Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’historienne Ursula Haverbeck encore condamnée à de la prison

Son crime : avoir déclaré qu’Auschwitz n’était qu’un camp de travail

L’écrivain et révisionniste allemande Ursual Haverbeck, âgée de 87 ans, a été condamnée à huit mois de prison pour avoir déclaré qu’aucun juif n’a été assassiné à Auschwitz.

Vendredi, le tribunal allemand a condamné Haverbeck pour sédition.

La loi allemande punit l’incitation à la haine contre toute partie de la population. Quiconque nie, minimise ou fait l’apologie des événements de l’Holocauste peut être condamné à un maximum de cinq ans de prison.

D’après le média allemand Deutsche Welle, Haverbeck a manqué de respect durant les procédures et fait des commentaires offensants dans la salle du tribunal.

Haverbeck affirme qu’Auschwitz n’était rien de plus qu’un camp de travail et qu’aucune preuve du contraire n’existe.

La femme de 87 ans a un long passif d’activiste de la droite radicale. Elle a notamment distribué de la propagande nazie, envoyé une lettre niant l’Holocauste à un maire allemand pour soutenir l’ex-garde nazi Rainer Heller pendant son procès, ou encore déclaré à la télévision que « l’Holocauste est le mensonge le plus gros et le plus durable de l’histoire ».

Haverbeck a été condamnée par de multiples tribunaux à des amendes et deux fois à de la prison.

 

(Traduction E&R)

 


 

Le pôle Traduction d’E&R a besoin de vous !

Vous excellez dans une langue étrangère et disposez de compétences rédactionnelles avancées en français ? Vous pouvez aider E&R en rejoignant bénévolement notre pôle Traduction.

Important : des compétences en sous-titrage de vidéos seront fortement appréciées.

Merci de nous contacter à cette adresse en indiquant la langue maîtrisée et vos disponibilités : traductions@e-r.fr

 


 

Étudier la Seconde Guerre mondiale, ses causes et ses conséquences
avec Kontre Kulture

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si le travail rend libre par contre la vérité vous mettra en prison. La vérité est intrinsèquement antisémite.

     

  • On n’ose pas commenter. Bizarre, non ?
    Madame Ursula Haverbeck a le beau visage et la tenue de la grand-mère idéale : intelligente, sagace, cultivée, bon coeur et courage. Ses petits-enfants ont bien de la chance. La recherche d’exactitude ne peut qu’en bénéficier.
    Les "tribunaux" (squattés ?) ont pris l’habitude de tancer et sermonner des personnes vénérables, sur ce qu’elles pensent ou disent, documents à l’appui, même appuyées par leur profession (des historiens, des scientifiques). Sans que la personne ait à gagner quoi que ce soit d’autre que l’estime de soi dans l’affaire.
    Ce n’est pas dans la tradition allemande. Les Conseils des villes et principautés étaient jadis composés des personnes les mieux considérées ( personnes âgées le plus souvent ), ayant prouvé leur "productivité" ou leur instruction, de bonnes moeurs, tolérantes (deux religions : protestante et catholique) et désireuses du bien commun .
    Que l’Allemagne retrouve l’autorité de ses anciens bien à elle et bienveillants, c’est ce qu’on lui souhaite.

     

  • Pourquoi critiquer les dires de cette dame alors qu’il suffirait de lui apporter des preuves .C’est peut être çà le plus compliqué .Ou alors est-il interdit de connaitre cette histoire ,dans les moindres détailles ? et pourquoi ?? L’histoire ne fait-elle pas partie de notre culture ?? Cette histoire ferait-elle partie d’une exception ,et pourquoi ?? Est-ce que la curiosité est un crime ?? l’ignorance serait-elle un bien ? ou circulez il n’y a rien à savoir.

     

  • Encore une preuve de qui commande dans l’Europe Atlanto - sioniste ! Ne pas avoir le droit de discuter de cette question, que l’on soit pour la version officielle du tribunal de Nuremberg de 1946 ou pas, est un atteinte fondamentale à la liberté d’expression. Cette liberté d’expression, elle est si chère voire même sacrée pour nos amis les grands progressistes socialauds et gôchos et aux avant - gardistes républicains mais qu’en il s’agit de réviser ou de contester l’holocauste, là, il y a blasphème voire sacrilège. C’est avec ce genre de limite que l’on voit qui a le pouvoir dans un pays. Le pouvoir de faire taire les gens est celui juste avant de les faire tuer pour les faire disparaître. Faire condamner une femme de 87 ans, qu’elle honte mais rien de surprenant. Plus rien n’arrête les talmudo - sionistes que cela soit en Europe qu’en Israël (Netanyahu se demande pourquoi l’installation de colonies dans les Territoires occupés Palestine provoque un tel pataquès au niveau international), ces satasionistes ont perdu toute mesure. Les Grecs Anciens appelaient ça l’Hubris, c’est - à - dire la démesure. Le rayon paralysant de l’Antisémythisme est toujours puissant même si il s’érode petit à petit. Le pouvoir satano- talmudo - sioniste recouvre l’Europe et la France d’une chappe de plomb.


  • l’allemagne met plus d’énergie pour traquer et jeter en prison ceux qui veulent contre vents et marées faire émerger la vérité que pour poursuivre,punir et expulser du pays les violeurs afghans ou iraquiens.


  • Comme disait l’autre ...."la Démocratie c’est cause toujours...et la Dictature ferme ta gueule !"....au vu et au su des événements présents il me semblerait que nous soyons rentré en dictature dans nos pays démocratiques ?!....


  • ayant beaucoup d’amis allemand je confirme que les allemands ont été lobotomisés depuis 70 ans avec la seconde guerre mondiale , il faut dire qu ils ont morflé grave comme ont dit de nos jours , et que tout ce qui touche a leur passé nationalsocialiste est verboten ! dés que l’ont entame le sujet aussi sec ils font preuve de soumission total et n’ose pas en parler librement c’est triste,ont en fait des frustrés ..


  • Il est choquant de voir qu’aujourd’hui on met des gens en prisons pour de simples paroles et opinions , quand , par ailleurs dans le même temps on minimise les agissements criminels ( viol , agressions et j’en passe ) de centaines de migrants qui eux sont victimisés voir valorisés.


  • contester ,s’exprimer peut vous mener à la case prison.. elle est belle la démocratie !


  • La Shoah existe. La preuve : elle vient de faire une nouvelle victime !
    Quelles insondables bêtises que ces poursuites et condamnations s’agissant d’une simple controverse historique. La protection à ce point d’une vérité officielle ne peut que conduire à grossir les contestations. Rien que par ce qu’elle oeuvre pour la défense de la liberté d’expression cette dame mérite le respect. On comprend que les bienpensants mondialistes soient aussi en faveur du voile intégral en tous lieux.


  • Mieux vaut dire des mensonges ! Comme beaucoup sa rendre plus courageux mais le courage est mal vue, faut être traité un vendus une balance un vicieux pour réussir .


  • La vérité faut la dire sur terre après c’est trop tard.


  • Grand-mère a blasphémé ? petit rappel historique :

    - Dans l’ancien Testament les blasphémateurs étaient conduits hors de la ville et lapidés ou bien la terre se fendait sous leur pieds et les dévorait.
    - Sous Philippe II dans les années 1180, les blasphémateurs écopaient d’une amende et étaient jetés a l’eau.
    - Sous Saint Louis, on percait la langue du blasphémateur.
    - Vers 1340, le coupable était mis au carcan pendant un mois et libre a chacun de lui jeter des ordures au visage. S’il récidivait on lui percait la levre du bas au fer chaud et s’il persistait, malgré tout, on lui coupait la langue.
    - Dans les siecles suivants les peine se durcissent : percages de langues et de levres, plongées en rivieres et fers chaud voire bûcher.
    - En 1818 en Savoie, un homme convaincu d’avoir blasphémé le nom de Dieu est condamné a la chaine pour deux ans et a l’exposition sur la place publique avec un écriteau : ’Blasphémateur’.
    - Enfin en 2016, sous les Droits de l’Homme, on jette Grand-mère en prison pour avoir manqué de respect et offensé un tribunal !


  • d’ apres Wikipedia , il y avait une usine de fabrication de caoutchouc synthetique qui s’appelait BUDA (voir)

     

  • erreur de ma part c’etait BUNA et non buda ! voir dans google


  • Et pourtant, elle tourne... !


  • Il n’y a pas d’âge (et de sexe) pour être courageux.Respect total pour cette vénérable dame.La vérité (ici, le révisionnisme historique) finit toujours par gagner la partie, quels que soient les chemins qu’elle choisit d’emprunter pour parvenir à ses fins.


  • Quel courage ! pas du genre a passée sa retraite devant la télé...
    Je souhaitais lui envoyer un courrier pour la remercier et la soutenir, même si elle semble être bien plus forte que la plus part d’entre nous. J’ai essayé de trouver une adresse ou autre, sur la toile mais je ne maitrise pas l’allemand et il ne semble rien avoir en francais ou anglais. Merci de votre aide.

     

  • la pénalisation du révisionnisme est une grande honte de l’Europe, de l’Allemagne, une insulte à leur rationalité, leur intelligence, leur désir de connaître et de comprendre, un obscurantisme fanatique et revanchard, un terrorisme intellectuel, un mysticisme.

    une bombe à retardement.

     

    • Ils se comportent comme la gestapo , il suffit de voir la page d’accueil du Crif ! il n’y a que des condamnations pour des propos ! 1984 se met en place, si je ne pense pas comme le pouvoir je vais en prison ? incroyable, démentiel, des millions et des millions de morts depuis 100 ans pour en arriver là ? .


    • A dodo

      merci de votre commentaire, je n’ai pas l’habitude d’aller sur leur site, ce que je viens de faire après vous avoir lu : en ce moment, c’est "Jerusalem News" (bizarre, pour un "conseil" qui représente les juifs de France) et attaque tous azimuts contre les musulmans (en France, au Népal ...).

      une ligne éditoriale qui a au moins le mérite d’être claire et nette.

      amicalement.


  • #1548279

    Je suis pour une liberté d’expression totale, y compris de choses auquelles je ne crois pas forcément.

    Cette condamnation est inquiétante.


  • Et les spéléologues israéliens qui cherchaient une chambre à gaz à Treblinka, ils en sont où ?

     

    • ...au même constat que les israéliens qui cherchaient un ADN spécifique de la race supérieure juive....des fous à lier tous ces intégristes si peu divinement élus !


    • Pescott Bush le fumeux grand père deu 1er Bush le GWB 2ème du nom et un peu alcoolique sur les bords.

      La "Consolidated Silesian Steel Corporation" était située près de la ville Polonaise de Oswiecim, dans une des régions les plus riches en gisements minéraux. C’est là qu’Hitler décida d’établir le camp de concentration d’Auschwitz. Alors que la possibilité d’y faire travailler des prisonniers faits par les Russes tombait à l’eau, les Nazis transféraient des Juifs, communistes, gitans et d’autres minorités dans ce camp. Les prisonniers en mesure de travailler ont été répartis dans une trentaine de sociétés. L’une d’elles était la "Consolidated Silesian Steel Corporation".

      Une partie de la gestion du travail forcé en Pologne était assurée par Prescott Bush, non loin du camp d’Auschwitz où les prisonniers étaient utilisés comme esclaves pour la fabrication de munitions pour le 3ème Reich. En 1941, le travail forcé était devenu le moteur de la machine de guerre Nazi. Selon Higham, un bon nombre d’hommes d’affaire américains n’ont pas seulement soutenu Hitler en formant une alliance d’intérêts pendant toute la 2ème guerre mondiale.

      Le 20 octobre 1942, le gourvernement U.S. en eut assez de Prescott Bush et de ses accords commerciaux avec les Nazis au travers de Thyssen. Pendant l’été, le New York Tribune exposa Bush et Thyssen sur la place publique, les qualifiant "d’anges d’Hitler". Quand le gouvernement mit son nez dans les comptes d’UBC, il découvrirent que la banque de Bush et ses actionnaires ont fait des bénéfices considérables avec des membres de la famille Thyssen au travers de contrats passés avec un ennemi de la nation. La liste des 7 actionnaires d’UBC était la suivante :
      — E. Roland Harriman - 3991 actions
      — Cornelis Lievense - 4 actions
      — Harold D.Pennington - 1 action
      — Ray Morris - 1 action
      — Prescott S. Bush - 1 action
      — H.J. Kouwenhoven - 1 action
      — Johann G. Groeninger - 1 action.

      Les livres d’UBC révélèrent également les énormes flux monétaires transitant par les Thyssen, et le gouvernement de réaliser qu’UBC n’était que la partie visible de l’iceberg. Le 17 novembre 1942, le gouvernement U.S. reprit la "Silesian American Corporation", mais ne poursuivit pas Bush pour les raisons invoquées plus haut. Les sociétés eurent la permission de travailler avec le bureau de conservation des propriétés étrangères du gouvernement sous l’expresse condition de ne pas aider les Nazis.

      Avec ces quelques mots je soutiens cette Historienne.


  • Et moi qui avais toujours cru qu’Auschwitz était un camp d’extermination spécialement construit pour assassiner tous les juifs, sans en oublier un seul !!!
    Eh bien, je tombe de haut ! Dire que j’avais gobé l’hameçon, le flotteur, la ligne et la canne à pêche !...
    Je dois m’asseoir pour respirer...

     

  • Comme le National Socialisme était un horrible régime répressif, il a été décidé de mettre une grand-mère de 87 ans en prison. Ouf ! La démocratie est sauvé.


  • Il est dit qu’un an de la vie d’un lion vaut mieux que cent ans de la vie d’un mouton, mais l’histoire ne parle pas de cent ans de la vie d’une lionne.. l’erreur est réparée ou presque.


  • Je ne saisis pas le rapport qui est établi ici entre droite radicale et national-socialisme. La dame se dit nationale-socialiste et elle a distribué de la littérature pro-nationale-socialiste. Elle serait de "droite radicale" si elle tenait des propos radicaux de droite, par exemple : contre l’immigration et le métissage, pour la remigration, pour le salut de la race blanche, etc.


  • Regardez " la liste de Schindler " et pleurez avec les violons , ça c’est de l’histoire , bande de négationnistes fâcheux , admirez l’œuvre des Klarsfeld pleine de pardon et d’amour , ainsi vous reviendrez dans les rangs de la bonne pensée , n’oubliez pas de passer a la caisse !


  • Ursulla Haverbeck la Jeanne D’Arc allemande. Dire ce qui dérange est un délit ou un crime dans certain pays. Vive les droits de l’homme.


Commentaires suivants