Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Turquie et Israël finalisent le rétablissement de leurs relations

Vers un nouvel ordre régional contre l’Iran ?

La Turquie et Israël devraient annoncer dimanche leur décision de normaliser leurs relations diplomatiques, très tendues depuis l’assaut meurtrier en 2010 par des commandos israéliens d’un navire turc d’aide humanitaire affrété pour Gaza en plein blocus, a annoncé mardi le Hurriyet.

 

Citant des « sources haut placées » ayant requis l’anonymat, le quotidien indique qu’un responsable du ministère des Affaires étrangères turc et un envoyé spécial du Premier ministre israélien doivent se rencontrer dimanche – sans préciser où – pour annoncer la normalisation totale des relations. Celle-ci marquera la résolution d’une grave crise de six ans entre les deux puissances régionales après des tractations diplomatiques intensives.

Le quotidien israélien Haaretz a indiqué mardi que c’est dans une capitale européenne que les négociateurs turcs et israéliens devaient se retrouver dimanche.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Effectivement nous pouvons voir une stabilisation des relation turco-israéliennes qui n’a cependant rien à voir avec la sympathie bien réel de la Russie envers Israël (Poutine s’entend d’ailleurs, parait-il, très bien avec le nouveau ministre de la défense tant décrié Avigdor Lieberman...).

    La Turquie impose une condition sine qua non au rétablissement des relations : la possibilité pour elle (la Turquie) de conserver ses relations avec le hamas.

    En général je suis plutôt coté russe mais effectivement la question israélienne pose un problème majeur de cohérence pour les "alternatifs" (dont je fais partie) et d’ailleurs l’Iran commence à avoir aussi des relations tendues avec la Russie sur ce sujet là.

    Le problème c’est que cela n’est pas exclusif à ce sujet puisque une prise de position de cette nature implique une vision du monde très différente selon le "camp" avec lequel on est.

    ps : Meyssan a déjà trouvé une solution pour dire que la Turquie est encore plus méchante que ce que l’on pensait : la "flottille pour gaza" n’était, selon lui, pas du tout de l’aide humanitaire mais bien des armes envoyées par la Turquie aux résistants palestiniens... Et il cautionne donc l’attaque de cette flottille par israel. Merci Thierry...

     

    • Avec une différence, toutefois : la Russie ne s’est jamais affichée comme "antisioniste" et a toujours essayé de rester neutre en maintenant de bonnes relations avec tous les acteurs, de l’Iran à Israël en passant par l’Egypte et les Palestiniens.
      La Turquie de l’AKP a quand même joué le coup du héros de la cause antisioniste, etc. avant de brutalement changer d’avis, une fois que sa diplomatie calamiteuse l’a isolée.

      En d’autres termes, les bonnes relations de la Russie avec Israël sont un choix assumé et somme toute cohérent. Celles de la Turquie avec Israël sont le dernier recours pour un pays qui s’est totalement isolé ou presque dans la région...


    • Depuis quand vous écoutez Meyssan ?


    • « aurelien362
      La Turquie et Israël finalisent le rétablissement de leurs relations
      Avec une différence, toutefois : la Russie ne s’est jamais affichée comme "antisioniste" et a toujours essayé de rester neutre en maintenant de bonnes relations avec tous les acteurs, de l’Iran à Israël en passant par l’Egypte et les Palestiniens.
      La Turquie de l’AKP a quand même joué le coup du héros de la cause antisioniste, etc. avant de brutalement changer d’avis, une fois que sa diplomatie calamiteuse l’a isolée.

      En d’autres termes, les bonnes relations de la Russie avec Israël sont un choix assumé et somme toute cohérent. Celles de la Turquie avec Israël sont le dernier recours pour un pays qui s’est totalement isolé ou presque dans la région... »

      — -

      Je n’ai aucunement dit que la Russie était incohérente.
      J’ai pointé l’incohérence des "alternatifs".

      Et entre nous, je préfère qu’un pays possède de bonne relation avec israel parce c’est son dernier recours plutôt qu’un pays qui fait cela délibérément en ayant tout à fait l’occasion d’avoir une autre politique... (c’est mon avis)

      Mais, comme je viens de le re-préciser, ce n’est pas la cohérence des russes qui est en jeu mais plutôt celle de ses "supporters" (dont je fais "relativement" partie).


    • supernovae

      l’incoherence est plutôt de ton coté . Tu dit en gros que la turquie etait autrefois pro palestinienne mais que eu egard a sa politique recente , il s’est sentie obliger de s’allier a Israel ?

      Reponse 1 : Déja factuelement , comment tu peux croire une fraction de seconde que la Turquie (qui a une base americaine et une base de l Otan dans son pays) puisse etre pro palestinien ? Ne serait ce que sur le plan technique une tel marge de manœuvre est juste pas possible.

      Reponse 2 : Ensuite , comment la Turquie pouvais etre pro palestinienne en etant un allié puissant de Daesh ( armée crée par les sionistes de tout bords ) pour attaquer l un des derniers ennemies d’Israel dans la region a savoir la Syrie ?

      Reponse 3 : Les relations commerciales entre Israel et la Turquie se sont ACCRUES massivement meme apres la flotille de Gaza.

      Reponse 4 : A l’inverse si ce sont nos actions qui nous définissent comme je l’ai tres fortement suggerer (et a raison d ailleurs) , alors la Russie a justement dejouer tout les complot d’Israel en Syrie , puisque meme certains officiels Israelien comme Uzi Dayan ont confirmer que une Syrie faible est attaquer par Daesh c bon pour Israel. Et ca a ete le discours d’un BHL qui a affirmer que les primtemps arabes sont bon pour Israel. Donc par corrolaire , contrairement a ton discours d’enfumeur qui n’a ni queue ni tete , meme si la diplomatie (qui n’est que de la politesse de façade médiatique nécessaire de la part de Poutine ) puisque ce dernier etant parfaitement conscient que les Israéliens ne peuvent pas se passer de lui au cas ou les états unis les lacheraient ( l’element TRUMP etant a leurs yeux trop imprevisible et pas assez judeo centré) , Poutine leurs IMPOSE son timing pas l inverse. Sinon il aurai tout simplement laisser tomber la Syrie sans forcer , ou meme aurai carrément aider au bombardement de celui ci.

      reponse 4 : Sans compter que c POUTINE qui a permit la levé des sanctions contre l Iran et qui a donnes les missiles S 400 a la Syrie et a l Iran et qui lutte militairement sur le terrain avec le Hezbollah.

      Reponse 5 : Son discours tres tres antisemite au musée de Saint Petersbourg . Inutile d en dire plus.


    • Et comme suite de mon précédent message :

      Sur égalité et réconciliation on peut trouver de nombreuses personnes avec qui échanger des opinions convenablement. (c’est l’un des rares sites à proposer celà !)

      Malheureusement tu ne sembles pas faire partie de ces gens...


    • Est-ce que j’ai dit quelque part que la Turquie était pro-palestinienne ?

      En ce qui concerne mon "discours d’enfumeur" j’ai envie de répondre comme Dieudo :" caaaalme-toi.... je vais pas te faire de mal...."

      Ensuite, facile de dire que c’est un "discours d’enfumeur" à partir du moment où c’est toi qui l’invente le discours...

      Personnellement, je n’ai pas envie que la Russie soit anti-sémite. D’ailleurs je n’ai pas d’envie spéciale à avoir par rapport à la Russie. Ils montrent qu’ils ont effectivement une certaine indépendance par rapport au pouvoir sioniste et la politique russe n’a jamais été l’objet de mon propos

      Nonobstant l’incohérence de ce qui m’est reproché et les insultes qui les accompagnent, je te répondrai que je pense toujours que mes questionnements originaux sont légitimes.

      Je soutiendrai toujours la Russie face à la mauvaise foi
      et je pense continuer à essayer de garder mon esprit critique pour le reste.

      On devrait pouvoir discuter convenablement des choix de la Russie mais SURTOUT des choix de ses "supporters" (la Russie est un pays souverain et je n’ai pas à dicter la politique de ce grand pays).


    • Ce n’est pas aussi simple, tehokuto, la Turquie n’a pas été un "allié puissant" de Daesh, mais a plutôt joué un jeu dangereux pour faire tomber Assad, et Daesh n’est pas une création des "sionistes" mais plutôt un instrument utilisé par les monarchies du Golfe...


  • La Turquie est sioniste depuis l’Ataturk. Allez savoir pourquoi ?!!!!

     

    • Aucun rapport. Atatürk se foutait comme d’une guigne de l’idéologie sioniste, qui n’avait pratiquement aucun écho à son époque. La Turquie a reconnu Israël bien après la mort d’Atatürk, mais c’est surtout sous le gouvernement Menderes (d’ailleurs ancètre idéologique d’Erdogan) que la coopération avec Israël s’est intensifiée.

      A partir de années 1960 et 1980, la Turquie s’est éloignée d’Israël, avant de revenir en 1980 sous Özal (autre ancètre idéologique de l’AKP). L’occidentalisme après la Seconde Guerre mondiale et l’anti-communisme ont donc joué un rôle bien plus important dans l’attitude pro-sioniste du gouvernement turc, que le kémalisme.