Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Académie française contre toute réforme de l’orthographe

L’autorité de Najat Vallaud-Belkacem bafouée

La position de l’Académie française est claire : elle s’oppose à toute réforme de l’orthographe. Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’institution, est venue le rappeler dans une interview publiée dans Le Figaro samedi 13 février.

« La position de l’Académie n’a jamais varié sur ce point : une opposition à toute réforme de l’orthographe mais un accord conditionnel sur un nombre réduit de simplifications qui ne soient pas imposées par voie autoritaire et qui soient soumises à l’épreuve du temps. »

Et l’historienne spécialiste de la Russie d’enfoncer le clou, insistant sur le fait que l’Académie française n’avait eu « aucune part  » dans cette réforme, « à l’inverse de ce que l’on a voulu faire croire  ».

 

 

En 1990, un travail de révision du français avait en effet été mené par le Conseil supérieur de la langue française, un groupe de travail mis en place par le premier ministre d’alors, Michel Rocard. Ce groupe de travail composé d’« experts de grande valeur, professeurs, grammairiens, linguistes, correcteurs, éditeurs de dictionnaire  » avait notamment proposé des harmonisations lexicales (« charriot » avec deux « r » pour être similaire à « charrette »), le regroupement de noms composés (« portemonnaie » plutôt que « porte-monnaie ») et la suppression de certains particularismes, dont l’accent circonflexe.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 


 

Morceaux choisis et entiers de l’entretien donné le 12 février 2016 au Figaro par Carrère d’Encausse, pour qui « on ne peut contraindre la langue à suivre quelle que voie que ce soit, comme le souhaiteraient certains idéologues, qui rêvent même d’imposer une orthographe phonétique » :

 

 

« Je n’ai pas compris les raisons qui expliquent l’exhumation d’une réforme de l’orthographe élaborée il y a un quart de siècle et où l’Académie française n’a eu aucune part, à l’inverse de ce que l’on a voulu faire croire. Je rappelle qu’à l’époque on réfléchissait à l’idée de simplifier l’apprentissage de l’orthographe par les élèves. Mais en 2016, nous sommes devant une situation radicalement différente : notre système éducatif s’est écroulé, et toutes les enquêtes internationales montrent que le savoir acquis par les élèves est en régression par rapport à d’autres pays, au point qu’un élève sur cinq quitte l’école sans savoir lire. »

« Le problème n’est donc plus d’offrir des facilités aux élèves, de conserver ou non l’accent circonflexe, mais de revoir totalement notre système éducatif. Le problème est que les jeunes Français ne connaissent plus leur langue. Il faut s’interroger sur les moyens d’apprendre une langue qu’ils ont trop souvent grand mal à lire et donc à comprendre. Même dans le domaine des mathématiques qui ont toujours été notre point fort, les enquêtes témoignent d’un net recul dont une des raisons est la difficulté qu’éprouvent les élèves à comprendre les énoncés des problèmes. »

« L’opinion refuse que la langue soit manipulée, instrumentalisée, et c’est très réconfortant. »

« Je dirais que la tragédie française est une inégalité croissante, née de l’effondrement de notre système éducatif. À coups de réformes qui affaiblissent le savoir, on va créer deux France : celle des enfants issus de familles qui ont une tradition culturelle et bénéficient donc de cet héritage, et celle des enfants peu favorisés en cela et pour lesquels l’enseignement dans son état actuel ne permet plus de combler cet écart. C’est à l’école que l’inégalité des conditions sociales disparaissait. »

« Elle ne joue plus ce rôle, et l’on ne peut se résigner à l’idée qu’une génération, voire deux, paie ce désastre éducatif. C’est un problème de justice sociale, de cohésion de la Nation. Cette cohésion, c’est la langue qui en est l’outil privilégié. Notre système éducatif doit être reconstruit en fonction de cet impératif d’égalité. Je veux cependant dire ici toute mon admiration pour le corps enseignant français qui tente désespérément, par un travail admirable, de sauver ce qui peut l’être. »

La langue , ultime noyau de résistance à l’entreprise de défrancisation, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1397225

    A propos de la destruction de notre chère langue Française, un des exemples les plus frappants se trouve dans le domaine des jeux vidéos. La langue Anglaise y est omni-présente.
    Selon moi, la faute revient aux personnes dont le travail est de créer de nouveaux mots Français permettant de définir de nouveaux termes. Je pense que ces personnes se tournent les pouces et quand leur fainéantise se fait trop remarquer, ils copient simplement les mots qu’ont traduit les Québecois. La faute aussi au gouvernement qui, comme on le sait tous, est très patriote et ne veut pas détruire notre belle langue.....
    La faute revient également aux merdias et à tous ceux qui préfèrent parler en angliche pour faire branché, plutôt qu’en Français, langue qu’ils jugent ringarde et dépassée (en partie à cause des merdias : télévision, affiches, pubs, clips, chansons,...).
    Bref, notre culture, donc notre identité, est grignotée chaque jour.
    Jusqu’où va-t-on descendre ?

     

    • Comment faire cohabiter français, allemands, suédois, roumains et italiens dans un jeu en ligne ? Si tout le monde se contente de sa langue maternelle c’est la catastrophe. Sur internet, ne pas savoir lire et écrire un minimum d’anglais c’est être analphabète. (Ou alors on se contente de serveurs francophones, si la communauté est assez importante. C’est pas toujours le cas).

      Donc vu que 80% des joueurs communiquent en anglais (même si le jeu peut être en français...), tout le vocabulaire utile est dans cette langue. C’est triste mais c’est comme ça. D’un autre côté ça a horizontalisé l’accès aux informations, vu que tout le monde comprend tout le monde.


    • Vous avez oublié les grosses sociétés et plus précisément les services marketing et comm. Parce que s’il y a bien un endroit où pullulent ces anglicismes permanents, c’est bien là. Le choc anaphylactique n’est pas loin.


  • Quenelle circonflexe !

     

  • Ben alors Najat, qu’est-ce qui se passe ?! Toi qui prétends brocarder piteusement les soi-disant complotistes à travers de véritables sketchs, tu serais donc une négationniste en fait ? Voilà qui explique beaucoup de choses, on comprend mieux maintenant. Merci Najat :-)

     

    • BELKACEM n’a rien derrière elle , elle a échoué à l’ENA , elle a fait des études médiocres, elle n’a pas de fortune personnelle, elle n’a de compétence que dans le système LGBT ....le jour ou elle va prendre le tobogan qui mène aux oubliettes de l’histoire, elle ne s’en remettra pas !elle devrait observer le sort de ses collègues du gouvernement , une fois le citron pressé : FLEUR (qui est pourtant énarque)....Taubira....DATI....DUFLOT etc....


  • Bravo Carrère d`Ancausse , votre entretien au figaro est une belle paire de gifle à la politique progressiste-réformiste menée depuis tant d`années , quelle leçon !
    Cela tient tout simplement du bon sens .

    Il semble évident que revienne à l`académie française , le choix d`approuver ou non la réforme de l`orthographe et doit de ce fait , rester le défenseur de la francophonie !


  • Oui.

    Le problème, c’est l’apprentissage, pas la langue.

    N’importe qui devrait être capable de s’en sortir en étant un peu sérieux.

    Avec un peu d’habitude, c’est même assez simple.

    Sans avoir un vocabulaire exceptionnel, très fourni ou très soutenu, on est capable, avec un minimum de pratique, d’expliciter assez simplement le fond de sa pensée.

    1000 mots de voculaire en moyenne pour un Français utilisés dans une vie. Un truc comme ça.

    Ce n’est pas tant que ça, quand on y pense.

     

  • On est passé de "combien faut il lire de livres par an",
    a "faut il savoir lire avant d’avoir 15 ans" .


  • C’est par sa langue et son orthographe qu’on détruit l’identité et les racines d’un pays multi millénaire comme la France.


  • Najat ne fait qu’obéir à Hollande et Valls,sa feuille de route est tracée à l’avance comme ce pouvoir exécutif qui est la marionnette des US conservateurs pro sionistes !


  • Les sagouins qui veulent mutiler notre langue sont de grands insensibles : ils seraient capable de décider que le mot "tonnerre" (qu’ils "n’entendent" absolument pas) pourrait très bien être remplacé par le mot "calme" : pour ces "intellos-demeurés" le mot est une convention alors que c’est une imitation .


  • #1397498
    le 15/02/2016 par Chevalier Lefebvriste...
    L’Académie française contre toute réforme de l’orthographe

    Wesh Najat t’es relou systa fait pas ta narvalette faut pas ger-chan notre gueu-lan !
    Zi av zoulette laisse notre çai-fran kill-tran..
    T’es OUF.... fait pas ta pouf...
    Hors d’la té-ci point de wesh…


  • mince alors...même Le Figaro complote... :o)))))))))


  • Les intellectuels spécialistes de "linguistique" sont tellement SOURDS et abrutis qu’ils seraient capables de donner au mot "vacarme" le sens de "silence" : ces crétins absolus "n’entendent" absolument pas les mots qu’ils prononcent .


  • Idée géniale, celle de la Gauche de Najat Vallaud-Belkacem d’entreprendre de renforcer cette inégalité !
    Ma pensée est que la Gauche a inconsciemment une telle haine de la Culture dite bourgeoise, que ce projet de simplification de la langue a moins trait aux difficultés des classes très peu instruites à communiquer, donc réfléchir, qu’au désir de forcer les bourgeois à abandonner une Culture non officielle devenant périmée. Il y aurait, en France socialiste, deux usages de la langue, une vulgaire et une savante dont elle anticiperait la mort prochaine. Ce nivellement par le bas idéologique est en vérité la massification utile au Capitale.


  • l’autorité de Najat Vallaud-Belkacem bafouée -
    ça serait bien de tenter Polony à sa place ( pour voir si ça change quelque chose ) avant que Marine ne lui propose la place, comme elle le souhaitait chez Ruquier -
    il ya un grand nombre de crétins qui ne méritent pas des places aussi importantes -


  • Savoir lire à 15 ans !! ça passe donc après la visite quotidienne sur xporn et les travaux pratiques entre collégiens (on parle de 12/13 ans, sans sourciller !) ! Pas étonnant que tous ces jeunes aient un peu de mal à savoir lire : on ne peut pas tout faire !!


  • C’est Belkacem qu’il faut réformer ; pas l’orthographe !! Envisagerait-elle de réformer l’arabe si elle était restée au Maroc ???


  • Vous remarquez que Najat n’est pas soutenue par ses collègues du gouvernement alors que c’est ce dernier qui l’a envoyé faire le sale boulot !!Bizarre


Commentaires suivants