Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Turquie participe à une offensive contre Daech à la frontière syrienne

Les dernières déclarations se matérialisent

L’armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale menée par les États-Unis, a lancé mercredi matin une opération visant à déloger le groupe terroriste Daech de la ville syrienne de Jarablos, frontalière avec la Turquie.

 

« Les forces armées turques et les forces aériennes de la coalition internationale ont lancé une opération militaire visant à nettoyer le district de Jarablos de la province d’Alep de l’organisation terroriste Daech », a annoncé le bureau du Premier ministre turc.

L’agence de presse progouvernementale Anadolu a précisé que l’opération avait commencé à 04h00 locales (01 h 00 GMT) et avait également pour but de « renforcer la sécurité de la frontière et de préserver l’intégrité territoriale de la Syrie ».

 

 

Tard mardi, la Turquie s’était dite prête à soutenir une opération visant à chasser Daech de Jarablos après avoir reçu des tirs de mortiers et des roquettes sur son sol, à Karkamis et sur la ville frontalière turque de Kilis, plus à l’ouest, auxquels elle avait répliqué.

Cette opération est motivée par la volonté d’Ankara d’endiguer de nouveaux flux migratoires et de prêter main forte à la population civile de la région, a souligné un responsable turc.

 

Comprendre la géopolitique du Proche-Orient avec Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • et pendant ce temp l’aviation et les troupes spéciales Françaises bombardent les troupes de la Jamahiriya Lybienne lorsqu’elles reprennent des positions à daesh... on nous cache beaucoup de choses sur ce qui se passe dans ces territoires éloignés n’es pas .


  • #1540984

    Alors que pour Kobané, il n’en avait rien à faire...
    Erdogan commence à emmerder toutes les puissances régionales avec son pseudo "nouvel empire ottoman", alors qu’il se conduit en plus souvent comme un pleutre ; les trolls pro-akapé (qui pullulent sur ce site) commencent à devenir gonflants avec leur "mais t’as rien compris, c’est un super stratège, c’est lui qui roule les américains, etc",

    Bref, si il est revenu à la raison, tant mieux, mais comme avec lui on ne sait jamais....

     

    • 100% d’accord avec vous ! Au jour d’aujourd’hui, personne ne peut avancer avec certitude sur la question syrienne, et surtout pas les pro-erdogan(au sens large comme Douguine) ! Aucun signe ne nous permet de croire en un "basculement géostratégique"de la Turquie, ni à un rapprochement politique sur le long terme avec la Russie et la Syrie d’Al-Assad.

      La seule chose de sûre (et encore ! ) est sans conteste leur union(hypocrite pour la Turquie et les USA) contre DAECH. Pour parler de façon abrupte de "changement de paradigme", du "revirement de Erdogan" , voire même de "coalition internationale"(englobant la Russie, l’Iran, la Syrie),il eût fallu d’abord s’entendre sur le terme de "terrorisme", et ensuite cibler de conserve les "terroristes"à abattre : Qui est terroriste ou pas ? Où se situe l’armée syrienne libre dans cette nomenclature ?etc.

      Vu l’obstination de la Turquie à remplacer les Kurdes par les "rebelles modérés" dans la zone de tampon ne présage rien de bon pour la Syrie !


  • c’est surtout pour éliminer la résistance kurde car il ne veut pas d’un territoire kurde à sa frontiere. Donc il roule pour lui en participant sous couvert de lutte contre Daesh

     

    • Oui, c’est aussi mon avis. Erdogan n’a eu aucun problème avec la prise de cette ville Dscharabulus par les Jihadistes et leur occupation pendant des années, mais maintenant que les forces du YPG ont passé l’Euphrate et vont donc, s’ils continuent, occuper toute la ligne de frontière avec la Turquie, alors là, il entre en lisse et sous prétexte de lutte anti-terroriste va servir ses intérêts, c’est à dire empêcher à tout prix que les Kurdes s’émancipent. Il fait ce que font tous les états, ils servent leurs intérêts, ou ce qu’ils croient être leurs intérêts et pour ce faire sont capables de tous les crimes possibles et imaginables. La politique est l’ennemi de l’homme. Combien de massacres et de guerre faudra-t-il pour que les hommes comprennent qu’il n’y a pas de représentants du peuple. Le peuple n’est pas représentable, il n’y a que des représentants du pouvoir parmi les prétendants au pouvoir. Ces représentants du pouvoir règnent sur leurs esclaves:nous. Il nous faut nous libérer, donc d’abord comprendre, voir les chaînes de l’asservissement et que l’asservissement, la soumission à un chef, un président, une loi que nous n’avons pas écrite, un prêtre, un imam, une charia, un torah, un rabbin (valable aussi pour les athées qui se soumettent à des chefs), un système bancaire ou industrielle etc.., est d’abord en nous. Il nous a été inculqué à tous Catholique, Juifs, Musulmans ou autres... Je pense que de cette libération intérieure naîtra une vrai libération, un monde plus juste sans pouvoir centraux justement. Mais cela prendra encore beaucoup de temps.


    • Je suis bien d’accord. D’ailleurs, l’armée turque et la "Coalition" pourraient aussi bientôt "aider" à déloger l’hydre qu’est l’EI d’Al Bab (juste au cas où... les Kurdo-Arabes des FDS s’en rapprocheraient un peu trop), ou les autres groupes armés islamistes quasi assiégés d’Azzaz (idem...). Cela n’est guère rassurant, d’autant plus que, outre les mauvaises nouvelles venant du front d’Alep ces dernières semaines, des combats ont assez violemment opposé les milices syriennes fidèles à l’État et les forces kurdo-arabes à Hassaké, alors que cela n’avait que rarement et modérément eu lieu à l’échelle natinale. L’aviation syrienne a même prêté main forte je crois. Ce qui est sûr, c’est que ce jeu de dupe aura terrassé la Syrie (au sens propre comme au sens figuré). Je ne suis pas sûr que ce fût l’objectif (ou l’un des objectifs) initial des protagonistes de ce drame , mais il semblerait que, pour le moment, il n’y ait pas de réel gagnant.


    • Impossible !
      Les USA et ses alliés (hormis la Turquie) soutiennent les kurdes donc ils ne peuvent pas participer à leur affaiblissement.
      Je pense que c’est une nouvelle avancée dans la provocation et guerre contre la Syrie plus qu’un coup porté aux kurdes.


  • La Turquie en profite surtout pour pilonner les positions de son ennemi héréditaire : les Kurdes .


  • "L’armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale menée par les États-Unis", ok, tout est dit. C’est étonnant que Sputnik balance cette info digne d’une collégienne.


  • Quel bordel c’est pas bon signe de voir erdogan envoyer les chars ça devient complexe en syrie, je serais pas surpris que les riquains pousse l entité sioniste d envoyer son armée chatouiller le hezbollah histoire de desserer l etau a alep.
    Un joker que les riquains utiliserons en dernier ressort
    Belle partie d echec


  • J’entends souvent dire Erdogan attaque les kurdes.

    Erdogan n’attaque pas les musulmans ni les kurdes mais Daech et le PYD-PKK. D’ailleurs, les kurdes d’irak sont des alliés de la Turquie contre les organisations terroristes Daech et PKK.
    Le PKK a commis des atrocités sans nom en terme d’épuration ethnique pour construire son état kurde et démembrer la Syrie. De même pour daesh.
    D’où les paroles du premier ministre turc : "préserver l’intégrité territoriale de la Syrie"
    Sans compter le terrorisme du PKK qui visent et tuent des civils en Turquie plus que daesh (300 morts pour daesh, plusieurs milliers pour le PKK).

    Alors faire l’amalgame musulman/daesh ou kurde/PKK-PYD comme le poussent les médias c’est très dangereux. Le PYD c’est plein de cassos occidentaux en mal et idéalistes qui vont le rejoindre pour concrètement tuer du musulman. Et Daesh c’est plein de cassos occidentaux en mal et idéalistes qui vont le rejoindre pour concrètement tuer du non musulman.
    Le gars qui rejoint daesh ou le pkk pense faire partie des gentils, mais à la fin il meurt comme un microbe qu’il est, du sang plein les mains.

     

    • Je veux bien croire à ton argumentaire, mais dire qu’Erdogan souhaite "préserver l’intégrité territoriale de la Syrie", c’est oublier que la Turquie a laissé passer des milliers (dizaines de milliers ?) d’apprentis terroristes à sa frontière. Qu’elle a fait des affaires avec daesh, qu’elle livre des armes aux terroristes modérés. Si un état fournissait des armes au PKK que tu affirme être un groupe terroriste, que ferait Erdogan ? Or il a fait la même chose à l’encontre de la Syrie. Ce faisant il a trahit l’Islam et les musulmans. Qu’il se repente de ce crime odieux.


  • Erdogan est une anguille ! ce mec est très dangereux, aucune confiance. Ces actions militaires sentent mauvais, conjointement avec une coalition internationale qui à voulue (usa) le faire tomber ... et derrière on fait copain avec poutine, et on profite de ces actions pour buter toutes les âmes kurdes présentes sur leur chemin ...

    Ce qui se passe au moyen à le mérite de nécessiter un article éclaircissant QUI FAIT QUOI exactement la bas et pourquoi !! Les médias de masse endorment tout le monde sur le sujet, personne ne comprend plus rien, tout est fait pour !! c’est un grand jeu de pion, de stratégie qui nous dépasse complètement sauf quand il s’agit de payer ... on va payer cher, très cher ce que nos élites font la bas... prépare yourself !


  • M. Ayrault, je pense que m. Erdogan à toutes les qualités pour mériter un fion de hamster...

    Quand même !