Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier

+ E&R

+ Evènements

+ Partager cet article

Recommander à un ami
A A A
imprimer

La démocratie selon Desproges

Approfondir la réflexion avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #301906
    le 12/01/2013 par Melyzandra
    La démocratie selon Desproges

    Il y a aussi ceci qui est excellent : http://youtu.be/Ts7H0swNz0g


  • #301908
    le 12/01/2013 par Nitro
    La démocratie selon Desproges

    Mr Desproges a tout résumé en cinq mots.

    Je n’en dirai qu’un seul : RESPECT.

     

  • #301910
    le 12/01/2013 par César
    La démocratie selon Desproges

    C’est faux !

    Ce qui est nouveau, en démocratie, ce n’est pas qu’une minorité fasse la Loi, ni même qu’elle prétende agir pour le bien commun. Ce qui est nouveau, en démocratie, c’est que
    cette minorité ( 2 pour 100 des citoyens qui sont unis, organisés et coordonnés ) ose prétendre qu’elle est la majorité.

    "Deux Mameloucks tenaient tête à trois Français ; mais 100 cavaliers Français ne craignaient pas 100 Mameloucks ; 300 étaient vainqueurs d’un pareil nombre ; 1000 en battaient 1500, tant est grande l’influence de la tactique, de l’ordre et des évolutions."

    Napoléon Bonaparte

    "Si 130 000 aristocrates ont pu maintenir pendant des siècles le régime tsariste, pourquoi ne tiendrais-je pas des dizaines d’années avec 130 000 révolutionnaires décidés ?"

    Lénine

    "Avec 60 amis bien placés, on peut tenir un pays, on peut tenir la France."

    François Mitterrand

     

    • #301966
      le 12/01/2013 par francky
      La démocratie selon Desproges

      Oui et Lenine savait de quoi il parlait:Il etait juif talmudiste.... comme tous les revolutionaires Russes... Lire "la controverse de Sion".


  • #301912
    le 12/01/2013 par jr_lyon
    La démocratie selon Desproges

    Je préfère les téléspectateurs de Sabatier (bêtise dans laquelle il peut encore y avoir du bon sens) à ceux d’Haziza, Elcabache, ou Calvi (soumission, suivisme, intérêts, ...).

     

    • #301947
      le 12/01/2013 par PhiliP
      La démocratie selon Desproges

      Vous faites fausse route, il y a toujours à apprendre à l’écoute et à l’observation du comportement de son ennemi...


    • #302002
      le 12/01/2013 par paing
      La démocratie selon Desproges

      Je comprend votre point de vue, par contre c’est parce qu’il y a eu un public pour Sabatier et son équivalent aujourd’hui que finalement il y a des téléspectateurs pour Hazi... elka... et pour surement pire à l’avenir. Le problème c’est la télé.


  • #301914
    le 12/01/2013 par Acte patriote
    La démocratie selon Desproges

    Pire !!! Maintenant ils regardent la télé sioniste et vlan, ils votent pour le nain ou flanby !

    Mais là, je ne crois pas que c’est dû à la vraie démocratie mais à la démocrassie oligarchique !

    Ce qui ne retire donc rien de notre combat en faveur du peuple souverain !!!


  • #301918
    le 12/01/2013 par LearningFish
    La démocratie selon Desproges

    Remplacer Sabatier par Drucker ou Arthur ou Elmaleh... Et oui ça fait réfléchir. La démocratie c’est la loi du plus grand nombre, et surtout du fric, puisque le plus grand nombre se laisse acheter très facilement et pour pas très cher...

     

    • #301945
      le 12/01/2013 par daoud
      La démocratie selon Desproges

      J’aillais dire un peu la même chose de nos jours c’est plutot Artur, mais :
      http://www.pipole.net/arthur-menace...
      Ca sent le gaz.
      Les choix court termiste montent les tensions dans le pays, puis des choses commençent à se savoir...

      Ca parle de garde du corps, mais s’agirait plutot des policiers au frais de la princesse comme on dit.


  • #301920
    le 12/01/2013 par ismael
    La démocratie selon Desproges

    Oui, et c’est bien mieux que la petite minorité qui lis Libération-Figaro soit la seule à voter car elle est "consciente"...


  • #301921
    le 12/01/2013 par lumpenproletariat
    La démocratie selon Desproges

    C’est tout à fait ce que je pense.


  • #301922
    le 12/01/2013 par Med
    La démocratie selon Desproges

    Desproges : le Messie qui annonçait la venue du prophète Dieudonné ( je prends ça sous le prisme du corpus Coranique je ne veux en aucun cas choquer nos frères de combat chrétiens )

    Avec Serillon le journaliste " indépendant " qui passe conseiller en com’ du gouvernement ...


  • #301925
    le 12/01/2013 par Substance2004
    La démocratie selon Desproges

    Il y a des gens qui regardent Secret Story et qui ont une carte d’électeur (on se demande comment ils se la sont procuré).

    Déjà Sabatier c’était bien con...

    Quand je pense que Jean-Pierre Foucault (la vielle école du show biz variété cadeau à gagner) disait qu’en faisant Miss France, il faisait déjà de la télé réalité...

    Le fond est atteint. Maintenant, on creuse (Cécile Duflot est en éclaireur).

     

    • #302270
      le 13/01/2013 par schpountz
      La démocratie selon Desproges

      @ Substance2004

      Contrairement aux humoristes Franco-camerounais, Jean-Pierre Foucault (que tu cites )a une origine très valorisante dans le monde du show-bisness et de la télé..... ;-)


  • #301927
    le 12/01/2013 par abeilles
    La démocratie selon Desproges

    il était du tonnerre ce très grand humoriste ;sur les juifs aujourd’hui il serait banni , emprisonné ,avec Thierry le Luron les meilleurs

     

  • #301931
    le 12/01/2013 par Oh Syrie
    La démocratie selon Desproges

    C’est une grande tentation de penser à la manière de Desproges... Est-ce être "élitiste" ? En ce cas, qui décidera de qui est capable ou non de voter ?

    La vraie démocratie, comme l’entend Chouard, serait celle où tout ceux qui VEULENT VRAIMENT participer à la vie politique du pays font EUX-MEMES la démarche d’aller à une Assemblée (Nationale ou locale) ouverte à tous, et où la désignation des représentants du pays se fait par tirage au sort (d’où renouvellement, empêchant tout accaparement / "confiscation" du pouvoir).

    Cela ferait le tri entre les citoyens qui sont réellement déterminés à être acteurs dans la conduite et la destinée de la Nation et ceux qui n’ont pas, au fond, cette volonté manifeste d’agir, puisqu’ils aurait la libre opportunité de le faire. Auquel cas, ces derniers, s’ils font le choix de ne pas passer à l’action, n’aurait qu’à s’en prendre qu’à eux-mêmes et n’auraient donc juste plus... qu’à la boucler !!


  • #301937
    le 12/01/2013 par gaby
    La démocratie selon Desproges

    L’intelligence c’est comme les parachutes,quand on en a pas on s’écrase...Pierre Desproges


  • #301938
    le 12/01/2013 par chouardesk
    La démocratie selon Desproges

    "Les gens regardent Sabatier" parce qu’ils ont été transformés en légumes dès le plus jeune âge : çà commence par l’école !

    Mais si on instruisait, dès le plus jeune âge, la responsabilité citoyenne et le rôle que chacun et chacune pourrait jouer dans la société alors les gens, une fois majeurs et non vaccinés, iraient voté de suite l’arrêt de la diffusion d’émissions aussi connes et inutiles que celles de Sabatier ! (je n’ai rien contre Sabatier, ici Sabatier représentant le PAF, et toc !)

    Un retour du roi ? pourquoi pas si le coup de force est possible et si monsieur le Prince veut bien se déplacer, mais une nouvelle aventure citoyenne, nouvelle et enthousiaste serait la bienvenue en ces temps moroses, développée par le travail de Chouard sous le doux nom de DÉ MO CRA TIE ! Le changement c’est maintenant !


  • #301944
    le 12/01/2013 par Laharl
    La démocratie selon Desproges

    Et aujourd’hui, la subversion c’est Guillon... Triste époque !


  • #301959
    le 12/01/2013 par Clavreul
    La démocratie selon Desproges

    Le comble c’est qu’ils payent pour regarder Sabatier.
    " La tragédie de l’homme moderne n’est pas qu’il en sache de moins en moins sur le sens de la vie... Mais que cela ne le dérange plus." ( Vaclav Havel ).

    " Le péssimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles." ( William Arthur Ward ).

    Moi je ne regarde pas Sabatier et je ne vote pas, ça n’est sans doute pas suffisant mais j’ai fait une partie du chemin.


  • #301962
    le 12/01/2013 par Nagajuice
    La démocratie selon Desproges

    La vanne est bonne mais a coté de la plaque, on ne peut pas être brillant tout les jours...

     

    • #302133
      le 12/01/2013 par Le Patriote
      La démocratie selon Desproges

      "La vanne est bonne mais a coté de la plaque" Non.

      "on ne peut pas être brillant tout les jours..." C’est ce que je constate grâce à vous : )


  • #301969
    le 12/01/2013 par citoyen2000
    La démocratie selon Desproges

    Malheureusement c’est faux : la démocratie c’est le pouvoir du peuple (demos = peuple , kratos= pouvoir). Soit on est démocrate soit on est favorable a l’oligarchie, la dictature, la tyranie du petit nombre.

    Dans une réelle démocratie, l’élection se sert qu’a voter la loi et c’est le tirage au sort qui sert a distribuer des postes de pouvoir qui est limité et controlé.

    On se tire une balle dans le pied en approuvant des bètises pareilles...

     

    • #302027
      le 12/01/2013 par Thomas
      La démocratie selon Desproges

      Oui dans l’ ideal c’ est le pouvoir au peuple mais tu as l’ impression que le peuple est puissant aujourd’hui ?
      Aujourd’ hui c’ est juste la loi du plus grand nombre. Bonaparte incarnait bien mieux les interets du peuple que françois hollande pourtant il n’ avait pas été élu.


    • #302074
      le 12/01/2013 par citoyen2000
      La démocratie selon Desproges

      Non le pouvoir n’appartient pas au peuple donc on n’est pas en démocratie. Le régime actuel s’appelle une République ou une petite caste de privilégiés se partage le gateau sur le dos des braves gens...
      Cette petite caste nomme ce régime "une démocratie" pour faire croire aux braves gens qu’ils décident.

      "Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants." (discours de Sieyes le 7 septembre 1789)


    • #302076
      le 12/01/2013 par LEon
      La démocratie selon Desproges

      il n’empeche que le droit de vote devrait se meriter un minimum...
      Il faut un permis pour conduire, faut des diplomes pout exercer et ca choque personne, mais le droit de vote devrait etre inné ? sans apprentissage aucun on serait a même de se prononcer sur le destin commun ?
      Surtout que le politique ne se chagrine pas d’ exploiter l’ignorance des electeurs... ou il faut une politique plus ethique ou il faut encadrer le vote...C’est devenu n’importe quoi... Y’a qu a regarder le profile des candidats..quelquechose est defaillant dans le processus.
      La democratie pure n’a jamais existé.


    • #302102
      le 12/01/2013 par lumpenproletariat
      La démocratie selon Desproges

      Cette démocratie réelle sera une dictature pour les timides qui n’oseront jamais s’exprimer librement.


  • #301975
    le 12/01/2013 par maseinfrance1976
    La démocratie selon Desproges

    Voir kouchner qui se bidonne a coté, casse bien le mythe !!!


  • #301997
    le 12/01/2013 par Christian
    La démocratie selon Desproges

    Dieudonné a moins de chance que Desproges. Voici un document récent tiré de youtube. Je mets son intitulé tel quel.
    http://www.youtube.com/watch?v=GidA...
    « Dieudonné, sale nègre » : un journaliste de RMC estime qu’il l’a un peu cherché. Émission du (09/01/2013) intervention à propos de Twitter d’un fan de Dieudo qui parle du Bétar et du 2 poids 2 mesures.
    À partir de la 3 ème minute.


  • #302016
    le 12/01/2013 par Olivier_8
    La démocratie selon Desproges

    Le problème, c’est la flatterie (cf Platon / Gorgias).

    - En démocratie, la flatterie, au sens large, devrait être absolument interdite : démagogie, marketing, promotion de la facilité et de l’individualisme, etc.

    - Et au contraire, on devrait outiller le peuple : histoire, philosophie, rhétorique (retirée des humanités à la fin du XIX ème je crois), mathématiques (statistiques notamment), etc.

    => La démocratie requiert absolument un peuple de haut niveau intellectuel, culturel, moral. Ce serait possible, mais pour cela, il faudrait l’outiller et le former vraiment. Et comme c’est exactement l’inverse de ce que veulent les élites, qui, bien-sûr, préfèrent un peuple mou et faible, alors c’est au niveau de la Constitution que devraient être inscrits cette interdiction de la flatterie, et cet impératif d’outillage et de formation du peuple.

     

    • #302044
      le 12/01/2013 par Clavreul
      La démocratie selon Desproges

      C’est monsieur Desproges qui a raison, la politique c’est trop sérieux pour confier cela au peuple.


  • #302017
    le 12/01/2013 par Tremah
    La démocratie selon Desproges

    Sauf que la démocratie bien comprise, ce n’est pas la loi du plus grand nombre, mais la manipulation du plus grand nombre.

    Aussi, il me paraît important de préciser que la défiance de Desproges à l’égard de la démocratie n’a aucune connotation politique... elle exprime plutôt une misanthropie, une vision pessimiste de l’être humain.


  • #302025
    le 12/01/2013 par Wens
    La démocratie selon Desproges

    Ceux qui connaissent les bobos savent à quel point ceux-ci apprécient Desproges. Et je pense que peu d’entre eux seraient choqués par cette vidéo, tout simplement parce que c’est surtout l’occasion de se croire au-dessus du lot. Récemment j’ai entendu un bobo dire "il faudrait passer un examen pour avoir le droit de vote". Le bobo est démocrate, mais il considère qu’une grande partie de la population est débile et vote pour des cons (qu’ils identifient en général à la droite ou à l’extrême-droite). Je parie que Desproges lui-même pensait savoir voter "comme il faut". Beaucoup de discours de Desproges m’ont laissé penser qu’il se croit très intelligent. Je pense pour ma part que son humour ne peut être apprécié qu’à l’époque moderne (ce n’est pas pour rien que c’est à cette époque que ce type d’humour est apparu) et ce n’est pas un compliment que de dire ça. Ce qu’il raconte là, ainsi que son humour en général, ce n’est qu’un produit de consommation estampillé "futé". Les bobos en consomment en masse, et ainsi, comme tout le monde, ils peuvent se dire qu’ils font partie des gens intelligent. Exactement comme n’importe quel lecteur qui lit 1984 en pensant que lui, il ne se ferait pas avoir par Big Brother. Nous croyons que nous sommes tous géniaux. Ca aurait été plus subversif de dire "moi je ne vais pas voter car je ne suis pas assez intelligent". Dans une société basée sur le narcissisme et le m’as-tu vu, ça aurait vraiment été à contre-courant.

     

    • #302080
      le 12/01/2013 par Buakaw93
      La démocratie selon Desproges

      Le genre de commentaires exceptionnels que j’aime trouver ici !


    • #302105
      le 12/01/2013 par yvan
      La démocratie selon Desproges

      D’accord avec ce commentaire, desproges est marrant parfois mais quand même très bobo bien pensant, anti marchais, anti lepen et son fameux ’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui’.
      Il a certes fait un sketch marrant sur les juifs, impossible à refaire aujourd’hui mais il n’en reste pas moins une sorte de comique artistocrate.
      Que ceux qui trouvent cette vidéo futée écoutent Chouard et se renseignent sur la démocratie réelle (pas représentative). C’est un peu plus complexe que ’la majorité c’est des cons donc jsuis pas démocrate’.


    • #302139
      le 12/01/2013 par Mil
      La démocratie selon Desproges

      Exactement ! Combien d’idiots se prennent pour des génies ? des élus ?

      On a le droit d’être misanthrope mais alors il ne faut venir se plaindre quand un nabot détourne un référendum ou quand un mou fait passer des lois iniques sans consulter le peuple.

      Refuser la démocratie (la vraie, la démocratie directe), c’est confier le pouvoir à l"oligarchie ad vitam eternam.


    • #302213
      le 12/01/2013 par Mich
      La démocratie selon Desproges

      Bravo Wens ! Brillant commentaire ! Et bien sûr, entièrement d’accord.
      C’est devenu d’un pédant de se moquer de l’absence d’intelligence du peuple... et très bobo. Se croire supérieur à un peuple tout entier démontre toute la folie de l’individualisme et fait des ravages. Alors oui, certes, le peuple français s’est laissé aliéné, mais qui l’a mis dans cet état ? Je vous le donne dans le mille : les mêmes que ceux qui se moquent du peuple.
      J’aime beaucoup Desproges mais il s’est bien planté sur ce coup-là. Je crois que s’il était encore vivant, il s’en rendrait compte et se mettrait plutôt à se moquer de ceux qui se moquent du peuple.


    • #302217
      le 12/01/2013 par dédé75
      La démocratie selon Desproges

      Vous autres en revanche n’êtes vraiment pas drôle...En plus d’idéaliser le bon peuple vous ne comprenez pas que c’est surtout Patrick Sabatier qu’il traite de con...

      Faut vous détendre !...et on peut aussi critiquer cette majorité de français démocrates qui ont, par exemple, voté pour Flamby ou Sarko et les traiter de crétins ou de cons, non ?


    • #302262
      le 13/01/2013 par Louis
      La démocratie selon Desproges

      Ce n’est pas être narcissique que d’apprécier l’intelligence, et arrêter d’idéaliser la "majorité" ou d’utiliser des catégories à la con comme "bobos"...
      Votre commentaire ne tient que sur l’extrapolation de ses propos, c’est à dire, qu’il prend les gens pour des cons et qu’il sait voter, contrairement aux autres. D’abord cette citation n’est pas de lui mais d’un ami royaliste, et elle lui permet de faire remarquer que "la majorité", c’est ceux qui regardent Sabattier... Derrière cette pic se cache une réalité indéniable : les gens sont des moutons, nous le sommes tous, même vous et votre digression vêtue de clairvoyance.
      Et puis, pourquoi vouloir être à contre-courant ? Subversif ? Quelle est le rapport ?

      Depuis quand la subversion est un critère pour juger un humoriste ? On ne juge pas un chat à sa capacité à voler.


    • #302377
      le 13/01/2013 par Yvan
      La démocratie selon Desproges

      La majorité qui vote umps (ou autres) ne sont ni cons ni démocrates, seulement en manque de culture historique sur la démocratie et la manipulation des élites. Personne n’idéalise ces gens-la, mais les exclure de toute participation politique (que ce soit en les faisant voter ou pas ce qui revient au même) est une idée élitiste.
      Et oui, quand Canal fait léloge de Desproges via des reportages sur commande par ex, on est en droit de penser que ce type est très apprécié par les ’bobos’ d’aujourd’hui.
      Dsl, c’est pas un message drole, mais cette vidéo non plus à mon sens.


    • #302426
      le 13/01/2013 par Wens
      La démocratie selon Desproges

      Desproges peut critiquer les spectateurs de Sabatier, il peut critiquer ceux qui votent PS, UMP, peu importe. Ce qui compte, c’est que ce n’est qu’un prétexte pour se représenter soi-même comme étant quelqu’un d’intelligent. La critique n’est qu’un prétexte, même si elle tombe juste. Vous croyez que si vous demandez à un bobo ce qu’il pense de Secret Story, il va vous répondre "j’adore, les émissions de TF1 sont vraiment excellentes, chaque semaine je suis scotché à ma télé !" ? Non, il va vous dire que c’est de la merde pour les ploucs. Il dira la même chose de Sabatier. Tout simplement parce que ça lui permet de se valoriser dans son groupe social. De la même manière que dans le groupe social des djeunz de banlieue, porter un survêtement Nike avec une jambe relevée et le haut des fesses qui ressort c’est la classe. Il se fiche que l’avocat du 16ème arrondissement qui porte des costumes sur-mesure trouve ça ridicule, ce n’est pas son monde. Les codes de son monde lui disent que pour "se qualifier" dans ce monde, le survêtement Nike représente le top. Dans le monde bobo, les codes en vigueur poussent à se moquer de ce qui fait "peuple". Donc le bobo va cracher sur Sabatier, sur TF1, sur le dernier film d’Eric et Ramzy, etc. Mais le bobo va lui-même se consacrer à la consommation de ce qui lui permet d’envoyer les bons signes, au sens sémiotique. Ce qui est motivé par le narcissisme, lui-même motivé par le fétichisme de la valeur. L’adhésion à Desproges c’est exactement la même chose que l’abruti qui regarde Secret Story pour consommer l’histoire d’un type normal qui devient une star en une soirée, ce dont il rêve. Sauf que consommer du Desproges, c’est consommer ce que j’appelle le "smart" (cad. de l’image d’intelligence), qui est ce que vend Canal+, et ce dont raffolent les bobos. Mais tout art, toute oeuvre, tout acte, toute pensée, n’est qu’un prétexte pour nourrir ce mécanisme narcissique. Donc il ne faut pas se focaliser sur le prétexte : Secret Story, ou une exposition sur l’art egyptien, c’est la même chose (dans notre société). J’ai été voir une expo sur l’art de l’Egypte antique. La classe (je dis "expo" en abrégé parce que ça renforce le signe que c’est censé émettre). Tout ceci n’est qu’une simulation de la réalité (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_B... ou http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperr...), donc du faux, donc un mensonge inconscient.


  • #302029
    le 12/01/2013 par tartarin
    La démocratie selon Desproges

    Cette petite citation provoque une césure chez les militants (ou sympathisants) E&R à en croire les commentaires. En effet est-ce à coté de la plaque ou non que penser qu’on ne peut pas être démocrate au nom du l’abêtissement du petit peuple ? La question ici posée est celle de la misanthropie. Je me considère personnellement comme misanthrope et cherche le moins possible le contact de mes frères humains. Ceci dit je ne considère pas les "gens" comme abrutis, souvent les -dits- plus intelligents me débectent d’avantage que les autres... Au fond tout ceci est hors sujet.
    Desproges, j’ai été élevé dedans, par ma mère, à l’époque ça semblait presque normal et je crois qu’il a fait le boulot ( à sa manière ) mais la relecture de son oeuvre à l’aune du présent nous apprends qu’en fait il avait tout faux, ici comme ailleurs, et notamment lorsqu’il avait participé a la diabolisation de Le pen. Cette blague sur Sabatier est une blague d’’élitiste mondain dominateur qui fait bien rire Kouche-nerf, ce qui est un signe.
    Il faut que cela soit dit : En tant que misanthrope intégral je suis plus confraternel avec un spectateur de Lagaf’ ou un fan de Kev Adams qu’avec un de ces messieurs de Rance Culture de type Veinstein ou de sa femme Adler (auto-proclamé Adler).

     

    • #304257
      le 15/01/2013 par Nagajuice
      La démocratie selon Desproges

      plutôt d’accord :-) , (même si mon commentaire en effet n’était pas très brillant et que j’adore Desproges ) je n’aime pas l’élitisme quel qu’il soit, de gauche de droite d’en haut ou d’en bas, je pense que ce n’est qu’une autre forme de mépris pour "les autres", traiter la masse de con (même si elle ne fait pas tjrs les bons choix ou se laisse manipuler, la masse en ce moment est plutôt une victime, une pauv’ fille embobinée pour se faire ba**** à mort dans un Carlton ), bref ça ne fait pas avancer le bazar...

      PS : je profite de ce petit commentaire pour féliciter le travail pédagogique remarquable de E&R, ça manque un peu chez nous en Belgique :-) (et dieuuux sait qu’il ya de quoi bien rigoler de notre coté aussi )


  • #302060
    le 12/01/2013 par Ikurrina
    La démocratie selon Desproges

    Tout est dit, redit, reredit... Personne n’écoute, personne n’entend ! Et merde.

     

    • #302200
      le 12/01/2013 par kiki64
      La démocratie selon Desproges

      Ikurrina ou l’art de la synthèse. Je comprends l’amertume car je la partage. Mais soyons optimistes, et persévérants. Comme dit M. Soral le combat ne s’arrêtera jamais ! Il faut y croire et donner ce qu’on peut dans un effort continu


  • #302084
    le 12/01/2013 par zcomme
    La démocratie selon Desproges

    A peu de chose près c’est la même chose que ce que disait cohn Bendit dans une intervention il y a peu (colloque strasbourg ?) en réponse à une question d’un membre ER, non ? Alors, quoi !?


  • #302123
    le 12/01/2013 par laflippe
    La démocratie selon Desproges

    la democratie n’est viable qu’avec un systême educatif et une société pleins de bon sens et de bien seance. Voilà, faites en ce que vous voulez, j’ai pas envie de m’expliquer et si ça vous va pas c’est exactement la même chose. Si quelqu’un a compris ce que je voulais dire qu’il explique aux connards qui ont pas compris.


  • #302124
    le 12/01/2013 par Mil
    La démocratie selon Desproges

    Oui bah il était comme Céline et Soral aussi il me semble d’ailleurs, ils considèrent que la masse ne peut se gouverner.

    Ils préfèrent confier le pouvoir à "l’homme providentiel"... Mais c’est voué à dériver.
    Des grands hommes, il y en a combien dans l’histoire d’un pays ? Une poignée...

    La 5 ème république de De Gaulle reflète parfaitement cette façon de pensée...
    Il avait taillé à sa mesure à ce régime, mais il fallait prévoir que des cloportes allaient suivre. C’est un régime qui a pour but de tuer la démocratie au final. Et ça donne donc toutes les dérives d’hier et d’aujourd’hui : la loi de 73, le TSCG, le mariage gay etc. Avec la 5 ème l’oligarchie devient impossible à freiner.

    Alors que je pense dans un état véritablement démocratique, on aurait pu (parfois) décider
    tout autre chose avec des référendums d’initiative populaire. Comme en 2005.

    Le peuple peut se tromper parfois bien sûr mais avec la 5 ème il est carrément condamné.


  • #302186
    le 12/01/2013 par eric
    La démocratie selon Desproges

    La politique, c’est comme la morale.
    Et c’est insupportable car c’est toujours la morale des autres !
    Dieudo, SU-PER .. patient ! ... tiens bon mon gars, tu n’es pas tout seul.
    Comment fait-il pour ne pas la jeter au lions sur le champs cette ... c’est quoi au juste ?


  • #302208
    le 12/01/2013 par Eric
    La démocratie selon Desproges

    Pierre Desproges ne savait manifestement pas ce qu’est la démocratie, notamment qu’en démocratie le peuple n’élit pas des bourgeois afin qu’ils le gouvernent. En démocratie, les gens qui exercent un pouvoir sont tirés au sort, contrôlés, révocables, leurs mandats sont courts et impératifs (ils doivent tenir leurs promesses) et doivent rendre des comptes à leurs administrés.

    Pierre Desproges fait également allusion à la bêtise du peuple, mais le peuple dont il parle est le peuple existant sous un gouvernement faussement représentatif et non le peuple de la démocratie qui est un peuple cultivé et responsable car non manipulé et avili par les oligarchies.


  • #302227
    le 12/01/2013 par zorg
    La démocratie selon Desproges

    Desproge, un incontestable talent d’écriture, mais aussi un cynique qui se pense encore au dessus de ceux qui se pensent au dessus du panier.

    Je pense qu’il vaut toujours mieux que la chose publique soit prise en charge par un peuple d’abrutis (si tant est que ce soit le cas) qui ne sait pas bien où il va, que par des malins au pouvoir (là encore si tant est que nos dirigeant en soient réellement) qui eux, savent très bien où il veulent aller...


  • #302239
    le 12/01/2013 par Anti-démocrate
    La démocratie selon Desproges

    Dans la lettre d’Alcuin (moine anglais et conseiller personnel de l’Empereur Charlemagne) à Charlemagne en 798, on trouve cette citation :

    « Nec audiendi qui solent dicere, Vox populi, vox Dei, quum tumultuositas vulgi semper insaniae proxima sit », qui se traduit par « Et ces gens qui continuent à dire que la voix du peuple est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés, car la nature turbulente de la foule est toujours très proche de la folie ».


  • #302323
    le 13/01/2013 par Jérémie D.
    La démocratie selon Desproges

    Sur l’abrutissement des masses et des pseudo-élites :

    "Les livres [de la Social-démocratie] sont pour les niais et les imbéciles des "classes intellectuelles" moyennes, et aussi naturellement des classes supérieures ; les journaux sont pour la masse. (...)

    Seul, en effet, un sot pourrait, connaissant cet énorme travail d’empoisonnement, en condamner la victime." (...)

    Car il faut bien se dire que ces hommes dévoyés ne sont que des victimes. Si, maintenant, je m’efforçais de dépeindre en quelques traits l’âme de ces classes "inférieures", mon tableau serait infidèle si je n’affirmais pas que, dans ces profondeurs, je retrouvais encore la lumière ; j’y ai rencontré de rares sentiments de sacrifice, de camaraderie fidèle, d’extraordinaire modération et de réserve pleine de modestie, surtout chez des ouvriers d’un certain âge.

    Et bien que ces vertus se perdent de plus en plus dans les nouvelles générations, surtout sous l’influence de la grande ville, il y reste encore beaucoup de jeunes gens chez qui une nature foncièrement saine l’emporte sur les vilenies ordinaires de la vie. Et si ces braves gens pleins de cœur apportent l’appui de leur activité politique aux ennemis mortels de notre peuple, c’est qu’ils ne comprennent pas et ne peuvent pas comprendre toute l’infamie de leur doctrine ; c’est que personne n’a pris la peine de se soucier d’eux ; c’est qu’enfin les entraînements sociaux ont été plus forts que leur première volonté d’y résister. C’est la misère qui, s’emparant d’eux un jour ou l’autre, les a poussés dans le camp de la Social-Démocratie."

    Et sur la stratégie de diabolisation :

    "Je compris l’infâme terrorisme intellectuel qu’exerce ce mouvement surtout sur la bourgeoisie qui, ni moralement ni physiquement, n’est de taille à soutenir de semblables assauts. La tactique de la Social-démocratie consiste à faire pleuvoir, à un signal donné, une véritable averse de mensonges et de calomnies sur les adversaires qui lui semblent les plus redoutables, jusqu’à ce que leurs nerfs soient brisés, et qu’ils se soumettent à l’odieux, dans le fol espoir de recouvrer la tranquillité."

    A. H. (1925)


  • #302340
    le 13/01/2013 par KS
    La démocratie selon Desproges

    C’est une question tendancieuse que celle là : démocratie, despotisme ou aristocratie. Je pense qu’il faut lui apporter quelques points non exhaustifs :
    - ne pas sous estimer le soft power et le conditionnement d’ensemble. Que la démocratie nécessite une éducation maitrisée, recentrée sur des vrais clivages, une certaine maitrise politique.
    - que le peuple est poussé par l’émotion, la jouissance (consommateurs, légèreté), l’interprétation (voleur d’argent vs gentils immigrés) et l’inconséquence de ses choix sur le global.
    - qu’un bon système rejette cabales et réseaux voilés, toute oligarchie non déterminé.
    - que le système de parti est facilement réduit au bipartisme. (Il y a autant qui font le choix A que le choix B par rationalisation).
    - que se vouloir être électeur élu/privilégié est spécieux, mène sans précaution à l’intérêt des puissants (formation, microcosme) ou on s’éloigne des nécessité du peuple.
    - qu’il pourrait y avoir plusieurs façon de concevoir l’aristocratie : choix parmi tout le monde, ouverture d’agora..
    - que la personnification (en simplifiant) se voit souvent d’avantage l’incarnation du national en bon et mauvais (De Gaulle, Monarchies, Bonaparte).
    - que Chouard propose une forme d’élection par le hasard.

    Peut être que tout ça on pourra tirer une synthèse.

     

    • #303143
      le 14/01/2013 par C...
      La démocratie selon Desproges

      Je pense que les synthèse sont par essence réductrices face à ce que peut être dans sa réalité intrinsèque la richesse de l’humain.

      Je pense que les propositions d’Etienne Chouard sont pragmatiques en ce qu’elles ne se basent pas tant sur la subjectivité de la valeur considérée comme supérieure de certains individus comparés à d’autres, mais bien sur la valeur globale d’une société, d’un organisme social humain dans ce qu’il se structure naturellement dans un équilibre de complémentarités indissociables de chacun et de tous.

      C’est à dire que priment la valeur collective et la gestion réussie de celle-ci à la notion très surévaluée de l’individu, auquel on attribue des valeurs absolues qui feraient par nature de lui l’unique possible dirigeant ou tête pensante d’un groupe.

      Cet être étant défini comme en dehors du temps et de la matière ( comme un Dieu) : qui ne vieillit pas , ne change pas, ne se corrompt pas.

      La notion d’élite sociale est dans sa pratique usuelle une ineptie de par son concept hors des réalités concrètes que nous vivons au quotidien.

      Même si une hiérarchie est nécessaire pour notre fonctionnement, nous nous fions trop facilement à ce qu’elle pourrait laisser supposer : une réelle hiérarchie humaine.

      J’en reviens donc à Chouard qui promeut un système qui permet de compenser et contrer en bonne partie cette paresse mentale et morale.

      Il ne s’agit non pas du hasard , mais d’une vraie structure qui implique en son sein le progrès et la valeur de chacun, telle une vraie démocratie.
      Car il y a postulat, confrontation, sélection(donc aussi une part d’élection), formation, contrôles divers ET tirage au sort.
      De fait, cela reste une structure très balisé qui fonctionne en bonne partie sur une considération positive de la capacité de chacun.
      Elle permet de d’amoindrir l’écueil collectif très récurrent qui permet à ceux, qui lorsqu’ils se retrouvent avec les clés du pouvoir (du coffre), les gardent pour eux (et leurs familles), quitte à déstructurer au fur-et-à-mesure la foi en soi d’un peuple et en sa capacité à perdurer, ce par une inévitable corruption (trahison) progressive.

      C’est en croyant à une véritable hiérarchie intrinsèque que l’on fait le premier pas dans la corruption de l’esprit.

      Ce que propose Chouard permet au moins de prévenir un peu mieux ce trait inévitable du caractère humain.

      Je vois là du concret, mais pour accepter ce genre d’approche , il faut déjà se sortir de l’esprit de pyramide...


  • #302369
    le 13/01/2013 par polytriiique
    La démocratie selon Desproges

    Il arrive parfois que des peuples s’appuient sur la démocratie pour échapper à la domination mondialiste, c’est ce que font les Iraniens, les Vénézueliens ou encore les Islandais, seulement ça reste des cas particuliers voir même des exceptions qui confirment la règle car si un oligarque comme Soros fait autant la promotion de la démocratie c’est sûrement pas pour se tirer une balle dans le pied mais plutôt parce qu’un dominant comme lui sait combien les masses sont de nature suiveuse (comme l’illustre la longue histoire de l’humanité), or face à une oligarchie prête à toutes les extrémités c’est pas l’existence d’une conscience populaire (comme elle a pu s’exprimer lors des derniers référendums européens) qui va compenser cette triste réalité...


  • #302384
    le 13/01/2013 par julien
    La démocratie selon Desproges

    Il n’a pas tord...
    Cependant, il oublie de poser la question : pourquoi cherche-t-on à abrutir le peuple ?
    Et cela va crescendo dans la connerie d’année en année.


  • #302388
    le 13/01/2013 par polm
    La démocratie selon Desproges

    C’est étonnant vraiment.

    On entend les mêmes rires ici :
    http://www.dailymotion.com/video/xl...

    On retrouve la même ambiance là :
    http://www.dailymotion.com/video/x9...

    On reconnait le même discours ici :
    http://www.egaliteetreconciliation....
    ou dans une autre vidéo récente (que je n’arrive pas à retrouver, si qqn y arrive, merci...) où CB traite un membre EetR de con et parle de démocratie de l’élite, la seule démocratie valable selon lui (voir le commentaire de "zcomme" plus haut)...

    La démocratie est-elle la loi du plus grand nombre, comme l’affirme Desproges ?
    La seule démocratie valable est-elle celle d’une élite, comme le pense Cohn Bendit ?
    La démocratie ceci, la démocratie celà...

    Mais au fait, qu’est-ce réellement que la démocratie ?
    Avant de se déclarer pour ou contre, ne faudrait-il pas savoir de quoi on parle réellement ?

    Pour ça il y a tout le travail d’Henri Guillemin et d’Etienne Chouard, entre autres, mais ces deux-là c’est déjà pas mal.


  • #302525
    le 13/01/2013 par lilo
    La démocratie selon Desproges

    Essayez de voir le sketch sur les juifs de Desproges sur Youtube ou Dailymotion, bonne chance si vous le trouvez en entier !

    Un boulot de dilution a été fait !


  • #302685
    le 13/01/2013 par Désolé
    La démocratie selon Desproges

    La démocratie peut-être bonne lorsqu’elle est au service du bien commun et non lorsqu’elle est orientée vers les individualités et les particularismes ; or le bien commun est l’antinomie du communautarisme, c’est en quelque sorte la dictature de la norme sur les minorités afin de faire émerger une certaine homogénéité. C’est ainsi que la démocratie a fait naître, du moins en France, ce qu’on appelle le modèle assimilationniste. Mais depuis l’avènement des courants libertariens, on revendique facilement une particularité comme un droit en référence aux droits de l’homme. Les français considèrent de plus en plus, comme le fait le modèle anglo-saxon, que le pouvoir doit être un lieu de négociation entre les minorités, il découle naturellement de cela des phénomènes de lobby qui viennent implorer de nouveaux droits au nom de l’égalité.

    Tout cela me permet de dire que la démocratie dans un pays non-homogène est non seulement porteuse de germe de frustration pour la majorité, mais aussi d’injustice car dans le modèle qui règne aujourd’hui en France, il n’y a guère de place pour ceux qui n’appartiennent pas à une communauté, le français moyen qui n’est guère habitué à négocier ces droits est toujours largement lésé dans les processus électoraux. Les candidats au pouvoir regardent ainsi la population comme un assemblage d’individus aux étiquettes multiples auxquels on peut donner des gages en fonction des réalités statistiques et des rapports de force inter-communautés : cela s’appelle du clientélisme et c’est le début du règne du chaos.

    Ainsi, je pense que la démocratie n’est pas un système de désignation durable à moins qu’on cultive au sein de la population un sens profond du respect de l’autre et du bien commun ; cela implique aussi que les immigrés doivent abandonner une partie de leurs traditions pour se mêler aux autochtones, c’est un processus psychologiquement violent et qui nécessite l’abandon de la bien-pensance compassionnelle ; ce qui n’est assurément pas le cas dans la France actuelle.

    Pour finir cette réflexion, je me demande justement si la laïcité est compatible avec la démocratie puisqu’elle est génératrice de divisions et donc participe aux divergences d’opinions dans tous les domaines. La seule façon de vivre une société multi-confessionnelle serait donc le modèle anglo-saxon et c’est bien là le drame ; une société stable n’est-elle pas d’abord basée sur un modèle culturel unique et donc une religion unique ?


  • #302855
    le 13/01/2013 par Simon Crockfeld
    La démocratie selon Desproges

    Certains n’arrivent décidément pas à voir que rien de bougera tant qu’ils auront les pieds embourbés dans la merde solidifiée de la démocratie, qu’elle soit directe, indirecte, représentative, participative ou gainsbourienne. Une manière pour certains de se la jouer anti-système "dissident" à deux balle sans tout a fait rompre avec le système, preuve qu’il a encore totalement l’emprise sur vous. La démocratie est le système de l’ennemi, inutile d’essayer de le sauver en introduisant de puériles débats techniques, ou de dire qu’il ne faut pas "jeter le bébé avec l’eau du bain" car, en occurrence, le bébé est un démon(-crassie).

    E. Chouard, avec tout le respect que j’ai pour lui, est un athée, et sa vision du pouvoir temporel en découle. Voir les choses en profane, en dehors de l’ordre divin, c’est d’emblée se faire le relai de la subversion de l’Adversaire (satan) et s’assurer d’être à côté de la plaque. Même dans la Grèce Antique, la religion jouait un grand rôle vis-à-vis du système politique. Partout et depuis toujours, le pouvoir temporel fut assujettis à l’autorité spirituelle. Seule la contre-civilisation occidentale moderne est tombée dans la monstruosité d’un pouvoir exclusivement humain, légitimé par les droits de l’Homme , tendant vers les bas-fonds de l’infra-humain, orientation logique lorsque l’homme rompt son lien avec Dieu, qu’il lâche le câble de Dieu.

    - Pape=pontifex=pont entre l’homme et Dieu
    - Calife=successeur du Prophète (saw), le Prophète (saw) étant le Sceau des Messagers de Dieu .
    - L’empereur de Chine était désigné comme tant l’intermédiaire entre le Ciel et la Terre, et désigné comme « Fils du Ciel ».
    - etc, etc ... Partout, il était impensable qu’un guignol dégénéré athée/humaniste puisse venir prétendre au pouvoir au mépris de la Tradition.

    De quoi est porteur, transmetteur, représentant un vulgaire "élu" ou "tiré au sort" (soyons fous !) démocrasseux ? Du néant !

    Quand un système en est réduit à accepter à son sommet un être inférieur comme Flamby Hollande, la moindre des choses serait de faire le bilan, de prononcer la faillite, et d’envisager autre chose, remettre en question son paradigme. Ceux qui acceptent, et continuent à légitimer le fondement démocratique du pouvoir politique devraient avoir au moins la décence de la fermer physiquement à tout jamais !

     

    • #303938
      le 15/01/2013 par Igor Meiev
      La démocratie selon Desproges

      Sans trop parler de ma personne, je ne suis jamais allé chercher ma carte d’électeur et je n’ai jamais voté. Au début je ne comprenais pas trop pourquoi, mais il y avait comme une réticence, un dégoût latent, une méfiance inconsciente je crois… aujourd’hui je comprends pourquoi voter n’était pour moi un devoir impérieux, et la situation me révèle à moi-même à quel point j’ai eu raison de ne jamais participer à cet espèce de chambre d’enregistrement des opinions qui ne comptent pour rien.

      La situation m’a amené à comprendre que la dimension spirituelle est ce qui manque aujourd’hui ; c’est ce vide qui créé dans la société un certain désenchantement, un certain relativisme, le manque de repères. L’Homme en oubliant Dieu se coupe de son cordon ombilical. Finalement en croyant pouvoir s’occuper de lui-même, par lui-même, pour lui-même, il en vient à s’oublier, car l’Homme ne saurait être lui en ne se définissant que d’après un paradigme matérialiste, c’est à dire en niant en premier lieu l’éclatante immatérialité de son esprit, de son âme.
      Jamais aucun chirurgien n’opèrera l’âme, aucun légiste ne dissèquera l’esprit d’autrui : hors le monde actuel se défini par l’atome. Cette conception se retrouve dans la darwinisme, lequel prétend que la matière précède l’immatériel (en disant que nous somme tous issu de poussière d’étoile additionnée au temps écoulé).
      Non, l’esprit ne découle pas du corps, car il lui est infiniment supérieur, la capacité d’intelligence en est la preuve. Ce qui nous différencie des animaux ce n’est pas le corps, c’est l’esprit. C’est lui qui nous apporte cette capacité d’aller au-delà de nos sens.

      Ce que le corps ne peut pas, l’esprit lui le peut ; mais ce que l’esprit ne peut pas, le corps ne le peut pas non plus.


  • #302856
    le 13/01/2013 par Cincinnatus
    La démocratie selon Desproges

    On ne vit pas dans une "démocratie" quelconque, mais dans un régime libéral capitaliste.

    En tant que "pouvoir du peuple" la démocratie n’a jamais existé puisque les cités de la Grèce antique ont été toutes esclavagistes donc seulement 10% de la population (libres et mâles) ont eu le droit d’assisté aux assemblées. Donc si c’est ça l’idéal démocratique - ça s’appelle plutôt une oligarchie et on est en plein dedans...

     

    • #304210
      le 15/01/2013 par zardoz
      La démocratie selon Desproges

      toujours le même défaut on confond tout volontairement ou par méconnaissance ;il faut faire preuve de dicernement les conditions de la démocratie athéniene ne sont pas l’esclavagisme et le sexisme ,seulement à cette époque le monde entier (connu ) était esclavagiste et sexiste ce n’est pas pour autant que le système de démocratie (tirage au sort ) pratiqué à l’époque était mauvais ,le moyen que tu emplois pour critiquer la réelle démocratie est souvent utilisé par les adversaires tenant du statu quo actuel. de plus le terme oligarchie ne peut pas désigner le système politique de cette époque (voir définition dans un dico)


  • Afficher les commentaires suivants