Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Iran de nouveau diabolisé ?

L’Eurasie dans le viseur de l’Occident

L’Iran sera de nouveau sur la sellette au Conseil de sécurité des Nations Unies. La raison : les récents essais de missiles balistiques qui, selon l’Occident, sont « capables de transporter des armes nucléaires » – une prétendue violation de la résolution 2231 de 2015 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

C’est faux. Téhéran a fait des essais de lancement de missiles balistiques début mars. Le Guide suprême, l’ayatollah Khamenei, a souligné que les missiles étaient essentiels pour la défense future de l’Iran. Les missiles balistiques n’ont rien à voir avec le programme nucléaire de l’Iran ; et pourtant Washington continue de mettre ça sur le tapis avec une crise nucléaire fabriquée.

La Russie le sait, bien sûr. Le chef du département du ministère russe des Affaires étrangères chargé de la non-prolifération et du contrôle des armes nucléaires, Mikhaïl Oulianov, a dû, encore une fois, revenir sur le dossier pour affirmer que les tests de missiles balistiques n’ont pas violé la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

Quoi de neuf ? Rien. Washington va maintenir la pression sur Téhéran pour une raison fondamentale : les États-Unis n’ont pas obtenu les engagements en matière de gaz naturel qu’ils attendaient après l’accord nucléaire. L’Iran privilégie la vente de son gaz naturel à ses clients d’Asie et d’Europe. L’intégration eurasienne est la justification clé.

 

Une mer US du Sud, à votre avis ?

La pression fonctionne également sans relâche sur la Chine à propos de la mer de Chine du Sud. Pékin n’est pas vraiment inquiet. Au fur et à mesure que Washington et Tokyo font monter la mayonnaise, Beijing augmente sa présence dans les îles Paracel et les Spratley. Le nœud de la question est bien plus au sud.

Pour la Chine, la clé est un commerce non-stop et tranquille des flux d’énergie, au moyen d’une route maritime qui se trouve passer par des points d’étranglement cruciaux. Ces points d’étranglement – surtout le détroit de Malacca – sont supervisés par l’Indonésie, la Malaisie et Singapour.

Il n’y a absolument aucun intérêt pour l’Indonésie à affronter la Chine. Et Pékin pour sa part, considère Jakarta comme une puissance qui œuvre pour la paix. Ce qui compte en fait pour Jakarta, est le renforcement de ses liens commerciaux maritimes avec Pékin. Idem pour Kuala Lumpur – même si la Malaisie et la Chine ont leurs querelles, pas exactement apocalyptiques, en mer de Chine méridionale.

Le modèle (rhétorique) de Washington est conforme à son ordinaire – un torrent de paroles, bien sûr. Mais que va faire l’Empire du Chaos ? Une prise de contrôle naval de la mer de Chine méridionale ? Imposer à l’Indonésie et à la Malaisie de ne pas améliorer davantage leurs propres – et mutuellement bénéfiques – liens économiques avec Pékin ?

 

Élargissons le panorama

Ensuite, il y a l’OTAN. Beaucoup d’acteurs importants à Washington ont absolument marre du turbulent allié de l’OTAN, le Sultan Erdogan. Pourtant, l’impression est créée – par les Maîtres de l’Univers, trônant sur l’administration du canard boiteux Obama – qu’ils se tournent vers la Turquie pour renforcer une OTAN déjà anti-russe, l’ensemble du processus étant couvert par la rhétorique terroriste. Le fait que Ankara est à toutes fins utiles en train de faire du chantage à l’UE, est rejeté comme non pertinent. Ceci est une politique erronée classique.

Pourtant, il est encore difficile de savoir si la Turquie, alliée de l’OTAN, continuera à agir en Syrie, estimant que Washington et Moscou peuvent – et le mot important est « peuvent » – avoir conclu un grand marché.

Cela ne signifie pas que la pression sur la Russie sera assouplie de si tôt. Le Pentagone a annoncé qu’il dépensera $ 3,4 milliards pour le déploiement du matériel et des centaines de rotations des troupes américaines en Europe orientale pour contrer – quoi d’autre ? – l’agression russe, évidemment. Ceci après que le Pentagone a annoncé qu’il va quadrupler les fonds de la soi-disant Initiative européenne de réassurance pour l’exercice 2017, en attendant l’approbation du Congrès, qui est presque inévitable.

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1442064
    le 13/04/2016 par Branquignol
    L’Iran de nouveau diabolisé ?

    ça y est les nouveaux amis de l’ Iran ont déjà des soucis - le mariage commence à se fissurer -
    pire que les couples dans " Voici " enfin pour l’opinion publique -
    en réalité Washington et Moscou peuvent avoir conclu un grand marché.au détriment de l’Europe et surtout de la France qui ramasse encore des miettes ....
    Le Drian a déclaré mardi qu’il existait des "preuves" selon lesquelles, en Irak, l’utilisation d’armes chimiques par Daesh ne faisait plus aucun doute.
    un sacré retard par rapport aux autres - on se demande à quoi sert les millions investis pour les services de renseignement ?
    la Gestion de la gauche , que ce soit à l’international ou à l’intérieur de la Nation , est un véritable désastre -


  • #1442143
    le 13/04/2016 par jeanquète
    L’Iran de nouveau diabolisé ?

    Je ne compte plus les connaissances qui soutiennent dur comme fer que l’Iran est l’ennemi absolu. Ils sont tous adeptes des infos officielles... et pas moyen de leur faire entendre un autre son de cloche.


  • #1442145
    le 13/04/2016 par Andreas
    L’Iran de nouveau diabolisé ?

    Décidément l’empire n’est pas prêt à renoncer à son plan satanique de la domination mondiale. Considerant la Russie comme un danger l’OTAN a déployé le 10.4.16 plus de 3.000 soldants dans le Niedersachsen et Bremen en Allemagne. Ces soldats se sont entraînés et se sont préparés pour la prochaine guerre contre la Russie. La Chine veut faire adosser sa monnaie le 19.04 à l’étendard or, pour le moment les USA orchestrent des manoeuvres de guerre contre elle et vers la fin du mois le contract de FED avec la banque centrale de la Russie prendra fin après 100 ans, je suis sur que Poutine ne va pas prolonger ce contrat de mise en esclavage du peuple russe donc l’heure de la vérité s’approche. Pendant la campagne présidentielle il y a quelques jours, Hillary Clinton avait dit que DAESH a été créé par la Russie, l’Iran et Baschar Al Asssad, à juger comment la classe politique américaine pense. Si Hillary Clinton est élue présidente la guerre nous sera réservée à 100% donc prions tous que Dieu nous épargne cette guerre voulue coute que coute par USRAEL.

    Cordialement.


  • #1442281
    le 13/04/2016 par becalme
    L’Iran de nouveau diabolisé ?

    Tout ce que dit Washington comprenez par là, Israël !
    Et tout ce qui se passe en mer de chine et autres lieux en Asie, comprenez le souhait d’Attali, d’un nouveau chaos planétaire pour une gouvernance mondiale et, comme capitale Jérusalem.

     

    • #1442372
      le 13/04/2016 par nadinemouk
      L’Iran de nouveau diabolisé ?

      le souhait d’Attali : un nouveau chaos planétaire pour une gouvernance mondiale -
      c’était aussi le souhait de l’Allemagne Nazie qui ont fini par laisser leur peau -
      les Russes furent en mesure de lancer une vaste contre-offensive visant à rejeter la Wehrmacht manquant d’anéantir trois armées allemandes dans l’opération -
      c’est ce qui risque d’arriver aux guignols qui veulent faire joujou .
      y en a beaucoup qui se souviennent de tout ça et ont préféré se retirer vite sur l’affaire Syrienne à part quelques inconscients qui continuent à croire qu’ils sont à la récré -