Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’animateur Arthur à la tête d’un (petit) empire

220 millions d’euros de participations et un bénéfice de 20 millions en 2015

Il n’est pas seulement l’animateur qui aime faire le guignol sur les plateaux de télévision. Arthur est aussi un homme d’affaires aguerri. « Un entrepreneur », préfère dire le quinquagénaire, classé par le magazine Challenges à la 230e place des fortunes françaises et chiffre la sienne à 300 millions d’euros (non confirmé par l’intéressé).

 

Ainsi, la partie visible de l’iceberg, ses activités audiovisuelles qui regroupent Satisfaction (production de flux) mais aussi AW Radio (Oüi FM etc.), Serenity Films et Fiction (production cinématographique et de séries) ou encore les spectacles, ne représente qu’entre un quart et un tiers des revenus globaux de son holding AWPG (Arthur World Participation Group), basé au Luxembourg, selon ses estimations. Les revenus totaux sont de 79 millions d’euros, précise AWPG, et comprennent un pôle immobilier et un pôle de capital-investissement-prise de participations au sens large. Au total, Arthur emploierait ainsi de manière directe et indirecte quelque 3 000 collaborateurs.

 

Des participations de plus de 200 millions d’euros

Au total, ses participations variées dans AWPG (comptabilisées à 100 % au 31/12/2015) sont évaluées à plus de 220 millions d’euros et sa holding affiche un résultat net de presque 20 millions d’euros en 2015.

Bref, Arthur est à la tête d’un petit empire, en grande partie constitué par la vente de ses parts dans ASP (devenu Endemol) pour environ 300 millions, dans les années 2000, période très faste pour les animateurs producteurs. Mais il cultive la discrétion.

« En tant que personnage public,tout ce qui est dit ou écrit est souvent mal interprété, dit-il. Mon but est de pérenniser ce que j’ai pu gagner. J’ai donc cherché à diversifier mes placements. Et si, en investissant, je peux en plus aider la nouvelle génération, j’en suis fier... ».

[...]

Ainsi, dans son activité de prise de participations, Arthur est investi dans des biotech, des medtech, etc. «  Sa thèse d’investissement est d’aller dans des sociétés à fort potentiel d’innovation ou les technologies d’avenir. Il a une bonne sensibilité business », explique Grégory Zeitoun, directeur des investissements de deux riches hommes d’affaires, qui le conseille aussi périodiquement.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Triangulation pour comprendre le phénomène sur Kontre Kulture

 

Jacques Essebag, dit Arthur, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1613291

    Arthur devrait voir "le loup de Wall Street" de Scorsese : il y verrait que l’arrogance précède la chute, comme nous disent les écritures....


  • Eh bien tant mieux pour lui ! je suis également entrepreneur, et je suis admiratif devant des gens ayant bâti des affaires telles que celles-ci. Cela dit, je suis plus admiratif avec un Warren Buffett, ou un Elon Musk. Beaucoup plus.

    Lui, les médias ne lui reprocheront jamais de faire de l’argent... Jamais.

     

  • #1613341

    Deja quand j’allais au lycée j’étais obligé de me (on) le taper sur fun radio a 6h30 du matin, dans le cars. "Aider la jeunesse " tu parle !!! Il ne parler que de cul !!! Merci quel horreur c’était pour nous obliger de râler au chauffeur....


  • J’ai eu l’occasion de faire des cachets pour ses émissions en tant que doublure plateau, les cachets était le minimum syndical, très peu de catering sur le plateau et on devait aller chercher nos fiches de paie à Paris, le timbre étant trop chère pour sa boîte de prod ! ne dit on pas pingre comme un élu


  • #1613399

    Ce qu’Arthur a fait, tout le monde aurait pu le faire ... et il le seul à l’avoir fait.

    Il n’embête personne avec la politique. Aussi riche soit-il, il ne mangera jamais autant de bonnes choses que moi ...

    Faut pas être jaloux ...

    Tous les journalistes de Canal + le détestent, cela me rend Arthur plutôt sympathique.


  • #1613440

    Nous devrions plutôt l’appeler Jacques $bag...


  • #1613476
    le 01/12/2016 par Lavie est Belle
    L’animateur Arthur à la tête d’un (petit) empire

    Encore "un" qui , parti de rien, d’ outre-Méditerranée, arrive aux sommets !!!


  • Mais aussi dans les marchés financiers, au travers notamment d’un fonds investissant sur différents instruments, dont les actions, à partir d’algorithmes cherchant à anticiper les mouvements de marché. « Ce sont deux petits génies du MIT qui l’ont créé. J’avais envie de les accompagner. Et, en plus, ça marche bien ! On espère un jour ouvrir le fonds à d’autres... », se félicite Arthur, lui-même autodidacte.

    LOL
    bon appetit

     

    • #1613550

      "LOL...bon appetit"...
      Bon appétit pour qui ? Dans ce cas précis comme dans tous les autres, la réalité c’est que le poids de la ponction fiscale est tel,que l’activité en bourse, pour les personnes privées, est devenu sans aucun intérêt. Le fisc prend la plus grande partie de ce qu’on peut dégager ; ça aussi c’est mort.


  • J’estime qu’un gars riche a voix au chapitre quand il donne aux pauvres à la mesure de ce qu’il gagne. Reste à savoir si c’est le cas.

     

  • #1613545
    le 01/12/2016 par Arthur Rienbeau
    L’animateur Arthur à la tête d’un (petit) empire

    Peu importe, il a réussi tant mieux pour lui et si ça demande du talent (dans les affaires parce qu’autrement...) c’est d’autant plus louable. Mais bon sang, pourquoi ne se consacre-t-il pas à cette activité au lieu de venir nous asséner ses piètres émissions par lucarne interposée. Des coups à foutre un coup de coude dans la télé, quand même...


  • Il paye ses impôts en France ?...


  • #1613585

    Tant qu’il y aura des cons pour regarder ses émissions : la machine à fabriquer du crétin tourne à plein régime.


Commentaires suivants