Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Ours d’or de Berlin attribué à un documentaire sur les réfugiés

La bien-pensance rafle tous les prix

L’Ours d’or du meilleur film a été décerné samedi soir au documentaire Fuocoammare [littéralement, Feu en mer, NDLR]. Sans voix off, ni commentaire, le film du réalisateur italo-américain Gianfranco Rosi relate le quotidien de migrants, arrivés en catastrophe, à Lampedusa.

 

Grand favori du jury, le documentaire Fuocoammare sur les migrants à Lampedusa a reçu samedi 20 février la récompense ultime de la 66e Berlinale : l’Ours d’or.

Sans voix off ni commentaire, Fuocoammare raconte en parallèle le quotidien d’habitants de Lampedusa et celle de ces milliers de migrants qui y arrivent en bateau dans des conditions catastrophiques, dont beaucoup perdent la vie.

« J’espère que ce film va pouvoir contribuer à faire comprendre qu’il n’est pas normal que des gens meurent en venant chez nous », a déclaré Gianfranco Rosi après avoir reçu son prix.

L’Ours d’argent du meilleur réalisateur a été décerné samedi à la cinéaste française Mia Hansen-Love pour L’Avenir. Cinquième long métrage de Mia Hansen-Love (Le père de mes enfants, Eden), 35 ans, le film raconte l’histoire d’une professeur de philosophie, interprétée par la Française Isabelle Huppert, confrontée à une liberté nouvelle lorsque son mari la quitte.

Lire la suite de l’article sur france24.com

 

La bande-annonce du documentaire italien :

 

La propagande alourdit un cinéma qui coule, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un film que je n’irai pas voir. Marre de ces histoires pour faire pleurer les bisounours.

    C’est comme le dernier conte à dormir debout que la presse nous sort maintenant. Un chat qui avait perdu sa famille d’accueil irakienne en Grèce, l’aurait finalement retrouvée en Norvège grâce à un élan de solidarité.
    Retrouvailles filmées pour faire pleurer dans les chaumières. Imaginez la famille c’est une mère et ses 5 enfants + 1 chat.. Exactement le genre de réfugiés qu’on voit couramment sur les routes et à Calais. Aaaaahhhh.

     

  • L’ours d’or est devenu l’Ours en guimauve..


  • Les réfugiés, je m’en tape. Suis-je un nazi ? Un facho ? Un gars qui fait des amalgames, ou qui ne respecte pas les valeurs de la raie publique ? Allez savoir !!


  • Après ce qu’il s’est passé à Cologne, c’est de très bon goût !

    Comme çà on confirme bien au citoyen allemand qu’on l’emmerde, et que la bien-pensance va continuer d’ignorer ce qu’il a à dire et de couvrir les voix dissidentes.

    Même procédé qu’en France !


  • on a une vidéo d’ un réfugié (agé si possible) molesté devant les caméras ? Histoire de verser une larme de compassion 2.0


  • Normal. Ils sont très tendance, très showbiz. Vous n’avez pas votre pin’s "refugees welcome" ??? Quelle honte...


  • Les animaux sont loin d’avoir leur compte en terme d’hommages, décidément.


  • Ce n’est pas un film, c’est de la propagande. Ce n’est pas un festival, c’est un meeting politique. Le résultat ne m’étonne pas du tout.


  • A quand un documentaire sur les calaisiens, les femmes de Cologne ou les français qui galèrent pour trouver un travail et un logement ?
    Et neutre et impartial, le documentaire. Pas traité sous l’angle "non mais eux c’est pas grave c’est des blancs fachos, vulgaires et alcolos".


  • Quand la paix sera rétablie en Syrie, les Syriens rentreront chez eux : il vaut mieux vivre modestement sous le soleil et les palmiers que "confortablement" dans la sinistre, vieille et froide Germanie .


  • J’ai lu aussi que le "World Press Photo 2016" avait été remis à un cliché représentant des migrants passant la frontière serbo-hongroise !
    Les photos prises dans la bande de Gaza, avaient été malencontreusement égarées !!


  • Y aura-t-il un jour, un débat puis un référendum ? Non. Le résultat des élections permettra-t-il de faire entendre une autre voix que celle de l’hyper capitalisme, des bourgeoisies supra-nationales et de ses troupeaux de moutons ?

    En attendant l’ensemble des sociétés d’Europe se dissous aussi sûrement que du sucre dans le café...


  • Il est même étonnant que ne soit pas encore apparu sur le marché, un livre témoignage sur le sujet. Ou un groupe musical, ou un chanteur, arrivé illégalement en Europe...

     

    • J’imagine que ça va pas tarder. Ce film de propagande soutenu par tous les médias en est une preuve tangible que toute la clique politico-médiatique bienpensante, les bisounours et autres salonnards du showbiz sont décidément bien déterminés à en finir avec le peuple Européen.


  • Il n’y a qu’a voir le matraquage des médias nous montrant chaque jour les gentils migrants accueillis à bras ouverts par la Bisounourserie dégoulinante de sentiments humanistes déplacés. Ces prédicateurs psalmodient comme des mantras que l’immigration est une chance. Si vous osez dire la vérité , vous serez immédiatement repris par les petits caporaux de la pensée unique (sur le web et ailleurs) . Pourquoi ? Simplement parce que derrière cet antiracisme, nous avons affaire à des gens profondément intolérants qui se réjouissent secrètement de cette invasion.


  • Après un BHL primé à Cannes pour son film/documentaire : "le serment de Tobrouk" , issu de la guerre sans l`aimer en Libye , dont BHL lui-même fut à l`initiative avec sarko , il ne faut pas s`étonner qu`un documentaire sur les migrants à Lampedusa soit primé aux oscars germanique , c`est même tout à fait "meanstream" et colle parfaitement à l`image de la bienpensance de masse organisée !

    Si j`étais vache je dirais que ce sont deux produits lavage de cerveaux de la même cuvée ... ha ben je l`ai dis ? Ben voilà ...

    Il est cependant fort intéressant de constater la promptitude de certains réalisateurs à tirer bénéfice de la misère des gens , sous couvert de démocratie/solidarité/humanisme/etc ... à gerber !

    Tiens ... ce genre de procédé me rappel quelque chose , mais quoi ?


  • "J’espère que ce film va pouvoir contribuer à faire comprendre qu’il n’est pas normal que des gens meurent en venant chez nous."

    Il est encore moins normal que ces envahisseurs musulmans viennent chez nous sans avoir obtenu le consentement des populations européennes. Aucune votation n’a en effet été organisée. M. Rosi, j’imagine que vous n’aimeriez pas qu’un immigré pénètre dans votre logement par effraction. Alors pourquoi n’exigez-vous pas la tenue de votations nationales dans les différents pays européens ? Soyez cohérent.


  • A quand un film qui contribue à faire comprendre qu’il n’est pas normal que des gens viennent chez nous ?


  • J’irai le voir pour les paysages.


  • « J’espère que ce film va pouvoir contribuer à faire comprendre qu’il n’est pas normal que des gens meurent quand nos gouvernements installent leurs biznessmen chez eux »

    le volet 2 aura t il un ours d’or ?


  • Donc, si on comprend bien, tous ces "festivals" de "cinéma" ne récompensent pas le meilleur film, non, mais le plus raccord avec l’agenda mondialiste...

    Nan, je rigole, on avait compris il y’a fort longtemps...le cinéma est avant tout un outils de propagande...et s’il y’a une chose pour laquelle les acteurs, les réalisateurs et tout ce milieu ne sont pas connus, c’est pour leur courage...on a vu comment ce métier s’est comporté au cours de la dernière guerre en France...ça allait se planquer en "Amérique"...ça se la coulait douce à l’étranger pendant que le peuple en chiait...et puis s’est revenu sans complexe quand la guerre fut finie...


Commentaires suivants