Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La réalité méconnue des Bédouins d’Israël

Un nomadisme en chasse un autre

L’odeur insupportable de la décharge se dissipe quelques instants lorsque Moussa Tarabine chauffe du café fraîchement moulu dans un récipient rempli d’eau sur les charbons à même le sol.

 

« La puanteur nous réveille au milieu de la nuit », explique ce père de 52 ans. Avec ses sept enfants et quelque centaines de bédouins d’une quarantaine de familles, il vit au pied d’une immense décharge dans le désert du Néguev, dans le sud d’Israël.

Le village est un ensemble de constructions éparses pour les hommes et les bêtes, souvent faites de bric et de broc. Certaines habitations se dressent à quelques mètres de la clôture ceignant la décharge.

Ces conditions de vie misérables reflètent à elles seules le vieux et souvent silencieux conflit pour la terre qui oppose l’État d’Israël et les Bédouins, descendants de langue arabe des nomades du désert.

Les membres de la tribu des Tarabine affirment qu’Israël les a déplacés en 1956 de la frontière avec l’Égypte, plus au sud, pour les installer ici. Au début des années 1990, ils ont vu s’ouvrir la décharge de Dudaim. Depuis, leur village donne sur des montagnes d’ordures au dessus desquelles rôdent les charognards.

« Avant c’était bien de vivre ici. Israël doit trouver une solution », lance Musa Tarabine.

La confrontation entre le mode de vie des Bédouins et les autorités est pour ainsi dire aussi vieille que l’État d’Israël, créé en 1948.

La grande majorité des Bédouins d’Israël (estimés à plus ou moins 300 000) vivent dans le Néguev. Certains ont conservé une existence semi-nomade, d’autres l’ont abandonnée tout en restant attachés à leurs traditions.

 

« Intrus sur les terres de l’État »

Nombre d’entre eux habitent dans des villages non reconnus par l’État, souvent dans une grande pauvreté, sans raccordement aux réseaux d’eau et d’électricité.

Selon des chiffres officiels, sur les 230 000 Bédouins du Néguev, 140 000 vivent dans des communautés reconnues, 90 000 dans des villages qui ne le sont pas.

Adalah, une ONG de défense de la minorité arabe, chiffre les Bédouins du Néguev à 300 ou 330 000.

Ils se plaignent des démolitions répétées de leurs villages par les autorités, de relocations forcées et de spoliation de leurs terres.

Les autorités israéliennes dénoncent pour leur part des constructions anarchiques, l’absence de titres de propriété et le souci d’améliorer les conditions de vie des Bédouins.

Une porte-parole pour l’agence gouvernementale chargée des Bédouins du Néguev reconnaît que les Tarabine étaient installés les premiers sur le site de Dudaim.

Mais elle invoque plusieurs décisions de justice pour dire que leur présence est illégale et qu’ils sont des « intrus sur les terres de l’État ».

Lire la suite de l’article sur france24.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1422360

    « Les autorités israéliennes dénoncent pour leur part des constructions anarchiques, l’absence de titres de propriété et le souci d’améliorer les conditions de vie des Bédouins. »

    Là, il faut rester honnête : les Arabes font pareils ! - La Palestine n’est qu’un sacrifice consenti par le monde arabe à Israël...

     

    • #1422443

      Encore un qui écrit sans connaître la situation, pour t’instruire c’est ici que ça se passe :
      http://www.egaliteetreconciliation....
      Quant au Sultan, il rejeta catégoriquement l’offre de Herzl, en ces termes rapportés par Herzl

      « Je ne peux pas vendre un pieds de terre, car elle n’appartient pas à moi, mais à mon peuple. […] Les Juifs peuvent garder leur argent. […] Quand mon Empire sera démembré, ils auront la Palestine pour rien. Mais ce sera notre cadavre qu’ils devront découper ; je ne consentirai jamais à la vivisection [8]. » (Herzl, Journal, 19 juin 1896)


    • #1422601

      @joakim

      SVP arrêtez avec votre malhonnêteté. Cet homme est turc, ottoman ! Et, désolé, c’est un criminel. Par ailleurs, les Arabes le détestaient...

      - Je remets car j’ai l’impression que vous faites semblant de ne pas comprendre :

      " « Les autorités israéliennes dénoncent pour leur part des constructions anarchiques, l’absence de titres de propriété et le souci d’améliorer les conditions de vie des Bédouins. »
      Là, il faut rester honnête : les Arabes font pareils ! - La Palestine n’est qu’un sacrifice consenti par le monde arabe à Israël... "

      Allez voir en Turquie comment est le cadastre ! Rien à voir avec celui des Arabes et des Juifs... - et non, le Hezbollah n’est pas financé par les Saoud & co... Vous utilisez un texte de E&R à des fins communautaires.


    • #1422607
      le 18/03/2016 par grinchouille
      La réalité méconnue des Bédouins d’Israël

      Joakim, je crois que d’une part tu n’as pas compris le message de Abdu, d’autres part, il te parle du monde arabe et tu dis « nan, regarde, le sultan a dit ça »… En dehors du fait ou le Sultan aurait dit cela il y a presque 150 ans, le Sultan (de l’empire Ottoman, n’est ce pas) était Turc, pas Arabe. Le monde arabe contemporain et l’empire Ottoman d’hier n’ont pas beaucoup d’intérêts convergents (même si on écarte l’anachronisme). Déjà cet article que tu cites est assez trompeur, même s’il contient des infos interressantes, il omet beaucoup de chose et ne présente les autres que dans une tournure arrageante. Par exemple que l’empire Ottoman était en train de s’efondrer, d’autres part qu’il y avait de bonnes raisons d’alliances et d’histoire pour qu’il entre en guerre, et aussi des causes impériales, car l’empire avait pour but de récupérer des territoires russes pour unifier les peuples turcophones (pan-turquisme ?). Mais bon bref, la question n’est pas là. Après en effet, les Arabes ont toujours été partagés au sujet de la ré-implantation des juifs dans la région, et à l’époque de grands débats avaient lieu, et de nombreuses réunions cordiales entre certains dirigeants arabes et les délégations sionistes de Ben Gurion. Ensuite, ça s’est gâté pour les juifs, mais depuis les traités israélo-égyptiens et israélo-jordaniens, peu à peu les arabes se tournent vers israël et vers les USA pour contrer ce qui est pour eux une « menace chiite ». Les émirats pétroliers et les autres pays du golfe seront certainement les premiers à franchir le pas, mais c’est une question de temps avant que les relations ne se normalisent à un niveau international. En ce sens oui, il s’agit d’un sacrifice consenti. Bien à toi, et évite de donner des leçons d’instructions autour de toi quand c’est toi qui, très manifestement, ne maitrise pas du tout le sujet.


    • #1422763

      @joakim

      SVP arrêtez avec vos grands airs. Ce sultan-calife est turc, ottoman. Et, désolé, c’est un criminel. Par ailleurs, les Arabes le détestaient et ne lui reconnaissaient aucune légitimité... Lawrence d’Arabie comme le reste ont bien flairé la chose.

      - Je remets car j’ai l’impression que vous faites semblant de ne pas comprendre :

      " « Les autorités israéliennes dénoncent pour leur part des constructions anarchiques, l’absence de titres de propriété et le souci d’améliorer les conditions de vie des Bédouins. »

      Là, il faut rester honnête : les Arabes font pareils ! - La Palestine n’est qu’un sacrifice consenti par le monde arabe à Israël... "

      Allez voir en Turquie comment est le cadastre ! Rien à voir avec celui des Arabes et des Juifs... - et non, le Hezbollah, ce n’est pas les Saoud & co...


  • #1422687
    le 18/03/2016 par Foliedumonde
    La réalité méconnue des Bédouins d’Israël

    Au passage on peut évoquer le calvaire atroce - tortures inouïes dignes d’un Dr Mengele en camp nazi et rançonnage abject auprès de la famille en leur faisant entendre les cris de souffrance par téléphone - que subissent des migrants érythréens (Noirs chrétiens) qui ont le malheur de tomber entre les mains de ces bédouins (voir le documentaire "Sounds of torture")...


  • De cet endroit du monde suinte en permanence des exemples multiformes de tout ce que le bipède peut atteindre en terme de niveau d’ignominie, on semble, là beaucoup plus qu’ailleurs, passer d’une crête à l’autre de ces sommets sur lesquels on aura planté, les uns après les autres, les petits drapeaux témoignant du succès d’une nouvelle escalade d’alpinistes très particuliers spécialisés dans l’ignoble sous toutes ses formes. Voilà une ’réussite’ de plus, on a celles qu’on peut...


  • #1422997

    Le B’nai B’rith France s’investit pour modifier l’image d’Israël dans les médias : instructif plaidoyer sur la gestion de l’eau par Israël, notamment dans le Néguev.


  • Si l’ignominie était une discipline olympique nul doute que ses meilleurs athlètes nous viendraient de ce triste endroit de la planète. Ils ont comme un don inné pour ce sport et ses plus subtils exercices de style. On a constamment l’impression d’avoir sous les yeux une sorte particulière de puzzle rudimentaire qui serait organisé avec de ces pièces tortueuses soigneusement imbriquées ; fabriquées avec de la merde et du sang par des bourreaux pleurnicheurs hautement spécialisés. Décidément, pour un ’état’ vieux d’à peine 70 ans ; ils rattrapent leur retard à folle allure, c’est du hautement concentré, un miracle à l’envers.