Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – Les Français libres sur le front de l’Est

Par Christopher Lannes

Quand on pense au rôle des forces françaises pendant la Seconde Guerre mondiale, on pense toujours à la Résistance, aux FFL et leurs interventions en Afrique, puis en Normandie. Mais pense-t-on encore à ces Français libres qui furent envoyés, depuis Londres, sur le front de l’Est pour se battre aux côtés des Soviétiques ? C’est l’histoire du célèbre groupe de combat « Normandie-Niemen », que nous allons présenter aujourd’hui.

 

 

Retrouvez La Petite Histoire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour en savoir plus, je conseille vivement la lecture du livre de Roland De La Poype, qui fut pilote au sein de l’escadrille (16 victoires), "l’épopée du Normandie Niémen" : magnifique récit, très émouvant, qui décrit la profonde amitié entre les pilotes français et leurs mécaniciens russes.

     

    • J’ai pas lu celui-là, mais moi je conseille fortement celui d’Yves Courrière ("Normandie Niemen") qui est également très émouvant et très agréable à lire. Un des meilleurs bouquins que j’ai lu avec l’Armée des Ombres : le genre de bouquin dont on commence à lire quelques pages vite fait le soir avant d’aller dormir et qui finalement nous retient jusqu’à 2h du mat’ sans qu’on ne voit le temps passer.

      Il parle également de cette amitié entre les français et les russes. Je me souviens notamment de cet anecdote (probablement présente aussi dans celui de De La Poype ?) d’un pilote français qui était en vol d’entrainement dans un biplace avec un mécanicien russe sans parachute à l’arrière, et dont l’avion est soudainement devenu complètement incontrôlable. En dépit des injonctions venant du sol lui demander de sauter en parachute seul car il n’y avait aucun espoir, il a refusé d’abandonner son ami mécanicien et il a tenté vainement de faire atterrir l’avion. Ils sont morts tous les deux.
      Il y a beaucoup d’autres anecdotes émouvantes comme celle-là.


    • On peut aussi lire(s’il est encore en librairie), "Un du Normandie Niémen" de Roger Sauvage. Qui pour la petite histoire fut élu premier député noir métropolitain en 1956 sur la liste poujadiste menée par ....JM Lepen, qui a rappelé cette élection récemment sur ER.


    • Tarkan, de la poype parle effectivement très bien de cet épisode aussi tragique qu’heroique. Chaque année, les autorités russes célèbrent ce fait en se recueillant sur les tombes du pilote français et du mécanicien russe...


  • Le Yak 3 est indubitablement le plus beau coucou du front de l’est. Il est dans ma liste des 5 plus beaux appareils de la 2ième GM. Pour info un Yak-3 a volé au salon du bourget en 2015. Prochain Salon du Bourget du 19 juin 2017 au 25 juin 2017 (Tous les deux ans). Last but not least, le 29 janvier 2015 à 96 ans, le doyen des anciens combattants de l’escadron N-N, Ivan Moltchanov, a reçu la médaille d’or de la Renaissance française.

    A++


  • Super interessant ces petits épisodes de la "petite Histoire" Merci pour le partage ER.


  • il est un peu rigolo sur la fin... il parle des français qui ont combattu pour le tonton Adolf, il parle donc de la division charlemagne des Waffen SS (33ème).... il dit qu’ils sont nuls et j’arrive pas savoir si c’est ironique ou pas. Je ne pense pas que c’était des rigolos, c’est les derniers a avoir protégés le bunker à Berlin et ils sont allés quand même sur le front de l’est, c’est pas rien.


  • Dire qu’on pourrait faire de sacrés films historiques français au vu de notre histoire !
    Au lieu de cela, l’on doit se taper des "Monuments Men" ou des "The Revenant" pour espérer croiser de pathétiques personnages "french" dans les couloirs du temps à l’écran...


  • Les traîtres et les mercenaires ça va où les envoient ceux qui paient.


  • Je n’aime pas ce "ton" (léger , guilleret voir légèrement déconneur) employé pour commenter une période qui elle ne l’était pas (légère guillerette) ! Sinon très intéressant ,et respect pour tout ces courageux !


  • je trouve dommage la remarque sur les français qui se sont engagé sur le front de l’est et qui "étaient nuls".
    La division n’est pas une bonne idée et on peut respecter des gens qui ont mis leur peau au bout de leur idées.
    A mon avis ils se sont aussi bien battu que les autres puisqu’ils étaient français et motivés.
    Et en plus ils savaient écrire (voir "le rêveur casqué" de De la Mazière) . Un livre humain à mon avis.
    Et puis dans une époque qui adore indiquer qui sont les monstres (et par contre coup qui sont les purs), je trouve plus intéressant de montrer qu’ils étaient des hommes.

     

  • Respect pour ces 96 courageux pilotes Français qui ont combattu dans les rangs de l’Armée rouge,(dont 45 mourront héroïquement),leurs sacrifices et celui de tant d’autres évitera a la France d’être considérée et traitée comme un pays vaincu qui s’est trop compromis avec les puissances de l’axe ...