Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – Fouché, le visage du crime

Par Christopher Lannes

La royauté, le Directoire, le Consulat, l’Empire... Joseph Fouché a servi tous les régimes, tous les hommes, avec toujours le même souci de trahir. Laid, disgracieux, il n’aura de cesse de prendre tout au long de sa vie sa revanche sur une société catholique et royale au sein de laquelle il n’avait pas sa place.

En tant que révolutionnaire puis ministre de la Police de Napoléon, il n’hésitera pas à tuer froidement, à éliminer ses opposants tout en faisant fructifier sa fortune. S’il a inventé la police moderne et posé les bases du renseignement généralisé, Fouché a laissé dans l’Histoire l’image froide et glacial d’un homme sans scrupule ni remords marqué par la Terreur et la haine de la France traditionnelle.

 

 

Retrouvez La Petite Histoire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1498104

    Etant jeune, j’avais lu une bio sur le personnage. Si je me souviens bien, le mec avait aussi, à un moment donné, été banni du territoire pour son influence néfaste et passé quelques années en prison. En fait, je crois-même qu’il mourra en prison.

     

    • #1498204

      Il y a erreur là : il est mort dans son lit, riche et anobli pour avoir vendu Napoléon. Assez rapidement cela dit, car en cette période de restauration, il avait été banni des affaires dans lesquelles il avait toujours trempé. Pendant la révolution, il avait pris part de manière acharnée à la terreur et voté pour la mort de Louis XVI. Zweig a écrit une magnifique biographie de ce sinistre personnage, pour autant caméléon politique subjuguant.


    • #1498213

      La loi du 12 Janvier 1816 (amnistie offerte pas Louis XVIII aux anciens partisans du régime de Napoléon, exception faite des membres de sa famille et des gens qui ont voté la mort de Louis XVI) qui a le mérite de mettre fin à la terreur blanche condamne Fouché à l’exil où il mourra (à Trieste) dans le dénuement le plus total (si on compare avec son précédent train de vie) ce qui est assez ironique compte tenu de l’aspect vorace de Fouché.


    • #1498336

      Au temps pour moi alors !


  • #1498122

    dans la même catégorie que voltaire non ? un calculateur égoïste


  • #1498130

    Le genre de personnage que l’on utilise pour son efficacité, tout en le vomissant pour les méthodes qu’il emploie. Son cas eut sans doute intéressé un psychiatre.

     

  • #1498140

    je me souviens de l’avis de Drac sur Fouchet, c’était une girouette hyper-opportuniste ...

     

    • #1498258
      le 28/06/2016 par Josselin Bigaut
      La Petite Histoire – Fouché, le visage du crime

      Mais un exemple d’introverti faustien comme Joseph Joanovici qui étaient tous deux montrés en exemple.
      Drac soulevait des éléments intéressants d’ailleurs.


  • La petite anecdote, c’est qu’on apprend qu’une de ces descendantes Virginie Coupérie-Eiffel, sera mariée en 1985 au chanteur Julien Clerc, ce dernier est entre autre descendant d’esclaves.

     

    • #1498432

      Julien Clerc est descendant d’esclave ? Je commence à comprendre la souffrance dans sa voix. Personnellement, je suis descendant d’esclavagiste (véridique), je vais acheter un de ses disques et l’écouter pour faire repentance. Cœur de Rocker en boucle... Il le faut ! Pour un monde apaisé !


  • #1498200
    le 28/06/2016 par toto la ciboulette
    La Petite Histoire – Fouché, le visage du crime

    Pour qui ça intéressent, il existe une bio de ce triste sire, écrite par Stefan Sweig. Qui ce lit facilement et qui parait il est mieux écrit que ses propres fomans.


  • #1498203

    Passionnante cette vidéo ! Un abominable personnage dont les méthodes et le manque de scrupule doivent servir d’ exemple à certains tristes sires actuels...


  • #1498217
    le 28/06/2016 par Rémi O. Lobry
    La Petite Histoire – Fouché, le visage du crime


    Le Souper
    , avec les deux grands Claude (Rich et Brasseur) est un must. Là c’est la nuit, suite à la défaite de Waterloo Wellington est à Paris, où tout va basculer, soit dans la Monarchie soit dans la République..

    Rebâptisé A table (ça colle bien je trouve) pour passer sous les radars de Youtube. Vous en prenez pour 1h28’49".

    Talleyrand et Fouché décident du sort de la France pendant que sous leurs fenêtres le populo se la joue encore Les-droits-de-l’homme-mon-cul-sur-la-commode.

    Attention Chef-d’Oeuvre !

    https://youtu.be/hJP2P9tNXhA

     

    • #1498349

      Hahaha, tu as raison camarade. Je préfére regarder cette période sans à-prioris de 2016 via des livres d’époque non ideologisée. Ou des films / séries plus récents dignes de ce nom : Schulmeister, Vidocq (avec la musique de Gainsbourg) ou Le Souper (huis-clos magnifique), etc... Car prendre en compte les gloubiboulgas (certes attrayants par rapport à nos jours) de Guitry ou la doxa "historienne" me donnent des boutons...


    • #1498413

      Tout à fait, "le souper" est un chef d’œuvre : écriture éblouissante, Rich et Brasseur au sommet de leur Art. A (re)voir absolument !!


    • #1498428
      le 29/06/2016 par Rémi O. Lobry
      La Petite Histoire – Fouché, le visage du crime

      @ hahaha

      Merci pour la piste Charles Louis Schulmeister, je ne connaissais pas.

      En remerciement je vous vous offre cette blagounette à propos du Général Cambronne. Napoléon le convie à une réception mais lui demande d’éviter les gros mots. Surtout un : le mot de Cambronne. La soirée bat son plein et Cambronne arrive. Lorsqu’ils prénettrent dans le salon les invités sont toujours annoncés par un aboyeur. Le type annonce Cambronne.

      - Le général Cambronne !

      Tout le monde se tourne vers la porte pour saluer son entrée et là Cambronne se prend les pieds dans le tapis.

      - Merde !

      Il se rend compte que son fameux mot vient encore de lui échapper et il a une interjection de remord.

      - Merde !

      Puis finalement, il en a rien à foutre de tous ces nantis. Lui revient de Waterloo.

      - Et puis merde !


  • #1498227

    à 4’01 « il s’évertuera à faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre !  »

    N’est-ce pas aussi la marque de fabrique d’une certaine communauté et de la secte ?

    Fabrique des événements, selon le principe de l’action-réaction-solution afin que l’Histoire officielle ne reflète jamais les desiderata du Peuple et ce, en utilisant des hommes ténébreux de la trempe d’un Fouché évidemment franc-maçon éclairé par les Lumières mais toujours dans l’ombre ?

    Que le Peuple ne parviennent jamais à élucider la véritable origine des affaires, ni les vrais responsables oh ! grand jamais coupables !


  • #1498229

    Fils d’armateur négrier, cupide, sans conscience ... un suédois !


  • #1498279

    On est toujours nostalgique au passé. Au fait, ce n’est pas parce que le passé est meilleur. C’est juste parce que votre cerveau se rend compte que la vie n’est pas la vraie vie...Comprendra qui peut.


  • Fouché ? Est-ce son vrai nom ?


  • #1498409

    Fouché c’est un peu l’ancêtre d’Alain Bauer. Même appartenance à la Franc maçonnerie, même profil de caméléon politique, même discours sécuritaire, même volonté de flicage généralisé de la population, même ego surdimensionné, même arrivisme, même opportunisme, même volonté d’en découdre avec les "ennemis de la République". De vrais "frères" jumeaux !

     

    • J’ai pensé aussi à Bauer, je dirais aussi Buisson dans l’art d’être toujours sur ses gardes, d’avoir des systèmes d’écoute et de passer de politique en politique...


  • #1498642

    Faisant le portrait de "Marats et ses amis" Chateaubriand fait celui de Fouché : " Fouché, accouru de Juilly et de Nantes, étudiait le désastre sous ces docteurs : dans le cercle des bêtes féroces attentives au bas de la chaire, il avait l’air d’une hyène habillée . Il haleinait les futures effluves du sang ; il humait déjà l’encens des processions à ânes et à bourreaux, en attendant le jour où, chassé du club des Jacobins, comme voleur, athée, assassin, il serait choisi pour ministre " .

     

  • #1498846

    "Tout Etat a une divinité à sa tête." - Fouché


  • #1498861

    Stefan Zweig a eu sur Fouché un regard plus humain et miséricordieux...


Commentaires suivants