Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’un des fondateurs du NPA devient numéro 2 du Rassemblement Bleu Marine

Marine Le Pen ne manque jamais une occasion de mettre en avant ses prises de guerre. Et n’hésite pas, pour les garder dans son giron, à les faire monter en grade.

 

Dernier exemple en date : la promotion d’Aurélien Legrand qui devient le « délégué général auprès du secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine » (RBM) anti-chambre du Front national chapeautée par Gilbert Collard, selon les informations du Parisien. Une casquette qui s’ajoute à celle toute neuve également de vice-président du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France qu’il a endossé au lendemain des élections régionales.

Membre fondateur du NPA de 2007 à 2010, Aurélien Legrand a également été candidat aux élections municipales de Paris en 2008 sous l’étiquette de la LCR. En 2010, son mentor Daniel Bensaïd également à l’origine du Nouveau Parti Anticapitaliste, meurt. Aurélien Legrand s’éloigne alors peu à peu du mouvement jusqu’à rejoindre en 2013 le Front national.

 

Plume de Wallerand de Saint-Just

Deux ans plus tard, en janvier 2015, il intègre l’équipe de Wallerand de Saint-Just, le Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris, ancien candidat à la mairie de Paris et tête de liste FN aux régionales en Ile-de France, et devient sa plume.

Lire la suite de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

Défendre la gauche du travail et la droite des valeurs
aux côtés de Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un cheminement intellectuel à la Alain Soral ou un pur opportunisme politique ?
    Dans tout les cas, une prise de risque à saluer.

     

  • Les rois du Legrand écart !! attention à la déchirure ! "Avant j’étais au front de gauche !maintenant je suis au front national ! comme quoi tous les chemins mènent à Nuremberg" (Dieudonné " le Mur" ) Quelle clairvoyance Mr M’bala M’bala !!


  • C’est Asselineau qui va encore en faire des gorges chaudes .... Bien que ce type (qui fut un temps proche de ER, qd il en avait besoin) soit imbuvable en réunion (j’ai fait parti de l’UPR à ses débuts avec le colonel Regis Chamagne, qui lui aussi s’est barré de cette "secte" ou le gourou FA doit être vénéré sous peine de disgrace...) il a qd même raison dans ses analyses du FN version Marine, à bon entendeur, salut !!!!

     

  • qu’en pensent les antifa ???

     

  • Aurélien Legrand, prise de guerre...humm !

    L’analyse d’Alain Soral sur la stratégie d’évincement de Marine, l’évincement du Front National au second tour en 2017 paraît chaque jour un peu plus percutante.
    Pour prolonger l’hypothèse, le Front National pourrait devenir un grand parti "républicain" - comprendre autoriser à gagner une élection nationale, 2017 par exemple - dirigé par un melting-pot d’incultes cadres moitié trotskystes moitié libéraux, sans aucune vision pour la France. Carriéristes de tous partis unissez-vous !

    Un grand parti républicain donc et de gauche - c’est leur base électorale.
    Le PS est mort, vive le Front National !

    Quand bien même, le Front National gagnerait, avec ou sans Marine, il est à craindre que l’ambitieux programme, (sortir de la zone euro, réguler les flux migratoires) ne tombent aux oubliettes et que tous ces seconds couteaux ne se plient aux exigences bestiales du capitalisme le plus sauvage en échange de quelques sinécures ici ou là.

    Anéanti le dernier espoir de Changer la vie, nous vivrions à nouveau 1983, en plus rigoureux, plus sécuritaire, plus militaire, et serions catapulter vers 1984.

     

    • J’ai moi aussi la crainte d’une castration du FN à mesure de son ascension dans le paysage politique . Soit qu’il accède à la magistrature suprême, soit qu’il s’installe durablement dans une douillette et bourgeoise opposition , noyauté qu’il serait par la FM et le mondialisme . Je crains par-dessus tout la victoire du camp " Bernard Lewis " à l’intérieur du FN , le camp du choc des civilisations , un discours anti-musulman agressif doublé d’un aveuglement total sur la présence et les buts du sionisme .

      Je me suis promis de ne pas voter du tout pour 2017 . Mais si au dernier moment je suis FN au premier tour, j’irai jusqu’au bout .


  • On pourra difficilement taxer Marine le Pen ou le FN d’être sectaire avec les recrutements ainsi réalisés.
    Pour ceux qui critiquent sans réfléchir, je leur dirais : fallait y aller... Ou que d’autres personnes se mouillent. Parce qu’autour FN, il y a pléthore de donneurs de leçons, mais quant à mouiller la chemise, plus personne.
    N’empêche, j’aimerais bien savoir ce qu’elle a derrière la tête. Pour faire bouger les lignes, elle les fait bouger, c’est certain. Finalement, c’est ce qu’on veut, non ?


  • C’est plutôt une bonne nouvelle.


  • Cela explique notamment pourquoi la ligne politique de Mélenchon qui n’a de cesse de copier celle du FN (en matière de souverainisme).
    C’est pour contrer les fuites de ses membres.
    Sauf qu’en ce qui le concerne, ce n’est que de la pure démagogie, sans réelle intention d’agir et d’appliquer les promesses qui sont faites.


  • Ce n’est pas en se gauchisant que ce parti à la moindre chance d’arriver au pouvoir, il suffit de voir le score ridicule de Wallerand de Saint-Just au premier tour des régionales de 2015 et au deuxième tour on a eu Phillipot avec 36%, Marine avec 42% et Marion-Maréchal avec 46%.
    Moralité : plus on s’oriente vers la gauche moins on a de chance d’être élu. Donc Il faut affirmer sa position d’extrème droite, la revendiquer, l’assumer et rester droit dans ses bottes comme le président fondateur de ce parti.
    Pas besoin de girouettes ex-gauchistes qui sentent le vent tourner, car ces gens là n’ont pas le sens de la nation.

     

    • Le Front National n’est pas un parti extrémiste, c’est un parti équilibré sur deux jambes, la droite et la gauche. Quant à Jean-Marie le Pen, il n’a jamais malheureusement atteint les niveaux de popularité de Marine Le Pen ou de Florian Philippot.


    • JuigiDiPesto, tu te trompes, car l’extrême-droite ne pèse rien en France où elle est groupusculaire, contrairement au Front National, qui a désormais plus d’électeurs que le parti socialiste et que le parti "Les Républicains".


    • S’il y a une extrème gauche, il y a un extrème droite non pas pour dire que ce parti est extrémiste, mais qu’il est le parti le plus à droite sur la baromètre politique, bref c’est un détail ;-)
      Jean-Marie n’a jamais atteint les scores du FN actuel (bien qu’il est tout de même atteint le deuxième tour en 2002) certes, mais sans doute que la situation que décrivait Jean-Marie Le Pen à l’époque est devenue réellement flagrante actuellement, ce n’était pas si flagrant pour tout le monde à l’époque.


    • Ce n’est pas en stagnant à 15% pendant trente ans, comme le FN de JM Le Pen, qu’on prend le pouvoir. Gagner une élection se fait à 51%, il faut donc nécessairement élargir sa base électorale.


    • Contresens !
      Ce n’est pas le FN qui se gauchise, mais la France qui se Lepénise devant le verdict de la réalité.


  • Besancenot doit être vert.