Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’étrange silence de Naulleau sur l’interdiction de son livre enfin rompu

... par une belle réponse de faux cul !

Alain Soral a écrit un SMS à Éric Naulleau pour s’étonner de son silence sur l’interdiction à la vente, par décision de justice, du livre Dialogues désaccordés, dont ils sont les co-auteurs. Le journaliste lui a répondu.

 

Le SMS d’Alain Soral :

Normalement tu devrais être scandalisé de l’interdiction de notre livre par voie de justice.

Sans parler de la lourde condamnation.

Mais tu ne diras rien, tu as compris la leçon.

N’est-ce pas ?

La réponse d’Éric Naulleau :

Je t’avais déjà dit au cours de l’entretien que cette phrase sur Bergé était une gigantesque connerie. Voilà qu’elle enterre à elle seule le livre, sans compter le préjudice causé à Blanche.

Rappelons que l’interdiction du livre par décision de justice, censure rarissime en France, a été assortie d’une condamnation à 17 000 euros pour Alain Soral.

Pour comprendre l’affaire Dialogues désaccordés :

Le livre sera interdit à la vente le 11 mars 2016 !
Se le procurer chez Kontre Kulture pendant qu’il en est encore temps :

À lire également, chez Kontre Kulture :

Vous appréciez le travail d’Alain Soral ?
Remerciez-le en faisant un don par Paypal :

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est vrai . Il y a des phrases qu’on devrait s’abstenir de publier à moins d’avoir un financement pour leurs conséquences.
    N’est pas Charlie qui veut.

     

  • Il n’est ni franc , ni courageux ce type... !

    J’ai vu récemment comment Naulleau et Zemmour
    ont parlé à Florian Philippot lors de son invitation dans leur émission ,
    ils ne sont pas clair tous les deux et je pense surtout qu’ils font du zèle
    pour plaire au système en place d’hier et d’aujourd’hui (pour l’un à la
    gauche et pour l’autre à la fameuse droite "populaire") qui parle comme
    le FN et qui ont droit à la respectabilité du système , ceci juste par
    ce qu’ils leur sont utiles pour tromper les électeurs afin en dernier
    ressort de faire voter le maximum d’électeurs pour les bien-pensants
    du système complices des lois Bruxelloises , sans distinction ,
    ils sont tous pro-européens .

    Naulleau gauchiste qui ne se départira jamais dans les grandes
    lignes de leurs idées .

    Puis Zemmour parle comme le FN mais ne se départira jamais
    de cette fausse droite , comme Dupont Aignan et De Villiers , ils
    tiennent tant à leur respectabilité....OU.....plutôt à leurs intérêts
    par dessus tout , là , est tout le problème .

     

  • Ah, il dit donc qu’on ne peut rien dire (ni même rien sous entendre) sur monsieur Bergé sans prendre le risque d’être censuré ?
    C’est pas si inintéressant comme réponse, d’un certain point de vue.

     

  • Éric Naulleau, en petit socialiste “bien pensant“, ne comprend pas la symbolique d’un livre qui va au pilon ? Berger n’est que l’infime prétexte. Qui y a t-il derrière Berger (sans mauvais jeu de mot) ? c’est l’acte qui confirme que nous sommes bel et bien en “démocrature“. Je n’irai-pas sur le point Godwin facile à propos des livres mais le Naulleau ferait bien de rencontrer un peu plus souvent Soral, histoire de lui décoller les paquets de merde idéologique qu’il a devant ses yeux.

     

  • Il a bien compris la leçon et peut-on lui en vouloir ? Tout le monde n’a pas la force d’endurer des condamnations et la mise au ban de la société sans parler des menaces et autres joyeusetés.


  • Mouais je la trouve bien moi sa réponse, vouloir faire dans le pamphlet est une chose, chercher le procès en est une autre. Un Michel Drac est très radical, ses livres sont absolument inattaquables.

     

    • Michel Drac, aussi radical soit-il, aborde assez rarement le sujet du lobby des lobbies.
      A partir de là, la question d’attaquer ses livres en justice ne doit pas monopoliser l’attention des avocats des associations communautaires.


    • Michel Drac ne cible pas des personnes , il explique son point de vue sur le fonctionnement d’un système , inattaquable comme positionnement , vouloir aller attaquer les puissants nominativement ,c’est s’en prendre plein la gueule sans être plus efficace pour autant .
      Michel Drac = livres explicites et pertinent comme toutes les publications " le retour aux sources "
      fondamentales et sans détails pseudos croustillants


    • Si la sortie de la Caverne était comme un apprentissage des lettre de l’alphabet, Michel Drac serait la lettre M, et Soral la Z.

      Drac c’est bien pour poser les choses, distinguer les problèmes, écarter la doxa et apprendre à raisonner. Mais la prudence radicale a une grosse limite : la complexification à l’excès.
      L’idée de Drac est de ne jamais considérer les forces à l’oeuvre dans l’économie politique comme monolithiques, et de les diviser en sous-forces, alliées ou concurrentes selon les circonstances. C’est bien : il faut passer dans un premier temps de la thèse (essentialisme et vision monolithique) à l’antithèse (analyse des rapports superstructure/infrastrucure et de toutes leurs divisions). Mais après il faut faire la synthèse, et c’est là que Drac coince.
      La synthèse, c’est comprendre le sens de la totalité. En d’autres termes, il faut comprendre et formuler le principe qui résume tout, qui contient à la fois la thèse et l’antithèse tout en les surpassant. Concrètement, c’est une chose de poser sur la table toutes les forces en présence dans le monde politique et économique qui s’exercent contre l’être humain (l’être bien compris, c’est-à-dire un homme dont le système moral est en accord avec la loi naturelle, celle qui définit son essence), mais c’en est une autre de dégager, parmi ces forces, celle qui exerce le plus d’influence sur les autres et qui, par là même, s’affirme comme ennemi prioritaire. Dire qui est cet ennemi et sur quoi il fonde sa domination, c’est la synthèse qui permet de comprendre comment lutter. En l’occurrence, parmi toutes les forces qui composent l’empire, l’ennemi prioritaire, c’est le sionisme (ses acteurs, ses fondements idéologiques, ses structures de domination).
      Drac ne réalise pas cette synthèse. Soral, sur plusieurs années, en tâtonnant mais en travaillant beaucoup et en se fiant au principe moral qui commande à ceux qui trouvent la vérité de la révéler aux autres, a non seulement compris la nature, les origines et les structures de domination concrètes de l’ennemi principal, mais les a aussi révélées à ceux qui l’ont écouté. Sans jamais tomber dans le piège qui consisterait à considérer cet ennemi comme le seul ennemi.

      Bref, Soral a compris l’empire de A à Z. Il pointe le projecteur sur l’ennemi prioritaire. Celui-ci ne déclenche sa riposte qu’à se moment-là, car l’étape Z, et elle seule, neutralise sa ruse fondamentale : celle qui consiste à faire croire qu’il n’existe pas.


    • Excellent commentaire abz. En effet la dialectique est du côté de Soral de ce point de vue, même si le travail prudent ainsi que l’analyse des relations complexes de Drac sont précieux. D’ailleurs, j’avais été surpris d’entendre Monsieur Drac lors d’une conférence parler du FN comme du seul parti d’opposition. J’avais eu l’impression d’assister à l’enfantement d’une souris par une montagne. Tout ça pour ça ! :-)


  • Interdire un livre, c’est la meilleurs raison de l’acheter.


  • Dommage, Naulleau aurait pu briller en défendeur de la liberté d’expression. En tout cas pour avoir identifié pendant les échanges qu’il ne fallait pas toucher au petit Pierre Berger montre bien une chose : il comprend les rouages du système et fait semblant de ne pas comprendre dans ses déclarations.

    Bon, tout le monde n’a pas le cuire épais d’Alain Soral, mais ça aurait été quelque chose quand même de soudain le voir monter au créneau pour les valeurs qu’il dit faire sienne.

     

  • On ne peut pas lui en vouloir. Chacun défend sa boutique

     

  • Toute l’histoire de la littérature démontre que la censure d’un livre ne l’a jamais tué mais a toujours attiré l’attention sur lui . Sans les procès fait à "Madame Bovary" et aux "Fleurs du mal" ces livres auraient trouvé leur public moins vite .


  • Deux lignes de Naulleau qui avouent que Pierre Berger et ce qu’il représente a le pouvoir tout puissant d’autodafé en France (les nostalgiques des zeureslesplusombredenotrehistoire vont apprécier)
    A quand le bûcher pour les mal pensants ?
    En tout cas merci pour cette prise de risque Naulleau !

    Neaullau que j’ai de plus en plus de mal à écouter tant son discours de gôche est de plus en plus éloigné du réel, l’idéologie c’est bien mais lorsqu’elle met les peuples et civilisations en danger il faut arrêter.


  • Franchement, avec ou sans ce SMS, je trouve qu’Éric Naulleau n’a aucune envergure.

     

    • Son seul mérite c’est d’être editeur (ce qui n’est pas rien, et je crois qu’il importe beaucoup de littérature slave aussi), mais le reste c’est vrai que c’est zero, nul, redoublement demandé ! Un gentil goy juste assez futfut mais pas trop pour parfaire l’illusion.


  • Naulleau à la trouille c’ est clair, et ce n’ est pas une surprise quand on a lu le livre en question ...
    Au fond un type comme Naulleau sous ses grand airs d’ intello est un conservateur du système UMPS, il gagne tres tres bien sa vie en restant dans les clous et en faisant semblant d’ être courageux . Quelle différence avec les politiques depuis 40 ans ? aucune !

     

    • C’est même pire que ça. Il donne une caution faussement démocratique à un Système qui ne l’a jamais été.
      Comme l’on bien expliqué G. Atzmon et A. Soral, mieux vaut de vrais adversaires qui jouent cartes sur table plutôt que de pseudo-rebelles (gauchistes, c’est un pléonasme) qui se cachent derrière des apparences trompeuses.
      Au moins, tout ce cirque sert à mettre en lumière toutes les analyses d’Alain Soral, qui forcent les uns et les autres à sortir de leur tanière.


  • Franchement je trouve que ce genre d’infos est justement à mettre dans le livre. Si on suit le raisonnement de Naulleau faudrait essayer de changer les choses tout en s’autocensurant ?


  • Après, c’est facile de critiquer !!!

    Mais, ceux qui travaillent dans les banques et la finance ne disent rien.
    Ceux qui travaillent dans les assurances ne disent rien.
    Ceux qui travaillent dans le milieu pharmaceutique et la chimie ne disent rien.
    Ceux qui travaillent dans la fonction publique ne disent rient.

    L’asservissement est aussi globalisé et prive les peuples d’expression pour mieux servir nos maîtres qui nous haïssent !!!

    Nauleau illustre bien cette réalité, mais, SOMMES NOUS MIEUX ?

     

    • Non,sinon il y longtemps qu’on se serait déjà révolté et qu’on aurait foutu le feu aux sièges sociaux des banksters et à certains administrations...


    • Tu as tout a fait raison , le fait que le système tienne, c est qu il y a trop de gens qui pensent avoir trop de choses a perdre !!
      Il faut s enfoncer loin dans la crise , qu une grande proportions de gens perdent du confort et aussi le sens de leur vie plus que jamais accroché a la consommation frénésique. Combien de temps ? Pour ma part , ca fait quelques années que c est finit.


    • Non, ce n’est pas le destin des "travailleurs" lambda de mener des croisades ; par contre, cespseudos intellectuels, bouffis d’orgueil, de prétention, de mépris, sont censés apporter la critique aux institutions en place, favoriser la réflexion, informer, en s’adressant à des millions de personnes, N’ayant en outre aucune "legitimite", ce ne sont que des p.tes serviles ; La réponse de Naulleau est terrifiante ; qu’il s’en aille rejoindre la cohorte des cloportes que sont les Caron, Salamé, Pulvar, et autres de la radio ou de la tele ;
      Naulleau, faux cul de l’année ;


    • C’est tout à fait exact.


    • Sauf que Naulleau est un personnage public qui joue à l’ intello et qui donc théoriquement devrait réfléchir et conceptualiser les problèmes politiques : fait t’ il son travail ?
      la réponse est non, alors que Soral lui le fait, et c’ est bien pour ça qu’ il est persécuté !

      Les exemples que vous avez cités courageux ou pas : ce n’ est pas leur travail ... mais bon si nous on est à ER, c’ est qu’ on est quand même plus courageux que la moyenne !


  • Que de temps et argent perdu pour la cause avec tous ces procès.
    Temps qui pourrait être mieux employé.


  • Bah je crois que Naulleau est on ne peut plus clair, pas touche à Bergé sinon ce sera des coups de trique et la censure. Donc j’ai du mal à lui en vouloir. Bien entendu il ne le dira jamais à la télé et je suis d’accord c’est criticable. Mais ça n’enlèvera pas le courage d’avoir fait ce livre. Reste à savoir si il ne réagit pas plus que ça parce ça l’arrangerait de voir le livre aux oubliettes et qu’il a peut-être reçu des pressions de la part de ce Bergé.


  • Zemmour aurais plus de couilles : dans tous les sens du terme !

     

    • Non je ne vous rejoints pas, Zemour a choisi les musulmans comme cible. Au pire il risque d’être taxé d’islamophobie et après, qui ne l’est pas un peu de nos jours. Il nous la ramène toujours avec des moments de notre histoire en la tronquant sur certains points pour s’en accommoder devant les caméras, tout l’inverse d’un Soral qui n’hésite pas à se gratter à l’oligarchie, c’est autre chose avec une autre prise de risque. La prise de risque de Zemour est inexistante, il ne peut être classé dans
      "la dissidence".
      Exemple, il remercie toujours ses ancêtres de l’avoir fait français, il ne dit jamais dans quelles condition cette francisation s’est faite à l’époque. Ce n’est pas une marque de courage de s’attaquer éternellement aux banlieues, un peu trop facile !


  • "Gigantesque connerie" ou reconnaissance implicite qu’il faut savoir à un moment ou à un autre se soumettre aux puissants...Ben voilà il suffisait juste de le dire.
    En passant je pourrais savoir pourquoi vous censurez pratiquement tous mes messages ?? Avant de critiquer le système peut être pourriez vous donner l’exemple non ?!


  • Naulleau, le bâton de berger inversé.


  • Il est vrai, pour être objectif, que Soral aurait pu l’éviter, il a un peu donné le bâton pour se faire battre.

     

    • Ils auraient trouvé autre chose, comme un accent circonflexe par exemple.

      Sinon Soral devrait enlever les phrases contestées par la justice et laisser un blanc, pour qu’on lui renvoie le livre afin qu’il les écrivent de sa main, ou les remplacer par le jugement ou elles doivent forcément apparaître.

      Comme Mozart qui interrompt la musique censurée tout en continuant la danse


  • par sa réponse alambiqué Naulleau confirme qu’il a compris la leçon.
    pathétique aucune indignation sur l’autodafé d’un Livre
    une réponse en forme d’ accusation
    Soral a raison un journaliste c’est soit une ...soit...


  • si ça lui posait réellement problème pourquoi a-t-il accepté de publier le livre ? Je trouve cela un peu gros comme échapatoire

     

  • On s’en moque qu’il se soit dégonflé. On achète le livre tant que c’est possible.
    Cela permet un soutien aux idées défendues ici.
    Lui il a quelque chose à perdre. Je peux le comprendre. Nous non, nous sommes des anonymes d’internet, et notre salaire ne dépend pas de la bonne volonté d’une certaine caste politico-médiatique.
    Faire ce livre avec Monsieur SORAL, je trouve que c’est déjà un acte courageux pour quelqu’un qui avait son salaire à perdre, comme Monsieur Naulleau.
    Pour ma part : livre commandé.


  • Attitude décevante, pour le moins.

    Naulleau s’enferme dans son rôle de petit professeur de morale, en (sur)jouant l’innocent aux mains immaculées de toute souillure.
    Sauf qu’il a participé à ce livre, et qu’il devrait par principe au moins se prononcer sur cette interdiction ; il ne dit rien sur la politique dangereuse et sécuritaire de Valls, mais n’en pense pas moins :

    C’est dire si il ne fait pas bon sortir du bois, en ce moment.


  • C’est quoi la fameuse phrase ?

     

  • Naulleau a fait preuve de courage à l’époque et perso je lui en sais gres parce qu’il s’est pris quelques coup de fouet pour ca alors qu’il aurait pu se la couler douce,il a mouillé le maillot et vous l’oubliez.

    Naulleau n’est pas Alain Soral et il n’a jamais fait semblant de l’être....Naulleau a besoin de son émission à la tv,de la lumiere et la chaleur des projecteurs,de la gloire éphémère,des beaux costumes et d’une coiffeuse qui s’occupe à chaque fois impeccablement de sa barbe ni trop longue ni trop courte taillée au millimètre.Ne pas être courageux a chaque seconde de sa vie,ne fait pas de lui un sale type pour autant,juste un type "normal" qui a compris que réitérer ce genre de "mélange" lui serait définitivement néfaste.

    Ne demandez pas l’extraordinaire à des gens ordinaires.


  • Et quel est le rapport entre des propos, que chacun peut juger comme il l’entend, et la condamnation d’un livre au pilon ? Je n’ai pas compris la réponse de Naulleau :-) Si ce n’est pas ce qui s’appelle chier mou !


  • Cet homme manque de courage et ne le sait pas. Il est plein d’idées toutes faites sur Soral comme on le voit dans l’interview sur le livre où ils sont tous les deux : " odeurs nauséabondes", etc.
    Ce qu’on peut lui reprocher c’est qu’il croit y voir clair, alors qu’il est empêtré dans ses schémas psychologiques de bien pensant.
    Il botte ici en touche parce qu’il n’a pas le courage de prendre la responsabilité d’avoir participé de son plein gré à ce livre.


  • Même Zemmour avec ses 50 kilos tout mouillé a dix fois plus de couilles que ce type !
    Je n’aime pas le jeu que joue Zemmour dans le sens qu’il est à fond dans l’idéologie du choc des civilisations, mais d’un autre côté il n’a jamais craché à la gueule de Soral quand des personnes ont essayé de l’embarrasser à ce sujet !

     

  • Quelqu’un qui répond à un sms, ça fait plaisir !


  • Le système sait savamment doser les semblants d’insoumission.
    Ils sont là pour faire croire que les médias respectent la liberté d’expression...


  • "Éric, si tu nous lis"...

    Tu sais bien que ce n’est pas le passage sur PB qui coule "à lui seul" ce livre, mais l’inacceptable intrusion du dissident dans le mainstream pour le pouvoir.

    En plus ton allusion aux éditions Blanche est franchement révélatrice de des priorités... Le confort de ceux qui ont plutôt que la défense du débat !

    La révélation, si l’on veut se surprendre, est du caractère bourgeois de la gauche française qu’illustre ton attitude.

    En bref, si l’on comprend et accepte tes choix, tu montres ton incohérence et celle de toute une classe qui privilégie son confort aux principes...


  • #1411872

    Étrange que seul Soral soit condamné. Le livre est écrit à 2 mains, et comme le prouve le SMS de N. , bien qu’il ne fût pas d’accord avec les propos sur B., il a quand même donné son accord pour publier le livre. Quant à l’éditeur, n’a t’il aucune responsabilité ?


  • Une grosse quenelle pour pierre bergé et l’institution judiciaire.J’ai hâte de recevoir le bouquin et de me régalé de la fessé que naulleau prend. Tout mon soutien a ALAIN SORAL


  • autoriser Mein Kampf et interdire Dialogues désaccordés, finalement ils ont trouvés une solution.


  • Dignité 0, le Naulleau... Je ne suis pas vraiment surpris mais bon, c’est la vie. Dommage et Adieu.


  • Soral est un homme libre à la tête de sa petite entreprise, à la barre de sa petite goélette qui essuie coups de tabac sur coups de tabac . Naulleau est un employé des médias sionistes, il est forcément tenu en laisse .


  • Soral navigue en haute mer, Naulleau est un marin d’eau douce .


  • je dois être bête mais je ne comprends pas le côté "faux cul" de la réponse de Naulleau. Il dit qu’il a mis en garde AS pour une phrase qui, si elle avait été absente n’aurait rien enlevé à la qualité du livre, et il n’a pas été écouté. Où est le problème ?

     

  • Naulleau ne dira rien sur l’interdiction de son livre avec Soral ....Il a été surement convoqué à la Komandanture pour se faire savonner par Big Brother ...Mais on doit être indulgent avec ce garçon ....Tous les hommes ne sont pas Bayard ou Prométhée ....Dieudonné, Soral ou Soljenitsyne ....C’est dur souvent de se lever ou de lever le regard face à Leviathan ; de se dresser , la poitrine ouverte ,une pierre à la main contre Goliath ou contre les Dieux de l’Olympe ; se rebeller contre les Pontifes et les Inquisiteurs de son époque ... On se retrouve avec son ulcère , démuni , pauvre et errant dans les salles de tribunaux ou dans les geôles de sa léproserie , de son Goulag social et de son affreuse solitude ...


  • Non seulement il ne s’offusque pas mais pire il le justifie !! On aura tout vue !!
    Franchement Mr Naulleau j’espère pour vous que c’était une blague que personne n’a comprise.


  • Quelle froideur dans la réponse de Naulleau. C’est genre Ponce Pilate qui se lave les mains.


  • Une réponse qui ne veux rien dire ... pourquoi une phrase enterre un livre et cause préjudice ??

     

  • Ce n’est pas la phrase qui enterre le livre mais Pierre Berger et l’inJustice Française. Naulleau ou Nulleaus ?


  • Pierre Bergé est vieux, sa capacité de nuisance décroitra avec Alzheimer.
    L’héritage de St Laurent ? Les portes du harem de Majorelle.
    Quel hypocrisie, ces gens sont totalement hors circuit avec cette mentalité précieuse qui se donne bonne conscience en distribuant bons et mauvais points.
    Heureusement que la page folle se tournera avec les contemporains de Montherlant qui, ne l’oublions pas, semait des bouts de pain dans les pissotières pour les récupérer le soir et … s’en délecter. Voilà le véritable héritage.

    Je trouve ça très gratifiant que ce livre soit interdit pour le jour où les consciences s’éveilleront. Martyr c’est pas pourrir dans un coin.
    Quant à Naulleau, il est pris au piège de sa propre dialectique, du même discours mou qu’il oppose en permanence dans ce livre, un jésuite qui ne s’en remettra pas.


  • C’est un véritable scandale cette interdiction. Néanmoins par la retrait de ce livre des commerces, le mouvement égalité et réconciliation est légitimé.


  • Jolie quenelle tout de même sur l’affiche de son spectacle du 24 mars prochain


  • Vous êtes plutôt durs avec Naulleau . Bien sûr qu’il est chèvre et chou, comment tiendrait-il ? S’il ne se démarquait pas de Soral il se ferait virer . "Un employé n’a pas d’opinion" (Céline) .


  • Bof, il s’en fout, il en a au moins un exemplaire chez lui.


  • Et bien sur le coup il a plutot etait visionnaire le Eric si lui avait dit que le livre serait retiree pour cette phrase ...


  • je voulais acheter deux exemplaires de "Dialogues", pour les offrir ( j’ai déjà un ex.) . Finalement je ne le fais pas, mais je vais en prendre 4 autres livres de Soral !
    Honte aux faux culs, payés outrageusement par nos impôts !


  • Heureusement que Naulleau fait montre d’un niveau un peu meilleur dans l’ouvrage en question, sans quoi ce livre aurait pu etre soustitré "rouste dans un tunnel".
    Et alors monsieur Naulleau, que se passe-t-il, depuis quand dénoncer une dérive ou énoncer une vérité - dérangeante ou pas - est-il devenu une "grosse connerie" ?
    n’est-ce pas là la preuve d’une critique du système et d’une opposition pertinente au contraire ?

    On rappelera pour l’histoire que les oppositions que le système autorise, que le système ne persécute pas, voire qu’il subventionne, sont tout sauf des oppositions valables - voire sont partie intégrante du système ...n’est-ce pas, Charlie ?!


Commentaires suivants