Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Union européenne assume : la loi El Khomri, c’est elle

Pour lutter contre la loi Travail, il faut donc sortir de l’UE...

Jean-Claude Juncker a déclaré que « la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu’il faut faire ». Pour Coralie Delaume, l’économie de notre pays est depuis longtemps l’application des orientations de l’Union européenne.

 

La loi El Khomri est un produit d’importation made in Union européenne (voir explications détaillées ici). Les « Grandes orientations de politique économique » (GOPÉ), dont l’existence est posée par les traités, et le « Programme national de réformes » (PNR), qui s’inscrit lui-même dans le cadre de la stratégie Europe 2020 « pour une croissance économique intelligente, durable et inclusive » (tsoin-tsoin), prescrivent à de nombreux pays et depuis longtemps le malthusianisme budgétaire et la modération salariale.

Dans même temps, la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union (CJUE), n’a de cesse de promouvoir l’ordre concurrentiel et la dérégulation. Surtout, au travers d’arrêts à l’impact décisif mais mal connus du grand public, tels, par exemple, les arrêts Laval et Viking de 2007, elle œuvre à saper le droit du travail dans les pays membres, et à affaiblir la capacité de négociation des salariés dans les conflits sociaux.

Enfin, l’appartenance à l’euro interdit toute dépréciation de la monnaie. Dès lors, elle conduit les pays de l’eurozone non à renforcer leur coopération, non à développer entre eux la solidarité, mais à se mener les uns aux autres une véritable « guerre de la désinflation salariale », selon une expression de Steve Ohana. Pour livrer cette guerre, ajoute l’économiste, « la France ne semble plus avoir d’autre choix que de s’engager plus franchement dans des politiques de dévaluation interne, non plus seulement via la baisse de la fiscalité sur le travail, mais via la compression des salaires eux-mêmes ( …) c’est l’option qui sous-tend la loi El Khomri ».

Face au caractère scandaleux de l’affaire, face à la blessure d’orgueil que ne peut manquer d’occasionner, chez n’importe quel peuple encore un peu conscient de lui-même, l’idée d’être « gouvernancé » depuis Bruxelles, Francfort ou Luxembourg au lieu d’être normalement gouverné par les dirigeants qu’il a élus, on pourrait s’attendre à ce que les « Européens de métier » fassent profil bas. Par décence.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1477866

    "le minimum de ce qu’il faut faire"
    Ça a le mérite d’étre explicite ...
    maintenant attention aux "tsipras français" !

     

    • Je ne suis pas madame Irma , mais je prédis que le prochain gros chantier de ce "machin" sera de s’attaquer aux bénéficiaires des minimas sociaux , comme le RSA , car ils n’accepteront plus longtemps qu’un routier des pays de l’Est , travailleur détaché , touche moins que le RSA.


  • Ah l’UE qui prône "la modération salariale" ! Magnifique ! En clair cela veut dire : vous aller la sauter, vous pouvez vous brosser, vous allez passer devant la glace etc... La litote est une figure de style qui permet de se foutre de la gueule du bon peuple .


  • La fin de l’UE et de l’euro est le dernier rempart de la démocratie .Tant que ces 2 ne disparaitrons pas ,l’Europe sera sclérosé et vivra sans croissance et dans la dictature. 2017 est la dernière chance pour la France ,tout le reste n’est que mensonges,et propagande. le patriotisme ou la décadence .


  • Juncker-la-pute des US qui a permis à leurs entreprises opérant dans l’UE de n’y pas payer d’impôts ! Cette évasion fiscale légale coûte aux contribuables européens la bagatelle de 100 milliards par an ! Et cette charogne alcoolique nous enjoint de nous résigner à "la modération salariale" ! Du goudron et des plumes, vite !

     

    • Juncker est vraiment mal placé pour donner des leçons...le Luxembourg profite bien des sociétés "boîte à lettres". Dans l’immeuble que j’habitais il y avait plusieurs sociétés de conseil, surtout boîte à lettres.
      Les salaires au Luxembourg sont tellement plus élevés que cela attirent quelques 300000 frontaliers...mais ne tomber pas au chômage si vous êtes parmi ces frontaliers...le chômage sera versé dans votre pays d’origine, pas au Luxembourg !
      Le système bancaire y est tellement attractif que mes enfants avaient pris l’habitude d’indiquer aux automobilistes allemands perdus où ils devaient aller...vers la fameuse Deutsche Bank au système de parking souterrain bien particulier.
      Ne pas oublier non plus que les fonctionnaires luxembourgeois sont trop nombreux et très grassement rémunérés.
      Il faut toujours se méfier des donneurs de leçons, toujours bien vérifier le " faites ce que je dis, pas ce que je fais "
      Le Luxembourg fait tout pour protéger sa population en priorité...en vérité elle pratique le programme FN++ Même la langue luxembourgeoise était à l’origine un patois devenu langue en 1984 pour garantir le titre de nation !!!!


    • " du goudron et des plumes" , si il risquait la pique, tout ces arrivistes, profiteurs, opportunistes ne se comporterait pas de cette manière.


  • Et soutenir la CGT...


  • Et pourquoi il est pas à la une cet article ? Ce serait bien le minimum me semblerait. Saloperie d’Europe, saloperie de mondialistes, saloperie d’oligarchie démoniaque et perverse qui nous fait tous crever.


  • Mais peut-on sortir de l’UE ? À lire le fameux article 50, rien n’est moins sûr ! même avec le droit avec soi, il faut 2 ans de négociations avant de pouvoir éventuellement partir- à condition que le parlement européen vote pour à la MAJORITÉ QUALIFIÉE , soit un vote exprimant l’assentiment de 66% de la population européenne. Si tel n’est pas le cas, alors c’est reparti pour un tour- au minimum encore 2 ans, soit plus qu’il n’en faut pour nous déstabiliser....à mon avis, aucune nation ne peut quitter d’elle même l’UE...

     

    • #1478016

      L’U.E c’est l’hôtel california.


    • Ça me semble plus facile que de sortir de l URSS.


    • Voir sur YouTube -> Jacques Attali à propos du traité de Maastricht : "c’était pas très démocratique" .


    • #1478079

      Si, c’est extrêment facille : au lieu de vous battre avec les armes que votre ennemi fait semblant de vous laisser, vous vous battez avec vos armes , celles que ne peut pas avoir votre ennemi.

      - 1/ Vous procédez par referendum :oui/non à la sortie de l’U.E
      - 2/ Si oui, vous adressez un ultimatum inacceptable à Bruxelles, pourtant conséquence nécessaire de votre referendum : par exemple, la loi européenne doit être en conformté avec la Loi française pour être applicable en France.
      - 3/ Bruxelles refuse exigeant l’inverse en vertu des traités : que la loi française se mette en conformité avec la Loi européenne
      - 4/ Vous déclarez la guerre à Bruxelles
      - 5/ Vous investissez la Commission, faites de tous ses membres vos prisonniers.
      - 6/ Vous leur faites un procès de Nuremberg, vous les condamnez à mort.
      - 7/ Vous les graciez à la condition qu bruxelles signe la paix c’est-à- dire qu’elle accepte votre départ ou que l’Europe devienne française

      Si elle accepte votre départ, elle meurt.
      Si elle accepte de devenir française, dans son état actuel, elle meurt.

      L’affaire doit être bouclée en un mois et donc la phase "militaire" en 24 heures.

      Si vous préférez un 18 brumaire à l’échelle européenne.

      Condition requise : virer nos politiques.
      Ou leur acheter deux boules.
      C’est cela le plus difficile.
      Mais le reste, c’est très facile pourvu d’avoir des objectifs simples et une rapidité d’exécution inégalable.


  • Et derrière l’union européenne, il y a l’oligo-ploutocratie américaine....
    La boucle est bouclée.

     

  • C’est pourquoi j’irai le 14 juin défiler auprès de la CGT. Nous avons un ennemi en commun, montrons à l’oligarchie européenne que les nations ne veulent pas crever. Je pense que c’est le moment après il sera trop tard.
    Soyons nombreux à nous opposer à une Europe vendue !

     

    • « j’irai le 14 juin défiler auprès de la CGT »
      peine perdue, la gégété a déjà signé sa reddition en coulisses et en toute opacité, comme en 2010 pour la réforme des retraites où elle a, avec les autres syndicats, baladé le peuple.
      « une Europe vendue »
      non pas ! nous sommes vendu à l’europe.


  • Jean-Claude Juncker a déclaré que « la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu’il faut faire ». C’est ce qu’il faut faire pour que cette oligarchie garde ses intêrets et ses avantages. C’est bientôt la fin d’un vieux système pourri.Et tant mieux...

     

  • Reste à savoir si Juncker à fait cette déclaration pendant qu’il était sobre ou en état d’ébriété. Je me pencherais plutôt pour la seconde.


  • Illettrisme et "accords d’entreprise" ? Incompatible.

    Macron a fait observer justement que beaucoup de salariés de l’industrie sont "illettrés". Valeur douteuse donc des "accords d’entreprises" signés par des gens qui ne savent ni lire ni écrire ? Remplacer les syndicats par des écrivains public ? Faire signer les sous-hommes d’une croix, comme dans les campagnes d’autrefois ? Ou avec le pouce encré comme en Afrique ?

    Le but principal de cette loi est de faire baisser les rémunérations salariales (sauf celle de pseudo-patrons titulaires de contrats de travail juteux couplés à un mandat social) pour la bonne raison que les salariés sont des hommes qui à leurs yeux ne valent rien. Et d’éjecter les syndicats des entreprises et les remplacer par les gentils "patrons" protégés par de "gentils cadres" et mignons agents de sécurité. Ce n’est pas le 19ème siècle qui revient, mais la féodalité. Et même la féodalité était très civilisée à côté de ce qui nous attend.


  • « la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu’il faut faire »...
    ’’Cuir d’autrui large courroie"
    Junker se contrefout des conséquences des délires qu’il relaie, il croit qu’il n’aura jamais à en subir les conséquences. Il y a également, quand même, un élément fondamental et incontournable à prendre en compte ; c’est que les ressources d’un pays proviennent quasi exclusivement de la partie productive d’une population (d’ailleurs également essentielle dans la consommation de ce qui est produit) et que s’acharner fiscoadministrativement sur les employeurs et employés de ce secteur va être très rapidement contreproductif (ça commence déjà). On comprend aisément que tous les junkers d’europe tiennent a préserver leur standing sur le dos de ceux qu’ils ont coutume de vampiriser, mais ils oublient qu’en dernière instance ils scient la branche sur laquelle ils se goinfrent. Ce qui ne sera pas une grosse perte...c’est comme ça que l’Univers fait le tri.


  • #1478153

    Paraît qu’en Belgique, pour les mêmes causes / raisons, ça bouge dur aussi. On n’a pas d’information dans nos merdias. Y a plus d’’amis Belge sur ce forum ? Quelques lignes d’info "réelle" svp

     

    • Oui, je confirme.... chez nous, ça s’appelle la loi Peeters, du nom du ministre chargé de la faire passer..... même saloperie que chez vous, c’est entre autre pour ça que ça bouge depuis quelques jours...bien sur, la plupart des gens n’ont pas une vision globale, donc ils ne font pas le rapprochement entre les directives bruxelloises et le bordel actuel....


  • Taper dans le portemonnaie des travailleurs + de 2100 milliards de dette, + de 53 milliards d’intérêts / an et anhilier les tentatives de creations d’entreprises. Le joug est puissant. Il faut sortir de l’europe, contrôler et frapper sa propre monnaie , promulger ses propres lois en faveur de l’entrepreunariat tout en desserant le leste des impôts afin de redonner du pouvoir d’achat au peuple. Les autres scénarios seraient bien plus sombres.


  • « la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu’il faut faire »

    Donc si c’est le minimum, c’est que c’est le début d’une longue liste de "réformes" inspirées du malheureux "cobaye Grec".
    Réformes qui ne sont rien d’autres que des politiques d’austérité, de spoliation et de régression. Au nom de quoi ? Moi j’aimerai qu’on nous explique...
    L’Europe c’est ça, tout ce qui nous été vendu est du mensonge.
    La vérité c’est ça, le constat est sans appel. Ça en dit long ...

    Mais le plus énervant dans tout ça c’est qu’on constate tous que ça va de moins en moins bien, mais les politiques s’obstinent à se foutre de notre gueule, à mentir et à faire semblant que tout va bien. Pourquoi ?

    Il faut quand même appeler un chat un chat. Qu’est-ce qui fait qu’on en est la et que faut-il faire pour faire comprendre à toute cette classe politiques de blaireaux que le peuple en a plein le cul et que son rôle prioritaire est de nous apporter un meilleur confort de vie et pas le contraire !

    La soumission y en a marre mais n’a-t-on pas été trop loin dans tout ça ?
    Il faut sortir d’urgence de ce bourbier qui ne nous apporte rien de bon contrairement à ce qu’en disent les médias complétement à côté de leur pompe et les politiques qui trahissent clairement la volonté du peuple en ne respectant pas leurs engagements mais pire, en nous imposant des lois et autres réformes iniques sorties d’on ne sait où ...

    Quand est-ce que les gens vont se réveiller et comprendre qu’on nous mène tout droit à l’abattoir ?

    Parce que je commence à me dire que la situation va vraiment tourner au vinaigre si on laisse faire.


  • On comprend mieux à présent pourquoi l’ex ministre du travail et les autres aussi d’ailleurs ont démissionné car il faut assumer la cruauté de cette loi travail, elle est l’arrêt de nos retraites d’une part et la sauvegarde du travailleur.


  • à voir tout ce qui se passe, trahisons, manipulations, .....des meilleures et j’en passe.
    pourquoi ne pas reconsidérer le corporatisme et par là même sortir de notre condition de prolétaires en se réappropriant nos outils de travail ?


  • Si l’on commence à comprendre qu’Elkomri, du premier jour de sa nomination à maintenant, n’est qu’un simple pantin (exactement comme Lanaja), c’est déjà ça.


Commentaires suivants