Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Homme nouveau est-il condamné à être libéral libertaire ?

Réflexion sur le rôle des "conservateurs" en milieu libéral

Les libéraux osent expérimenter sur l’Homme, à l’exemple de ces crèches suédoises qui cultivent des êtres asexués.

 

À l’initiative de deux députés LR, un durcissement de la législation sur la gestation pour autrui (GPA) a été soumise à l’Assemblée. Pour être rejeté, le 21 juin.

En France, la GPA est illégale. Mais nous connaissons le scénario : une loi « progressiste » est proposée, les conservateurs se mobilisent contre, elle finit par être adoptée, des manifestants envahissent les rues, le mouvement s’essouffle, puis c’est l’oubli et la mobilisation contre une nouvelle « avancée sociétale ».

On imagine déjà les prises de position des conservateurs de 2050, quand une loi sera votée qui autorisera la gestation (et la vente) de bébés par des machines : ils chanteront alors les louanges d’une GPA qui avait au moins le mérite de ne pas court-circuiter le corps de la mère (la distinction entre mère « biologique » et mère « porteuse » ne relevant alors plus que de la nuance). Ils le jurent : cette fois c’est réellement la décadence, cette fois un cap est franchi, cette fois le temps ne légitimera pas cette « avancée ».

Lutter pour conserver l’ordre social des décennies passées revient à cautionner les bouleversements libéraux, avec un simple temps de retard : « oui au changement, mais pas trop vite ».

Les libéraux ont pour eux l’ambition et l’imagination. Ils osent expérimenter sur l’Homme, à l’exemple de ces crèches suédoises qui cultivent des êtres asexués.

À droite, c’est l’anémie idéologique. Il a suffi qu’une seule de ses variantes, la droite révolutionnaire (le fascisme), tente de créer son homme nouveau pour qu’elle renonce (définitivement ?) à changer l’homme. Il est vrai que le fascisme fut autant le produit de la droite que du socialisme : au socialisme il emprunte le projet d’homme nouveau, à la droite il emprunte ses valeurs martiales et héroïques.

Depuis 1945, ce sont les libéraux qui dirigent le vaisseau ; la fonction décisionnelle leur est délaissée. Les conservateurs ne sont là que pour éviter une fuite en avant, s’assurant qu’on ne brûle pas les étapes. C’est une tâche utile, mais toute entière au service de l’entreprise libérale.

Car cette fonction de ralentisseur sert les libéraux. Sans cette régulation, leur « révolution anthropologique » s’emballerait et déraillerait, la société se cabrant, réclamant une politique réactionnaire. Prévenir la réaction suppose de procéder par petits pas : les conservateurs, idiots utiles, s’en assurent. Ils sont les agents régulateurs de la révolution libérale permanente. La politique du pire est encore préférable.

Assez radoté sur la perte des liens sociaux, la montée de l’individualisme et du communautarisme. Assez geint sur l’inhumanité du projet libéral libertaire. Dès la fin du XIXème siècle, une certaine avant-garde intellectuelle (Maurice Barrès, Georges Sorel ou Henri Vaugeois) esquissa une nouvelle vision de l’homme, qui se cristallisera au lendemain de la Première guerre mondiale : forgé pour la guerre, porté au sacrifice et à l’aventure, préférant le mode de vie spartiate à la prudence et au matérialisme petit-bourgeois.

Notre projet d’homme nouveau ne saurait en être la simple réplique. Il doit être adapté à l’époque, pensé pour relever les défis de notre modernité, ancré dans le passé mais tendu vers l’avenir. Renoncer à cet horizon, c’est ce soumettre à celui tracé par nos adversaires.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Homme actuel est déjà condamné à la grande fatigue.

     

    • C’est exact. Je suis désormais convaincu que la Chute est inévitable et que la destruction du paradigme moderne ne pourra pas se faire sans un bouleversement majeur et cataclysmique de l’humanité. Il ne faut pas se leurrer, on ne pourra pas arrêter la locomotive en douceur et lui faire faire machine arrière...La seule chose à faire c’est de continuer à résister afin qu’il reste des survivants qui auront le niveau pour prendre la relève dans le cas d’un scénario optimiste où l’humanité survivrait. Mais le scénario pessimiste d’une disparition globale de l’espèce humaine est aussi possible. De nombreux indicateurs biologiques indiquent une dégénérescence de l’espèce ! Nous pourrions tout simplement finir comme d’autres créatures et nous éteindre après avoir accompli notre cycle !


    • "nous éteindre après avoir accompli notre cycle !"

      Bon eh ben si on est quand même tous voué à disparaître autant profiter encore un peu plus de mon chômage.


    • @gelindo

      Ne t’inquiète pas, tu es destiné au chômage à vie, pas de doute là dessus !


  • La réponse est dans la question...
    l’homme nouveau doit étre rentable du berceau à la tombe, aussi est -il logique que le système lui inculque dés la crèche un comportement nombriliste, individualiste et voyant dans toute structure humaine un obstacle à son épanouissement personnel.
    Il n’est pas possible de s’opposer à la GPA, et encore moins pour des raisons morales : qui s’opposerait, pour des raisons morales ou religieuses, à des dépistages systématiques sur les embryons, ne serait-ce que pour détecter ses malformations ou pour prémunir les futurs bambins de maladies telles que le diabète ou l’asthme ? Si de tels vaccins existaient et s’il était possible de les insérer dans les cellules souches, quels parents s’y opposeraient ?
    Il est impossible de s’opposer au progrès scientifique , sous quelque forme qu’il se présente à nous, et ce qui nous semble scandaleux aujourd’hui ( GPA, manipulations de cellules souches etc. ) paraîtra anodin dans 30 ans...

     

    • Mais bien sûr, la pythie du café du commerce "Grand Orient", le Progrès en marche nous donne tous les jours les preuves de son anodin génie !!!
      Pour un peu de réinformation, lire Monette Vacquin "Frankenstein ou les délires de la Raison" et "Main basse sur les vivants", et Olivier Rey "une folle solitude ou le fantasme de l’homme autofondé"...


  • Magnifique article.

    Il met en lumière l’abîme qui sépare les "droites". Jamais les libéraux ne seront nos alliés, fussent-ils conservateurs. Quand on met l’Argent au-dessus, rien d’autre ne compte.


  • La premiere nouvelle étape qui va débouler d’ici tres peu est la légitimisation avant la légalisation de la pédophilie. Trop d’hommes politiques se font chopper la main dans le slip d’un petit garcon ces dernieres années (la pédophilie étant tres majoritairement homosexuelle), donc il est urgent de les proteger.

     

    • #1497094

      Ce ne sera pas une nouvelle étape, car dans ce domaine il y a des pionniers. Mais contrairement aux idées reçues, ces derniers ne sont ni "libéraux" ni "libertaires", mais bien des barbus traditionalistes musulmans. Ce sont bien ces islamistes qui pont institutionnalisé la pédophilie et l’esclavage sexuel pédérastique à travers le "bacha bazi" afghan ( littéralement "jouer avec les enfants", "jouer avec les garçons imberbes"). On compte sur vous pour sauver l’occident ah ah ah


    • C’est DÉJÀ en route en Allemagne...

      Pour rappel, article du 21 juin, facilement retrouvable :
      http://www.egaliteetreconciliation....

      Ce qui implique DIRECTEMENT, la question suivante : Comment dire après à ces enfants "vous avez été victime de pédophilie" ???

      Sachant sans doute, qu’a été prévu de diminuer "l’âge d’apprentissage" au fur-et-à-mesure du temps...

      Rappelez-vous la fameuse "théorie du genre", qui est désormais enseignée à nos chers bambins, et ce, dès la maternelle, ma fille en ayant eu la primeure, nous devons, avec ma femme, pour TOUS nos enfants (et nous en avons 5), depuis 2 ans maintenant, déconstruire complètement, patiemment, chaque soir, en parlant autour de la table lors du repas du soir, la doctrine nationale qui leur est inculquée tous les jours, tout en leur disant d’apprendre quand même leur inepties, et de ne rien ressortir du "vrai apprentissage", tout en sachant que ce qu’ils apprennent et doivent ressortir dans leur interros est faux...

      C’est déjà chaud pour nous, alors imaginez dans la tête des gosses...


  • Toutes ces "avancées" masquent une misère de plus en plus grandissante. 1 milliards d’individus n’ont pas accès l’eau potable, les richesses sont de moins en moins réparties, le monde s’arme de plus en plus et nos chercheurs se branlent les méninges sur l’homme (hybride) de demain. Tout ça a, je trouve, un arrière-gout de merde.

     

    • Moi ce qui arrive encore à m’étonner, c’est cette facilité qu’on ces géo-trouvetou" du n’importe quoi d’arriver à aimer se rouler dans cette merde avec autant de passion. (eux, ils ont la passion de la merde, chacun son truc).