Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

La Russie a livré des missiles antinavires à la Syrie

En dépit de la pression internationale qui s’exerce sur le régime syrien de Bachar el-Assad pour qu’il mette un terme à la répression des mouvements d’opposition, Moscou continue de le soutenir.

La raison est que la Russie n’entend pas perdre son principal allié au Proche-Orient, lequel lui assure une entrée dans les mers chaudes avec la base navale de Tartous.

Aussi, les autorités russes n’ont pas mis un terme aux livraisons d’armes destinées à équiper les forces syriennes. Déjà que la chute du colonel Kadhafi a laissé un manque à gagner pour leurs industries de l’armement, il n’est pas question de laisser filer les 3,5 milliards de commandes passées par Damas pour l’année 2011.

Et c’est donc pour honorer un contrat d’un montant de 300 millions de dollars passé en 2007 que la Russie a livré à la Syrie un système mobile de défense côtière « Bastion », doté de 36 missiles anti-navires P-800 Iakhont, pouvant frapper un objectif situé entre 120 et 300 km de distance, à une vitesse de Mach 2,5. C’est du moins ce qu’a indiqué une source militaire russe à l’agence Interfax. Deux sytèmes de ce type ont été commandé, au total, par Damas.

Cela étant, cette livraison n’est pas vraiment une surprise puisque le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov avait indiqué, en février dernier, que ce contrat serait rempli, malgré les réticences américaines et l’opposition d’Israël, qui craignait alors de voir ces missiles tomber aux mains du Hezbollah.

Seulement, le contexte a changé depuis mars, avec la répression par le régime syrien des manifestants qui contestent son autorité. Très en pointe sur cette affaire, la Turquie a fait savoir, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, qu’elle est prête « à tous les scénarios », tout en espérant qu’une « intervention militaire ne sera jamais nécessaire ».

Par ailleurs, en continant ses livraisons d’armes au régime syrien, la Russie entend écarter toute opération éventuelle de l’Otan, comme cela a été le cas pour la Libye. Il est certain qu’avec la menace des missiles Iakhont, il sera plus compliqué, par exemple, d’appliquer, un embargo à la Syrie.

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’attitude et les gesticulations de la Turquie sont insupportables. Ils veulent prendre la place du chouchou à Israël.


  • touche coule...


  • Quid desiderat pacem para bellum.

    Du coup, changement de programme : nous allons intervenir en... en Lybie...

    ... ouais, je sais, ça fait un peu charlot de retourner sa veste vis à vis de ce pays, mais nous nous sommes aperçu qu’il y avait des islamistes dans ce pays...
    En Tunisie aussi ?
    Ouais, mais en Lybie, ils menacent les droits de l’Homme (ou de l’Homo, je sais plus) tout autour des puits de pétrole...

    ... et puis vous n’allez pas faire chi**, il s’agit juste d’inverser deux lignes dans le planning...

     

    • drole, percutant et tres juste a la fois :

      Je m’empresse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer ...

      Beaumarchais (a ne surtout pas confondre avec botul henry lybie).


  • Bon... Donc les russes viennent de livrer des SS-N-26 aux syriens...
    .
    Et bien là au moins les choses sont claires : Ils viennent de très clairement annoncer aux pays membres de l’OTAN qu’ils pouvaient aller se faire foutre en ce qui concerne le dossier Syrien.
    .
    J’en connais qui doivent faire dans leurs frocs à Tel-Aviv car l’équilibre des forces dans la région vient soudainement de se réajuster.
    .
    Ah oui !... Pour info : Ces missiles ont été à l’origine mis au point dans le but de détruire les porte-avions géants de la flotte américaine.


  • La possibilité d’une intervention étrangère en Syrie se réduit de plus en plus... Ca devient de plus en plus risqué...


  • #72102

    Pure intox, juste pour excuser la non intervention de l’ONU.
    Les seules raisons à cette propagande sont qu’il n’y a plus d’argent pour payer les toupes en OPEX et que BHL à déjà réservé ses vacances d’hivers.