Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La crise migratoire du point de vue hongrois

Entretien avec Ferenc Almássy

Lapravda.ch a rencontré à Genève Ferenc Almássy, journaliste indépendant franco-hongrois et fondateur de Visegradpost.com, pour évoquer notamment la crise migratoire du point de vue de la Hongrie.

 

 

Sur l’Union européenne et l’immigration organisée, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1565444
    le 26/09/2016 par révi-sioniste
    La crise migratoire du point de vue hongrois

    Les états unis coupables d’organiser la vague migratoire en Europe ? Sans doute jouent ils leur part de la partition mais ce ne sont pas les chefs d’orchestre et nous le savons tous. Pourquoi cette peur de nommer les vrais responsables ? Peut-etre parce qu’ils ont trop souffert ?

     

    • #1565810

      Dans les pays de l’Est lorsque l’on parle de la responsabilité des USA, tout le monde comprend de qui on parle, principalement Wall Street, Georges Soros et ses potes ainsi que les divers réseaux d’influence qui font la promotion du Globalisme.


  • #1565521

    Les ricains et leurs sbires sont toujours dans leur film hollywoodien de série B (quand bien même seraient-ils capables de produire de la série A ?). La dernière scène portée à notre connaissance a eu lieu à new york lors du dernier conseil de sécurité (...ne faudrait-il pas plutôt parler du conseil de l’insécurité ?) lorsque les ’’représentants’’ de la france, des états-unis et du royaume uni - ne faudrait-il pas parler ici des représentants du sionisme international ?- sont sortis au moment où M. Bachar El Jaafari a pris la parole.

    Le cinéma habituel qui rend toutes leurs manœuvres dignes d’une fiction de troisième catégorie et dont leur ’’importance’’ à ces représentants donc ne se mesure plus que par le nombre de fois que ces images passeront à la télévision. Du vent en somme, au moment où la très grande majorité a fait le lien entre ces ’’représentants’’ et les coupeurs de têtes. M. Almássy vient nous le rappeler.

    NB : il devient difficile d’avoir un style direct tellement le film comporte d’intrigues inutiles...


  • #1565603

    Ce franco-hongrois nous fournit une analyse intéressante de la situation. Il est important de créer des liens avec l’Europe centrale pour contrer les desseins du nouvel ordre mondial. Mon pronostic pour le 2 octobre : 85% de NON

     

    • #1565836

      Le résultat au referendum est certain, la question est de savoir combien d’électeurs feront le déplacement et si le referendum sera valable, il fait donc une participation de 50% au minimum.

      Après il est évident qu’il faut aller voir du côté du groupe de Visegrad pour mettre fin au règne de l’oligarchie libérale-libertaire, c’est d’ailleurs pour cela que les pays Baltes et les pays des Balkans s’y intéressent de plus en plus, il suffirait seulement qu’un grand pays d’Europe occidental vienne fricoter avec eux pour faire basculer la balance dans l’UE... Personnellement je miserais sur l’Italie voir l’Allemagne car étant donnée les derniers développement électoraux, le changement n’est pas loin, la France pourrait jouer ce rôle mais le système politique est trop sclérosé et verrouillé pour connaitre un changement politique immédiat.

      Un bonne chose par contre, c’est que le gouvernement polonais a compris qu’il ne fallait pas compter sur les USA et l’OTAN (car pas fiable du tout) et qu’il vallait mieux chercher à créer une défense européenne.


  • #1565614

    Au départ ,tout vient d’Israël ,via les USA ,car comme on le sait tous ,le sionisme est très bien implanté aux USA .


  • #1565782

    En admettant qu’il règle le problème de l’immigration , ils ne régleront
    rien d’autre en ne sortant pas de l’Europe , ce ne sont que des demi
    mesures....un peu décevant , à voir la suite....et pour le reste.... ?

     

    • #1565862

      Ça c’est toi qui le dit, sortir de l’UE pour régler la crise migratoire ne changera rien étant donnée que l’immigration est une compétence gouvernementales, les problèmes migratoires sont de la responsabilité exclusive des politiciens, le Royaume Uni n’est pas dans Schengen et il possède un droit de véto sur les politiques ayant un rapport avec l’immigration au sein de l’UE, pourtant le Royaume Uni est submergé par l’immigration depuis les années 90( à cause des conneries de Blair sur le multiculturalisme) alors qu’a coté de cela les tchèques ne voient rien de cela chez eux bien qu’ils soient dans l’espace Schengen et ne possèdent pas ces privilèges.

      En ce sens le Brexit ne sert à rien car la majorité de l’immigration vers le Royaume Uni viens du Commonwealth et elle est exclusivement régis par le droit britannique, la décision de Blair de laisser entrer au RU autant de monde que possible n’était pas une injonction de l’UE. Le seul intérêt du Brexit était de montrer à l’Oligarchie qu’ils n’étaient pas indéboulonnable.

      Ce n’est que très récemment que la commission européenne a tenté d’imposer aux États un agenda sur l’immigration, auparavant la commission obéissait aux États.

      C’est pour ça que la position des pays d’Europe centrale est très cohérente et très pragmatique, en effet il n’est pas nécessaire de sortir de l’UE pour créer du changement il suffit de changer les élites, ce qui a été voté une fois au parlement européen peut être aboli par ce même parlement.

      Sinon aux dernières nouvelles il était question de défense commune européenne plutôt que de compter sur l’OTAN.

      PS : on ne peut pas sortir de l’Europe étant donnée qu’on fait partie de ce continent, et pour l’instant il est impossible de modifier la géologie de cette façon...