Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’offensive chinoise sur la terre berrichonne

Fragilisés, les agriculteurs vendent au plus offrant

On les attendait dans le secteur économique. Ils se lancent dans l’agriculture. Depuis plusieurs mois, des Chinois achètent des exploitations indriennes.

Pourquoi les Chinois achètent-ils nos terres  ? L’interrogation s’étalait à la une de l’édition numérique du Journal de Montréal, le 27 janvier dernier. Le même titre pourrait être utilisé dans l’Indre. Alors qu’ils sont plutôt annoncés du côté de la zone économique d’Ozans, des Chinois se lancent en effet dans l’achat de terres agricoles en Sud-Berry.

L’offensive est visiblement importante puisque 1.500 hectares auraient déjà été acquis, à Clion, Châtillon et Vendœuvres, notamment. Ils arrivent. Et lorgneraient dorénavant avec insistance vers la Champagne berrichonne. Le mouvement a été lancé voilà un an. Propriétaire d’une exploitation installée au « Grand Mée », sur le territoire de la commune de Clion, Ronald Ammerlaan a été approché par un agent immobilier. Ce ressortissant néerlandais désormais installé dans la Sarthe, avait eu plusieurs autres acheteurs potentiels. À chaque fois, la transaction s’était opposée au veto des banques. Moins de problème avec la société Hongyang de Hongkong  : ses émissaires sont arrivés avec la puissance d’un groupe qui pèserait des milliers d’emplois dans l’empire du Milieu. « Ils n’étaient intéressés que par les terres. La discussion a été serrée. » La transaction était finalement signée, fin septembre.

 

Le cap des 5.000 hectares  ?

Plus d’une centaine d’hectares à Clion. Autant à Châtillon. Un millier à Vendœuvres. Une quatrième exploitation serait tombée dans l’escarcelle. Le cap des 5.000 hectares est envisagé. Les Chinois proposeraient 10.000 à 12.000 € l’hectare, soit nettement plus que les tarifs pratiqués dans l’Indre. Ronald Ammerlaan tempère  : « Je n’ai pas touché ça. » N’empêche, de telles acquisitions inquiètent le monde agricole indrien qui n’a visiblement rien vu venir.

Lire la suite de l’article sur lanouvellerepublique.fr

L’agriculture écrasée, à lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • a force de construire des villes fantômes et ainsi gâcher des terres cultivables on se retrouve forcément à acheter autre part.


  • #1411508

    La terre française convertie en rizières ? Sachant que le riz c’est du gluten, c’est peut-être pas très bon.

     

  • Un moyen intéressant de se débarrasser des dollars.


  • #1411531

    Et moi qui suis gallo-romain de longue date, je n’ai trouvé après des années de recherche qu’une petite parcelle mal fichue pour ma permaculture . Et je me sens tout de même privilégié d’avoir pu acquérir du foncier sans être agriculteur . La terre française aux français !

     

    • #1411830

      La terre françaises aux français peut être comprendrez vous dorenavant la volonté algérienne de vouloir revenir sa terre aux algériens ainsi que pour tout les autres


    • @Kaki,

      Va servir ta soupe à ceux qui ont DANS LES FAITS accompli ce que tu reproches. Ici, tu parles à ceux qui subissent LES MEMES depuis la nuit des temps. Tu te trompes de cible. C’est facile et très lâche.


  • #1411685
    le 05/03/2016 par J. Blanchard
    L’offensive chinoise sur la terre berrichonne

    Pendant ce temps là, essayez d’acheter le moindre mètre carré de terrain en Chine (sans parler de Hong Kong).

    Rien que l’achat de terres françaises soit disponible à des étrangers me dépasse, mais qui plus est à des étrangers qui ont traité leurs propres terres de manière parfaitement irresponsable... une traitrise de plus à juger le moment venu.


  • #1411695

    C’est clair, les gars veulent contrôler leurs business de A@Z. L’empire du milieu n’aime pas trop les ’’intermédiaires’’ apparemment.
    Ils ont leurs propres moyens de fret, etc...Les chinois vont exporté du "Made in France’’....c’est worldwide business maintenant, tout en restant patriote biensur....


  • #1411709

    On m’a raconté il y a quelques mois que des Chinois avaient acheté mille hectares en Bretagne, peut-être dans le Finistère, pour y élever eux-mêmes des vaches laitières (personnel exploitant exclusivement chinois). Ceci pour répondre à la demande de leur pays en produits laitiers.
    Si c’est vrai, il sont peut-être en train d’acheter dans toutes les régions de France.
    Une fois de plus, le personnel politique et administratif est en-dessous de tout, de ne pas préempter ces terres.

     

  • #1411779

    Ha non ! Ne touchez pas aussi au Berry !!! C’est chez moi !!


  • Ce qui se passe en France est simple : les français sont mal mené économiquement comme ça ils se retrouvent dans la rue et on peut leur achèter méme la tour Effel pour un sac d’argent (que, comme le disait Voltaire : retournera toujours à sa valeur initiale, qui est egale a zero).


  • #1411794

    C’est un scandale absolu ! Le jour où ce pays retrouvera la normalité des têtes tomberont ! Je me pose d’ailleurs la question si la loi française à toujours permis à des non nationaux d’acheter des terres agricoles, car si ce n’est pas le cas il faudra que les responsables ayant amender loi autorisant ainsi des intérêts étrangers à acheter le patrimoine foncier français répondent de leur acte de haute trahison devant les tribunaux ! En Chine, à Taiwan, au Japon...un étranger ne peut pas acheter une terre agricole, c’est interdit par la loi et c’est normal !

     

    • #1411842

      Oui. D’après mon expérience en Inde et en Thaïlande, un étranger ne peut RIEN acheter en foncier si il n’est pas associé ou marié à une personne du pays. Pareil pour monter une affaire, il faut y associer et en faire bénéficier les autochtones.


  • #1411812

    Et bonjour les plus-values qui empêchent aux locaux de racheter (demandez aux périgourdins ou aux chamoniards d’être propriétaires chez eux, depuis que les anglais sont installés, vous verrez la réponse ; et pareil pour racheter les commerces !)

    La France, C’EST son sol et son terroir ; ni plus ni moins.
    Le minimum serait que l’état nationalise le tout et pratique la préférence nationale exclusive à ce sujet ; autrement, je pense que les bourgognes comme les champs de blés seront quataris ou chinois : et nous, français, seront bientôt comme dans le film "la soupe aux choux", indigènes chez nous.


  • #1411833

    Lorsque c est la France c est plus parlant puisque ca nous concernent. Imaginez les indiens les algériens les burkinabé et autres, qui ont du prendre les armes protéger libérer leurs terres. On ne peut pas dire aux entreprises françaises d aller profiter du système chinois sans que celles ci ne profitent du système français business is business


  • #1411838

    Quel est le véritable ennemi de l`agriculture française ? Le libéralisme ou les Chinois ?
    Les terres ne peuvent êtres exportées au-delà de l`espace français (je n`oses plus dire : frontières) , en revanche , l`économie : oui !

    Ceci correspond de toute évidence à une très forte demande , la Chine n`ayant plus , à l`intérieur de ses frontières , les terres arables suffisantes pour nourrir sa population . Ceci ne date pas d`aujourd`hui , la Chine possède bon nombre de terres agricoles en divers endroits de la planète ...

    Ce qui est fort inquiétant , c`est que cela arrive pile-poil au moment ou l`économie de marché libérale impose la dérégulation à marche forcée , la fin des cotât , ce qui semble correspondre à un agenda et signifie à terme la mort de l`agriculture traditionnelle française ! Dans un avenir proche , la France ne sera plus auto-suffisante et devra faire importer sa nourriture , la demande dépassant l`offre , son coût sera très important et nous mourrons de faim ...

    Quand je penses que lorsque j`étais à l`école primaire , avec des camarades berrichons nous chantions la chose suivante : « du foin pour nos boeufs , le Berry indépendant ». Cela nous faisait rire , c`était hier et pourtant ...

     

    • #1412062

      "Quel est le véritable ennemi de l`agriculture française ? Le libéralisme ou les Chinois ?"
      Les deux en réalité. Il ne faut pas laisser profiter un ennemi (la Chine n’est pas l’ami de la France) pour en combattre un autre, c’est stupide.


    • #1412378

      @alex bonsoir ,

      Je ne prétends pas apprécier l`un plus que l`autre sur ce point de vue binaire , simplement la présence de l`un sur les terres agricoles française est la conséquence du programme économique de l`autre ...

      Bien à vous .


  • La tiers-mondisation de la France se deroule sans accros.


  • #1411860

    Les Chinois réussissent là où les Français échouent mais à coup de magouilles, fraudes multiples, paiement en cash, travail au noir, évasion fiscale, non paiement des cotisations sociales . Il est bien possible qu’ils réussissent dans le domaine agricole, l’administration française semblant (volontairement ?) paralysée et impuissante face à eux .

     

    • #1411905

      S’ils s’avèrent que ce sont les mêmes chinois qu’à Belleville (alias les Wenzhou), alors oui, en général c’est pas très joli de voir comment ils arrivent à faire leurs affaires. Si la loi faisait son travail à leur égard, ils iraient ailleurs, car ils devraient pour cela déclarer un certain nombre d’activités légales, mais aussi quelques autres investissements moins légaux. Vu la logique de fonctionnement de la diaspora chinoise, et notamment Wenzhou, il est très probable que ce soit les revenus de la prostitution et autres trafic de faux documents qui financent ces achats de lopins de terre...
      Le problème reste le même, dans le fond : puisque les étrangers peuvent se permettre d’outrepasser les lois, et que seuls les français se cantonnent à jouer selon les règles, aucune chance pour nous autres de gagner.

      PS : les Wenzhou ne sont pas la seule ethnie chinoise de France, mais ce sont de loin les moins honnêtes. Les chinois que j’ai rencontré à Shanghai leur cassent d’ailleurs volontiers du sucre sur le dos. Quant aux autres ethnies de la diaspora, je n’ai jamais eu de problèmes avec eux.


  • #1411898

    Et le site d’Ozans, parc d’activités sino-européen en développement sur 508 ha : Eurosity, le « hub sino-européen ». Le "s" d’Euro"s"ity pour "sino" !

    La p’tite lettre faisant la différence...

    EuroSity où seront assemblés les produits Shanghaï pour avoir l’estampillage CE !

    Ce site représente 508 hectares à Ozans et La Martinerie...

    Sans un Interventionnisme d’Etat, une politique d’Etat favorisant les futurs patrons, éleveurs français, c’est la mort à petit feu des terroirs !

    Une nouvelle Jeanne d’Arc ? Un élève d’Hjalmar Schacht ? Une colère généralisée ?

    Lecteurs d’E&R achetez vous des fermettes, regroupez vos euros s’il le faut.
    Réappropriez-vous les terres, les longères, les villages entiers *...

    Nous sommes envahis, bientôt avalés par les lobby, à la merci des articles de la constitution Européenne... De métros sans chauffeur, d’autoroutes sans caissière, de balles sans carabine...

    * Astérisque et Obélisque


  • #1411942

    L’Algérie dispose d’une loi qui empêche tout non-Algérien de posséder des biens immeubles. La France pourrait en faire autant si elle s’appartenait !


  • #1412437
    le 06/03/2016 par la main visible
    L’offensive chinoise sur la terre berrichonne

    Les chinois s’étaient d’abord intéressés il y a quelques années à l’aéroport de Déols Châteauroux où ils se sont établis. Maintenant ils achètent des terres au travers de montages de sociétés dont ils détiennent 99% des parts.

    Surtout ne dites pas aux chinois "va t’en". Ils risqueraient de taper sur le gps pour voir où ça se trouve.


  • #1412461
    le 06/03/2016 par jojo l’affreux
    L’offensive chinoise sur la terre berrichonne

    Avant de monter sur vos grands chevaux, j’aimerai attirer votre attention sur 2 trucs qui vous auront peut-être échappé :
    - le vendeur est un spéculateur Hollandais, ces terres n’étaient déjà plus des propriétés Françaises
    - nous vivons sous l’empire de l’article 63 du TFUE qui interdit toutes restrictions à la libres circulations des capitaux, des biens et des personnes, il est donc totalement interdit d’interdire à un étranger d’acheter des entreprises, des biens immobiliers ou des terres dans notre pays.
    Si vous n’êtes pas content, vous devez réclamer la dénonciation des traités Européens vu qu’ils ne sont pas réformables et que leur désobéir trainerait la France en justice chaque année jusqu’à ce qu’elle soit obéissante, c’est la loi.

     

    • #1412523

      @jojo l’affreux bonjour ,

      C`est tout à fait cela !

      Voilà comment sont rendues "légales" toutes transactions spéculatives et libérales , visant à déposséder en l`occurrence les propriétaires terriens français . Peu importe les traditions , le français n`est plus prioritaire sur l`acquisition d`une parcelle sur le territoire national , c`est donc machinalement au "plus offrant" que revient l`acte de propriété ... c`est la marchandisation de tout avec intermédiaire et plus-value ! On peut dès lors aisément imaginer ce que cela donnera dans quelques décennies ...

      Cependant , les français propriétaires de domaines agricoles se rencardent lorsqu`un domaine à proximité est mis en vente , lorsqu`il n`y a pas d`héritiers repreneurs de l`activité ou lorsqu`il y a faillite , pour que celui-ci ne tombe pas aux mains de n`importe qui . Il faut pour eux , que le domaine soit repris par un gars du pays à tout prix car ils aiment leur terroir !
      C`est un reflex naturel d`existence fort honorable car la France c`est aussi et avant tout son sol et son terroir .

      Bien à vous .


  • #1412648
    le 06/03/2016 par Je SuisLePen
    L’offensive chinoise sur la terre berrichonne

    La destruction de l’agriculture française profite aux promoteurs immobiliers.


Commentaires suivants