Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La bataille de Falloujah, ou la montée de la puissance chiite en Irak

Dans ce reportage d’Arte diffusé le 23 juin 2016, on assiste à la libération de Falloujah par les forces irakiennes. En fait, cette grande ville sunnite qui a fêté l’entrée des forces de Daech en 2014 (mais la liesse populaire n’a pas duré), a été libérée par les milices chiites d’al-Sistani, la véritable force politique irakienne aujourd’hui. Pour des raisons de compatibilité religieuse, les chiites n’entreront pas à Falloujah. Ils laisseront les combattants sunnites finir le boulot.

 

C’est en 2014 que cet ayatollah iranien a appelé au djihad contre l’État islamique, trois jours après la prise de Mossoul (source Wikipédia). Les 120 000 hommes qui réduisent les poches de résistance de Daech en Irak lui obéissent au doigt et à l’oeil. Mais derrière al-Sistani, il y a l’Iran. Et les Américains, s’ils voient d’un bon oeil le « sale boulot » effectué par les chiites, constatent impuissants l’accroissement de la zone d’influence iranienne en Irak.

« Chiites, sunnites et chrétiens combattent ensemble contre Daech. Mais l’unité de l’Irak n’a jamais été aussi fragile. »

 

 

Réflexions sur la question proche-orientale
avec Kontre Kulture

Le recul de Daech et la recomposition irako-syrienne, sur E&R :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1546653

    j’espère que le courage et la persévérence des Iraniens va écraser tous ces criminels de la région et éradiquer les plus fourbes , soutenus par les USA et l’Occident -
    grand Merci aussi à Poutine qui est arrivé à temps pour nettoyer la Syrie ....

     

    Répondre à ce message

    • #1546711

      Un soldat avec un FAMAS a 19m37...

       
    • #1546828
      Le 1er septembre à 15:59 par jojo l’affreux
      La bataille de Falloujah, ou la montée de la puissance chiite en (...)

      Près de la maison qui sert de base d’artillerie et où on demande de pas filmer...

      Si les milices chiites irakiennes obéissent aux doigts et à l’œil aux ayatollah d’Iran, c’est pas de l’impérialisme ? C’est la même chose pour les milices Houtis qui effrayent tant les Saoudiens ?

       
    • #1547005
      Le 1er septembre à 20:23 par Révolutionnaire khoméiniste
      La bataille de Falloujah, ou la montée de la puissance chiite en (...)

      @Mamadou : Merci, camarade ! Les Iraniens sont passés maitres en persévérance, huit longues années de guerre contre Saddam et ses innombrables soutiens haut placés le prouvent. De plus, les décideurs et stratèges politiques iraniens sont parfaitement conscients de la gravité des enjeux de l’actuelle bataille : il en va non seulement de la survie de l’Iran, mais de bien plus encore, de l’humanité et de la planète toute entières livrées aux appetits voraces d’une arrogance globale qui se déchaine comme jamais.

      La Résistance ne se contentera surement pas de débarasser l’ensemble de la région de ces bandes diverses et variées de voyous. Leurs maitres, parrains et concepteurs subiront un cuisante défaite eux aussi, dans la mesure où les forces de l’OTAN et du régime sioniste seront contraintes à suivre l’exemple des G.I. à Saigon, 1973.

      Cette Résistance est menée par la République islamique d’Iran. Or, si la patience et la générosité des Iraniens est à la hauteur de leur persévérance, ils disposent également d’un sens particulièrement aigu de la justice. Vu le nombre et la gravité des crimes commis par les régimes impériaux contre les peuples d’Asie occidentale, la Résistance ne pourra probablement pas se fixer d’objectifs moindres ou se contenter de moins sur le long et très long termes. C’est à dire que la Résistance persistera jusqu’à ce que toutes les puissances impériales soient boutées hors du Golfe Persique, de la Mer d’Oman et de la Méditerrannée orientale.

       
    • #1547023
      Le 1er septembre à 20:45 par Révolutionnaire khoméiniste
      La bataille de Falloujah, ou la montée de la puissance chiite en (...)

      @jojo l’affreux : Il est question du marja Ali Al-Sistani, citoyen Irakien aux origines partiellement iraniennes, l’intermariage étant assez courant dans le clergé chiite, sans compter la communauté persane locale résidant en Irak depuis des millénaires, dont la plupart furent expulsés sous Saddam.

      Ensuite, il ne s’agit pas d’"impérialisme" lorsque des gouvernements et dirigeants légitimes demandent à etre militairement assistés par l’Iran pour se défend. L’Iran n’exploite pas les ressources de l’Irak, de la Syrie, du Liban ou du Yémén ; au contraire, elle assiste ces pays financièrement (contre la volonté de l’opposition iranienne pro-atlantiste). Téhéran n’oblige ou ne force aucun de ces Etats à agir contre leurs propres intérets bien compris, et traite ses alliés comme des pairs. C’est l’opposé d’un projet impérial.

      Quant aux Houthis, ceux-ci n’ont jamais agressé militairement l’Arabie séoudite, alors que les tyrans de Riad sont pleinement responsables d’une agression militaire et donc du déclenchement d’un nième conflit armé. Ceci évidemment avec l’appui direct des véritables impérialistes, qui du fait de leur soif de pouvoir et d’hégémonie ont des millions d’ames sur la conscience, c’est-à-dire l’axe atlanto-sioniste (Washington, Londres et Tel Aviv en tete).

      Choisir librement ses alliés ou partenaires en politique extérieure, comme l’ont fait les forces révolutionnaires suite à leur victoire au Yémén (libérant du coup leur patrie du joug séoudo-étasunien pour recouvrir la souveraineté nationale, vu que Riad et Washington s’immiscaient dans les affaires internes de San’aa depuis de nombreuses décennies) ne constitue point un crime, ni un casus belli suffisant pour se lancer dans l’invasion militaire d’un pays voisin.

      Le gouvernement révolutionnaire au Yémén n’a pas preté serment d’allégeance au Guide Supreme iranien. Il est autonome, souverain, indépendant de tout acteur extérieur, mais juge adéquat d’entretenir de bonnes relations avec l’Iran, ce qui est son droit le plus absolu.

      Il est de notoriété publique que dès qu’un Etat ou un groupe refuse de suivre les injonctions sionistes concernant l’Iran, et préfère entretenir des relations normales voires cordiales avec la République islamique, il est immédiatement mis au ban des nations, diabolisé, destabili. On reconnait le Résistant à l’hystérie que provoque chez les oppresseurs l’ombre d’un commencement d’entente, voire de rapprochement entre ledit Résistant et une quelconque entité politique.

       
  • #1546942

    Pour que l’Orient redevienne paisible, sans chaos et où règne l’ordre public, les Perses doivent administrer TOUT le territoire, pour le bien des sémites arabes et juifs.
    #MakeMiddleEastGreatAgain !

     

    Répondre à ce message

    • #1547066

      OK, reniez l’héritage chiite safavide d’Ismail Chah et redevenez ce vous avez toujours été, c’est à dire Sunnite et on pourra en discuter. C’est donnant donnant, sinon vous pouvez continuer à rêver jusqu a ce que le monde se réveille rèelement...

       
    • #1548240

      Impossible, nous les perses sommes avant tout des zoroastriens, le premier monothéisme au monde que les juifs (encore polythéistes) nous ont piqué en exil à Babylone. Le Chiisme a été un moyen pernicieux pour nous de rester perses. Ainsi, nous avons pu garder un Clergé, une longue tradition d’iconographie (nous représentons les Douzes Imams), nos traditions pré-islamiques. Je suis fier que les prénoms iraniens ne soient pas arabes et bien souvent pré-islamiques et que les évènements les plus fêtés soient zoroastriens.

       
  • #1548560
    Le 4 septembre à 10:09 par SpiritusRector
    La bataille de Falloujah, ou la montée de la puissance chiite en (...)

    D’abord les banalités habituelles, ensuite les mecs qui font une démonstration d’incompétence face caméra...
    - On tire pas sans viser au dessus d’un mur à l’arrache... Ça sert juste à cramer des munitions et à faire comprendre à l’ennemi que votre appui c’est de la merde (s’ils sont tous aussi pro, c’est sans doute pour ça que ça n’avance pas).

    Évidemment au passage ils remettent une petite dose sur le Hezbollah qu’ils accusent à demis mots de crimes de guerre... (On comprends d’entrée qui valide les bons et mauvais reportages...)

    Crimes de guerre dans une guerre comme celle-ci c’est une blague. Chaque journée est remplie de crimes de guerre dans les deux camps.

    Ils voudrez nous faire croire que les forces officielles qui ont perdu des compagnons, des frères d’armes et de la famille ne vont pas se venger...

    A la manière dont la mère et petite fille parlent de l’école (changements de programme, impossibilité d’y accéder, etc...)

    Ça contraste un peu avec le vieux qui parle de torture dans le même camp... (Ils devaient pas être sur la même planète...)

    A mon humble avis la gamine à vu des choses bien plus traumatisantes qu’un refus d’accès à l’école...

    Le journaliste à très certainement lâcher un billet pour avoir des déclarations et des scoops dans "l’air du temps"...

    Je vous passe le couplet sur la femme guerrière... "Dans l’air du temps"

     

    Répondre à ce message