Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Heure la plus sombre n°46 – Émission du 19 septembre 2016

Émission spéciale Mein Kampf

Pour ce 46ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent et Xavier présentent, d’un point de vue dépassionné, la réédition de Mein Kampf chez Kontre Kulture.

 

Au sommaire :

Introduction
1’46 : Le contexte d’écriture de Mein Kampf
4’11 : L’édition française de 1934
6’54 : Hitler et les classes populaires
13’04 : Le projet géopolitique hitlérien
16’40 : La question raciale
28’50 : Pourquoi lire Mein Kampf ?
32’09 : Sairen, « Sairen », Album Iter Animae, Kontre Kulture Musique

 

Écouter l’émission :

 

Écouter l’émission en format mp3 :

 

 

 

Voir aussi :

28 novembre
L’Heure la plus sombre n°56 – Émission du 28 novembre 2016
Invité : Gabriele Adinolfi
5
21 novembre
L’Heure la plus sombre n°55 – Émission du 21 novembre 2016
Invité : David L’Epée
14
14 novembre
L’Heure la plus sombre n°54 – Émission du 14 novembre 2016
Invité : Christophe Oberlin
13
7 novembre
L’Heure la plus sombre n°53 – Émission du 7 novembre 2016
Invité : Alain Escada
18
31 octobre
L’Heure la plus sombre n°52 – Émission du 31 octobre 2016
Revue de presse (avec Faits & Documents)
12
24 octobre
L’Heure la plus sombre n°51 – Émission du 24 octobre 2016
Invité : Vincent Lapierre
17
17 octobre
L’Heure la plus sombre n°50 – Émission du 17 octobre 2016
Invité : Pierre Jovanovic
59
10 octobre
L’Heure la plus sombre n°49 – Émission du 10 octobre 2016
Invité : Youssef Hindi
141
3 octobre
L’Heure la plus sombre n°48 – Émission du 3 octobre 2016
Invité : Sébastien Jean
15
26 septembre
L’Heure la plus sombre n°47 – Émission du 26 septembre 2016
Invité : Marc Laudelout
34
28 juillet
L’Heure la plus sombre n°45 – Émission du 25 juillet 2016
Invité : Alain Soral
69
18 juillet
L’Heure la plus sombre n°20 avec Alain Soral (rediffusion)
La guerre civile programmée, Daech, Donald Trump
11
11 juillet
L’Heure la plus sombre n°44 – Émission du 11 juillet 2016
Invité : Éric Vennettilli
32
4 juillet
L’Heure la plus sombre n°43 – Émission du 4 juillet 2016
Invité : Riton, ancien camarade de Dantec
46
27 juin
L’Heure la plus sombre n°42 – Émission du 27 juin 2016
Voyage en Ariège
28
20 juin
L’Heure la plus sombre n°41 – Émission du 20 juin 2016
Invités : Félix Niesche et Alain Soral
72
13 juin
L’Heure la plus sombre n°40 – Émission du 13 juin 2016
Invité : Francis Cousin
218
6 juin
L’Heure la plus sombre n°39 – Émission du 6 juin 2016
Invités : les dessinateurs de la semaine
11
30 mai
L’Heure la plus sombre n°38 – Émission du 30 mai 2016
Revue de presse (depuis Lyon)
34
23 mai
L’Heure la plus sombre n°37 – Émission du 23 mai 2016
Revue de presse (avec Faits & Documents)
19
16 mai
L’Heure la plus sombre n°36 – Émission du 16 mai 2016
Invité : Jacob Cohen
4
9 mai
Le réseau Solid’E&R – L’Heure la plus sombre du 9 mai 2016
Invités : Éric Sancery, Julien (E&R / Kontre Kulture) et Alain Soral
29
2 mai
L’Heure la plus sombre n°34 – Émission du 2 mai 2016
Invité : Maître Pascal Junod
16
25 avril
L’Heure la plus sombre n°33 – Émission du 25 avril 2016
Revue de presse, depuis Lyon
18
18 avril
L’Heure la plus sombre – Émission du 18 avril 2016
Émission spéciale Kontre Kulture
9

Se procurer Mein Kampf chez Kontre Kulture :

 

Sur la Seconde Guerre mondiale, lire chez Kontre Kulture :

 

Se procurer chez Kontre Kulture Musique
le morceau entendu en fin d’émission :

 

Pour soutenir ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • AH c’est bon !!
    Poussez les gaz les gars (sans sous entendus...), la France est derrière vous !


  • Ce dont j’ai peur pour ER et ÀS est que vous ayez raison sur plein de sujets mais qu’à la fin, ayant inspiré tous les opportunistes du moment, vous soyez a minima disqualifiés.
    Voir JM Lepen : exact sur tout, finalement piétiné par tous ; tragique.

     

    • De quelle fin parlez-vous ?
      Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire et votre commentaire est parfaitement fondé. Mais, en même temps, je pose cette question pour faire remarquer que la fin n’est peut-être pas "l’ultime fin"...


    • Ce serait dommage de juger M.LePen sur la fin de sa carrière politique(qui n’est pas fini d’ailleurs)... alors que c’est son activité politique sur des déçennies qui est remarquable.

      En terme d’idées, on pourrait dire qu’il a gagné,puisque beaucoup d’arguments ont été admis comme vrais avec le temps. (ce qui n’etait pas gagné).
      C’est quand même le combat des idées qui importe.


  • Ah, une émission de radio sur Mein Kampf et hop, attaque du site... Les chiens de garde sont bien dressés. Mais le site continue à fonctionner : bravo E&R. J’en connais qui doivent se manger les doigts et avoir leurs petits nerfs tout en pelotes... Calmez-vous, les gars, on va pas vous déporter ! C’est vous qui voudriez pouvoir être des dictateurs. Ici, on aime juste être informés.
    L’Aziza, na na na na na na na naaaa na...


  • Point commun entre Hitler et Marx.
    Tout le monde en parle mais (presque) personne ne les a lu.

     

  • Hitler et les femmes : relation étrange.
    Hitler paraît les mépriser. Il les compare à une foule que l’on "prend" de la même manière. En même temps, il adorait sa mère et les femmes ont joué un rôle important dans sa carrière (cf livre et documentaire Hitler et les femmes).
    Mais d’après le père d’Eva Braun, il manquait quand même de tendresse. Il ne faut pas trop demander à un illustre dictateur !!!

     

    • Dictateur... "Fuhrer" veut dire "guide". Ils sont comment les documentaires à la télévision ?


    • Adolf Hitler n’a jamais été un dictateur, un dictateur qui a permis à 15 millions d’ouvriers et de paysans d’avoir pu faire des croisière autour du monde, et qui a construit 800.000 logements j’achète tout de suite et suis prêt à renoncer au droit de vote et toute mes prétendues libertés individuelles.


    • A vinsmaz

      les dictateurs se nomment rarement dictateurs eux-même, c’est pas très vendeur.

      amicalement.


    • A vinsmaz, à Alessandro

      quand on prend pour devise un peuple, un empire, un chef (un guide, un leader, ça dépend du contexte), qu’on fait voter par le parlement une loi (mars 1933) permettant de diriger par décret sans contrôle parlementaire, qu’on interdit (dissolution voire liquidation au sens propre à l’ancienne boum boum t’es mort) les partis d’opposition et qu’on instaure le parti unique, si c’est pas une dictature dont le chef à sa tête est un dictateur, ça y ressemble pas mal.

      après, que la dictature en question soit éclairée ou non est un autre débat.

      amicalement.

      (amusant : la réponse à la question de contrôle est 33 !)


    • Ciceron

      Absolument d’accord avec vous "ça dépend du contexte" et cela s’applique pour tout, "Parti unique" à remettre dans le contexte, si à cette époque le Parti national-socialiste n’avait pas pris cette mesure ( dans l’urgence ), le pays aurait sans aucun doute plongé dans la guerre civile, car les communistes étaient plus que virulents. Je vous invite à creuser, à chercher les causes profondes et non regarder l’histoire en surface.


  • Nationalisme : Idéologie politique qui prône ultimement la souveraineté de l’État-nation, ou du moins l’unité de la communauté nationale en fonction d’un ou plusieurs critères objectifs (généralement ethniques, culturels, linguistiques et/ou religieux) et de critères subjectifs (le sentiment national, les héros, la définition d’un destin, etc.) construits au fil du temps. Le nationalisme valorise l’appartenance communautaire, souvent pour se distinguer d’un autre ensemble, parfois pour s’y opposer.

    Patriotisme : Le patriotisme est un sentiment partagé d’appartenance à un même pays, la patrie, sentiment qui en renforce l’unité sur la base de valeurs communes. Il conduit à ressentir de l’amour et de la fierté pour sa patrie. Le patriote est prêt à se dévouer ou à se battre pour elle afin d’en défendre les intérêts.

    Racisme : Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes.

    -isme (suffixe)

    - isme \ism\ masculin

    Il entre dans la composition de mots désignant des courants de pensée philosophiques ou politiques. Leur radical peut être un adjectif (héliocentrisme, chauvinisme, colonialisme), un nom commun (anarchisme, cubisme, centrisme), un nom propre (gaullisme, darwinisme, marxisme).

    Alors que tous les mots se terminant par "-isme" réfèrent à fait de démontrer une préférence pour quelque chose (nation, patrie, etc...) n’est-il pas curieux que "racisme" soit le seul mot qui réfère à son opposé ? Quelle était la définition de ce mot dans le Larousse 1900 ? Ne signifiait-il pas plutôt "favoriser sa race" ?

    Changer la signification d’un mot n’est-elle pas la meilleure façon de changer l’histoire ? Quelqu’un a-t-il accès à un Larousse du début du 20e siècle pour vérifier ?

    Si effectivement on a changé le sens du mot racisme, qui était en mesure de diffuser ce nouveau sens ? Ou les gens vont-il chercher leurs informations aux quotidiens sinon dans les média ? Qui possédait et possède encore les média ?

    S’il est important de prendre les choses dans leurs contextes il est aussi capital d’utiliser le signification contemporaine des mots.

     

    • Tous les mots que vous désignez peuvent s’entendre, par le principe de l’inversion accusatoire, comme l’hostilité à ce à quoi ils ne font pas référence, hors seul le racisme entre dans cette catégorie. Il n’est vu que par l’hostilité de ce qui n’est pas de la même race et non comme une préférence de sa race... Par là, on comprend le sens de l’expression "inversion accusatoire", son fonctionnement et ses buts.


    • J ai cherché dans le Larousse universelle en 2 volumes de 1923 et pa s de racisme ni raciste.....ça passe de racinien à rack.... ????


  • Si vous voulez une bonne petite série pour voir un peu le climat d’avant guerre en Allemagne, regardez Berlin Alexanderplatz de Fassbinder, tiré du roman d’Alfred Döblin.


  • Super émission, le devoir de mémoire a été accompli avec brio, enfin un peu de nuance sur ce sujet si difficile à traiter !
    Et aussi superbe musique ! Bravo à KK musique pour dénicher tous ces talents. Si tous les morceaux de l’album sont de ce niveau je m’empresse de l’acheter....


  • Bon ben après une émission comme ça, je ne peux pas ne pas l’acheter là, c’est malin...

    Et hop, deux clics, une commande, une petite suée, et j’ai quelques jours pour me demander où je vais pouvoir le foutre dans ma bibliothèque.

    Se le procurer, c’est déjà une aventure, alors quand je pense à ceux qui l’éditent ! Bravo Alain Soral, bravo Kontre Kulture, bravo E&R et tous ceux qui bossent pour que l’histoire reprenne le pas sur la mémoire.

     

    • @gloups
      En tête de gondole bien sûr, pourquoi cette question ?
      Une fois la décision (bien réfléchie) de l’acheter prise, il faut assumer...
      Tu remarqueras ensuite que peu de gens ont le courage de poser des questions !


  • Pour faire l´ananlyse sérieuse d´un homme, il faut regarder sa vie sentimentale, sa vie spirituelle, et son origine. L´origine de Hitler et sa formation se situe dans un village autrichien puis à Vienne.

    Le passage de Hitler à Vienne, 1907-1913, c´est-à-dire entre 18 et 25 ans, est probablement le plus important et le moins commenté de sa vie. C´est la source de ses convictions et de ses combats.
    Le passage sur wiki est un tissu de bêtises, comme d´habitude. Adolf était un " marginal " devenu antisémite par la magie de certaines lectures. Et un paresseux. Il est difficile de parler sereinement du sujet après lavage de millions de cerveaux pendant des dizaines d´années. Logique, un paresseux à 20 ans crée un empire.

    Hitler a travaillé et vécu avec les ouvriers, vu de prêt la dégénérescence physique, affective et morale de son peuple, d´une population travaillant comme esclaves pour une oligarchie. Il faut toujours rappeler que les années 1910 à 1930, sont en Europe un combat entre le communisme soviétique, donc l´argent de wall street, et les nationalismes, sinon on ne comprend rien. On écoute la version officielle, où quelques cinglés, comme Franco, Salazar, Benito ou Adolf s´emparent du pouvoir, et on ne comprend rien. Hitler voit le résultat du bolchévique et de la vague déferlante sur l´Europe.

    C´est un combat entre le cosmopolitisme, et la survie des nations. Pour cela, Hitler est d´actualité. Peu de différences entre Adolf, Saddam, Hugo ou Mahmoud.
    Hitler est un déclassé venant de la petite bourgeoisie, qui voit l´état de son pays, et qui le gouverne, qui prend conscience des réalités, lit beaucoup, pense, et voudra sauver son pays.
    Les biographies officielles mettent bien l´accent sur le scandale du traité de Versailles et l´installation de la République en Allemagne dans la montée d´Hitler, mais jamais sur le contexte économique. Hitler est un fou antisémite, point.


  • Pourquoi lire "Mein Kampf" ?
    Parce que tout ce qui peut emmerder Cuckierman, Jakubowicz, Levy, Haziza et toute cette insupportable clique de donneurs de leçons et de harceleurs judiciaires professionnels est bon à prendre. L’idéal serait que l’édition KK deviennent un genre de best-seller, que ça les empêche de dormir et qu’ils aillent encore se répandre à la télé pour se plaindre avec leur sempiternel couplet sur "la haine", "les heures les plus sombres", "idéologie nauséabonde", "la bête immonde" et toute cette merde rabâchée jusqu’à plus soif. Je m’en fous, je regarde plus la télé...

     

    • Il est curieux de constater que ceux qui ont toujours le mot "haine" dans la bouche sont les plus haineux. Peut-on parler de projection ? Après tout on ne peut pas reprocher aux autres un défaut qu’on ne connait pas intimement...


    • @ Josée

      "Après tout on ne peut pas reprocher aux autres un défaut qu’on ne connait pas intimement..."

      On peut l’avoir connu et s’être entendu au sujet de l’utilité de son devenir. Un peu comme une chaussure de taille 39 dans laquelle on ne rentre plus en chaussant du 44, 45.

      A force d’inconfort on finit par ne plus nier son insistance à vous écraser le pied.

      C’est ainsi qu’il est préconisé d’élever les enfants en troupeau, à leur imposer d’être dans l’inconfort de ce qu’ils ne sont pas ou à les maintenir dans ce qu’ils ne sont plus ;
      Dans l’exigence des vendeurs de pompes et l’appartenance à la tendance du moment.

      On peut aussi l’avoir reconnu (le défaut) par ses tentatives de contamination.


  • Très intéressant dialogue.
    La musique en fin de dialogue est superbe, comme toutes les musiques que vous choisissez.
    Il n’y a rien à faire, vous êtes, chez ER, à la pointe de la culture française.


  • Attention, les basses sur les voix : ça rend le discours inintelligible et ça sonne pas du tout naturel, ça casse les pieds, les oreilles et le reste, donc low-cut à 100Hz obligatoire (ou à 60Hz, déjà ça soulage).


  • #1561919

    Merci pour cette excellente émission !

    Trop courte malheureusement.

    On comprend très bien pourquoi, certains groupes d’intérêts s’obstinent à vouloir nous empêcher de lire ce livre !

    Les passages sur "l’antisémitisme" d’Adolf Hitler son très instructifs, je me suis reconnu dans son cheminement de pensée, et suis sûr de ne pas être le seul !

    Hâte de voir la prochaine émission consacrée au Dr Destouches !

    Merci encore pour l’excellence de votre travail !
    Quel plaisir d’entendre et d’écouter des propos intelligents, débités avec courtoisie.
    Vous redonnez à l’esprit, sa légèreté initiale.


  • Si vous voulez comprendre le nazisme, lisez les autres livres d’Adolf Hitler (Ma doctrine, Principes d’actions, L’expansion du IIIème reich) et regardez les vidéos de Vincent Reynouard.


  • Civitas combat le capitalisme, sans doute pour le bénéfice de la capitalisation (voire, de la capitalité). Civitas est en guerre contre le socialisme, certainement au profit du social (et pourquoi pas, de la sociabilité). Civitas prône le catholicisme, hélas, au détriment de la catholicité.
    Et si Civitas pratique le nationalisme, Civitas passe à côté du national au lieu de le pénétrer.
    Le peuple de France n’a rien à gagner à pratiquer le populisme au lieu du populaire.


  • La musique à la fin est magnifique.

    ça me fait penser à Mogwai, Explosions in the sky, etc.

    Bravo !!!


  • "Il n"y a pas à distribuer des faveurs mais à rétablir des droits."


  • Non seulement, Hitler est un écrivain tout à fait correct mais un aquarelliste non moins acceptable...
    A part avoir des idées préconçues, je ne vois pas ou est le débat quant à la définition du mot "völkisch". "Volk" se traduit, littéralement, par "peuple", donc "völkisch" doit se traduire par "populaire", voire "populiste".


Commentaires suivants