Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Iran déclare avoir déployé des batteries de missiles S-300 sur ses installations nucléaires

Dimanche, l’agence de presse iranienne Fars a rapporté que l’Iran avait installé des missiles anti-aériens fournis par les Russes sur l’une de ses installations nucléaires.

 

Toujours selon l’agence de presse, les missiles S-300 ont été livrés par les Gardiens de la Révolution au site d’enrichissement de Fordo, situé au sud de la capitale Téhéran. Le système de missiles russe sera bientôt employé pour défendre les autres sites nucléaires, écrit l’agence.

 

 

Citant la télévision d’État IRIB, l’AFP a repris la déclaration d’un haut gradé iranien selon lequel la défense des sites nucléaires était primordiale « en toutes circonstances… Aujourd’hui, le ciel iranien est l’un des plus sécurisés de la région  », déclare le général Farzad Esmaili, le commandant de la défense aérienne iranienne, selon la chaîne d’État.

Le dimanche précédent, le leader suprême l’Ayatollah Khamenei a dit que « la menace permanente et frénétique sur les S-300 ou le site de Fordo sont des exemples de la malignité de l’ennemi… Les S-300 sont un système de défense, pas un système d’attaque, mais les Américains ont tout fait pour empêcher l’Iran d’en bénéficier ».

 

 

La Russie a commencé à livrer les tubes sol-air à longue portée à l’Iran en avril, et à la fin de cette année, le contrat d’une valeur de 828 millions de dollars sera théoriquement rempli.

La Russie et l’Iran ont signé un contrat de livraison de S-300 en 2007, mais Moscou a suspendu le deal à cause de sanctions de l’ONU contre la fourniture d’armes à la République Islamique.

Lorsque le contrat a été signé, les experts ont supposé que ces missiles seraient utilisés par l’Iran pour défendre ses installations nucléaires contre de possibles attaques, notamment par Israël.

L’année passée, l’Iran est parvenu à un accord international sur la régulation de son programme nucléaire afin de lever les sanctions économiques, et le président russe Vladimir Poutine a alors signé un décret pour autoriser son pays à vendre des armes à l’Iran.

(Traduction E&R)

 

Approcher le nouveau théâtre géopolitique moyen-oriental
avec Kontre Kulture

La saga des S-300, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et oui, l’agressivité démentielle des états-unis a eu pour effet de coaliser ses ennemis contre eux.... mais ça, ça fait longtemps qu’on le dit sur ce site.


  • And the show must go on......
    - Dis papa c’est quand le feu d’artifice ???.....


  • Combien d’avions israéliens ont-ils été abattu par les S 300 au dessus de la Syrie depuis 2013 ? Aucun . Alors...

     

    • Les US eux-mêmes n’ont pour le moment aucune parade contre les S300 et S400. Alors.....


    • Il faut dire qu’aucun de ces missiles n’a été tiré et ils sont opérés par la Russie et non pas par les forces armées syriennes. La Russie ne cherche pas à envoyer au tapis des avions affublés de l’étoile de David pour autant que ces avions ne menacent pas les troupes russes. Si les avions israéliens attaquent l’Iran, on peut espérer que les S-300 opérés par les Iraniens descendent quelques avions ennemis...


    • Hahaha, @Bachar, il faudrait plutôt espérer que Tsahal réfrène maintenant sa volonté d’hégémonisme dans la région et ne viole plus les espaces aériens étrangers impunément (pour l’Iran tout du moins, en Syrie l’avenir nous le dira quand elle retrouvera sa souveraineté). Une attaque / riposte éventuelle ne ferait qu’augmenter les tensions et escalades inutiles dans ce Moyen-Orient déjà à feu et à sang...


  • Çe qui compte, ce n’est pas la qualité des dits missiles anti aériens , mais plutôt la qualité des radars !!! Si ces derniers ne détectent rien, alors les S-400 ne partent pas...

     

    • La technologie clé dans cette affaire serait plutôt la capacité de traçage d’une cible une fois détectée, c’est ce qui fait l’intérêt et la supériorité de ces systèmes, une fois la cible détecté pouvoir la suivre sans la perdre et la détruire. La détection par les radars est en général bien maîtrisée. Les mecs dépensent des centaines de millions d’euros en matériel, ils ne sont pas stupides au point de n’acheter que la moitié, genre le mec achètent des munitions sans l’arme à feu nécessaire pour les utiliser...non, non, les Iraniens ne sont pas si cons que cela et l’Iran est un pays très avancé sur le plan technologique (par le rappel il y a deux ans de cela ils ont réussi de hacker le système de guidage d’un drone américain, soit disant inviolable, et l’on fait atterrir sur une de leur base...)


  • J’ai du rater quelque chose...Je croyais que l’Iran avait stoppé temporairement tout ce qui était nucléaire (à priori civile...)et que c’était d’ailleurs le deal pour la levée des sanctions des us.

    Ils font quoi niveau nucléaire du coup ?