Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Juppé : "Mon ennemi c’est le chômage, pas la finance"

Un projet ambitieux

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a estimé jeudi sur RTL que son ennemi est « le chômage » et non « la finance » comme l’avait dit François Hollande pendant la campagne électorale de 2012.

 

« Monsieur Hollande a dit "sus à la finance", moi je dis mon ennemi c’est le chômage », a expliqué l’ancien Premier ministre. Il a publié cette semaine un livre Cinq ans pour l’emploi, affichant l’objectif d’un retour au plein emploi et détaillant ses propositions économiques.

« Je ne veux pas être élu en racontant des histoires », a-t-il insisté. « Moi je prends le risque de dire la vérité parce que c’est la seule façon ensuite de réussir les réformes », a-t-il lancé.

Interrogé sur le fait que son programme comportait des mesures de baisse d’impôts uniquement pour « les ménages fortunés » (suppression de l’ISF notamment, réduction de l’impôt sur le capital), Alain Juppé a rétorqué qu’il y avait « 6 milliards d’euros » pour « les classes moyennes » et « les familles moyennes qui ont été matraquées depuis 2012 ».

[...]

Interrogé sur le salaire des patrons, et la rémunération de Carlos Ghosn chez Renault, il a expliqué qu’il était « profondément choqué » par ces comportements qui « ne sont pas éthiques » préconisant de « faire appel aux responsabilités des conseils d’administration ».

Lire la suite de l’article sur france24.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Juppé annonce qu’il va mettre la retraite à 65 ans et supprimer l’ISF : il est fou .


  • Quelqu’un lui dit que c’est la meme chose, ou pas ?


  • Bonjour,
    Juppé Homme politique du Moyen âge, il devrait lire Jean De Sismondi (1773-1842), ce qui le rapprocherait de notre époque.
    Ce n’est le chômage son ennemi, c’est l’intelligence.

     

  • « Moi je prends le risque de dire la vérité parce que c’est la seule façon ensuite de réussir les réformes »
    Eh bien mon vieux ,tu serait bien le seule à dire la vérité . Mr Juppé Plusieurs fois ministre entre 1986 et 2012 (Budget, Affaires étrangères à deux reprises, Écologie, Défense), et deux fois « numéro deux du gouvernement », il exerce la fonction de Premier ministre de 1995 à 1997, au début du premier mandat présidentiel de Jacques Chirac. Son passage à Matignon est marqué par des grèves d’ampleur contre son « plan » sur les retraites et la Sécurité sociale ; devenu très impopulaire, il doit quitter ses fonctions après la victoire de la gauche aux élections législatives anticipées de 1997.
    Et c’est ça qui va se représenter ,alors que son parcours n’est qu’échec et pour finir Il perd ses mandats électifs et quitte provisoirement la scène politique après avoir été condamné à 14 mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.
    Je pense que nous avons le beau spécimen pour finir le travail.


  • Si c’est pour créer des emplois fictifs et détourner l’argent du con-tribuable alors voila le candidat idéal ! De toutes façon sera élu le plus pro-israélien et le plus sioniste puisque cela ce décidera au "diner" , tout le reste, ne sera comme d’habitude, que poudre aux yeux et attrape gogos !!

     

    • Son programme est clairement celui des autres pantins de la haute finance : contracter toujours plus de dettes afin d’injecter des liquidités dans la machine et ainsi faire artificiellement baisser (ou ralentir la hausse du) le chômage.
      Et pour garantir ces dettes il faut toujours plus d’impôts...


    • Juppé c’est pas celui qui a fait un stage aux USA pour apprendre comment gouverner la province France alors qu’il était sensé donner des cours dans une université canadienne durant sa période d’innelectibité ?


  • Bonnet blanc et blanc bonnet....


  • #1464050

    Il va falloir faire pire que Hollande... pour l’instant c’est prometteur...


  • Que faut-il retenir d’une telle affirmation ? Vraiment l’art de noyer le poisson et que fait-il encore dans le circuit ,ce vieux, oser dire dire que la finance n’est pas son ennemi,va-il jubiler dans son cercueil avec des poignées en plaqué or et que moi je devrais me contenter de poignées plastique, il s’en fout du chômage tandis que la finance ,hum ça rapporte pour les privilégiés, vachement ambigu le type, ( message d’un vieux de 66 ans)


  • IL est quand même sidérant ce Juppé
    Toujours prêt a vendre la recette de la bisque de homard a des homards.
    On fera confiance au cuisto pour régler la température de l’eau
    vous aurez bien chaud donc économie de facture EDF
    La sauce est bonne
    C’est bon pour le CA du restaurant...

     

    • Ah ah excellent la bisque de homard c’est exactement ça !

      C’est bien gentil de dire que son ennemi c’est le chômage, mais le chômage c’est l’ami de la finance dont il ne cache pas être l’ami ! Du coup, ça risque de pas marcher beaucoup mieux qu’avec les précédents, sa lutte contre le chômage...


  • #1464058

    Il faudrait surtout que la reconaissance de l’activité d’un citoyen puisse être définie autrement que par le critère de son service à l’intérêt d’un investisseur privé, c’est à dire l’emploi.
    Le programme de Juppé est de passer du grade au service de la nation et de la collectivité à l’emploi au service du capital lucratif.

    Rein de nouveau sous le soleil...


  • Le fils sprirituel de Chirac ( le Chirac de la fracture siociale . . . ) connaît sa démagogie sur le bout des doigts . Notre ennemi à nous aussi c ’est ce sénile , c ’est Juppé.


  • pipeau, pipeau, pipeau, pipeau si le c’était le chômage votre ennemi cher apparatchik au vu du nombre de postes prestigieux dont celui de chef du gouvernement que vous avez occupé il y a bien longtemps que vous en sauriez occupé ou auriez tenté de vous en occupé très différemment et avec audace et créativité que par les méthodes classiques d’en faire voir aux classes moyennes, moyennes supérieures et aux petites gens et d’une autre façon qu’en les culpabilisant, ponctionnant et étranglant de toutes les façons possibles et imaginables pour servir vos grands amis du grand capital, je ne parle pas ici des PMI/PME ou des chefs d’entreprise qui ont bien réussis (il en reste ?) et qui le mérite grâce à leurs heures de boulot incalculables, non non je parle de certains du CAC par exemple ou de quelques banques desquelles on éponge les dettes et autres conneries à grand coup de braquage d’argent public, bref en nous faisant le portefeuille.... Vous avez eu votre chance monsieur...... la porte qu’elle soit sur la droite ou sur la gauche.....c’est par là.... suivez les pointillés cher monsieur...............et bonne retraite de cumulard sans honte.....pipeau, pipeau, pipeau.... etc....Ayez la tentation de Venise... surtout ayez la... de grâce...


  • #1464074

    II nous dit : "soyez esclaves et contentez vous de ce qu’on vous donne" ...


  • #1464076

    Le pire dans tout ca, ce ne sont pas les propos de juppé.

    Ce sont les gens qui vont y croire...


  • L’Enarque qui nous fait croire par là qu’il n’y a pas de lien entre les deux.
    Enfin, on en attendait pas mieux de lui. Dire qu’il devrait nous diriger "si tout se passe bien". Justement, il faut faire en sort que cela se "passe mal", mais cela va être compliqué...


  • #1464105

    "Il est le meilleur d’entre nous !!!"

    Pour enfumer du couillon ???


  • On s’en serait douté ! Juppé est quand même de droite libérale, à l’ump, non aux républicains (ils changent de nom tout le temps).


  • Il y a plus de 40 ans le patronat a compris que le chômage lui coûtait bien moins cher que le plein emploi et ses salariés exigeants, grévistes, qui rongeaient ses pauvres marges .


  • Quand il y a plein emploi les salariés sont en position de force pour exiger des augmentations de salaires : c’est la galère pour le patronat . Quand il y a des millions de chômeurs les salariés sont en position de faiblesse et ne peuvent rien obtenir du patronat : c’est pourquoi la fin du chômage dans notre pays pourri n’est pas pour demain .


  • BHL doit apprécier Juppé : il sait très bien ouvrir les portières .


  • Continuez à croire que ce système est fait pour votre bonheur. Nous sommes persécutés à tout moment par nos "élites" psychopathes, il est temps d’inverser la pyramide. Quand un esclave ne veut pas travailler pour son maitre, il quitte la plantation. Moi j’ai quitté volontairement la plantation.

    Salutation à tous !


  • #1464135

    Cela fait 42 ans (!) qu’ils nous bassinent avec leur "lutte contre le chôôômâââge", ce serait comique s’ils ne se foutaient pas de nos gueules .


  • "Mon ennemi c’est le chômage, pas la finance"...Voilà encore de quoi préparer la gloire de l’histoire pour une zone administrative encore nommée France, nos élites sont tout de même formidables.
    Cette phrase résonne en moi comme si une éminence médicale affirmait : "Mon ennemi c’est le SIDA, pas le V.I.H...
    Extraordinaire, vraiment, extraordinaire, plus extraordinaire encore ceux qui applaudissent et voteront pour...


  • Chouette Juppé va revenir à l’étalon-production au lieu l’étalon-spéculation !


  • La finance n’est pas un ennemi car nous demandons tous "plus de finance" pour nous autre le peuple, et le chômage est notre ennemi car nous le voulons moindre, jusqu’à quasi inexistant. Ce propos est pertinent, mais qu’il émane d’un candidat LR me fais penser que ce n’est que pure propagande électoraliste subtile sans réelles convictions derrière


  • #1464169
    le 12/05/2016 par quadripilectomiste
    Juppé : "Mon ennemi c’est le chômage, pas la finance"

    C’est bien ça le problème avec les formules de propagande : à force d’avoir entendu que le chômage ne cesse d’augmenter, les gens se disent que le problème, c’est le chômage et que les français veulent du travail.
    Mais c’est complètement faux : les français veulent un salaire, pas du travail... Si on offre à n’importe quel chômeur une rente de la valeur des revenus de Juppé, il n’y en a aucun qui acceptera de travailler, et si on demande à Juppé de travailler mais au SMIC, il acceptera jamais.
    Mais maintenant que l’on a fait accepter que l’important c’est le chômage, bienvenue aux réformes sociales sur le modèle allemand : du travail, mais pas de salaire.
    En fait, exactement l’inverse de la finance : peu ou pas de travail effectif, mais toujours plus de salaire.


  • #1464174
    le 12/05/2016 par Gislebert d’aucun
    Juppé : "Mon ennemi c’est le chômage, pas la finance"

    Mon ennemi c’est la pluie, pas les nuages.
    Mon ennemi c’est la poire, pas le poirier.
    Mon ennemi c’est l’œuf, pas la poule.
    Mon ennemi c’est la croûte, pas le fromage.
    A dada prout prout cadet !

     

  • Il nous refait le coup du "moi je" par ci et "moi je" par là. On a déjà entendu ça cent fois.
    Inaugurée par Obama, puis utilisée par Sarko, et après Hollande cette technique de répétition ultra éculée montre que ce type est incapable de penser réellement lui-même.
    Comme si d’ailleurs le chomage ne dépendait que de lui alors que dans une économie mondialisée, il ne peut rien contrôler. Tout cela est mensonge et bouffonnerie.


  • #1464212

    Juppé : "Mon ennemi c’est le chômage, pas la finance"...

    Et l’ennemi des Français ; c’est l’Etat et tous ceux qui en vivent en asphyxiant et en surexploitant à outrance la partie productive de la population. Dans l’Empire de la Contrainte, il vaut mieux n’être, ni un Homme, ni un Arbre. Le niveau de rançonnement et de dévastation démentiels auquel sont parvenus ceux qui les organisent à leur profit, fait de ce triste endroit du monde une espèce très particulière de trou noir parmi les organisations sociales inventées de tous temps par les Hommes. Cette escroquerie sinistre prend des proportions magiques


  • #1464214

    Juppé n’est pas assez futé pour comprendre que la cause du chômage est la spéculation financière.

     

  • Quand je lis "Mon ennemi c’est le chômage" j’entends "Mon ennemi c’est les chomeurs" c’est normal ?


  • #1464274

    Le suivant dira : "Mon ennemi c’est la finance, pas le chômage", mais les français voteront quand même pour lui.


  • juppé , c’est un petit jeune ! il vient juste d’arriver !!

    ..... depuis 1975 , il n’est comptable de rien . par le passé , il n’ a fait que passer

    tout est arrivé par hasard , même la prise illegale d’ interêts !!

    AU SUIVANT !


  • Oui et la finance, qui déteste l’inflation exigera le même NAIRU (en anglais : Non-Accelerating Inflation Rate of Unemployment. en français : le taux de chômage n’accélérant pas l’inflation) que nous avons actuellement. Donc, ce que dit ce monsieur est un pur "enfumage". Menteur ou incompétent ?? Peut être les deux et Chirac parlait de lui comme le meilleur d’entre eux... ! Ben ben ben... Qu’est ce que ça doit être les autres....


  • #1464331

    Rappelons nous les dèclarations de flamby avant les dernières présidentielles ? ... L’écho change de camp , l’arnaque aussi ! ...


  • Traduisez en langage clair :
    Mon ennemi, ce sont les chômeurs, pas les parachutes dorés ...


  • l’ennemi du peuple sont les politiques de tous bords voila une vérité universelle valable pour tous les peuples et nations


  • #1464384

    Si Jeanne d’Arc avait dit "mon problème c’est le royaume de France occupé et pas l’occupation anglaise", personne ne se souviendrait d’elle aujourd’hui.

    Il semble qu’aujourd’hui tout le monde la vénère dans ce pays. Je prend les paris, qui admirera (sans parler de vénérer) Juppé dans 50 ans ?


  • #1464452

    Ce qui est parfaitement incompatible, puisque le chômage est la variable d’ajustement qui permet à l’économie libéral et aux rentiers de lutter contre l’inflation de leurs capitaux.

     

  • Oh qu’ils sont intelligents ! Oh la ruse ! Fallait trouver ! Ils se sont dit : Hollande a eu ses voix dans un moment de crise financière en faisant semblant qu’il fera quelque chose contre les banques. hihihihi ! Moi, je suis TRES clever, dans un moment d’angoisse à cause des lois Connery, je vais faire semblant de vouloir aider les chômeurs. Ils voteront pour moi !!!! Gagné, et ensuite je barre la route. GENIAL ! Fallait trouver ! pas con, hein ? pas con du tout !

    Petit rien du tout, en plus condamné par la justice de France pour détournement de fonds public ! Hollande a été élu parce que tout le monde a cru en un nouveau Mitterrand. Tu crois que tu seras élu parce qu’on espérera un nouveau Giscard ?


  • Hollande disait que son ennemi est la finance, et il a prit un financier comme secrétaire de l’Elysée. Juppé dit que son ennemi est le chômage... Va-t-il prendre un chômeur comme secrétaire de l’Elysée ?


  • Pour éradiquer le chômage, moi je connais un moyen simple,
    il suffit de tuer au boulot les chômeurs.

    " Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière " (audiard)

    Juppé ferait il parti de ceux là ????


  • #1464775

    Juppé, ce patriote sur lequel le populo’ peut compter, dont le faciès dit : « prends moi ; je prendrai sur moi »


  • Juppé, je l’ai écouté, il y a longtemps à la radio, sur le fait les Français croulaient sous les charges et que la TVA était beaucoup trop haute à 18.6%. Le lendemain de sa nomination de 1er ministre par Chirac en 1995, il ajoute deux pions à cet impôt injuste... Je m’en souviens comme si c’était hier... j’ai été obligé de payer les deux pions de ma poche...
    menteur un jour , menteur toujours...


  • #1465288
    le 13/05/2016 par L’agent pathogène
    Juppé : "Mon ennemi c’est le chômage, pas la finance"

    Le chômage n’est pas le problème des hommes mais le problème de la classe capitaliste .Le chômage est l’indicateur de la surproduction et de la baisse du taux de profit . La seul crainte de l’homme c’est de ne pouvoir subvenir à ces besoins matériel et immatériel .
    Ces politicards se disent républicain hors qu’y a t’il de plus anti-republicain que la privatisation des infrastructures publiques ? la république , la vrai , se moque du profit elle n’a qu’un seul bute , le partage équitable de la production de sa citée .


  • A mon avis c’est une erreur de strategie et de communication monumentale que vient de commettre Juppé.

    Cette formule va forcement rester (s’appuyant sur celle de Hollande qui était restée, donc très marquante), or...

    Les français se méfient de la finance plus que jamais (lire les commentaires sur les journaux en ligne, ecouter les gens parler),

    De plus ce n’est pas du tout une phrase qui laisse rêveur (d’autant plus qu’elle annonce de manière à peine voilée une reforme du travail plus radicale encore)

    Juppé est bien plus usé qu’il ne le semblait pour engager son avenir aussi vite et prouve qu il n en veut pas assez. Je le raie d ores et deja de mon tableau des Presidents probables pour la France. Pour moi ce sera du coup une surprise (Macron, Hulot, MLP voire une surprise de derniere minute comme Sego)


  • #1466721

    le chomage voulu par l’Europe :
    mondialisation = exploitation de la maind’oeuvre chinoise
    immigration pour agriculture, batiment hotellerie/restauration qui ne peuvent délocaliser !
    on ne reviendra jamais en arriere !
    le chomage voulu aide a maintenir les salaires a un bas niveau ( ce qui est abondant est bon marché ! ce qui est rare (le salarié) est cher )
    il faudra donc trouver un moyen de faire survivre les européens qui n’ont pas de travail.


Commentaires suivants