Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Allemagne et l’ONU contre la Syrie

Les néo-conservateurs et les faucons libéraux qui ont longuement préparé, depuis 2001, la guerre contre la Syrie, se sont appuyés à partir de 2005 sur plusieurs États de l’Otan et du Conseil de coopération du Golfe. Si l’on connaît le rôle joué par le général David Petraeus pour lancer et poursuivre la guerre jusqu’à aujourd’hui, deux personnalités —Jeffrey Feltman (numéro 2 de l’Onu) et Volker Perthes (directeur du principal think tank allemand)— sont restées dans l’ombre. Ensemble, avec le soutien de Berlin, ils ont utilisé et continuent de manipuler les Nations unies pour détruire la Syrie.

 

JPEG - 26.5 ko
Depuis 2005, l’universitaire allemand Volker Perthes participe aux côtés de la CIA à la préparation de la guerre contre la Syrie. Il dirige le plus puissant think tank européen, la Stiftung Wissenschaft und Politik (SWP).

 

En 2005, lorsque Jeffrey Feltman — alors ambassadeur US à Beyrouth — supervisa l’assassinat de Rafic Hariri, il s’appuya sur l’Allemagne, à la fois pour l’assassinat lui-même (Berlin fournit l’arme [1]) et pour la Commission de l’Onu chargée d’accuser les présidents el-Assad et Lahoud (le procureur Detlev Mehlis, le commissaire de police Gerhard Lehmann et leur équipe). La campagne internationale contre les deux présidents fut notamment animée par le politologue allemand Volker Perthes [2].

Volker Perthes a étudié la Syrie, dans le cadre d’une bourse de recherche allemande, à Damas, en 1986-87. Puis, il a mené une carrière de professeur de sciences politiques en Allemagne, à l’exception de la période 1991-93 au cours de laquelle il a enseigné à l’université américaine de Beyrouth. Depuis 2005, il est le directeur du Stiftung Wissenschaft und Politik (SWP), le principal think tank public allemand, employant plus de 130 spécialistes, dont moitié d’universitaires.

Par contre, lorsque Feltman organisa l’attaque israélienne contre le Liban, en 2006, il n’impliqua que les États-Unis, espérant que le Hezbollah vaincu, la Syrie viendrait au secours de Beyrouth et que cela fournirait un prétexte à une intervention US. En définitive Berlin se contenta d’envoyer sa marine participer à la Force des Nations unies (Finul).

C’est lors de la réunion annuelle, qui s’est tenue du 5 au 8 juin 2008 — cinq ans avant la guerre —, que la secrétaire d’État Condoleezza Rice présenta au Groupe de Bilderberg la nécessité de renverser le gouvernement syrien. Pour ce faire, elle était accompagnée de la directrice de l’Arab Reform Initiative [3], Bassma Kodmani (future fondatrice du Conseil national syrien), et du directeur du SWP, Volker Perthes. Le Groupe de Bilderberg est une initiative de l’OTAN qui en assure directement la sécurité [4].

D’après un câble révélé par Wikileaks, Volker Perthes conseilla Mme Rice face à l’Iran. Selon lui, il était dangereux de lancer une opération militaire aux conséquences régionales imprévisibles. Il était par contre plus efficace de saboter son économie. Les conseils de Volker Perthes furent suivis, en 2010, avec l’opération de destruction des logiciels des centrales nucléaires iraniennes par le virus Stuxnet [5].

En mars 2011, Volker Perthes publia une tribune libre dans le New York Times pour se moquer du discours du président el-Assad à la Chambre du Peuple au cours duquel il avait dénoncé une « conspiration » contre la Syrie [6]. Selon lui, la « révolution » était en marche en Syrie et le président devait partir.

Mi-2011, le gouvernement allemand réalisa la percée des Frères musulmans en Tunisie et en Égypte. Il se souvint qu’il hébergeait, à la demande de la CIA, la coordination internationale de la Confrérie à Aix-la-Chapelle. Berlin décida alors de soutenir les Frères partout où ils arriveraient au pouvoir, à l’exception du Hamas en Palestine de manière à ne pas gêner Israël. Sous l’influence de Volker Perthes, le ministère allemand des Affaires étrangères — à l’époque Guido Westerwelle — se persuada que les Frères n’étaient pas des « islamistes », mais qu’ils étaient « orientés par l’islam ». Il créa une cellule de dialogue avec les mouvements « islamistes modérés » (sic) et une Task Force pour la Syrie. Perthes, quant à lui, organisa en juillet la réception au ministère d’une délégation de l’opposition syrienne, conduite par le Frère Radwan Ziadeh.

Lire la suite de l’article sur voltairenet.org

Notes

[1] Selon les Nations unies, Rafic Hariri a été assassiné au moyen d’une charge explosive placée dans une camionnette. Or, ceci est impossible à la fois au vu des dégâts commis sur la scène du crime et surtout au vu des blessures des victimes. J’ai démontré que cet attentat ne peut avoir été réalisé qu’au moyen d’une arme nouvelle dont seule l’Allemagne disposait à l’époque. Pour répondre à mes travaux, le Tribunal spécial pour le Liban a réalisé à très grand frais une reconstitution de l’attentat sur une base militaire française où la scène de crime a été entièrement reconstituée. Elle n’a cependant jamais rendu public le résultat de cette reconstitution et persiste à soutenir la thèse absurde de la camionnette piégée. « Révélations sur l’assassinat de Rafiq Hariri », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie), Réseau Voltaire, 29 novembre 2010.

[2] Par exemple : « Syria : It’s all over, but it could be messy », Volker Perthes, International Herald Tribune, October 5, 2005, p. 6.

[3] L’Arab Reform Initiative est un groupe de travail réunissant des experts de plusieurs think tanks et universités. C’est une initiative prise par Henry Siegman (ancien directeur de l’American Jewish Congress) au nom de l’U.S./Middle East Project (USMEP) visant à promouvoir des personnalités arabes favorables à Tel-Aviv.

[4] http://www.voltairenet.org/article169364.html

[5] http://www.theguardian.com/world/2011/jan/18/wikileaks-us-embassy-cable-iran-nuclear

[6] http://www.nytimes.com/2011/03/31/opinion/31iht-edperthes31.html

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1383697
    le 28/01/2016 par jacques
    L’Allemagne et l’ONU contre la Syrie

    pourtant l ’ O N U est un organisme de paix et les casques bleu des soldats de la paix au pris de leur vie parfois ,pourquoi les attaquez vous ici

     

    • #1383772

      Les " soldats de la Paix " reviennent souvent amers de leurs mission pour ne pas dire plus : les belles formules enrobent les plus sordides calculs .


    • #1383783

      Depuis 1948 les Casques Bleus n’ont jamais été envoyés pour séparer Palestiniens et Israéliens . Sur E&R tout le monde sait pourquoi .


    • #1383926
      le 29/01/2016 par Actrarus
      L’Allemagne et l’ONU contre la Syrie

      Ne soillons plus naif,l’onu est le bras armaée de l’empire au meme titre que l’otan.


    • #1383927
      le 29/01/2016 par Vaurien
      L’Allemagne et l’ONU contre la Syrie

      Je ne connais pas un seul pays au monde où les soldats de l’ONU ont amené la paix. Souvent, c’est pour maintenir le statuquo et prolonger une guerre larvée. Les pays du tiers monde savent que là où intervient l’ONU, le pays est fini.


    • #1383995

      Cher Monsieur, au lieu d’écrire des niaiseries, la main sur le cœur, lisez par exemple le livre du colonel français Jacques Hogard, intitulé : "L’Europe est morte à Prestina", et vous réaliserez que l’Onu est sous le contrôle malsain de "L’Empire", pour défendre un certain nombre d’intérêts particuliers. Et ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres. Car en effet, L’Empire à pris progressivement le contrôle de toutes les organisations nobles à des fins de domination mondiale.

      Ne prenez pas ombrage de ma réplique un peu ferme, mais de grâce réveillez-vous !
      Cordialement.


  • #1383905

    les mots "soldats de la paix" sont un paradoxe ....


  • #1383913

    Les Nations Unies se révèlent être une fois de plus un faire-valoir des mondialistes hégémoniques qui veulent boire jusqu’à la dernière goutte le pétrole brut, quelqu’en soit le prix. Et tant pis pour les populations des pays qui ont eu le malheur de se trouver au sommet de vastes réserves de pétrole brut.
    Cindy Sheenan
    incroyable que l’Allemagne qui est incapable de gérer la sécurité intérieure de ses villes ( viols à Cologne ) vienne nous donner des leçons sur la Syrie !!!!!!!!!

     

    • #1384098

      Je ne crois pas au hasard. Le Volker Perthes que Meyssan présente ici, dans un portrait guère flatteur, est né en Rhénanie-du-Nord-Westphalie... Un lien avec l’actualité et je me dis : la Création aime faire de l’absurde avec tous ces clowns !

      Le Perthes et le Feltman, c’est comme Kepel : le courant passe très mal entre eux et les gens du Moyen-Orient... Leurs parcours l’attestent. Il y a des gens comme ça. Ils dégagent de leur personne quelque chose qui fait fuir les âmes.