Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La République tchèque refuse son quota obligatoire de "migrants"

L’Union européenne prend l’eau

La République tchèque ne prendra aucun « migrant » au-delà des 12 demandeurs d’asile déjà accueillis dans le cadre du programme de redistribution des immigrants clandestins arrivés en Italie et en Grèce selon les quotas obligatoires convenus en 2015.

Lors du Conseil européen qui avait étendu, en septembre 2015, ces quotas pour couvrir 160.000 immigrants arrivés illégalement dans l’Union européenne, la Tchéquie avait manifesté son opposition, comme la Slovaquie, la Hongrie et la Roumanie. La Pologne avait ensuite rejoint ces pays après les élections d’octobre 2015, qui avaient porté les conservateurs au pouvoir à Varsovie. Dans une interview publiée dimanche, le ministre de l’Intérieur tchèque Milan Chovanec estime que son pays choisira probablement de subir des sanctions financières plutôt que d’accueillir de nouveaux « migrants », même si ces sanctions se chiffrent en millions d’euros.

Selon les quotas adoptés en 2015, la République tchèque devrait accueillir d’ici au mois de septembre 2017 pas moins de 1.600 demandeurs d’asile se trouvant actuellement en Grèce et en Italie. La France, l’Italie et l’Allemagne voudraient que le versement de subventions européennes de type fonds de cohésion soient suspendu pour les pays du Groupe de Visegrád qui refusent les quotas d’immigrants et la Commission européenne propose une amende de 250.000 € par « migrant » refusé. La Hongrie et la Slovaquie, soutenues par la Pologne, ont porté l’affaire de la redistribution obligatoire des « réfugiés » devant le Cour de justice de l’UE (CJUE) qui devrait se pencher dans les prochaines semaines sur la légalité d’une telle mesure au regard du droit européen.

Pour Milan Chovanec, le principal problème, c’est la difficulté qu’il y a à enquêter sur les demandeurs d’asile pour s’assurer qu’ils ne présentent pas de risque. « Les contrôles de sécurité en cours montrent que le pays ne peut plus accepter personne d’autre », se défend le ministre de l’Intérieur tchèque. La vérification de l’identité de ces « réfugiés » est chose compliquée selon le ministre qui se plaint du refus de ces immigrants de rester dans les centres d’accueil où ils résident pendant la période de quelques semaines à deux mois nécessaire pour enquêter.

Réuni le 28 mars à Varsovie avec ses homologues du Groupe de Visegrád (regroupant, outre la République tchèque, la Pologne, la Slovaquie et la Hongrie), le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka avait déjà exprimé son refus des quotas obligatoires et s’était réjoui de la position commune du V4 sur cette question. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán avait alors affirmé qu’un nombre croissant d’États membres se ralliaient à l’avis du V4, et Beata Szydło et Robert Fico, respectivement Premiers ministres de la Pologne et de la Slovaquie, avaient dénoncé le chantage de l’UE après des menaces prononcées la veille par le Grec Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux Affaires intérieures. Résumant la position du V4, Beata Szydło avait déclaré lors de la conférence de presse finale : « Nous disons clairement que la politique migratoire adoptée jusqu’ici par l’Union européenne n’a pas réussi et qu’il faut en tirer des conclusions. Les déclarations du commissaire et les déclarations de ministres de différents États de l’Union européenne qui veulent imposer un tel dictat et un tel chantage sont un malentendu. »

Jusqu’ici, sur 160.000 « migrants », moins de 20.000 ont été relocalisés alors que le programme voté par le Conseil européen en septembre 2015 prendra fin en septembre prochain. Sur leurs quotas obligatoires respectifs, la Slovaquie n’a accueilli que 16 demandeurs d’asile et la Pologne et la Hongrie n’en ont accueilli aucun. Prague avait bien décidé de faire venir 150 chrétiens directement d’Irak, en dehors du système de redistribution de l’UE, mais après que 33 d’entre eux eurent décidé de quitter la Tchéquie pour l’Allemagne, ce programme a été suspendu en mars 2016. En avril de la même année, un groupe de 25 chrétiens irakiens tentait de passer illégalement la frontière avec l’Allemagne et le gouvernement tchèque décidait alors de les renvoyer dans leur pays d’origine. Plusieurs familles chrétiennes venues directement de Syrie en Pologne grâce au concours d’une ONG sont elles aussi parties sans rien dire en Allemagne à l’automne 2015 malgré l’assistance qui leur était fournie par les autorités et les paroisses d’accueil : logement, nourriture, école pour les enfants, cours de polonais, etc.

Malgré cela, d’après le Times, l’Allemagne, la France et 21 autres pays européens prévoient d’adresser cette année un ultimatum aux pays qui refusent les quotas de « migrants » en leur demandant de quitter l’UE s’ils ne veulent pas prendre leur part du fardeau.

Qui fait la promotion de l’immigration de masse ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

Sur l’immigration, voir aussi :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1705704

    *un ultimatum aux pays qui refusent les quotas de « migrants » en leur demandant de quitter l’UE s’ils ne veulent pas prendre leur part du fardeau*

    Un conseil, quittez le radeau de la méduse pendant que vous le pouvez encore... s’ils vous demandent de partir, faites-le !

     

    Répondre à ce message

  • #1705709

    Si les Anglais ont choisi le Brexit, c’est que Bruxelles exigeait qu’ils accueillent 600 000 migrants . Que les pays de l’Est choisissent la chance qui s’offre à eux de se faire virer de l’UE . Ils ne toucheront peut-être plus de subventions mais ils garderont leur identité . Mais les Etats sionistes de l’UE, à commencer par France-la-pute, seraient bien capables de leur faire la GUERRE pour les forcer à accueillir des blacks et des maghrébins !

     

    Répondre à ce message

    • #1705818

      Faire la guerre avec quoi et sur la base de quel motif, toyana pa vouloir migrants alors toyana va avoir des bombes ! C’est aussi ridicule qu’illusoire et avec quelle armée ? Les tchèques ne vivent pas avec l’euro mais avec leur couronne et au niveau alimentaire ils sont largement autosuffisants. Je m’inquiète pas, Papa Poutine n’est pas loin. Dans 40 ans la fédération de Russie se sera élargie, sur les décombres de l’UE, aux limites géographiques de ce qu’était l’ancienne URSS !!!
      Porochenko le pantin de l’Otan bientôt dégagé sera le signe de la recomposition du bloc de l’Est.

       
  • #1705717

    Facile de dire ça après avoir bien profité des sous de Bruxelles,qui je le rappelle sont les nôtres au final donc les excités nationalistes qui applaudissent ces pays sachez que d’une part c’est avec vos sous qu’ils se rincent grassement et que d’autre part si’ils n’assument pas "leurs" quotas, ce sera peut-être à nous de le faire !

     

    Répondre à ce message

    • #1705740

      Un bon professeur mérite d’être bien rémunéré. Ces pays donnent une utile leçon.

       
    • #1705865

      Ils seraient trop cons de ne pas profiter de la situation si avantageuse à leur égard. Le calcul de l’UE est simple avec les anciens pays de l’Est : je te donne des sous pour que tu fasses la pute (avec l’argent des cons de Français) et je te tiens définitivement dans mon giron.

      Mais la politique n’est pas affaire de morale !

      Si les pays fondateurs de cette grosse bouse qu’est l’UE se font traire à bon compte, c’est bien de leur faute, et c’est pas aux pays de l’Est que les ricains sont venus chercher pour les intégrer de force à se comporter en nations vertueuses. Quant aux "excités nationalistes", ils gueulent après ces systèmes de baise-mi baise-moi, ce qui à priori semble être plutôt légitime, non ? mon cher Tarik !

       
    • #1705911

      "ils seraient trop cons de ne pas profiter de la situation"...
      whouah...ca c est de la pensée politique...

      on te parle meme pas de ne pas "profiter" d’une situation qui leur est effectivement deja favorable, mais de bafouer toutes les regles qui ne les interessent pas, et qui ne font pas partie du" package", plutot que de peser pour changer le systeme et eviter qu il ne s ’effondre...

      pour resumer ta vision : "soyons voyous, prenons la maille..."

      enfin de notre point de vue, ils sont en train de tuer la poule aux oeufs d or donc c ’est tres bien

       
    • #1705936

      Tiens je ne savais pas que la République Tchèque ne vivait pas de l’euro,mais de quoi vit elle si ce n’est prendre les subsides en EURO et les emplois des pays de l’Ouest payés en EURO !!??

       
    • #1706187

      @Tarik

      Et bien ils ont eu entièrement raison, au commencement l’UE était sensé être une association politique et commerciale, nul part il n’a été question d’importer des allogènes pour diluer la population autochtone, c’est une bonne chose que les pays de l’Est aillent rappeler quelques principes aux imbéciles de Bruxelles qui apparemment ne savent même pas qu’est ce qu’est l’Europe(ils sont confondus avec Babylone).

      Les "excités nationalistes" comme tu dis ce sont les gens normaux qui souhaite que la connerie s’arrête, les pays de l’Est sont les pays pays de l’EU à avoir des politiciens qui refusent le projet de Soros et de la clique cosmopolite gauchisante alors il est normal que l’on les applaudisse.

      @ zuleya

      Oui c’est cela tout est de la faute des connards d’anglais et des connards slaves, si TF1, BFMWC et l’ImMonde l’ont dit c’est probablement la vérité...



      on te parle meme pas de ne pas "profiter" d’une situation qui leur est effectivement deja favorable, mais de bafouer toutes les regles qui ne les interessent pas, et qui ne font pas partie du" package", plutot que de peser pour changer le systeme et eviter qu il ne s ’effondre...




      De quels règles tu parles ? L’immigration est une compétence strictement étatique d’après les règles mêmes de l’UE... Qui plus est il faudrait être un imbécile pour accepter ce système de quotas qui reviendrait à accepter la logique d’importation d’allogènes en Europe, il est donc heureux que des hommes politiques au pouvoir s’opposent à cet état de fait.

      J’aimerai d’ailleurs savoir quel type de projet européen tu comptes construire en crachant sur la moitié des européens, pour rappel l’Europe part de Galway en Irlande jusqu’à Perm en Russie à bon entendeur.

      @ milcent

      Quel rapport ? Et plus important où se trouve le problème ? Dans la mesure ou l’UE est sensé être une zone commerciale il est logique que des investisseurs aillent investir un peu partout dans la dite zone.

      Il faut d’ailleurs préciser que dans la plupart des cas les entreprises françaises délocalisent en Europe de l’Ouest( sur 55% des délocalisations en Europe il y a 22% qui partent à l’Est et les 33% restant partent à l’Ouest) http://www.lefigaro.fr/societes/201...

      Par contre il est drôle de voir que l’on tape encore un fois sur l’Europe alors que Renault délocalise au Maroc ou en Chine...

       
    • #1706241

      mortderire, c’est bien simple, revenir aux pays de la cee, moins le royaume uni, si on veut d’une europe fonctionnelle...
      la moitier des pays n ont pas le meme niveau de vie ni le meme socle culturel que nous...
      effectivement...c’est bien le probleme et il faut rompre au plus vite avec cette europe la...
      c’est bien le probleme...ou alors reprendre notre liberté complète et se concentrer sur la france et son outremer, et sur la francophonie

       
    • #1706369

      @Zuleya



      la moitier des pays n ont pas le meme niveau de vie ni le meme socle culturel que nous...
      effectivement...c’est bien le probleme et il faut rompre au plus vite avec cette europe la...
      c’est bien le probleme...ou alors reprendre notre liberté complète et se concentrer sur la france et son outremer, et sur la francophonie



      Ok d’accord tu aimes raconter n’importe quoi...

      Oser dire que l’Angleterre et la Slovaquie n’ont pas le même socle culturel que la France alors qu’il s’agit de pays chrétiens peuplés de descendants d’indo-européens, mais que l’Algérie ou le Sénégal serait culturellement semblable à la France c’est au mieux une mauvaise blague et au pire une marque de sénilité... Aucun historien ou anthropologue sérieux n’oserait affirmer une pareille bêtise car tout les peuples d’Europe partagent une même base civilisationnelle, culturelle, génétique, religieuse et historique que ne possèderont pas des Wolof. Le français moyen ne dira pas le contraire car les immigrés européens sont les mieux acceptés par la société de par leurs proximités avec les autochtones.

      Question niveau de vie la Francophonie faut bien pire que la Roumanie alors là encore je ne vois pas de quoi tu parles.

      Comme je l’ai dit précédemment on a vraiment l’impression que tu cherches tout les prétextes pour taper sur le reste de l’Europe pour des raisons complétement obscures.

       
    • #1706525

      Mort de rire, l’intérêt national français c’est une raison obscure pour toi ? Et beh...
      Il n’y a rien d autre que l intérêt national. Je ne prétend pas défendre l angleterre, elle le fait très bien, et évidemment elle a raison...
      Mais si on est dans une union, on ne peut pas accepter que dautres la jouent perso, car il ne faut pas se faire plumer...encore une fois, l’intérêt français est le seul critère à ne jamais perdre de vue..si tu es français et que tu n’as plus ce réflexe, il faut que tu le retrouve...pour notre intérêt à tous...Ne te prends pas pour un géant ou pour un chevalier de pacotille, dont tout le monde se moquera...Et ne te la joue pas plus moral que moi par exemple car tu es ridicule...

       
    • #1706792
      Le 20 avril à 14:40 par envolées_des_incultes
      La République tchèque refuse son quota obligatoire de "migrants"

      @ zuleya
      Et si vous nous disiez ce que sont précisément les intérêts supérieurs français dans cette invasion migratoire de la Tchéquie ? Allez-y, exprimez-vous avec précision au lieu de nous la jouer moralisateur en lançant des mots vide de sens.
      De mon point de vue, nous avons intérêt à une Tchéquie forte, non menacée par des tensions internes dues à des migrations forcées. Pas besoin d’une cinquième colonne. Et vous ?

       
    • #1706835

      @ Zuleya



      l’intérêt national français c’est une raison obscure pour toi ?




      En ces temps-ci des termes comme "l’intérêt national" ne veulent plus rien dire tant ils ont été dévoyés, on n e sait même plus comment définir la nation française de nos jours alors la définition de ses intérêts risque d’être encore plus compliqué...

      A titre personnel je préférait que l’on se réclame de la défense de la patrie et du peuple français car il s’agit de notion beaucoup plus claire.

      De toutes manière je ne vois pas ou se trouverait l’intérêt de la France à abandonner l’Europe pour aller se concentrer sur la Francophonie... Se tourner vers des peuples qui n’ont pas grand chose en commun avec nous( mis à part les québecois ou les wallons) ne serait qu’une continuité du projet mondialiste car nous aurions à subir les mêmes problèmes que nous avons aujourd’hui.

      Je ne vois pas non plus comment les tchèques joueraient persos en n’acceptant pas de prendre des migrants dans leurs pays, la république tchèque a été l’un des rares pays à avoir voté contre ce plan de répartition contrairement au gouvernement français, il faut aussi rappeler que si les migrants ne passent plus en Europe par la dite route des Balkans c’est grâce à l’action concerté de la Hongrie, de la Macédoine, de la Croatie et de la Serbie. En dehors de pays de l’Est et de l’Autriche aucun gouvernement n’a cherché a stopper cette vague migratoire.

       
  • #1705727

    Quota obligatoire d’invasion néo-libérale.

     

    Répondre à ce message

    • #1706067
      Le 19 avril à 14:37 par Georges 4bitbol
      La République tchèque refuse son quota obligatoire de "migrants"

      300 millions d’africains sont candidats au départ...
      Va falloir se serrer un peu, préempter les logements vides,trop grands, les résidences secondaires, partager le cassoulet, le bœuf miroton et les fraises tagada car ils viennent pour bouffer...Quand aux filles, la pratique des arts martiaux ou une bonne aptitude à la course à pied ne seront pas superflus.

       
  • #1705777

    Certainement moins naïf et moins soumis que lafrance...

     

    Répondre à ce message

  • #1705792

    Bon ben Marine, Jean Luc et François (Asselineau)
    vous savez ce qu’il vous reste à faire pour sortir de l’UE.... refuser les quotas d’immigrés

     

    Répondre à ce message

  • #1705815

    C’est aux USA d’accueillir la misère du monde ... qu’ils engendrent. Ils ont la place et les richesses nécessaires pour bien recevoir leurs hôtes !

     

    Répondre à ce message

  • #1705891
    Le 19 avril à 11:28 par Georges 4bitbol
    La République tchèque refuse son quota obligatoire de "migrants"

    Quel dommage pour la République tchèque de se passer de tous ces ingénieurs et tous ces Montaigne qui savent si bien conduire des camions, découper la viande au couteau, faire de superbes feux de camp et la cour aux filles. Tant pis pour eux, ça en fera plus pour nous.

     

    Répondre à ce message

  • #1705895

    Certains pays de l est ont ete accepté au sein de l Union sans trop de barrieres car il fallait d une , rapidement briser les liens qu ils avaient avec l ancien bloc sovietique et la Russie (politique d isolement d ela Russie qui continu encore aujourd hui) bien qu ils n avaient aucunement le niveau economique et social pour faire parti de l Union Europeenne, ni militaire et pourtant ils ont ete rapidmeent integré dans l OtAN , et de deux ils ont offert , en priorité a l Allemagne, une main d oeuvre pas chere et competitive ! Donc les accuser d avoir pris les sous de Bruxelles c est trop facile . Vous pensez vraiment que l oligarchie europeenne est tellement bonne, genereuse, humaniste !!??’ Foutage...Y a pas de cadeaux ! Bruxelles leur a promis la liberté qui n est en fait qu un maquillage de l esclavagisme moderne. Aujourd hui les pays de le st , tres attaché a leur identité disent non a l Europe et ce st leur droit. Les dirigeants devraient ecouter leur opinion respective et non les apartchiks bruxellois aux ordres de l oligarchie mondialiste et nomades. A ca les nomades, ca ne les derange pas !

     

    Répondre à ce message

  • #1705949

    Pendant qu’en France, on fait le débat des éventuelles sanctions de l’UE contre la France, oulalala, ça va nous coûter trop d’argent, ce mec lui, en n’a rien à cirer, limite il est en train de dire qu’ils ne paieront pas les sanctions. Alors ouais, ils ont bien profité de l’UE, mais bizarrement ce sont ceux qui s’opposent le plus à cette UE pourrie, parce peut-être qu’ils ont compris qu’il n’y avait pas que de l’argent dans la vie ? Qu’il y avait plus important ? Que les mesures souhaitées par l’UE risquent plus de pourrir le pays qu’une simple sanction ? Ces gens là ont des visions à plus long terme.

     

    Répondre à ce message

    • #1706201

      A titre personnel je n’aurais pas cru que l’opposition au délire migratoire viendrait de l’Europe de l’Est, je pensais leurs politicien tenus par les couilles du fait des subsides de l’UE mais il se trouve que j’ai eu tord, je dois avouer que j’ai été positivement surpris.

      Cela fait du bien de voir que l’argent n’achète pas tout, cela fait aussi du bien de voir qu’en Europe il reste encore des gens prêt à se lever pour défendre la patrie, la civilisation européenne, l’Occident et la chrétienté.

       
Afficher les commentaires précédents