Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’"extrême droite" en tête au premier tour de l’élection présidentielle en Autriche

L’extrême droite est arrivée en tête du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche 24 avril, en Autriche, selon des projections reposant sur des résultats partiels (un peu plus de la moitié des bureaux de vote) et des sondages à la sortie des bureaux de vote.

Le candidat du Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ), Norbert Hofer, remporterait 36,7 % des voix, réalisant le meilleur résultat de cette formation d’extrême droite depuis la Seconde Guerre mondiale à une élection nationale.

L’écologiste, Alexander Van der Bellen, et une candidate indépendante, Irmgard Griss, sont au coude-à-coude pour la deuxième place, avec respectivement 19,7 % et 18,8 % des suffrages, selon ces mêmes projections.

Les candidats social-démocrate, Rudolf Hundstorfer (SPÖ), et conservateur, Andreas Khol (ÖVP), sont éliminés avec 11,2 % des voix seulement chacun. Ces deux partis se partageaient le pouvoir depuis 1945.

En Autriche, le rôle du président n’a jamais été que protocolaire. Le chef de l’État désigne le chancelier. Il peut aussi théoriquement révoquer le gouvernement.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

La montée du sentiment anti-européiste en Autriche, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En Europe tout commence souvent par l’Autriche….

     

  • C’est une bonne nouvelle !!! ça peut pas être pire !!


  • Les Autrichiens ont l’air d’être moins lobotomisés que les Français regardant la télévision.
    Les Autrichiens se sont pris une invasion financé par Soros et les euro-mondialistes avec la traversée des "migrants" et la situation économique est catastrophique.
    L’Autriche a eu la chance jusqu’en 1995 d’être non soumis au dogme euro-écolo-mondialiste vu que ce pays a réussi à négocier sa neutralité vis à vis des deux blocs pendant la guerre Froide et a pu mener une politique vraiment indépendante.
    Demain en France, l’émission 28 minutes d’Arté va nous faire un focus sur le soit-disant péril "néo-nazi" en Autriche en nous rappelant les heures les plus sombres.
    Une nation catholique qui est en position d’envoyer chier l’UE , je prends !

     

    • Les autrichiens ne sont pas aussi culpabilisés que les allemands ou les français, de plus le FPO a déjà été membre de plusieurs coalitions dans le passé. Les médias ne peuvent pas diaboliser le FPO pour le compte de l’UMPS locale de la même manière qu’ils le font pour le FN, comment diaboliser le FPO si Haider( son ancien leader) était ministre dans un gouvernement social démocrate dans les années 80( à l’époque ou il n’était pas encore devenu un nationaliste) et qu’il avait soutenu un gouvernement conservateur anti UE dans les années 2000 ? Diaboliser le FPO reviendrait donc à diaboliser la gauche et la droite étant donnée qu’Haider a gouverné un temps avec eux...


  • C’est paradoxal : on dit construire l’UE pour éviter que les nations se foutent sur la gueule dans une nouvelle guerre, mais en fait c’est bien l’UE qui provoque une nouvelle fois la montée des extrêmes, mais pire, cette fois dans toute l’Europe !

    OK on peut s’entendre sur le terme "extrême-droite", n’empêche que ces partis, ayant des principes bien tranchés, çà ne peut qu’augmenter le risque de friction entre les pays.

    Pour l’instant ils se mettent dessus face au Parlement, mais en cas de sortie de l’UE, faudra vite trouver un équilibre !


  • Est-ce l’effet Conchita ?


  • L’extrême droite c’est l’interprétation des ultra libéraux mondialistes ,
    ce parti Autrichien n ’est qu’un parti patriote rien d’autre....

    Les extrêmes on les laisse aux autres , l’extrême gauche , elle
    existe et sévit mais ils sont autorisés , les idiots utiles on les
    choient , sa peu toujours servir.....


  • Traduction : ce qui s’apparente à la droite est en tête du premier tour de l’élection présidentielle en Autriche.


  • Bravo, excellent premier tour maintenant il ne reste plus qu’a gagner le second tour...

    En espérant que le FPO a été sous-estimé pour le second tour de la même manière que dans les sondages pré-électoraux du premier tour( 24% dans les sondages contre 37% lors du vote).

    Es lebe Österreich.

     

    • vous ne vous rendez pas compte, qui sont ces gens. Ils te danseront n’importe quelle danse si tu les payes bien... Rien à voir avec un "mouvement" ou un "parti". Mais leurs pub touche les gens qui voient se péter la gueule les socialdémocrates infiltrés par des agents et qui subissent les masses d’immigrants arrivants chauqe jour sans avoir le moindre droit à la parole.


  • Retour à la grande et puissante nation. Bravo au peuple Autrichien.


  • Je me demande d’ou est-ce que ce Rochedy sort ses chiffres. Le taux de chômage "réel" (car les Autrichiens sont plus sévères sur le calcul du chômage que les français) se rapproche des 10% et le pays "accueil", pour l’instant, 100000 migrants, en transit.

     

  • Que l’extrême droite soit en tête au premier tour, c’était couru

    Que les partis de gouvernement se prennent une déculottée, aussi

    Mais que les partis de gouvernement soient tous les deux éliminés dès le premier tour, et le parti nationaliste aussi haut et loin devant les autres candidats, ce n’est pas une surprise,

    C’EST UNE RÉVOLUTION

    La rupture est consommée entre le pays légal et le pays réel

    Et l’exemple autrichien va se propager dans toute l’Europe comme la peste bubonique

    Ceci dit, les élections sont celles du président (sans pouvoirs reels)
    Les vraies élections auront lieu en 2018

    Donc maintenant, tout le monde va se tourner vers la France pour voir si l’exemple autrichien se reproduit aux présidentielles de 2017 : MLP contre un écolo au second tour !

    Enfin deux choses sont acquises :

    - l’UE est morte
    - la société immigratoire et multiculturelle aussi

    Le NOM va devoir replancher sur sa copie.

     

  • Sur le journal Krone, le premier en Autriche, une sorte de Figaro tabloid, le relation des évènements est sobre :

    Le premier tour de l’élection législative a vu la majorité emportée par un séisme politique. La course serrée prédite par de nombreux sondeurs pour la première place n’a pas eu lieu ; les Autrichiens ont choisi le changement.
    Norbert Hofer candidat FPÖ a pris 36,4% des voix exprimées et pour les partis au pouvoir c’est une débâcle.

    Pas de couleur noire ni grise ni brune pour le résultat du FPO, pas d’heureslesplussombresdenotrehistoire, pas de croix gammées, bref, un parti qui respecte la loi, se présente, persuade des électeurs et on annonce le résultat.

    Les élites européennes et leurs relais médiatiques sont vendus corps et âme aux intérêts de l’empire étasunien, lequel est contrôlé par des individus extrêmement dangereux. Y’a qu’à voir la tige aux oreilles de chou venir en terrain conquis expliquer la vie à Cameron d’abord (Ah, faut rester dans l’UE les mecs) puis à Merkel (Oh la grosse tu vas accueillir les types qui frappent à la porte, intégrer la Turquie à l’UE et signer ce fucking tafta all right ?!).

    Aller, profitons de ce jour qui est pire qu’hier mais bien meilleur que demain.


  • C’est bien mais c’est trop tard...


  • Il est rare de voir une élection de cette importance aussi peu suivie par les médias.. L’Autriche, pays qui a perdu son empire continental qui pourtant aurait mérité d’être préservé à tout prix après la première guerre mondiale, est tout de même un pays étonnant et presque merveilleux. Les touristes feraient mieux d’y passe leurs vacances plutôt que d’aller attraper des mycoses et des balles de Kalachnikov sur les plages de Tunisie.

    Ce qui est intéressant pour les français c’est de constater qu’un système politique vraiment républicain, (quoique imposé par les traités de paix après tapis de bombes de nos amis anglo-américains), peut intégrer très bien l’élection du chef de l’Etat au suffrage universel sans sombrer dans le grotesque despotat d’un petit chef de bureau sans allure et à cravate de travers et à blagounettes vaseuses, et éviter le pouvoir personnel pioupiouesque, arrogant, nul et calamiteux mis d’abord en place par De Gaulle et ses porte-cotons en 1958


  • Les journaux comme le Monde vont devoir s’y habituer et s’y adapter ..... Tous les peuples européens sont en train de commencer à se révolter contre les oligarques qui les gouvernent à l’encontre de leurs véritables intérêts ..... Et encore, cela ne fait que commencer !!!


Commentaires suivants