Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’administration Trump va-t-elle lancer une enquête sur le financement de la fondation Clinton ?

Le ministère américain de la Justice et le FBI pourraient poursuivre l’enquête sur l’obtention illégale d’argent étranger par la fondation Clinton.

 

 

Si le républicain conservateur Jeff Sessions était nommé procureur général, l’affaire pénale contre Hillary Clinton serait menée à son terme, a déclaré une source du parti républicain. Le président élu Donald Trump a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de relancer l’action pénale contre Clinton, sans pour autant préciser laquelle.

Deux enquêtes ont été ouvertes contre l’ex-secrétaire d’État : une sur l’usage de son adresse électronique privée pour sa correspondance de service et l’autre sur l’activité de la fondation Clinton soupçonnée de détournement de fonds et de réception d’argent étranger. La première affaire a été close par le FBI, mais la seconde est sous contrôle particulier.

Une source a expliqué que l’aile conservatrice du parti républicain comptait maintenir la pression sur Hillary Clinton par l’affaire sur sa fondation. Cela concerne également le FBI, qui se trouve en sévère conflit avec les démocrates.

Plus tôt la fondation Clinton avait reconnu avoir obtenu 1 million de dollars du Qatar sans en informer les autorités compétentes.

Le politologue Edouard Lozanski, président de l’Université américaine de Moscou, a confirmé l’information de la source.

« Les républicains conservateurs estiment que la famille Clinton a violé la loi à plusieurs reprises et doit enfin répondre de ses actes. Une telle occasion pourrait ne plus se représenter à l’avenir. Toutefois, Donald Trump ne s’est pas clairement exprimé sur l’affaire. Sa déclaration était assez évasive », dit-il. Et d’ajouter : « Cela dépendra de celui qui sera nommé au poste de procureur général, car c’est ce dernier qui supervise l’activité du FBI. S’il s’agissait de Jeff Sessions, alors les Clinton seraient menacés. Je pense que Sessions sera justement nommé : c’est un sénateur républicain en exercice et il sera soutenu par les membres de son parti ».

 


 

Une enquête qui pourrait remonter jusqu’à un certain nombre d’États. Lire à ce sujet sur le New York Post :

Une source proche de l’équipe de transition du président élu Donald Trump a précisé au Post que la nouvelle administration prévoit de faire pression sur les ambassadeurs américains qu’elle va désigner, afin qu’ils abordent la question de la fondation Clinton auprès des gouvernements étrangers et qu’ils les invitent à sonder son financement.

- Traduction E&R -

À lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents