Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La mobilisation des policiers ne faiblit pas

Des manifestations tous les jours et dans plusieurs villes

Mardi 1er novembre 2016

 

Quelques centaines de policiers se sont à nouveau rassemblés mardi soir à Paris, devant la Pyramide du Louvre, pour manifester leur défiance envers le gouvernement mais aussi leurs syndicats, incapables selon eux de porter leurs revendications.

En civil, parfois avec un brassard orange « police », les manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « la police à bout de souffle », « touche pas à ma police » ou « je suis flic et fier ». Des patrouilles de passage ont activé leur sirène en solidarité avec le rassemblement, provoquant les acclamations des manifestants. Une dizaine de manifestants ont symboliquement brûlé des feuilles de papier marquées « carte syndicale », avant de partir en cortège dans les rues de Paris.

 

Revendications

Depuis le 17 octobre, des policiers se revendiquant apolitiques et hors syndicats ont manifesté pour réclamer plus de moyens, des peines plus sévères envers leurs agresseurs et une révision des règles de la légitime défense. La fronde est partie de la région parisienne après l’agression du 8 octobre au cocktail Molotov contre des policiers à Viry-Châtillon (Essonne) mais s’est vite élargie à tout le pays.

 

Tentative d’apaisement

Pour tenter de calmer cette mobilisation, le gouvernement a annoncé il y a une semaine une enveloppe de 250 millions d’euros pour un renouvellement du matériel, la fin des « tâches indues » comme les gardes statiques devant les bâtiments, l’alignement des sanctions pour « outrages » à l’encontre des forces de l’ordre avec celles des magistrats qui passera donc de six mois à un an d’emprisonnement et des mesures pour préserver l’anonymat des policiers dans le cadre des procédures ou en intervention.

 

L’action se poursuit

Il doit par ailleurs faire d’ici à la fin novembre des propositions au Parlement sur « les conditions d’évolution de la légitime défense ». Mais quelques manifestations se sont poursuivies malgré ces annonces. En région parisienne, le précédent rassemblement avait réuni plus de 400 policiers devant le château de Versailles vendredi soir.

 

Bordeaux

À Bordeaux, une trentaine de policiers ont mené mardi une brève action coup de poing à la mi-journée, a constaté un journaliste de l’AFP. Un cortège d’une dizaine de voitures de service, toutes sirènes hurlantes, se sont garées face au Grand Théâtre, en plein cœur piétonnier. Les fonctionnaires, en uniforme pour la plupart, se sont postés en cordon face à leur véhicules durant cinq minutes environ avant de repartir en cortège, sirènes actionnées.

Lundi soir, environ 500 personnes, dont la moitié environ de policiers, s’étaient également rassemblées à Béziers (Hérault).

 


 

Mercredi 2 novembre 2016 – Manifestations à Marseille, Nantes et Toulouse

 

Les manifestations de policiers se sont poursuivies dans plusieurs villes ce mercredi soir. Des rassemblements ont eu lieu à Marseille, Nantes et Toulouse.

 

Des manifestations de policiers ont une nouvelle fois eu lieu dans plusieurs villes ce mercredi soir, à Marseille, Nantes ou encore Toulouse.

 

400 policiers à Toulouse

À Toulouse, environ 400 policiers et sympathisants, selon un photographe de l’AFP, rejoints par des pompiers « en colère », ont manifesté dans le centre ville, plusieurs heures après leurs homologues de Nantes et Marseille. La nuit était tombée sur la ville rose quand les manifestants ont commencé à se rassembler, sans appel syndical, autour du monument aux morts.

Ils brandissaient des pancartes telles que « Au service des citoyens, pas des politiciens », « Poulets, la politique du chiffre nous plume », « sécurité au rabais, république en danger » ou encore « syndicats prêts à se vendre, policiers prêts à se défendre ». Alors que le cortège réunissait vers 22 heures environ 400 personnes chantant La Marseillaise, des manifestants ont porté un cercueil couvert du drapeau tricolore qu’ils ont déposé au niveau du soldat inconnu avec l’inscription : « Je ne veux pas que papa ou maman soit le prochain à l’intérieur. »

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 


 

Jeudi 3 novembre 2016 – 200 policiers devant l’IGPN en soutien
à leur collègue convoqué

 

Trois semaines après le début de la contestation, la police des polices a convoqué ce jeudi un policier exerçant dans les Hauts-de-Seine. Il lui est reproché de s’être exprimé, à plusieurs reprises, dans les médias.

Il n’a pas hésité à montrer son visage pour exprimer sa colère dans les médias. Guillaume L., policier dans les Hauts-de-Seine, est convoqué ce jeudi par l’Inspection générale de la police nationale qui a ouvert une enquête administrative après ses différents passages dans les médias. Une première depuis le début du mouvement le 17 octobre au lendemain de la violente agression dont ont été victimes deux fonctionnaires à Viry-Châtillon.

« Ça y est ! Intimidations tombées, je suis convoqué à l’IGPN par rapport aux MOUVEMENTS », écrivait celui qui est l’un des porte-parole du mouvement sur le mur Facebook d’un groupe de policiers en colère. Interrogé sur ces procédure, Guillaume L. estime « illégitime » la convocation de la police des polices. « En tant que lanceur d’alerte, je trouve inadmissible d’être menacé de sanction comme c’est fait actuellement », a-t-il assuré sur BFMTV.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

Comment la France a été mise dans cet état,
à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1592840
    Le 3 novembre à 22:46 par VIVACHAVEZ
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    Et dire qu’aucun de ces 500 policiers ne protège BHL puisqu’ils manifestent. Antisémites !!!!!

     

    Répondre à ce message

  • #1592846
    Le 3 novembre à 22:52 par druka
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    encore une fois, pourquoi ne se mobilisent ils pas devant l’élysée ??? tout ceci est bien bizarre.. les gars savent qui détient le pouvoir, mais on dirait que parmi tous les manifestants aucun n’ait envie de taper là où ça fait mal bizarrement, tout ceci est bel et bien étrange tout de même ..... je dis ça je dis rien....

     

    Répondre à ce message

    • #1593544
      Le 5 novembre à 02:04 par jojo l’affreux
      La mobilisation des policiers ne faiblit pas

      Ils ont tenté de le faire au tout début, on leur a dit nein donc ils se sont cherchés d’autres lieux symbolique...

       
  • #1592874
    Le 4 novembre à 00:02 par Lancien
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    Ils ont raisons, les promesses du gouvernement, tout le monde sait maintenant ce qu’elles valent : rien !

    Dans cette affaire les policiers de l’IGPN, font vraiment un travail de collabos, au lieu de se montrer solidaires de leurs camarades.

     

    Répondre à ce message

  • #1592875
    Le 4 novembre à 00:04 par GERARD R.
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    Quelques centaines, par ci, deux dizaines par là, je ne crois pas que cela sera suffisant, pour faire plier les gr*dins de l’ Élysée.

    En plus, le mouvement risque de s’essouffler, ce qui serait une victoire pour les précités. Une bonne grève quasi générale ou en tout cas, la menace d’en organiser une, au terme d’une dead line. Voilà la meilleure solution à mon sens.

     

    Répondre à ce message

  • #1592887
    Le 4 novembre à 00:18 par Bryan
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    C’est le minimum, compte tenu de tous les problèmes qu’ils rencontrent. Il n’y a aucune reconnaissance significative de leur travail. Ça se voit, entre autre, dans les commissariats.

     

    Répondre à ce message

  • #1592903
    Le 4 novembre à 00:39 par vigile
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    Le pouvoir sioniste interdit pratiquement aux policiers français de se défendre : il les fait tuer par des racailles car les policiers votent FN . Entre une racaille et un policier français le choix des sionistes est vite fait .

     

    Répondre à ce message

  • #1592932
    Le 4 novembre à 03:05 par Docteur Prolo
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    1/ Les policiers de 2016 pourraient-ils être le petit peuple de 1789 ?

    2/ Si révolte il y a, est-elle téléguidée, ou sera-t-elle récupérée ? par qui ?

    Qui vivra verra....

     

    Répondre à ce message

    • #1592971
      Le 4 novembre à 07:27 par Letrap
      La mobilisation des policiers ne faiblit pas

      1789 n’a jamais été une révolte populaire, mais bourgeoise, correspondant à l’heure actuelle aux gens qui gravitent autour du pouvoir, mais certainement pas du peuple...

       
    • #1592976
      Le 4 novembre à 07:50 par germanopratin
      La mobilisation des policiers ne faiblit pas

      Tu le vois ou, le peuple , la ??

       
    • #1593025
      Le 4 novembre à 09:52 par Docteur Prolo
      La mobilisation des policiers ne faiblit pas

      La Révolution Bourgeoise etc....oui je sais
      Notez que je n’ ai pas dit "paysans", mais bien "petit peuple" (en 89 c’ étaient bien les petits bourgeois manipulés par les grands qui ont fait le coup de feu). Artisans et commerçants faisaient quand même partie du peuple.

      Le policiers d’ aujourd’hui sont aussi le petit peuple : pas tout en bas, car ils ont (encore) un statut, mais bien malmenés par le système.

      Mon humble question était : cette fois-ci qui les instrumentalise ?

      Merci d’ avance pour vos enrichissantes lumières :)

       
  • #1593101
    Le 4 novembre à 11:56 par no war
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    Un flic reste un flic il reste le bras armé de l’état et jamais, je dis bien jamais il ne se retournera contre la main qui lui donne à manger !
    écoutez la dernière émission d’orage d’acier sur youtube.
    Bien à vous.

     

    Répondre à ce message

  • #1593590
    Le 5 novembre à 08:22 par TaTaYoYo
    La mobilisation des policiers ne faiblit pas

    Y a plus une thune. Lorsque la police et la justice n’ont plus les moyens, rajoutez à ça les prisons pleines, je me dis qu’on est en train de gravement s’enfoncer..
    La question que je me pose c’est de savoir combien de temps les politiques "français" vont rester aussi lâches et soumis aux directives européennes elles mêmes soumises aux décisions de Washington ?
    Tout vient de la, et le pire c’est que tout le monde continue dans le sens du mur ...
    L’Europe c’est la précarité, c’est aussi la guerre. Sortons de cette merde qui génère trop de souffrance et redonnons à la France sa splendeur et sa place dans le monde.
    Soutien aux policiers j’espère que beaucoup commencent à comprendre à quoi ils servent maintenant ... Surtout QUI ils servent...
    L’histoire se répète ; Je pense qu’on en aura un aperçu réel plus vite qu’on ne l’imagine ..

     

    Répondre à ce message