Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La girouette Juppé sur l’immigration : en 1990 il était pour la préférence nationale

La ligne défendue par le FN aujourd’hui

Petit rappel des revirements d’Alain Juppé sur la question de l’immigration avec cet extrait de 2015 :

 

 

Sur la France et l’immigration, lire chez Kontre Kulture :

Alain Juppé, sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le malaise sur le plateau mdr. Merci pour cette bonne tranche de rigolade.

    On aimerait que les journalistes fassent ça sur à peu près tout le monde et qu’ils remettent sur le tapis les affaires judiciaires des gens qui se présentent...on aurait que des nouvelles têtes aux élections .

     

    Répondre à ce message

  • C’est d’anthologie !
    À relayer tous azimuts... !

     

    Répondre à ce message

  • Que ce genre de personnage n’ait aucune conviction personnelle n’est pas surprenant. Mais qu’il se fasse coincer dans les cordes sans réaction l’est plus. N’importe quel conseiller général de province s’en serait sorti sans problème en argumentant avec n’importe quoi. Et là : "Vous avez marqué un point... Super..." Avec pépère aux commandes, les prochaines négociations cruciales pour l’avenir de la France, je les sens pas.

     

    Répondre à ce message

    • En tout cas, concernant l’immigration, il y en a un qui est en train d’ouvrir les yeux en direct et qui semble tomber sur le c..., c’est Boris Le Lay. Voir sa vidéo intitulée De calais au "sang pourri"... On sentait bien que dans ses éditos identitaires le breton en exil ne voyait pas toutes les causes de la destruction de l’Europe de l’Ouest.
      Mais là, quand il parle de "globalistes", de "métèques", "hors-sols", les "parasites" qui travaillent à la destruction des vieilles nations... de qui parle-t-il ? Quand pour illustrer son propos, il cite Soros, Ruth Elkrief, Carla Bruni, Kouchner... "Tous ces gens qui détestent les sociétés enracinées sont liés par un ciment intime et partagent une même aversion pour les peuples autochtones. Et quand on parle de consanguinité ça s’adresse d’abord à eux. A ces gens qui ne se mélangent pas tant que ça et qui sont les seuls éléments internationaux. Ils ont l’habitude de passer d’un pays à l’autre en jet privé..."

      C’est beau quelqu’un qui voit la lumière quasi en direct.

       
    • " Avec pépère aux commandes, les prochaines négociations cruciales pour l’avenir de la France, je les sens pas. "
      C’est bien pour cela qu’il est le candidat rêvé du système, c’est-à-dire du maintien aussi durable que possible du statu quo. Car c’est en effet la copie conforme de Hollande, et de tant d’autre finalement. Un gars capable de dire une chose et de faire son contraire, de déclarer que son ennemi c’est la finance et de prendre Macron comme ministre de l’économie deux ans plus tard, tout en le remplaçant d’ailleurs à son poste par une certaine Laurence Boone, venue tout droit de la ... Bank of America !

       
    • " Avec pépère aux commandes, les prochaines négociations cruciales pour l’avenir de la France, je les sens pas. "
      C’est bien pour cela qu’il est le candidat rêvé du système, c’est-à-dire du maintien aussi durable que possible du statu quo. Car c’est en effet la copie conforme de Hollande. Un gars capable de dire une chose et de faire son contraire, de déclarer que son ennemi c’est la finance et de prendre Macron comme ministre de l’économie deux ans plus tard, tout en le remplaçant d’ailleurs à son poste par une certaine Laurence Boone, venue tout droit de la ... Bank of America !

       
  • Dans ce débat, il n’a fait que triompher, à tous les niveaux. Le seul moment où il a été mis en difficulté est celui que vous mettez en valeur. Alain Juppé est de très loin le meilleur candidat de cette présidentielle.

     

    Répondre à ce message

    • Pas si sure que ce soit une faiblesse.. Après tout ça prouve (si on enlève la possibilité qu’il soit une girouette comme tous les autres politiques) qu’il a un avis nuancé sur la question.. et comme sur d’autres questions qu’il sait prendre position et les reconsidérer et encore les reconsidérer pour dépasser les circonstances du moment..

      En politique le pire étant de ne pas avoir d’avis.. Flamby et sa colonne vertébrale flasque étant le meilleur exemple...

       
    • Tu veux dire qu’il n’a fait que triompher à tout les niveau à cause de la complaisance des journalistes ? Sinon Jupépé a assez galéré face à Marion... Il en a même été étonné.

      Franchement Chris tu devrais prendre ta carte au Parti Social-traitre

       
    • @ Peter Sellers

      Je partage votre avis, son honnêteté n’est pas simulée. Et les français ne s’y trompent pas. Il vit dans le présent et s’adapte au contexte. Afin de le changer, ce qui est un signe d’intelligence. Toutes ses propositions sont les bonnes, S’il parvient à mettre en oeuvre son programme, il redonnera à ce pays l’élan qui lui manque.

      @ Sobiesky

      Marion était en pâmoison devant Juppé. Même elle sait qu’il est respectable. Pour ta petite remarque de fin, je dirais que c’est la première fois de ma vie que je crois en un homme politique, donc je suis loin de pouvoir prendre ma carte ou que ce soit. Je soutiens Juppé car il est bon, il nous l’a prouvé à Bordeaux et que c’est le meilleur des candidats qui se présentent à cette élection.

       
    • Naïveté goy, quand tu nous tiens ! Comme s’il y avait quelque chose à attendre de ce type. Rappelons tout de même, illustration parmi tant d’autres, qu’il s’agit quand même de quelqu’un qui, s’agissant de la Lybie et alors qu’il n’occupait pas moins que le poste de ministre des affaires étrangères, s’est laissé passer dessus sans broncher ni dire quoi que ce soit par un BHL sans le moindre mandat ni légitimité démocratique. On a pu admirer le résultat et ses conséquences. En tant qu’invertébré et comme tant d’autres il est effectivement parfait pour ce à quoi sont réduits (ou plutôt se sont laissés réduire) à ce jour les " politiques ". S’étaler de tout son long et faire le dos rond pour en croquer par tous les moyens.

       
    • Euh, on est sur le Figaro ici ?... Bonne mère, à quoi ça sert que Soral se décarcasse ?

       
    • Quand je parle de non faiblesse c’est que je le crois agile dans la contorsion... un mec doué comme tant d’autres dans le jeu politique.. Je ne crois pas en votre homme de la situation et encore moins aux politiques en général. Trump mise à part le fait que ce soit un idiot sidéral pourrait être d’un certain secours.. si je le croyais pas autant corruptible que les autres...

       
    • @Chris

      Croire qu’un homme peut être le bon est une grave erreur. Tout est basé sur les réseaux.
      Juppé est le candidat du système, la figure qui doit succéder à Hollande.
      Ça fait 50 ans que les Français se font rouler à chaque élection à cause de leur bêtise et de leur naïveté.
      Quand je vous lis, j’ai bien peur que cela continue.

      Espérons que ce soit juste un troll...

       
    • @Bl4st

      Mais Chris n’est pas un troll il est tout à fait sérieux, c’est un bobo mondialiste qui vit à Bordeaux et qui fait la promotion de Juppé. D’ailleurs c’est plutôt normal, on parle là d’un type qui s’est félicité que l’immigration et le métissage font disparaitre la vieille France...

       
  • une petite mise au point
    en 199 la France n’était pas encore soumise à l’oligarchie européenne..
    Nous sommes en 216, les ordres ne viennent plus que de Bruxelles...
    Juppé se soumet, rien d’autres ...
    ce qu’il pense il le garde pour lui, contrairement à 1990..
    c’est aussi simple que cela, et les 6 autres candidats des primaires ainsi que les socialistes ne sont que de pales copies du néo libéralisme européen....

     

    Répondre à ce message

  • Il y en a qui contestent
    Qui revendiquent et qui protestent,
    Moi je ne fais qu’un seul geste,
    Je retourne ma veste,
    Je retourne ma veste,
    Toujours du bon côté.

     

    Répondre à ce message

  • Circus politicus.. Ces gens ne décident de pas grand chose. Le moteur du monde moderne, c’est l’investissement. Et l’investissement pour rentrer dans ses sous à besoin de cette compétition de tous contre tous.

     

    Répondre à ce message

  • Mélenchon aussi retourne sa veste, et il y en a ici pour trouver ça bien.
    Couillons un jour, couillons toujours. Il y en a qui vont -encore- faire semblant de tomber des nues 6 mois après l’élection.

     

    Répondre à ce message

  • De 90 à 2015 on a tout de même le droit de changer d’avis. Si il avait pas à la charge accablante de sa malhonnêteté notoire on aurait pu lui laisser le bénéfice du doute.

     

    Répondre à ce message

  • Vrai-Faux piège !

    Juppé démontre :

    1/ aux bobos de gauche qu’ils peuvent voter pour lui au 2è tour (contre MLP).

    2/ aux gogos de droite qu’il a été pour la préférence Nationale (que dans l’fond ma bonne dame il l’est toujours, mais ca se dit pas...blabla)

    Bravo aux deux acteurs !
    Même les camarades d’ E&R sont tombés dans le piège (le vrai).

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents