Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Arabie saoudite sous pression mondialiste

Des ONG appellent à suspendre Riyad du Conseil des droits de l’homme

Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) ont appelé mercredi 29 juin l’Assemblé générale de l’ONU à suspendre « immédiatement » l’Arabie saoudite du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, en raison de graves violations des droits de l’homme.

 

« L’Arabie saoudite a commis des violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme lorsqu’elle était un membre du Conseil, et a profité de sa position au Conseil pour se protéger, esquivant toute responsabilité pour ses violations au Yémen », ont écrit les deux organisations dans une lettre conjointe.

Faisant cette annonce lors d’une conférence de presse à New York, elles ont mentionné les actions de la coalition menée par Riyad dans le conflit au Yémen qui a fait de nombreuses victimes parmi les civils.

 

 

L’Arabie saoudite intervient au Yémen depuis 2015 en soutien au président Abd Rabbo Mansour Hadi, poussé à l’exil par des rebelles chiites soutenus par l’Iran et qui contrôlent la capitale, Sanaa.

Les deux organisations ont indiqué avoir documenté « 69 frappes aériennes illégales menées par la coalition, et dont certaines peuvent constituer des crimes de guerre ». Ces frappes ont touché au moins 913 civils, ciblant maisons, marchés, hôpitaux, écoles et mosquées.

Les ONG ont souligné que la coalition menée par l’Arabie saoudite aurait utilisé des armes à sous-munitions – internationalement interdites – dans 19 frappes, dont certaines auraient ciblé des zones civiles. Au total, la guerre au Yémen a fait, selon l’ONU, plus de 6 400 morts et 30 000 blessés, dont de nombreux civils.

En mars, le commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, le saoudien Zeid Ra’ad Al-Hussein, avait affirmé que la coalition était responsable de la plupart des victimes civiles au Yémen. Mais la coalition a toujours affirmé ne pas prendre les civils pour cibles, utiliser des armes de précision et veiller à ce que la population ne soit pas touchée.

Les possibles crimes de guerre de la coalition au Yémen devraient faire l’objet d’une enquête du Conseil des droits de l’homme, a estimé Richard Bennett, directeur d’Amnesty auprès de l’ONU. « Au lieu de cela, l’Arabie saoudite a cyniquement utilisé le Conseil pour empêcher une résolution permettant une enquête internationale », a-t-il affirmé.

Amnesty accuse aussi le royaume de mener une répression brutale des opposants politiques et d’appliquer la peine capitale pour des crimes qui ne le méritent pas selon la législation internationale. Depuis 2013, les principaux défenseurs des droits de l’homme, dans le royaume, ont été jetés en prison, menacés ou ont dû s’exiler, affirme en outre Richard Bennett.

Promettant qu’elles allaient faire pression sur l’Assemblée générale afin d’obtenir un vote pour suspendre Riyad jusqu’à ce que soit mis un terme à ses « attaques illégales » au Yémen et que soit menée une enquête sur tous les cas des violations présumées de droits de l’homme ou que Riyad tombe d’accord pour coopérer avec une enquête internationale indépendant et impartiale. Les ONG ont estimé que cela serait difficile.

Il faudrait une majorité des deux-tiers pour suspendre Riyad du Conseil, ce qui parait improbable aux diplomates de l’ONU. « Depuis plusieurs mois, l’Arabie saoudite a dépassé la mesure et n’est plus digne de siéger au Conseil », estime cependant Philippe Bolopion, directeur adjoint de HRW.

Depuis la création du Conseil, basé à Genève, seule la Libye a été suspendue, en 2011, pour protester contre la répression des opposants par Mouammar Kadhafi. L’Arabie saoudite est l’un des 47 membres du Conseil.

Le rapport de force diplomatique devient de plus en plus instable, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1499272
    le 30/06/2016 par insoumis de la dissidense
    L’Arabie saoudite sous pression mondialiste

    L’Arabie Soudite down et l’Iran up, le principe des vases communicants lorsque le système réactualise ses stratégies pour continuer à se goinfrer.


  • #1499391

    Ce qui va de pair avec la fin prochaine de Daesh sur le terrain ; l’empire anticipe le nouveau changement géopolitique à venir, et cherche des cartouches de rechanges aux ventripotents saoudiens : gageons que l’Iran, la Chine, la Russie (Inde et Brésil) sauront se montrer plus malins que les "spin-doctors" du mondialisme....


  • #1499501
    le 30/06/2016 par quenelle subtile
    L’Arabie saoudite sous pression mondialiste

    L application du plan yinon (plan sioniste de remodelage des pays du moyen orient) se poursuit.


  • #1499597
    le 30/06/2016 par internaute
    L’Arabie saoudite sous pression mondialiste

    La surprise c’est que les gens ne savent pas l’importance de l’Arabie Saoudite aux yeux de tous les musulmans. Il ne faut pas confondre le régime à la valeur symbolique du pays. Si un point de l’Arabie Saoudite est touché, je pense que l’Occident le regrettera

     

    • #1499645

      Pas du tout certain de votre théorie Cher Ami, lorsque l’on sait que la majorité des maghrébins ne peuvent pas sentir les saoudiens, qui eux-mêmes les méprises.

      L’Arabie Saoudite est peut-être un symbole, mais le régime des Saoud est vomi par une majorité de musulmans.

      Il serait bien qu’en rétorsion, ils boycottent le pèlerinage à la Mecque pendant au moins 5 ans. Cela serait une sacrée sanction pour le régime saoudien.


  • #1499682
    le 30/06/2016 par Pierre Loup
    L’Arabie saoudite sous pression mondialiste

    Si jamais les USA font l’erreur de lâcher l’Arabie Saoudite un jour, ils devront assumés pleinement les très graves conséquences qui vont en découler !
    Bien qu’il soit évident aujourd’hui que les activités illicite(terroriste) de l’Arabie soit faites en partenariat avec les USA, je croit que le pouvoir saoudien a ses propres petites cellules privés en stock juste au cas !

     

    • #1501005

      Tu as l’air d’oublier que l’Arabie Saoudite et ses satellites est une création des anglo américains et qu’ils peuvent du jour au lendemain remplacer les Saoud par un autre régime,les US ont une ou plusieurs bases sur le territoire du prophète ça les musulmans ne sont pas près de l’oublier ils vont pas les pleurer loin de là et encore moins les soutenir malgré leurs pétrodollars !S’ils bougent une oreille contre les USionistes ces derniers les feront disparaître !C’est de la gesticulation pour faire croire qu’ils sont forts et indépendants.