Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’appel de 110 cancérologues contre le coût des traitements

Et "les profits indécents de l’industrie pharmaceutique"

Les médicaments du cancer coûtent cher, trop cher, de plus en plus cher ! C’est pour mettre fin à une situation explosive que 110 cancérologues et hématologues français ont décidé de lancer un appel dans Le Figaro. L’année dernière, les cancérologues américains tiraient le signal d’alarme via une lettre ouverte dans la plus prestigieuse revue médicale américaine. Cette fois, ce sont les professionnels de santé eux-mêmes qui se lancent dans l’arène.

 

Et pas des moindres ! Les deux promoteurs de l’« appel des 110 » sont des poids lourds de la cancérologie française. Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie, fut même l’auteur des recommandations du troisième plan cancer, tandis que Dominique Maraninchi vient tout juste de quitter la direction de l’Agence du médicament (ANSM) après avoir présidé l’Institut national du cancer (Inca). Il est aussi professeur de cancérologie. Pour tout dire, l’appel des 110 ressemble à un Who’s Who du cancer. On croise ainsi les présidents de prestigieux instituts, le Pr Thierry Philip (Institut Curie) et le Pr Alexander Eggermont (Institut Gustave Roussy), mais aussi l’ancien directeur de la Haute Autorité de santé (HAS), le Pr Jean-Luc Harousseau, le Pr Patrice Viens, président d’Unicancer, ou encore Alain Fischer, professeur au Collège de France. Pourquoi une telle mobilisation ?

 

Situation explosive

D’abord parce que la situation est véritablement explosive. À entendre les experts, à lire les rapports de l’Assurance-maladie ou ceux de la Cour des comptes, à écouter les pharmaciens responsables dans les établissements de soin, on a véritablement l’impression d’être sur le Titanic, filant droit vers son destin. Sans que personne sache où se trouve le capitaine !
« Une bulle s’est installée, et elle est sur le point d’exploser », annonce le Pr Vernant, visant les « profits indécents de l’industrie pharmaceutique ». Lui qui dénonçait déjà en 2013 des bénéfices dépassant en pourcentage du chiffre d’affaires ceux de l’industrie du luxe n’a toujours pas décoléré. « L’industrie pharmaceutique détermine ses prix en fonction de ce que le marché est prêt à payer », constate-t-il. Les prix des médicaments contre le cancer sont chers en Europe ? Ils sont au moins deux fois plus chers aux États-Unis ! L’exemple du Glivec (imatinib) est éloquent. Ce médicament efficace dans la leucémie myéloïde chronique coûte environ 7 500 euros par mois aux États-Unis, alors qu’il est aux alentours de 3 000 euros en France. Cher dans les deux cas. Mais un peu moins en France, où l’État tente de négocier les prix via le Comité économique des produits de santé (CEPS).

Lire la suite de l’article sur sante.lefigaro.fr

Cancer, une économie florissante, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Suffit de regarder du coté des génériques, devenus obligatoires et soit disant "moins chers". TEVA rachète tout et les concurrents se "jettent sous les trains"...


  • #1420245

    La chimio ne soigne rien !

    Il y a 30/40 ans il y avait en France 150000 décès par ans dûs au cancer. Aujourd’hui, il y en a toujours 150000. Cherchez l’erreur !

    Les supposées avancées contre le cancer ne sont que des bidouilles de chiffres entre les diagnostics, les décès et les rémissions réelles ! Tout cela pour justifier les dépenses onéreuses de médocs inefficaces produits par l’industrie pharmaceutique, dont la vocation est avant tout de produire des résultats à 2 chiffres !


  • 7000 euros la boite de ZITIGA...


  • #1420275

    Le prix des médocs, une manière "proche" de la maladie pour en masquer son inefficacité : la réalité statistique concernant le délai de mortalité du patient est catastrophique : aucune différence entre les non-traités et les traités(Dr Schwartz), point barre !

     

  • L’efficacité du cannabis est prouvée contre plus de 47 types de cancer.


  • une petite anecdote. Je vis aux USA et je prends le Gleevec (glivac) depuis 2010.
    A l’epoque le traitement coutait 6000$/mois ce qui est deja enorme. Chaque annee les prix ont augmente, jusqu’a 12000/mois en janvier.
    Depuis fevrier il y a un generique, je me suis dit super......9000/mois le generique.
    L’arnaque absolue.
    Chaque annee je debourse de ma poche (hors assurance) 3500$ en Janvier, rien que pour ce medoc.Je peux payer heureusement.
    J’ajouterai que l’ensemble des couts de recherche et de mise sur le marche du medoc a coute 450millions au labo. Les profits sur les USA , par an, sont de 4,5 milliards.
    C’est juste effrayant.
    Il faut aussi savoir que tres bientot, grace au TPP negocie en secret, les gouvernements du monde entier ne pourront presque plus negocier le cout du medicament. C’est le but : la mise en faillite des protections sociales et l’arrivee du "marche", ou plutot de fait l’arrivee des monopoles dans la sante.


  • Pour ma part je vie en Tunisie et je tient a vous signaler mon point de vue sur les complexe industriels pharmaceutiques Je suis asthmatique depuis mon enfance et j’ai sur moi un bronchodilateur qui me permet de vivre a peut prêt correctement j’utilise donc ce petit aérosol qui me coutait a l’époque 2 dinars 45 millimes importer d’un laboratoire Français frais de port et touts les intermédiaires compris ainsi que le bénéfice du pharmacien Depuis quelque années déjà un laboratoire Tunisien décide de racheter la licence du dit médicament pour nous le revendre carrément tenez vous bien 4dinars 900 milimes je vous laisse sur ce tirez votre conclusion
    C’est Renaud je croit qui dit dans une de ses chanson La médecine est une putain et son macro c’est le pharmacien