Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La bataille de Falloujah et le sort des 50 000 habitants “prisonniers” de Daech

Falloujah est encerclée par l’armée irakienne, appuyée ou armée par les Américains, et les milices chiites. 1 200 combattants de Daech s’y sont retranchés, attendant de pied ferme la coalition.

 

Falloujah c’est la ville symbole de l’insurrection irakienne face à l’occupation américaine de 2003. C’est à Falloujah qu’en avril 2004, quatre soldats américains avaient été tués et leurs corps traînés dans les rues. Humiliation cuisante pour l’US Army.
La ville avait été reprise en décembre 2004. Bilan : 50 soldats américains et plus de 1 200 combattants rebelles tués. Tous les Américains connaissent le nom de Falloujah. Tout est donc dans le symbole et la couverture médiatique de cette bataille.(Anthony Bellanger sur France Inter, le 2 juin 2016)

 


 

Des terroristes du groupe État islamique (EI ou Daech), qui occupent la ville de Falloujah, tentent de quitter la ville en se faisant passer pour des réfugiés, a déclaré le général de l’armée irakienne Yahya Rassoul.

« Notre drone nous a fourni des vidéos montrant des terroristes qui portaient des vêtements civils et jetaient leurs habits à la poubelle. Ensuite, ils essayaient de se mêler à la foule et de sortir de la ville comme réfugiés. En tout cas, nous avons des données précises sur les terroristes qui sont dans la ville », a déclaré M.Rassoul.

 

Les forces gouvernementales irakiennes, soutenues par la coalition internationale anti-Daech, ont lancé le 22 mai dernier une opération dans l’objectif de reprendre Falloujah, occupée par les terroristes depuis janvier 2014.

Environ 70 extrémistes, dont le leader de Daech à Falloujah Maher al-Bilawi, ont trouvé la mort dans les frappes aériennes menées en Irak comme en Syrie au cours des derniers jours, a récemment annoncé le porte-parole de la coalition, le colonel Steve Warren.

Les villes de Falloujah et Mossoul restent les deux principaux bastions de Daech en Irak. Selon le général de l’armée irakienne Yahya Rassoul, les djihadistes se sont retirés des positions aux alentours de Falloujah pour se retrancher à l’intérieur de la ville.

Lire la suite de l’article sur fr.sputniknews.com

L’Irak redeviendra-t-il un État souverain ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Falloujah résistera en 2016 aux colons américains et iraniens comme elle a résisté dans le passé.
    Plus de 2000 soldats irakiens à la botte des USA, de la Russie et de l’Iran sont morts ces 9 derniers jours, contre aux alentours de 100 soldats de l’état islamique.

     

    • L’ingérence iranienne en Irak ?

      Le commandant de l’unité d’élite al-Qods des Gardiens de la Révolution, le général iranien Qassem Soleymani se trouve en Irak à la demande du gouvernement irakien, a assuré le commandant-adjoint des forces populaires volontaires Hachd al-Chaabi Abou Mahdi al-Mouhandess.
      La présence de ce haut-officier iranien en Irak fait l’objet d’une campagne de dénigrement et de suspicion de la part de certaines parties irakiennes soutenus par les monarchies arabes et de la part des médias de ces derniers.

      Les Iraniens sont venus prêter main forte aux autorités irakiennes au lendemain de l’invasion de la milice Daech, d’importants pans du territoire irakien, au cours de laquelle un massacre a été perpétré dans la base Speicher à Tikrit, coûtant la vie à plus de 1600 soldats irakiens.

      L’Arabie et le Qatar soutiennent Daech

      Depuis deux jours, le chef-adjoint du Conseil des tribus de la province d’al-Anbar, une province à majoritée sunnite, cheikh Mohammad al-Harrate a accusé l’Arabie saoudite et le Qatar de faciliter l’entrée des miliciens de Daech en Irak et de financer les groupuscules terroristes.


    • Es-tu sûr de tes chiffres ?
      Tu parles comme si les vaillants habitants de Falloujah allaient résister face à l’Empire, alors qu’ils sont pris en otage par les combattants de Daesh qui se cachent parmi eux. En dépit de certaines tribus sunnites hostiles au gouvernement Irakien je doute que la ville tienne longtemps aux mains des jihadistes.
      Et à deux reprises tu ranges les intérêts américain et iraniens dans le même sac, il faut être un sunnite fanatique pour commettre une telle erreur de jugement.


    • tarik qu’est ce que tu raconte, tout ce mouvement islamique ne sont que des mercenaires de l’empire, si tu veux va les rejoindre, mais l’islam sunite contre le monde des kouffar c’est le genre de debilite que tant de jeunes des 4 coins du monde croyent encore, cest d’une simplicité effarante


  • N’oublions pas que chacun des Etats hostiles à Assad impliqués dans la crise aurait donné toutes prérogatives à l’armée s’il avait à vivre la crise que vit actuellement l’Etat syrien.

     

  • Quand même l’Iran a déjoué tous les plans connus jusqu’ici des académies militaires.


  • Autant je soutient Bachar El Assad en Syrie contre daesh, autant je n’ai aucune confiance dans le gouvernement Irakien qui depuis la chute de Saddam Hussein à relégué tout un pan de la population Irakienne au banc de la société, daesh fait office d’excuse pour un peu plus les humilier.


  • puissent les soldats irakiens avec le hezbollah les envoyer en enfer.