Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La liberté d’expression des militaires fait polémique en Israël

"Je n’avais pas l’intention de comparer Tsahal à la Wehrmacht"

Le général Yair Golan n’est pas le premier militaire venu : il est l’adjoint du chef d’état-major des forces armées israéliennes. Aussi, quand il s’exprime, ses mots ont donc un certain poids.

 

Le 5 mai, lors des cérémonies de commémoration de la Shoah (Yom HaShoah), il a affirmé : « Une chose m’effraie. C’est de relever les processus nauséabonds qui se sont déroulés en Europe en général et plus particulièrement en Allemagne, il y a 70, 80 et 90 ans. Et de voir des signes de cela parmi nous en cette année 2016. La Shoah doit inciter à une réflexion fondamentale sur la façon dont on traite ici et maintenant l’étranger, l’orphelin et la veuve ». Et d’insister : « Il n’y a rien de plus simple que de haïr l’étranger, rien de plus simple que de susciter les peurs et d’intimider… »

Ces propos ont immédiatement suscité une polémique et le général Yair Golan s’est attiré les foudres de la droite israélienne. Il a ainsi été accusé de « porter atteinte à la communication israélienne partout dans le monde » par le ministre de la Science, Ofir Akunis, qui a exigé des excuses et une rectification de ses propos. Quant au chef du gouvernement, Benjamin Netanyahou, il a demandé une mise au point. Ce qui a été fait.

« Je n’avais absolument pas l’intention de comparer Tsahal à la Wehrmacht ni Israël à l’Allemagne nazie », a expliqué, plus tard, le général Golan. Mais ce dernier est dans le même état d’esprit, si l’on peut dire, de son supérieur direct, le général Gadi Eizenkot, le chef d’état-major de Tsahal.

« Nous ne pouvons pas agir selon des slogans du type : "Si quelqu’un vient pour vous tuer, tuez-le d’abord". Je ne veux pas qu’un soldat vide un chargeur sur une fille de treize ans qui le menace avec des ciseaux », avait-il affirmé, en février, ce qui lui valut de nombreuses critiques. Pourtant, le général Eizenkot ne passe pas particulièrement pour un tendre… Mais il défend une certaine éthique du métier soldat qui, visiblement, a du mal à être comprise.

Lire la suite de l’article sur opex360.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Je n’avais pas l’intention de comparer Tsahal à la Wehrmacht"

    C’est clair ; il n’y a pas photo !


  • Il y a encore heureusement des gens sensés en Israel mais qui,comme on le voit,ont du mal à parler normaalement


  • « La Shoah doit inciter à une réflexion fondamentale sur la façon dont on traite ici et maintenant l’étranger, l’orphelin et la veuve ».

    Malgré les crimes qu’il a commis dans le passé en tant qu’officier militaire, ce général est un vrai juif, fidèle aux Saintes Écritures et surtout très censé. Meyer Habib, prenez-en bonne note ! 
    D’ailleurs, l’Ancien Testament (la Torah pour les juifs), ordonne au peuple d’Israël dans des termes très semblables d’aimer son prochain et de bien traiter les démunis et les « étrangers ». Il est pertinent de le rappeler.
    « Tu ne maltraiteras point l’étranger, et tu ne l’opprimeras point ; car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte. Tu n’affligeras point la veuve, ni l’orphelin. Si tu les affliges, et qu’ils viennent à moi, j’entendrai leurs cris… » (Exode 22 : 21-23)
    « Qui fait droit à l’orphelin et à la veuve, qui aime l’étranger et lui donne de la nourriture et des vêtements.… » (Deutéronome 10:18)

     

    • très, très drôle !!!!!!!!!!!!!
      Quelques références talmudiques complémentaires qui éclairent le sens de la Torah :

      Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Même qu’un non-juif à la même apparence qu’un juif, ils se comportent envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme.

      Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif.

      Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772 : tout juif qui verse le sang d’incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu’une offrande à dieu.


  • Entre deux massacres de Palestiniens et soutient à tous les terroristes drogués , ils refont à chaque fois le coup de la démocratie qui a des états d’âme !! Bande d’escrocs ! et les médias merde Français aux ordres relayent systématiquement cette propagande que seuls les gogos lobotomisés par TF1 ,BFMCV,et autres disciples de Goebbels avalent sans broncher !!


  • #1469434
    le 19/05/2016 par rampe vers le noyau terrestre
    La liberté d’expression des militaires fait polémique en Israël

    au bout de 60 ans , une petite "prise de conscience " .
    oyé oyéééé ! éééédition spéciale ! truuc de ouf en palestine occupée .


  • On se croirait en France : " vous avez la liberté d’expression mais n’ouvrez quand même pas trop votre gueule".
    Sinon je ne savais pas qu’ils avaient un ministère de la Science qui pouvait exiger des excuses par rapport à des propos.
    Sous le IIIème Reich c’était pas Ofir Akunis mais Joseph Goebbels, et ça s’appelait ministère de la propagande (attention , je ne dis pas que c’était bien, mais c’était quand même plus clair).
    Paix à tous.


  • Aussi étonnant que cela puisse paraître, il semble que les généraux israéliens ont plus de liberté d’expression que les généraux français !!!