Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Marche rouge : les enfants perdus de l’Hôpital général, de Marion Sigaut

Marion Sigaut nous entraîne dans une étrange affaire qui s’est déroulée au dix-huitième siècle et son récit historique prend quelque peu la forme d’une intrigue policière, mêlée de scandale politique et d’activités de groupes occultes.

Une rumeur persistante s’empara de Paris en mai 1750, faisant état d’enlèvements d’enfants. Des rapts dont les auteurs, selon la rumeur populaire, seraient en vérité des agents de police. Enfants et adolescents seraient conduits à l’Hôpital général de Paris, lieu d’enfermement des pauvres sous la tutelle de jansénistes et de libres-penseurs francs-maçons.

Pour écrire ce livre, Marion Sigaut s’est plongée dans les archives de la Salpêtrière qui, avec Bicêtre et La Pitié, formait l’Hôpital général. Elle nous décrit comment, déjà, le Parlement se heurte au roi Louis XV et attaque l’Eglise. Marion Sigaut dévoile également comment cette affaire de l’Hôpital général masque un inavouable scandale d’abus sexuels d’enfants par des jansénistes pervers et des libertins de la haute société !

La Marche rouge, Marion Sigaut, éditions Kontre Kulture, 270 pages, 16 euros.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je confirme l’éloge faite à Marion par l’ article ci-dessus. Marion se distingue des historiens autoproclamés que l’on nous impose et qui , soucieux de leur carrière, sont très frileux lorsqu’il s’agit de s’écarter de la ligne officielle imposée par le Système.

    Bravo Marion pour nous avoir permis de partager votre superbe travail !!!

    Livre à recommander !....j’attends déjà le prochain ouvrage !..Eh oui, l’on devient gourmand !!!