Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
          Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

La cour de Karlsruhe enterre l’euro

par Laurent Pinsolle, porte-parole de " Debout la République"

Mercredi, la cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe a validé le deuxième plan d’aide aux créanciers de la Grèce. Mais comme le note la Tribune, cet accord a également été l’occasion pour elle de mettre de grosses limites aux mécanismes à vocation fédéraliste.

L’engrenage fédéraliste cassé

La cour de Karlsruhe est une gardienne intransigeante des intérêts et de la souveraineté de l’Allemagne. Déjà, en 2009, à l’occasion de l’examen du traité de Lisbonne, elle a réaffirmé la supériorité du droit allemand sur le droit européen, refusant ce que notre pays a malheureusement accepté. Elle a mis un verrou protecteur qui permet à tout gouvernement de ne pas appliquer ce qui se fait à Bruxelles, même si cela n’a pas encore été véritablement utilisé.

L’Allemagne se fait également tirer les oreilles pour participer au financement des différents plans d’aide aux créanciers des pays en difficulté. Angela Merkel ne cède en général qu’au dernier moment et refuse fermement d’aller au-delà de ce pour quoi elle s’était engagée au printemps 2010 avec le FESF. Malgré les demandes répétées des institutions européennes et de nombreux pays, elle a refusé une augmentation des moyens du fond européen et le mécanisme d’euro obligations.

La cour de Karlsruhe vient d’ajouter un verrou juridique supplémentaire avec ce jugement puisqu’elle impose que chaque plan soit examiné par le Parlement avant d’être accepté. Elle s’est également prononcée contre le mécanisme d’euro obligations, un refus parfaitement compréhensible quand on étudie un peu sérieusement le mécanisme proposé par le groupe de réflexion européen Bruegel, qui revient à demander à l’Allemagne un cautionnement de 4000 milliards de dettes !

Vers la fin de la monnaie unique

Ce jugement pourrait bien a priori constituer un moment capital vers la déconstruction de ce château de carte monétaire qu’est l’euro. En effet, la cour de Karsruhe vient de refuser à l’Europe la caution allemande que les créanciers des pays en difficulté demandaient. Alors que la France, toujours partante pour prêter davantage, semblait désireuse de prendre de nouveaux engagements en plus des 159 milliards du FESF, l’Allemagne vient de siffler la fin de la fête.

En clair, il ne sera pas possible d’aider les créanciers de l’Espagne et l’Italie si la spéculation vient à reprendre sur les taux longs de ces deux pays. Certes, la situation s’est calmée depuis cet été et les taux sont stabilisés autour de 5%, mais la BCE ne va sans doute pas vouloir racheter l’intégralité de la dette de ses pays et finira par stopper ses achats. Et là, si la spéculation reprend, le château de carte finira par s’effondrer. Les fédéralistes ont perdu une bataille décisive.

Plus globalement, même s’il ne faut pas sous-estimer la volonté des socio-démocrates et des Verts, qui semblent prêts à signer ces cautions, il ne faut pas sous-estimer non plus ceux qui refusent toute dérive fédéraliste et les chèques en blanc que certains sont prêts à signer. Le patron de la Bundesbank et l’économiste en chef de la BCE ont démissionné pour de telles divergences. L’euro a toutes les chances de s’inviter aux législatives de 2013 et le débat sera corsé.

Merci encore à la cour de Karlsruhe pour ce jugement qui refuse les dérives fédéralistes irresponsables souhaitées par certains. Rendez-vous dans deux ans pour une campagne électorale allemande qui promet un débat ouvert mais sans doute très dur sur l’euro.

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #44909
    le 12/09/2011 par France
    La cour de Karlsruhe enterre l’euro

    Non pas rendez vous en 2013 pour les législatives allemandes
    L’euro aura coulé bien avant cette date


  • #44948
    le 12/09/2011 par Roma2
    La cour de Karlsruhe enterre l’euro

    C’est absolumment navrant de voir que seuls les Allemands prennent conscience de la déroute financière à venir. la Cour de karlsruhe s’est déjà illustrée par le passé en soulignant la prééminence des intérêts allemands par rapport à l’Europe. Idem pour la BCE, où les Allemands quittent le navire.
    Mais où sont les Français devant la faillite plus que prévisible ?

    QUE FONT LES FRANCAIS BORDEL !
    Que font ces élites traitres à leur peuple ?
    Ont il compètement demissionés face à leurs devoirs, ou sont il complètement dépassés par les évènements.
    Dans les deux cas, c’est extrêmement grave !

     

    • #45010

      C’est pas qu’ils ont démissionné de leur poste c’est qu’ils bossent dans l’interrêt principal d’Israel , le reste ils en ont rien à foutre . Sarkozy , Jupé , Longuet , Kosciusko-Morisey , Chatel , Baroin ... vous parliez de Sionistes sur E&R ben vous en avez une belle brochette à l’Elysée .


    • #45024
      le 12/09/2011 par Hervé
      La cour de Karlsruhe enterre l’euro

      Les élites françaises se couchent devant l’euro-atlantisme comme jadis elles se sont couchées devant Hitler. Elles veulent sauver l’€€€€ à tout prix ! Fusse au prix de l’entente franco-allemande bientôt moribonde, mais voulue par DE GAULLE. Ce n’est pas pour rien si De Gaulle a tenté de rapprocher France et Allemagne. Sauf qu’il n’y a plus de de Gaulle de remplacement. Et je soupconne Angela Merkel de le savoir. Ca fait un bout de temps en fait que je la soupçonne de vouloir sortir de l’€. Mais elle a peur de la crise que cela ne manquerait pas d’engendrer et dont l’Allemagne "serait seule responsable" et donc "seule à être sanctionnée et condamnée". Personne ne dirait "seule à avoir eu les couilles de le faire", vous pouvez en être sûr ! Pas en France ! Certains misérables crétins ne manqueraient pas de comparer Angela Merkel au germain susnommé en faisant du salebochisme primaire ! Là aussi vous pouvez en être sûr car croyez-moi je m’y connais ! Et de fustiger Angela les Moustaches ! Hahahahaha !! Pas trop longues les moustaches sinon c’est Komrad Stalin, hahahahahaaaa !!!Et moi de repenser à tous ces germanistes débiles auxquels j’ai eu affaire, profs d’allemand maiiiis... anglais anglais anglais à tout prix !!!!Et si Angela Merkel, voulant restaurer la souveraineté du peuple allemand en Allemagne, nous faisait une leçon de gaullisme à nous français ?????????????????????????

      Hahahahaha !!!! La quenelle !!!!!!!!! Et se serait une jolie joie secrète mais assez intense pour moi, même si j’aurais quand même préféré en tant que Français, que la France soit aussi de la partie. Entre la France et l’Allemagne, ce serait à qui serait le plus gaulliste !! Hahahahahahahaaaaaa !!

      Mais je ne me fais guèr(r)e d’illusions. Le système euro-atlantiste, pour ne pas dire autre chose qu’il ne faut pas nommer, tient là un moyen de réactiver la vieille hache de guerre entre France et Allemagne. Et ils ne vont pas se priver s’ils peuvent aller au bout ! Ils sont trèès malins. Leur projet s’appelle le Nouvel Ordre Mondial. Faut pas perdre ça de vue ! He bien ! Celui d’Hitler s’appelait "Ordre Nouveau" en Allemagne des années 30. Faut se révéiller là ! C’est la même réthorique et Angela le sait très bien. C’est une physicienne loin d’être conne il me semble...

      Alleeez auf wie... euh pardon au revoir !!

      Hervé


    • #45164
      le 13/09/2011 par mathieulecauchoix
      La cour de Karlsruhe enterre l’euro

      Que font ces élites traitres à leur peuple ?



      Bah tu vois, t’as trouvé tout seul la réponse à ta question : nos élites ne bossent pas pour nous, et ça fait un bail que ça dure...

      Il y avait bien eu la parenthèse De Gaulle... mais à part ça... IIIe, IVe, Ve... pas une République n’a défendu nos intérêts... ne parlons pas de la Royauté, n’en déplaise à certains monarchistes...


  • #44965

    Je ne vois pas bien le rapport entre la décision de la Cour de Kardruhe et la fin de l’€.
    C’est au mieux, une décision qui censure certaines idées fédéralistes. Mais juridiquement l’€ peut continuer sa voie.

     

    • #45163
      le 13/09/2011 par mathieulecauchoix
      La cour de Karlsruhe enterre l’euro

      Salut EA

      Je vois les choses comme ça : pas d’euro bond signifie pas de mutualisation de la dette = faillite de la Grèce à très court terme = faillite de l’Espagne-Portugal-Italie à assez court terme et très très grosses difficultés (voire faillite) de la France à moyen terme... Boum ! l’Euro dans les godasses !

      D’un point de vue juridique, tu as raison, la fin de l’Euro n’est pas annoncée...

      ... mais dans la pratique, la zone euro va au pire fondre comme neige au soleil, au mieux totalement disparaitre (il suffit que les Allemands disent ’Stop’ et ce sera ’Stop’).