Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – Le martyre de la Normandie sous les bombes alliées

Par Christopher Lannes

Dans l’imaginaire national, le débarquement de Normandie est une « libération » qui s’est faite presque sans douleur. Pour les Anglo-Américains, en revanche, c’est une « invasion » en territoire hostile. Ce territoire, c’est la Normandie, martyr, dont les pertes matérielles et humaines considérables sont aujourd’hui oubliées. Christopher Lannes revient, dans ce numéro de La Petite Histoire, sur cet épisode tabou de l’histoire de France.

 

 

Retrouvez La Petite Histoire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un episode effectivement tabou qui a fait indeniablement plus de victimes que la Chouina tant ressassee et exploitee jusqu a plus est ... But :" there is no business like Chouinabizness " ... A vot’ bon coeur messieurs dames !


  • Si à cela on ajoute les centaines sinon les milliers de femmes françaises violées par les soldats américains on se rend compte du mal fait à la France par nos "amis alliés".

     

    • Au Havre, les Américains faisaient l’amour partout dans les parcs, les cimetières, les bâtiments abandonnés...
      Apparemment le Maire proposait même aux chefs militaires de créer un bordel sous contrôle afin d’organiser tout ça, refus de ces derniers pour pas que ça se sache aux USA.

      Sinon des GI ont été condamnés mais il semble que ce soit surtout les GI "Noirs".

      Et c’est grâce à une auteure américaine que j’ai su cela
      Mary Louise Roberts
      "Des GI’s et des femmes : Amours, viols et prostitution à la Libération"


    • C’est plutôt les femmes française qui s’offrait aux américains. Elles voyaient ces gars-là en libérateur, plus grand, plus beau que le français de base.-


  • "Dans l’imaginaire national, le débarquement de Normandie est une « libération »"

    Ça dépend dans quel imaginaire. Reynouard nous avait depuis longtemps dégrisé à ce sujet.
    JM Lepen a raison quand il dit que la France sous l’occupation n’était pas si mal que ça quand on voit ce qu’il est advenu par la suite de ce beau pays. Mais bon, c’était ça ou être sous la domination bolchevique. Tout compte fait, je crois que toute personne saine d’esprit aurait opté pour les ricains comme un moindre mal.


  • J’ai effectuée une mission dans les années 90’s à Saint-Lô (pour l’Union Laitière Normande, migration CII-HB vers IBM, Gestion des Ultras Frais). Au début j’ai eu une impression étrange, puis j’ai fini par piger : pas une seule maison n’était antérieure aux années cinquante. Les amerlos avaient TOUT rasé. Pour se faire pardonner, quand j’étais là, ils leur finançaient une équipe de basket-ball. Il y avait même un joueur afro-américain dans l’équipe, il avait un emploi-fictif à l’ULN, on ne le voyait jamais, il ne parlait pas une broque de français.

    P.S. Je puis témoigner que les joueurs de basket-ball afro-americains sont vraiment très grands (du moins celui-là) et qu’on trouvait du camembert au lait cru tout partout à Saint-Lô.

    P.P.S. La guerre de cessession à tué plus d’américains que la deuxième guerre mondiale. Les soviétiques comptent quelques 23 millions de morts dans leurs rangs. But let’s keep saving Private Ryan, shall we ?


  • Plusieurs fois , j’ai tenté de discuter de ce sujet en tant que caennais, qui n’a pu que constater l’impact des ces bombardements dans le paysage normand. Aujourd’hui ’hui encore, bon nombres de chantiers sont interrompus à cause d’une bombe enfouie. Mis à part, les soldats normands tombés en 40 et les résistants, la Normandie a pleuré ses morts tombés sous les bombes alliées. la liberté par les bombes et par le viol......Schéma qui malheureusement est trop systématiquement repris.


  • C’est bien les américains qui ont bousillés la Normandie et fait le plus de mort parmi les civils...leur technique lâche des "carpets bombing" ne faisait pas la différence entre un soldat ennemi, une femme, un enfant...

    Mes grand parents sur leur ferme à l’époque de la guerre, avaient un soldat allemand pour les surveiller, il est vite devenu et resté l’ami de la famille...les américains ont traité la population française avec mépris, contrairement aux allemands...mais c’est les ricains qu’ont gagnés la guerre, c’est eux qu’ont le diplôme du gentil...

    Et puis, avec le recul, quand on sait qui a voulu cette guerre...qui en a été le grand bénéficiaire...

     

    • Merci de ne pas faire de son histoire personnelle une généralité. Ayant eu de la famille Normande pendant cette guerre, je puis aussi témoigner des bombardements aveugles des Alliés et des pertes causées. Mais je puis aussi témoigner de la bonté de bons nombres de soldats ricains et rosbeefs vis à vis de ma famille tout en ayant eu une grande-tante mariée à un ancien soldat allemand dans le direct après-guerre.
      Tout ce déballage pour dire que s’il ne faut pas idéaliser cette Libération, il ne faut pas non plus oublier le mal fait par les envahisseurs teutons et la main-mise qu’ils avaient sur le pays, connaissez-vous les chiffres des morts de faim et de privation du fait de cela ? ;) etc ; etc,
      Un Français patriote et réaliste ne peux voir dans cette Libération qu’un moindre mal.


  • le professeur Lindemann, Juif allemand naturalisé anglais, "honorabilisé" en tant que Lord Cherwell, et pris d’une haine viscérale, mégalo-maniaque envers sa patrie d’origine (il est né à Baden Baden et a fait se études à Darmstadt puis à Berlin où il passera sa thèse de doctorat en physique). "Conseiller scientifique de Churchill, Jörg Friedrich définit comme il convient son rôle et celui de son "Boss" dans son célèbre livre "Der Brand" ("L’incendie"). Il est l’auteur du "plan Lindemann" de bombardement massif des cités allemandes avec pour point essentiel les "raids de terreur" sur les populations, et d’un plan de guerre bactériologique et au gaz qui, s’il avait été appliqué, aurait causé la mort de millions et de millions de civils ... plans qui eussent dû lui valoir une condamnation au moins morale de CRIMINEL de GUERRE et contre l’HUMANITE si, comme Churchill, il ne s’était trouvé dans le camp des "vainqueurs". Tous deux ont d’ailleurs soutenu "d’enthousiasme" l’ignoble "plan Morgenthau" ... mis "discrètement" en pratique dans les camps de détention des prisonniers de guerre allemands


  • Lindemann, conseiller de Churchill, peut en mars 1942 lui faire la suggestion suivante : « Une offensive de bombardements extensifs pourrait saper le moral de l’ennemi pourvu qu’elle soit dirigée contre les zones ouvrières des 58 villes allemandes, ayant chacune une population de 100 000 habitants... », et il concluait en disant « qu’entre mars 1942 et le milieu de 1943, il devait être possible de rendre sans abris un tiers de la population totale de l’Allemagne. » La bourgeoisie britannique adopte alors cette stratégie de terreur, mais dans toutes ses déclarations officielles, le gouvernement de sa gracieuse Majesté insistait sur le fait que le « Bomber Command ne bombardait qu’à des fins d’ordre militaire et ne visait que des objectifs mili­taires, toute allusion à des attaques contre des zones ouvrières ou civiles étant rejetée comme absurde et attentatoire à l’honneur des aviateurs qui sacrifiaient leur vie pour la patrie » !

    Première et sinistre illustration de ce cynique men­songe, le bombardement de Hambourg en juillet 1943. L’utilisation massive des bombes incendiaires provoque la mort de 50 000 personnes, fait 40 000 blessés et ce, pour l’essentiel, dans des zones résiden­tielles et ouvrières. Le centre ville fut entièrement détruit et,, en deux nuits, le nombre total de victimes fut, à Hambourg, égal au nombre de tués sous les bombardements, côté anglais, durant toute la durée de la guerre ! A Kassel, en octobre 1943, près de 10 000 civils périrent dans une gigantesque tempête de feu. Face à certaines questions sur l’ampleur des dommages causés aux populations civiles, le gouver­nement anglais répondait invariablement « qu aucune instruction n’avait été donnée pour détruire des mai­ sons d’habitation et que les cibles du Bomber Com­mand étaient toujours des cibles militaires. » Début 1944, les raids de terreur sur Darmstadt, Königsberg, Heilbronn, firent plus de 24 000 victimes parmi les civils. A Braunschweig, perfectionnant leur technique

    au point qu’aucun mètre carré des zones d’habitations ne put échapper aux bombes incendiaires lâchées par les bombardiers, 23 000 personnes furent prises au piège du brasier gigantesque qu’était devenu le centre ville et périrent carbonisées ou asphyxiées.


  • suite :

    Cepen­dant le black-out était total, et un général américain (les forces US commençant à participer massivement à ces « bombardements extensifs ») déclare à cette époque : « A aucun prix nous ne devrions permettre aux historiens de cette guerre de nous accuser d’avoir dirigé des bombardements stratégiques sur l’homme de la rue. » Quinze jours avant cette déclaration, un raid US sur Berlin avait provoqué la mort de 25 000 civils, ce dont était parfaitement au courant ce général.


  • Sur les rapports de bombardement de harris, Churchill les annotés d’un trait oblique du style vu, pourquoi aucune remarque, commentaires observations ou autre ?. Pourtant n’était -il pas le pus intellect de tous.A moins que les destructions des bombardements n’étaient-ils pas un objectif pour saler la facture d’après guerre ? hypothèse ?


  • les bombardements en Normandie, font partie d’une action plus générale de Churchill, la volonté de détruire toutes les infrastructures portuaires Françaises.
    la flotte Française ayant déjà été détruite au début de la guerre, il ne restait que les ports à détruire pour empêcher que la France puisse redevenir une puissance navale et commerciale concurrente du royaume uni
    d’où les bombardements du Havre, Rouen, Cherbourg, Brest, Nantes, Dieppe, Calais,Dunkerque, La Rochelle, Saint-Malo, , Boulogne sur mer, Saint-Nazaire,Vannes, Lorient, Toulon, Marseille et bien sûr Bordeaux


  • « ...les civils sont les principales cibles de cette stratégie de bourrins...au total plus de 20.000 (civils) tués sous les bombes alliées... »
    Il y a quelque mois, un général US expliquait très sérieusement que les avions de l’US Air F(a)rce ne bombardaient pas les convois de camions de pétrole de Daesh qui allaient en Turquie pour ne pas faire de victimes parmi les chauffeurs civils.
    Elle est bien bonne celle-là, n’est-il pas ?


  • Voir aussi les excellentes vidéos sur ce sujet de Vincent Reynouard sur sa chaîne YouTube .
    Cordialement


  • #1471453

    Si on remonte la chaîne des causes et des instigateurs de ces actes de guerre qui n’ont pas grand chose à voir avec la chose militaire et tout avec la vengeance aveugle, immanquablement on remonte à "qui vous savez".

    A "qui vous savez", il ne faut pas leur faire ce plaisir et leur rendre ce service d’accuser les maillons intermédiaires de leur programme eschatologique,encore moins en lieu et place de leur propre et seule responsabilité.

    Il ne faut ni les accuser, ni les poursuivre.

    Il faut les vaincre.

    A cette fin, nous aurions dû reconstruire pierre par pierre, à l’identique, toutes nos villes détruites par leur fanatisme religieux, revenir in extenso, à l’état qui était le leur avant leurs saccages.

    Afin qu’ils ne puissent jamais dire : "nous las avons vaincus puisque nous les avons détruits".

    C’eût été un service que nous nous serions rendu à nous mêmes et à notre postérité.

    En effet, car il n’est jamais trop tard, si nous reconstruisions toutes nos villes à l’identique de ce qu’elles étaient avant leur barbarie, nous aurions moins à craindre que cette barbarie ne se renouvelle à l’identique ou en s’amplifiant , et, encore plus, en reconstruisant, nous briserions les chaînes de la gratitude indue que nous imposent nos bourreaux depuis maintenant plus de 70 ans.

    Ce n’est donc pas pour faire Disney land qu’il faut reconstruire Caen et Saint Lô à l’identique de ce qu’étaient ces villes avant 1940, en effaçant toute trace de leurs bombardements criminels, mais pour nous libérer de leur joug en effaçant jusqu’à la trace "matérielle" de leur passage.

    S’il n’y avait plus de traces de leur passage, nous ne serions plus leurs débiteurs.


  • @Rémi

    "quelques 23 millions de morts dans leurs rangs"

    C’est faux !!!! C’est même Staline qui le révéla lors de la conférence de Yalta. Il avança le chiffre de 5 millions. Il faut écouter les conférences de David Irving qui reste le plus grand historien actuel de l’histoire de la seconde guerre mondiale. Et puis il faut vraiment être naïf de croire que l’on puisse tuer 23 millions de gens. Enfin merde, c’est 2x la Belgique !

     

    • Concernant les guerres, toutes les guerres, seuls les morts savent ce qui s’est vraiment passé. Les survivants arrangent leurs bidons pour le mieux de leurs intérêts.

      Perso je n’étais pas à Stalingrad, ni à Dresde, ni à Yalta, ni au Golgotha, ni à Woodstock, ni rue Gay Lussac, ni au Bataclan....

      Un fois j’ai été au Théâtre de la Main d’Or !

      Là je suis chez moi devant un écran avec un clavier AZERTYUIOP sous les doigts..


  • Le Plan Marshal est sans doute la réponse à pourquoi les yankees détruisait inutilement les villes.


  • Un ami normand me disait que son grand-père HAÏSSAIT les américains.
    Car lors des bombardements pré-débarquement, son grand père qui était tout petit a eu le temps de s’échapper avec son propre père et de prendre un rafiot pour s’éloigner de la ville et de ses côtes et là... Ils ont vu un déluge de feu s’abattre littéralement sur la ville de la part des américains alors que ces derniers savaient pertinemment que l’immense majorité de la population était des familles de civils français qui attendaient chez eux.
    Ils ont donc assisté à ce véritable jeu de massacre, qui se déroulait sous leurs yeux, totalement impuissants. Cela a généré chez le grand-père de mon ami un véritable traumatisme qui a nourri une haine pour les américains qui l’ont marqué pour la vie et à qui, il n’a jamais fait confiance.


  • Bonjour. Bravo Christophe Lannes et l’équipe technique(s’il y en a une). Bien torché, avec ce rien d’humour qui donne envie de vivre. Avec votre talent vous pourriez devenir " grandissime poutane" sur les médias officiels. Encore bravo et merci pour ce bel ouvrage.


  • Tous les anciens vous le diront , les Américains et alliés ont fait
    10 fois plus de destruction que les Allemands .

    Il faudrait se demander pourquoi..... ? est-ce leur sens de supériorité ,
    ou l’envie de rester en dominants sur le territoire de France , l’excuse
    étant la reconstruction de notre pays .

    De Gaulle leur a remboursé la dette de guerre et ensuite leur a demandé
    de libérer notre pays militairement , tout en multipliant l’ouverture politique
    et diplomatique à d’autres pays , y compris ceux qui ne plaisaient pas
    aux Américains , après tout cela De Gaulle a eut les problèmes avec la
    guerre d’Algérie et mai 68 pour être chassé du pouvoir , comprenez
    pourquoi et qui sont les activistes révolutionnaires internationalistes
    de ces périodes.... ? les mêmes que nuit debout actuellement , ceux qui
    prétendent défendre les Français (sans défendre la France... ? ) ça
    devrait faire réfléchir.....et comprendre réellement leurs intentions ??


  • Le Havre,port fondé par François 1er...entièrement détruit pour rien !
    La garnison allemande du fort s’était rendu...la ville était libre de militaires... !!!

    Seule Bayeux a échappé aux bombardements...Car elle abrite la fabuleuse tapisserie de la reine Mathilde et les anglais ne voulaient pas détruire cette pièce historique de leur Histoire... !!

     

  • merci à Christopher Lannes, j’adore ces rendez-vous de l’Histoire tellement passionnants et nécessaires, merci beaucoup ! Pour cet épisode, j’ai eu des témoignages de personnes qui ont vécu cette période et confirmant tout cela, étrangement occulté par l’histoire officielle et surtout dans les livres scolaires comme si certaines victimes devaient être effacées et seraient indignes ou dérangeantes ? A rapprocher peut-être du fait que Monsieur Obama refuse de s’excuser pour Hiroshima et Nagazaki ? a méditer...qu’est-ce qu’un crime de guerre, qu’est-ce qu’une guerre ?Qui est légitime pour arroser de bombes toute une ville et la fin justifie-t-elle les moyens ?


  • Je pensais que c’était "Bomber Harry" et non "Butcher Harry"... bref la poudre plutôt que la lame... ?


Commentaires suivants