça, et au passage de faire le VRP du produit Macron : " Les français demandent un renouveau politique, ce que je n’incarne pas". Comprenez : Le renouveau c’est Macron.

    Aux dernières nouvelles, fillon fait à nouveau l’unanimité au sein de ses troupes
    Probablement la conséquence de nouveaux gages accordés à ses futurs patrons.

    Ça me fait mal mais j’avoue être d’accord avec AK. Fillon sera le futur président.
    Macron va retomber comme un soufflet raté et de toute évidence celui qui sera au deuxième tour face MLP sera vainqueur..
    La seule chance pour Marine de gagner serait de se retrouver dans duel face à Melanchon. Mais ne rêvons pas, ce ne sera pas pour cette fois..

     

    • Vous rêvez et concernant Fillon.
      Ce dernier n’a sauvé sa tête que parce qu’il applique le programme buissonier de Sarko 2012 et que ce dernier ne peut pas voir Juppé en peinture.
      La réalité est que les primaires sont un enfermement, Fillon a gagné sur un programme de droite dure, tangentant.le FN, donc sans possibilité d’élargir sa base.

      Fillon n’est maintenu que parce qu’il maintient Marine à peu ou prou 25%.

      Macron, pendant ce temps, engrange chez d’anciens hollandistes, au centre droit et chez la droite dite humaniste dont certains juppéistes, dans une recomposition politique voulue par l’oligarchie.

      La justice va mettre en examen Fillon, ce qui laissera orphelin son électorat de province, petit bourgeois réac et catho, qui tombera dans les bras de Marine et par dépit ou dans l’abstention.

      Macron va remporter la présidentielle, laissant sur sa droite, le FN et sur sa gauche, Mélenchon, Hamon étant élément neutre.

      La principale victime de ce théâtre grandguignolesque, sera la fraction de la droite Filloniste et Sarkozyste.

      Les prochains duels électoraux et en France, opposeront les progressistes aux souverainistes.
      En terme de transposition et aux USA, démocrates vs conservateurs.

      Logique.


Commentaires suivants