Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance"

L’économie mondiale dépend d’une banque privée incontrôlable

Le dollar assoit son hégémonie, la FED n’a jamais été aussi puissante. C’est l’avis du journaliste économique Ambrose Evans-Pritchard du Telegraph de Londres : jamais la Réserve fédérale des États-Unis n’a été aussi puissante alors que le dollar US assoit son hégémonie sur le système financier global, au détriment de l’euro.

 

Il suffit de regarder les données publiées par la Banque des Règlements internationaux, la « banque centrale des banques centrales » mieux connue sous son acronyme anglais de BIS. Sur les cinq mille milliards de dollars échangés chaque jour en bourse le dollar est présent désormais, dans le cadre d’une ascension constante, dans 87,6 % de toutes les transactions.

Ce que le journaliste appelle « l’ordre international basé sur le dollar » fait preuve d’une étonnante résistance, malgré les prédictions, il y a dix ans, du déclin de l’emprise financière des États-Unis. À l’heure actuelle 60 % environ de l’économie globale se trouve soit dans la zone dollar, soit lui est lié par le rattachement des monnaies nationales à la valeur du dollar ou par le biais des « flottements impurs » ; le taux de la dette émise en dollars en dehors de la juridiction américaine atteinte aujourd’hui des sommets : 9 000 milliards.

 

La Réserve fédérale des États-Unis pèse sur le monde à travers le dollar

Cela fait de la FED la banque centrale du monde, « que cela lui fasse plaisir ou non » : la Réserve fédérale fixe en pratique les taux d’intérêt pour une grande partie du système mondial, observe le journaliste.

Alors que la part du dollar monte, la proportion des transactions où au moins l’une des parties a recours à l’euro a chuté de son niveau de 37 % en 2007 à 31,3 % aujourd’hui.

Il en va de même pour les réserves de devises des autres banques centrales : le dollar y représente désormais 63,6 %, c’est-à-dire à peu près la proportion observée il y a 10 ans. Au cours des huit dernières années, la part de l’euro a quant à elle chuté de 28 % à 20,4 %, dépassant à peine le niveau du mark allemand au début des années 1990.

Les analystes notent que le dollar a peu de risque d’être supplanté, faute de rivaux crédibles : « La profondeur des marchés financiers des États-Unis, associée à une banque centrale puissante et un cadre juridique sûr » forcent la confiance du reste du monde, estime Eswar Prasad de l’université Cornell.

 

Le dollar confirme sa première place dans les échanges mondiaux : l’hégémonie

La seule manière d’en sortir, selon lui, est d’en finir avec l’absence d’un Trésor européen unifié : pour que l’euro fonctionne comme monnaie internationale, il faudrait en outre l’émission conjointe d’obligations est une véritable union bancaire capable de soutenir cette devise. Il faudrait un changement de la constitution allemande pour ouvrir la voie à l’union fiscale – impensable dans le climat politique actuel.

Prasad, ancien chef du bureau « Chine » du FMI, souligne qu’au contraire, la part du yuan progresse régulièrement dans le gâteau monétaire global – là encore, au détriment de l’euro. Mais il lui faudra des décennies avant de parvenir à maturation, estime l’universitaire. La Chine est en proie à une bulle de crédit de 27 000 milliards de dollars et son économie dépend encore massivement d’une croissance alimentée aux « stéroïdes », pour reprendre son expression.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

 

À lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1549431

    N’oublions pas que la FED est une institution privée, c’est un consortium de banques privées, ce n’est pas une institution publique Ainsi la politique monétaire américaine et l’impression monétaire est dans les mains de richissimes banquiers privés. Les maîtres du monde existent, ce sont ceux qui possèdent la FED.

     

    Répondre à ce message

  • #1549438

    Alors là, pepère Ambrose, t’es en retard d’une guerre....
    La FED et encore plus le dollars sont à l’agonie et vont être remplacé dès la fin de cette année (au plus tard debut de l’an prochain) par les SDR/DTS.
    C’est la City qui va regner sur l’economie mondiale avec l’aide de la Chine qui a fait son entrée dans les nouveaux DTS/SDR.
    Le Brexit a été voulu par l’oligarchie britanique pour imposer la City et preparer à terme la futur monnaie mondiale.
    Le rôle de la Chine à ce sujet est ambigu et même inconnue. Il devra choisir le camps anglo/saxon ou le camp russe à partir de 2020...

     

    Répondre à ce message

    • #1549878

      C’est ce que je pensais...on a connu Ambrose en meilleure forme, apparemment il se fait vieux ou alors il a reçu un petit billet afin de nous bidonner un article de propagande...
      Le système dollar est mort mais maintenu en vie parce que tout le monde a peur des conséquences qu’aurait de débrancher le respirateur artificielle sur les économies du monde. De ce fait certains pays comme la Russie et la Chine se prépare tout doucement mais sûrement à se débarrasser progressivement du dollar mais bien entendu personne ne prendra des mesures radicales à effet immédiat !
      Pour sauver le dollar il y a les solutions mondialistes et la solution conservatrice à la Trump (isolationnisme, coupe budgétaire massive en mettant un terme aux guerres impériales, rapatriement des troupes, fermeture des bases militaires à l’étranger, dynamisation de l’économie réelle, régulation du parasitisme financier...)

       
  • #1549457

    La question est de savoir QUI tire les ficelles, décide, etc.
    Parce qu’enfin "la FED" n’est pas un robot ni une fatalité mythique, ni Dieu. C’est une petite conjonction de cerveaux tenaces dans des corps de mortels.
    Si ces cerveaux malpensants et dépensants sont détraqués, malveillants, destructifs, erratiques... il faut les éliminer de toute prise de décision.
    Des hommes contre des hommes, cela pourrait se faire.

     

    Répondre à ce message

  • #1549471

    La Fed,et "Comprendre l’empire",

    Soral n’est pas un économiste,et pourtant il a compris
    bien avant des experts de la finance,le rôle fondamental
    de la Fed créée en 1913 par Warburg .
    Il est urgent que l’auteur de "Comprendre l’empire",
    soit reconnu à hauteur de la qualité de ses analyses.
    L’importance de la contribution de Soral,doit dépasser
    rapidement le cadre de d’ER,qui est une bonne base militante .
    Un public large et populaire doit bénéficier de la pédagogie
    de Soral !

     

    Répondre à ce message

    • #1549539

      Si vous citez monsieur Soral, vous devriez citer AUSSI monsieur Jovanovic et son livre "777" paru en même temps que "comprendre l’empire", qui passe par d’autres chemins certes, mais en arrive aux même conclusions.
      Sans compter que ce dernier a été beaucoup plus loin, avec la suite de "777" s’intitulant "Blythe Masters", puis "666" en ventes ici-même sur kontre kulture, et le petit dernier en date "John Law", poussant jusqu’à l’extrême la compréhension de la folie destructrice des banquiers et de nos gouvernants...

       
    • #1549607

      Lerap a raison, Jojo doit être lu comme Soso.

       
  • #1549483
    Le 5 septembre à 14:38 par The Shoavengers
    "La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance"

    La part du Dollar peut bien augmenter dans des transactions dont la plus grand part ne correspond à rien.
    Une bulle grossit jusqu’à ce qu’elle éclate. Et, tiens…."Contre toute attente"…Boum.
    Le commerce mondial étant en cours d’effondrement, je vous laisse imaginer l’utilité d’avoir une monnaie mondiale à l’avenir. On s’en passera facilement.

     

    Répondre à ce message

    • #1551363
      Le 8 septembre à 00:19 par Tchang0 Unchained
      "La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance"

      D’autant de 98% des transactions faites à wall-street sont annulées dans la seconde car ne reposant sur rien, on achète ou on vend des biens que pas un seul tanker ne va transporter parce qu’ils sont encore à quais, on mise sur l’augmentation de tel produit alors que les usines ferment de partout. Le dollar est le grand gagnant d’une immense partie de poker où il n’y a plus ni joueur (l’euro est inféodé au dollar) ni cartes.

       
  • #1549502

    Ceci est paradoxal : les Ricains ont créé l’UE pour enchaîner les nations européennes , mais l’avènement de l’Euro menace l’hégémonisme du billet vert...

     

    Répondre à ce message

    • #1549616
      Le 5 septembre à 18:59 par Grand Moloch
      "La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance"

      C’est pas un site d’humour ici !!!

      Comment l’Euro, sous perfusions permanentes, qui n’arrive pas à garder la tête hors de l’eau et qui est a la veille de sombrer, menacerait-il le Dollar ??? MDR !

      Tout d’abord , le dollar n’a besoin de personne pour s’effondrer ! L’implosion de la société américaine et l’effondrement de son économie seront les éléments déterminants qui feront vaciller la monnaie américaine.

      Pour ta gouverne , l’Europe et l’euro ont été crées par les USA pour asservir les pays européens.

      https://www.upr.fr/videotheque-upr/...

      Par ailleurs, le Rénmínbì chinois a dorénavant un autre poids que celui de l’Euro !!!

      Le Rénmínbì chinois, lui, appuie son crédit sur 1 milliard de travailleurs alors que la solidité de l’Euro repose sur plus de 20 millions de chômeurs et des tensions inter-pays insolubles !!!!!

       
  • #1549552
    Le 5 septembre à 17:05 par Pépé le Moko
    "La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance"

    " La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance "

    Ou quand l’égocentrisme et la mégalomanie aiguë , le tout basé sur du vent et du pipeau , se métastase en syndrôme de schizophrénie maniaco-débile !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1549718

    C’est accorder beaucoup de pouvoir à la FED que d’affirmer qu’elle est la seule partie prenante de l’escroquerie aux dollars.

    En réalité, cette escroquerie implique trois acteurs principaux :
    - La FED qui "imprime" des dollars
    - Le complexe médiatico-culturel pour imposer l’idéologie US à travers le monde
    - L’armée US en arrière plan pour raisonner les fortes têtes insensibles aux charmes de l’idéologie libérale-démocratique

    L’escroquerie consiste à piller les pays tiers à leurs insus ou avec leurs consentements en signant des contrats en dollars, monnaie qui depuis 1972 flotte librement sur le marché des changes sans autre référence que l’équilibre de l’offre et de la demande. Les US contrôlaient trivialement l’offre, ils leurs suffisaient de contrôler le demande pour éviter l’écueil de nombreux pays avant eux : l’effondrement monétaire.

    Noter que le grand Charles avait flairé l’escroquerie dès 1965 :
    https://www.youtube.com/watch?v=OHZ...

     

    Répondre à ce message

    • #1549779

      La Chine est impliquée dans le mécanisme ;
      .L’émission monétaire et le crédit assure ses exportations,
      .Elle garantit cette émission par l’achat de bons du trésor américain.
      .Le gigantesque travail des asiatiques ,crée une production à bas prix
      qui assure un niveau de vie des occidentaux !
      La Chine n’a pas intérêt ,à l’écroulement du dollar dont elle contribue par son travail
      à la crédibilité .

       
  • #1549796
    Le 5 septembre à 22:33 par redsniper06
    "La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance"

    "La FED est trop puissante, et elle a peur de sa propre puissance" !!!... un peu comme le Diable qui jetterait l’éponge tellement il en a marre de son triomphe sans péril et sans gloire sur la boule !!!.....tellement les humains sont cons !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1549930

    Greenspan, Bernanke, Yellen... Set the controls for the heart of the sun.

     

    Répondre à ce message