Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’histoire de John Law

John Law a inventé le billet de banque et la « planche à billets » ou « monnaie de singe », et cela afin de sauver la France en faillite de Louis XV.

Mais avec toutes les planches à billets lancées aujourd’hui par la Federal Reserve, la Bank of Japan, la Bank of England et la Banque centrale européenne – des milliards de milliards d’euros, dollars, yens et livres – de fausse monnaie, l’extraordinaire livre du président Adolphe Thiers est totalement contemporain et furieusement d’actualité.

Intégralement illustrée et modernisée par le Pr Anne-Marie Bruyant, cette narration de la France ruinée par l’invention de la fausse-monnaie – planche à billets raconte aussi l’imminente faillite de la France pour exactement la même raison : l’usage de la fausse monnaie par la Banque centrale européenne et la Fed.

Et le livre prend une autre dimension avec le dossier totalement original de Pierre Jovanović. À lire absolument pour comprendre pourquoi le pays, mais aussi le monde vont vers la faillite. La politique menée par les économistes actuels n’est en réalité qu’une politique de faussaires (selon Goethe) « inspirés par le démon ».

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture

 
 

Livres de Pierre Jovanovic (7)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1457299
    le 02/05/2016 par JC
    L’histoire de John Law

    A quand la rencontre avec Francis Cousin ? Parce que bon, fausse monnaie j’appelle ça un pléonasme... Déjà avec Chouard c’était intéressant, pas loin du dialogue de sourds tout de même.