Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La réponse d’Alain Soral et d’E&R aux petits blogueurs excités par l’idée d’une hypothétique reconquista par le sang

Le 10 décembre 2016, à l’occasion d’une journée de rencontre des auteurs Kontre Kulture avec le public, Alain Soral a répondu à la question suivante : « Que faire face aux racailles ? »

 

 

À lire absolument, pour éviter les pièges, chez Kontre Kulture :

À ne pas manquer, pour revenir au réel :

Voir également, sur E&R :

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • E&R n’a pas encore évoqué, à ma connaissance, le rôle de l’ISESCO auprès des populations musulmanes en terre non-islamiques.

    Je vous invite donc à entrer "ISESCO stratégie" dans google pour découvrir les objectifs revendiqués de cet UNESCO des pays islamiques. Il s’agit clairement de prévenir tout rapprochement entre les Musulmans et leur pays d’accueil. La crainte évidente des pays islamiques est l’émergence d’un nouvel islam qui viendrait rapidement et inévitablement menacer l’ordre traditionnel.

    Tout le monde semble se contenter de l’explication mystérieuse "Ils ne veulent pas s’intégrer". Quand on comprend la mission de l’ISESCO, ce refus du rapprochement avec la population d’accueil s’explique beaucoup mieux. Si les Musulmans vivant en Occident restent repliés sur eux-même, c’est parce qu’on les conditionne à adopter cette attitude.

     

    • d’une certaine manière, n’est-ce pas une crainte légitime de la part de ces musulmans "traditionalistes" (je ne sais pas si on peut les appeler comme ça) ?
      Les catholiques n’auraient-ils pas souhaité une même méfiance de la part de leur clergé face au modernisme ?
      En somme, on demanderait aux musulmans d’échouer pareillement, et de faire leur VATICAN 2 afin de mieux s’intégrer au relativisme et au laïcisme ambiant de l’ère post-moderne.

      Je comprends la position de Soral qui estime que tant que nous n’avons pas récupéré le pouvoir, nous ne pouvons rien proposer de viable et de respectable aux minorités présentes dans notre pays. Aucune collaboration, aucune union patriote n’est possible sans projet de civilisation honorable. Mais il faut savoir que la guerre que nous ne voulons pas faire contre eux, il faudra bien la faire contre ce vieil ennemi qu’est le progressisme, soutenu par l’oligarchie. Et ce ne sera sans doute pas une guerre moins "civile" (car il y a une large part de nos compatriotes qui sont, hélas, vendus à cette religion). Aussi, il faut bien avoir en tête que le choix fait par E&R est : plutôt nous battre contre nos frères (ennemis intimes) que contre nos lointains cousins (ennemis publics), car l’issu du second combat est incertaine, et l’issu du premier est vitale. C’était sans doute cela, le sens plénier de l’épisode Conversano.

      je comprends la nécessité d’une telle alternative, vue comme le point final de cette longue guerre fratricide, souvent larvée, parfois explosive, mais jamais interrompue, que nous a légué l’infâme révolution républicaine... cette division du français contre lui-même, celui d’un corps privé de tête.
      Mais il faut bien en avoir conscience, car c’est une tragédie.


    • le rôle de l’ISESCO auprès des populations musulmanes en terre non-islamiques.

      Jamais entendu parlé. Mais ce doit être un autre machin, parmi tant d’autres, parmi des milliers, où ça bavarde, ça dort, ça grignote, ça délire,... Je connais ces gens : c’est l’élite arabo-andalou-cosmique ! Autant prendre au sérieux « une réunion d’urgence de la ligue arabe » !


    • @Untel

      S’attaquer à son frère est l’une des pires forme de trahison, dans une famille on se sert logiquement les coudes et l’on ne se bat pas l’un contre l’autre.


    • Je suis musulman et je n’ai jamais entendu parler de cet ICESCO ainsi que tous les gens que je côtoie au quotidien depuis 44 ans de mon existence. Je pense aussi que ll’écrasante majorité des musulmans à travers le monde n’a jamais entendu parler de cet organisme fantoche.

      Il suffit de regarder les conflits religieux entre musulmans à travers le monde pour comprendre qu’un tel organisme n’a aucune influence donc aucune raison d’exister.

      Le problème de l’assimilation des populations "dites" musulmanes en Occident dépend de multiples raisons (historiques, sociologiques, ethnico-culturelles, religieuses). Alain Soral a abordé ce sujet complexe à plusieurs reprises. Je me permets ici de donner deux raisons principales :

      1- l’émergence d’un islam politico-fanatique et guerrier (Guerre d’Afghanistan, Guerre civile en Algérie, au Liban, Syrie, Bosnie, Tchétchénie, Kosovo) propagé essentiellement par deux entités principales, d’abord l’Arabie Saoudite (soutenu dans ce projet depuis les années 80 par les USA par la fourniture d’armes, de conseils et d’argent) ensuite par l’association des frères musulmans fondée en Egypte entre les deux guerres, plus exactement 1928, par quelques intellectuels tels que le grand père maternel de Tariq Ramadan, Cette vision de l’islam contrairement à celle du wahhabisme saoudien se veut pragmatique et moderne et nullement guerrier, et son projet de base est l’éducation des générations futures sur les principes islamiques sans rejeter l’apport de la modernité.
      Si je veux donner une définition simplissime de ces deux doctrines : La premiere se base sur des adeptes ignorants et violents la deuxième sur des adeptes éduqués et des cadres instruits et pragmatiques. Le seul point commun pour les deux c’est de se baser sur les textes musulmans pour établir son projet même leur lectures sont différentes.

      2- la deuxième cause concerne les pays occidentaux eux même, pour la France par exemple la question qu’il faut se poser est : Est ce qu’il y a eu une vraie volonté politique d’intégration ? Moi je dis non. Comment voulez vous que les jeunes s’intègrent et soit fiers d’être Francais si les médias les politiques ne cessent de cracher sur la France, son histoire et sa population. Comment leur demander de s’intégrer si on arrête pas de leur répéter que les Francais sont racistes, qu’ils sont collabo, que l’Eglise et les catholiques sont de la m..... qui les détestent.


  • La violence au communautaris, symbolique oû réelle, ne peut être la solution
    sinon c’est l’absence de la loi
    et in fine c’est l’alimentation du radicalisme assurée
    la violence a t elle jamais regle quoi que ce soit ?


  • Bonjour,

    Bouger ! Oui Alain, je l’ai fait il y a 20ans (20 ans de tranquillité et de qualité de vie). Le pb, c’est que là ou je vis, la vague arrive. Je repars ? J’ai les mêmes envies que vous.


  • Ce qui apporte conflit et division dans notre pays, c’est le communautarisme. Il éloigne plus qu’il ne rapproche. Les Français supportent beaucoup, en ruminant et fermant leurs gueules, je pense que ça n’apporte rien de bon. Et l’immonde propagande contre les nationalistes envenime beaucoup les choses car la majorité des musulmans tombent dans le piège de l’Anti-France.

    Il faudra pourtant bien se mettre d’accord un de ces jours si on veut éviter le conflit frontal. Ceux qui vivent dans notre pays doivent le respecter pour ce qu’il est et pour ce qu’il doit rester. Au risque de perturber quelques certitudes, je crois que remettre les gens a leur place quand ils vont trop loin, comme en Corses, ne peut être que bénéfique pour tenter de vivre ensemble.

    Vivre ensemble ne consiste pas a se faire des bisous en tendant la main dans le vide.

     

    • @ l’étrangère : que c’est bon quand "The Boss" remet les pendules à l’heure...


    • "The Boss" je ne sais pas, et d’ailleurs, pourquoi utiliser un mot Anglais ? Moi, citoyenne française, je ne suis qu’une vitrailliste, ni boss ni patronne, je vous parle de la vie de tous les jours, et je puis vous assurer que le communautarisme que vous défendez avec ardeur n’apporte que la division.

      Marine, Jeanne d’Arc et notre petite Marion sont les femmes immuables de la France souveraine et éternelle. Il faudra bien, au nom de la Paix civile, respecter la France qui ne se limite pas a un territoire géographique. Il ne devrait pas y avoir de communautés sur notre sol, seulement des gens qui se sentent français avant toute chose.

      Musulman peut être, français d’abord.


    • @ l’étrangère : dans tout pays il y a des étrangers qui sont forcément des minorités et qui vivent en partie en communauté (exemple pour la pratique d’une religion différente que celle du pays d’accueil). Cela n’empêche pas d’être patriote sur la terre d’accueil. Les voyous de banlieue sont bien évidemment condamnables à tous point de vue. Mais, comme vient de le dire Alain Soral, l’assimilation est une escroquerie, raison pour laquelle j’ai expliqué l’été dernier que je ne pouvais m’adapter au costume de bain et que j’optais pour le burkini (soft, aux manches et pantalons 3/4).


    • @ l’étrangère : et pourtant, un peu de communautarisme restera ne serait-ce qu’en ce qui concerne la pratique de sa religion si elle diffère de celle du pays d’accueil, ce qui n’est pas incompatible avec un sentiment patriote quelle que soit notre origine. Après évidemment que les voyous doivent être arrêtés.


    • @ Gisutizia,

      Vous parlez de signes communautaristes ostentatoires, dans la vie de tous les jours ces signes nous éloignent l’une de l’autre et empêchent une amitié commune. Voyez déjà comment notre dialogue , à toutes les deux, entre simple internautes, est difficile. Ça va peut être un petit peu mieux qu’au début, mais de par notre opposition idéologique sur le communautarisme, ça reste difficile. Et ici, nous sommes dans un microcosme, alors imaginez un peu dans le macrocosme !

      Je persiste à dire que si nous continuons sur la voie du communautarisme, il y aura bien, en France, deux peuples qui se diviseront. Tous avec une carte d’identité française, mais un bout de papier fait-il de quelqu’un un Français ? Assurément non. Il y a, en France, des millions de Français de papier qui ne se sentent pas français, qui ont un mépris inouï de la France, de ses traditions et de son histoire. Ces français dont je parle vivent dans des villes-cités où la souveraineté de l’État est inexistante depuis plus de quinze ans, tout comme l’État libanais avait perdu sa souveraineté sur les bidonvilles implantés autour de ses grandes villes.

      Nous devrions tout faire pour que la France ne soit pas un autre Liban, et c’est pas le communautarisme qui va nous y aider.


    • Un étranger ou un immigré ne peut pas être un patriote... Le patriotisme pourrait se résumer par les protections des biens de ses pères, on appelle souvent la patrie la terre des pères (Vaterland en Allemand ou Fatherland en Anglais) pour cette raison précise.

      Parler d’immigrés patriote est un oxymore ridicule car la patrie est un héritage, pour accéder à un héritage il faut être lié à la famille d’une manière ou d’une autre.


    • @ Mort de rire : et pourtant, c’est bien de cela dont il s’agit sur E&R, rester soi-même de par son héritage religieux et "se comporter" en patriote, Alain Soral ne cesse de le répéter depuis des années et c’est bien cela que nous voulons, les "de branche".
      @ l’étrangère : vous êtes-vous déjà mise à la place d’un enfant dont les parents ont émigré et qui ont dû s’adapter sur deux fronts de par sa double origine ? Loin de moi l’idée de me victimiser, cela a fait de moi quelqu’un d’ouvert, de fort ET de respectueux envers le pays d’accueil. Le seul point où je ne serai jamais d’accord, c’est lorsque l’on veut dicter aux gens la façon de s’habiller.


    • Giustizia,

      C’est bien le fond du problème ! La solution pour la paix civile se trouve pourtant dans l’adage précieux d’Ambroise de Milan au IVe siècle. Lorsqu’Augustin lui avait demandé si le jour de repos devait se prendre le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome, Ambroise lui répondit "si fueris Romae, Romano vivito more ; si fueris alibi, vivito sicut ibi" signifiant "Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit". Cela prend tout son sens aujourd’hui. Comme le dit Marion, le pays qui accueille ne doit pas faire de compromis, c’est l’invité qui doit en faire.


    • @ Mort de rire,

      D’accord avec vous mais un étranger pourrait être nationaliste.Tendre la main à la France, épouser sa culture, sa littérature, son vin issu de notre limon fertile, respecter la France et l’aimer, alors il serait nationaliste.


    • @ l’étrangère, ne comprenez-vous pas qu’en l’état actuel des choses, votre vision n’est pas réalisable ? D’où des sites comme celui-ci, pas pour les utopistes !


    • @Giustzia,

      Vous avez raison, au stade ou nous sommes, c’est utopiste de vouloir retrouver ce qu’était la France. Cette France que nous connaissions il n’y a pas si longtemps. Aujourd’hui je ne reconnais plus mon pays, je ne m’y sens plus en sécurité, mais chuuuut ! Celui qui ose l’ouvrir pour dénoncer cette situation est de facto accusé de vouloir attiser la guerre.. Belle inversion accusatoire de ceux qui nous prennent quotidiennement pour cible !

      Les pauvres français n’ont plus qu’a subir. Se laisser faire sans rien dire, c’est en gros ce qu’on nous demande.

      Pauvre de nous....


  • Le plus gros problème, qui n’a pas été abordé, reste et de loin le démographie des chances pour la France.

     

    • Vous semblez ne pas comprendre la transition démographique. Avec l’augmentation de l’éducation et du niveau de vie le taux de natalité baisse. C’est pour ça que les pays du magrheb ont le meme taux de natalité que les populations européennes. Si l’on arrête l’immigration cela devrait se rééquilibrer.


    • @pouk

      "Vous semblez ne pas comprendre la transition démographique. Avec l’augmentation de l’éducation et du niveau de vie le taux de natalité baisse. C’est pour ça que les pays du magrheb ont le meme taux de natalité que les populations européennes. Si l’on arrête l’immigration cela devrait se rééquilibrer."

      Que de balivernes...d’ici 20 ans toute votre logorrhée sera mise en défaut (même en prenant en compte un arrêt d’immigration)


    • @Pouk

      N’importe quoi, d’ici 20 ans le nombre des autochtones aura tellement baissé que l’arrêt de l’immigration n’aura même plus la moindre incidence sur la défrancisation de la France.

      Je suis de plus en plus convaincu que l’arrêt de l’immigration ne réglera rien et peut-être même que cela agravera nos problèmes, il se peut que dans un futur proche nous soyons amenés à augmenter massivement l’immigration d’origine européenne (Europe, USA, Argentine, etc) pour remédier au remplacement de population.


    • Ce qui fait baisser le taux de natalité c’est la propagande et la pseudo-révolution de 68, le reste c’est pour les gogos.


  • Je suis assez d’accord sur l’idée qu’il faille abandonner l’assimilationnisme à la Zemmour et accepter l’idée qu’aujourd’hui il y aie plusieurs communautés ; en espérant une "coopération" entre les communautés.
    C’est pas très "Républicains" mais bon, c’est la réalité d’aujourd’hui.
    Faire des Abdelkader des Jean-François, c’est un prélude à la théorie du genre, de toute manière.

     

    • Dans ce cas il faut accepter que les commautés non autochtones ne sont pas française... L’assimilation a pour but de faire des étrangers des français, si les immigrés ne s’assimilent pas ils ne sont pas français et ne le seront sans doute jamais.

      Si ton modèle de société c’est le Liban, le Brésil, Israël ou les USA, alors la seule issue sera la violence car il est impossible de faire cohabiter plusieurs communautés sur un même sol, le bon sens paysans voulait que la transmission de la terre se fasse parmi les membres d’une même famille pour éviter les conflits, il serait sans doute temps de revenir à ces principes ancestraux.


  • Le matériel ne peut perdurer de fait. Un homme combattant, au sens large, au nom de la foi est plus puissant que n’importe quel autre mort spirituellement. Ce premier aura dans tous les cas gagné, si ce n’est physiquement ce sera au moins spirituellement, parce qu’il aura combattu pour la gloire de Dieu, ce qui lui importe d’ailleurs infiniment plus. Bon nombre d’exemples passés ou présents avons nous.
    Une france musulmane ou autre ne serait pas la France. Il est temps pour elle de renouer avec le catholiscisme, d’Etat tout du moins. Triste est de constater que la pensée populaire qualifie ce qui ancien comme nécessairement dépassé, nul, sans intérêt ou mauvais.
    Cette condition qui est sûrement obligatoire pour la France afin qu’elle retrouve ses valeurs et son grand nom est sans fondement trop vite rejetté. Pourtant, bien des lois du catholiscisme semblent être ce que nous, soutient d’E&R, d’Alain Soral, partisants d’une France plus saine et en paix, prônons.
    Charité, loyauté, fermeté.
    Apprenons à penser droit !
    En vous souhaitant, par avance, de passer un joyeux Noël, en conscience.
    Amitiés.


  • Tout part d’une volonté politique ferme et juste.Maintenant il faut des dirigeants a la hauteurs.
    Dans une guerre civil la communaute international agit toujours pour les minorites et liquidera les tetes pensantes qui ont organisé cette guerre C’est le petit blanc qui sera jugé pas les vrais responsables .

     

    • Mais la communauté internationale comme tu dis dans les faits ce n’est rien, si on enlève l’Europe, la Russie, le Japon, la Chine et les USA il ne reste plus grand chose...

      Alors bon je suis quasi certain que si cette hypothèse venait à se réaliser il ne se passerait probablement rien, car les puissances seraient soit impliqués dans cette affaire et bloquerait toute action internationale soit elles y seraient complètement indifférentes.


  • le front national doit exiger au minimum un partage du marché français avec les produits chinois de mauvaises qualités , c’est ça la justice sociale en les taxant .
    .
    .il est pas question que les produits chinois envahissent le marché chinois dans son intégralité avec comme conséquence une tension sociale sur le long terme


  • Donner de l’aide pour favoriser la re-migration ?
    ça me parait incohérent :
    - Cas 1 : l’argent va, à la fin, dans la poche du re-migrant. S’il et honnête, on aurait mieux fait de ne rien faire, s’il est malhonnête il reviendra, s’il est haineux, il s’en servira pour faire du mal de loin. Enfin il pourra avoir un effet appel d’air, de gens qui voudront migrer pour pouvoir re-migrer.
    - Cas 2 : si l’argent va à l’état de re-migration, alors il n’y aura pas de volontaire et ça aura tout les aspects d’une expulsion avec toute les bonnes âmes qui accourront aider "les opprimés".
    - Dernier point : les pays du tiers-monde ne manquent pas de diplômés, mais d’usines et d’emplois, donc finalement de débouchés commerciaux. Est-ce qu’après leurs avoir fourni les diplômés, l’usine et les emplois, on leur fournira aussi la clientèle ? C’est la concurrence chinoise en pire, car on n’aurait même pas vendu l’usine !
    On ferait mieux de régler le problème chez nous, donc à la matraque.

     

  • Discourt pacifiste mais pas naïf , et c’est exactement ça "la main de fer dans un gant de velours " Belle analyse de Docteur Soral !


  • Soral a tout dit mais il y a un point de désaccord que j’ai avec lui lorsqu’il dit que nous devons fuir les banlieues.

    Le problème est économique. Certes en s’éloignant dans les coins paumés on y gagne en loyer mais ça coûte plus cher en transport en commun, on s’isole socialement, on s’éloigne de son lieu de travail.

     

  • Ca fait du bien ! Merci pour ces douze minutes.

    A 2.36.Justement j’ai peur que ce soit un piège vu la clique qui tourne autour de ce parti et vu la ligne de certains.
    On va peut être signé nous même notre propre arret de mort.
    Je dit pas ça car je ne suis pas d’un autre parti.Mon parti c’est la France et ses valeures (ou du moins ce qui en reste)

     

  • Rétablissement du service militaire !
    Rééducation obligatoire, illico presto et manu militari.
    Ici, on est en France : on n’est ni chez Mémé, ni chez Momo.

     

  • Une mise au point salutaire.
    D´abord pour proposer une solution ;et ne pas dire qu´un mouvement conteste sans rien propsoer, antifoufou ou Nuit deboutcouché.
    Ensuite, pour remettre les pendules à l´heure de tout ceux qui voudraient prendre la place du khalife, avec des arguments du genre, " Soral lécheur de babouchs. " Ou Soral et les bisounours.


  • Avoir parqué les immigrés dans les grands ensembles n’a vraiment pas favorisé l’assimilation,vous y rajoutez l’identification à la culture américaine ( les jeunes qui s’identifient à la communauté noire ) ,ajoutez la culture musicale du rap ,scarface adoré par toute une génération des jeunes Arabes des banlieues ( musique funk vs musique rap) ,les jeunes se prenaient pour Tony Montana ..Additionnez du discours gauchiasse qui, au lieu de dire " vous êtes français" mettait sans cesse en avant vos origines . Ne parlons même pas de l’arnaque de " touche pas à mon pote" !La vague wahabbite qui a déferlé à partir des années 90 ( paraboles,livres ,prêches ) a fini d’achever le pourrissement des esprits !
    Problèmes sociologiques ,identitaires ,culturels,économiques, politiques ,religieux ( wahabbite) =cocktail explosif !

     

    • Ils n’ont pas été parqués. Ils sont venus squatter, ont été chauffé, payés, rincés, nourris, re-nourris etc. Alors qu’ils venaient de lieux à habitat rudimentaire. Il ont donc reçu de fortes améliorations de leur niveau de vie, mais ont rarement montré leur gratitude pour cela.



    • Avoir parqué les immigrés dans les grands ensembles




      La bonne blague, personne ne les a parqué là bas, à l’origine les grands ensembles étaient peuplé par des français et non pas des immigrés, jusque dans les années 80-90 la majorité de la population locale était constitué de blancs mais de nos jours la plupart d’entre eux sont tout simplement partis car ils ont en eu assez de vivre dans des enclaves étrangères.

      Les immigrés ont été de plus en plus nombreux de part l’immigration et leurs natalité et par dessus le marché ils se sont regroupés entre eux, c’est comme cela que se sont crées les fameux ghettos, personne ne les a parqués là bas, personne ne les a forcés à vivre là bas, et les autochtones qui y vivaient ont quittés ces lieux depuis longtemps parce qu’ils ne veulent pas être en minorité chez eux.

      Alors la prochaine fois avant d’accuser les français de quoi que ce soit, tu iras te renseigner plutôt que de raconter n’importe quoi, je sais que chez les bobos la réflexion est difficile car cela irait à l’encontre de toutes les foutaises progressistes que l’on leurs inculquent depuis leurs enfance mais tout de même à un moment il faut faire des efforts.


    • Je confirme les commentaires précédant par ma propre expérience .
      Arrivé en 1980 dans une cité du 93 je ne me suis jamais senti "parqué" , il y avait la déjà des magrébins a ce moment la ,mais également beaucoup de Français et aussi des portugais des polonais et bien d’autres communautés représentés , c’était a cette époque relativement vivable et agréable mais ca sentait déjà la "fin" de quelque chose et le début d’autre chose.
      Petit a petit quand la délinquance magrébine a commencé a tout gangrener , tous les "européens "sont partis, ils furent remplacés par des africains fin 80 début 90 qui ont pris le même chemin que les magrébins en 10 fois pire . la cité a du être détruite milieu des années 2000 après pourtant de nombreuse campagne de réhabilitation qui ont couté des million en travaux malgré cela elle était devenue irrécupérable , salle dégradée et ultra dangereuse.


    • Vous me rendez nostalgiques, vous me rappelez "Elle court, elle court la banlieue" de 1973. Comment a-t-on pu en arriver là...


  • Je ne suis pas d’accord sur l’assimilation, elle a encore lieu, pour les populations asiatiques, c’est fréquent par exemple, et elle est salutaire. Il ne faut pas baisser les bras et céder sinon c’est l’envahissement et le communautarisme. Perso, je n’en veux pas, c’est encore jouable, il faut se retrousser les manches.

     

    • Les asiatiques ne la ramènent pas avec leur religion et ne nous imposent pas leurs moeurs.
      Leur rêve est l’assimilation, faire de belles études et avoir une place au soleil par l’effort.
      Grande différence avec tous ces musulmans qui passent leur temps à nous gâcher la vie.
      Un exemple : j’ai lu une interview de Soprano. Le mec a vendu 14 millions de disques, il enchaîne les tubes, le public l’adore et pourtant le mec clôt son interview par "le racisme bien connu des Français pour les rebeus , les noirs les muz. "
      Même topo avec des écrivaines comme Miano , Marie Ndiaye etc Dès que ces gens atteignent un petit niveau de notoriété, leur passion est de casser du français. pOURTANT ILS SONT LES PREMIERS A SOLLICITER SUBVENTIONS, PRIX LITTERAIRES etc Ils me dégoûtent.
      Franchement c’est de la racaille ingrate qui profite de sa notoriété pour insulter la France. Et leur présence sur notre sol, la guerre ethnique assurée. Pensez aussi à tous ces cinéastes subventionnés par la France et qui s’empressent de tourner des films à charge contre le colonialisme. Ce sont toutes ces crapules qui mettent le feu aux banlieues.


    • Connerie les Asiatiques viennent surtout du Vietnam c’est tellement loin que c’est pas sur la planète terre donc c’est soit ils la ferment soit ils marchent droit, le problème avec les Maghrébins est totalement différent ils n’ont pas peur car le parti socialiste leur offrent des friandises à chacun de leurs conneries et surtout parce qu’ils savent que le Maghreb c’est pas loin, deux heures d’avions...


  • En ce qui me concerne je n’envisage pas de m’armer . Je me contente de prier Notre Père tous les jours , pour moi, pour mes proches , pour les juifs et les musulmans aussi . Je fais ma petite part du boulot en parlant d’Alain Soral autour de moi et en affichant ma foi . Nous devons aussi reprendre notre territoire spirituel laissé en friche ou occupé par le New Age .

     

  • Il n’y a pas de solutions toutes faites , le communautarisme
    à l’Anglo-saxonne ne me paraît pas une solution sur le long terme .

    Aussi fuir son quartier pour laisser la place aux autres....voilà qui va
    plaire à ceux qui voudraient nous coloniser mais qui est à l’inverse de
    ce qui est normal... ? quand est-ce que nous penseront au peuple
    Français tout simplement , celui à qui ont n’a jamais rien demandé
    et à qui ont ne pense jamais dans les discutions , c’est très étonnant,
    cela veut-il dire que nous n’avons plus aucuns droits chez nous.... ?

    La peur fait que personne n’essaie de défendre les Français leur
    place , leurs droits, ont se demande chaque jour si nous sommes
    encore dans notre pays....c’est hallucinant....

     

  • Réponse salutaire, et ô combien importante.
    Édifiant.

    Malgré tout, c’est toujours difficile de pardonner à ceux qui ne connaissent pas le pardon...

     

    • Nous pouvons pardonner ceux qui ne savent pas ce qu’ils font, mais il n’y a aucune raison de pardonner ceux qui savent très bien ce qu’ils font. Il y a ceux qui cultivent la haine et le mépris de la France, ils sont pléthores !

      On les retrouve aussi bien dans les banlieues que dans les hautes sphères politiques. Eux savent très bien ce qu’ils font, ne leur pardonnons pas. Le temps des "Bisounours illuminés" est terminé


  • Je comprends parfaitement les propos émis ici ; par ailleurs, certaines thèses sont valables ; mais je pense parfois qu’on part dans une complexité argumentative qui nous mène parfois trop loin ;
    ... Juste prendre en compte que la souffrance du petit français n’est pas énorme, elle est astronomique, car ne plus se sentir chez soi relève d’un problème autant affectif que quotidien : ce manque de sécurité et d’épanouissement pousse parfois au pire, c’est bien de le dire.
    Fuir les banlieues naguère prolos et gouailleuses, se voir agressé dans n’importe quelle circonstance, enfin ne plus trouver d’affect dans la terre de ses aïeux est le pire des drames ; et fuir n’est pas à la portée de tout le monde.

    Conscient que notre aliénation vient autant du risible modèle nord-américain que d’une fraction de population hostile, beaucoup comme moi sont dans l’impasse, et "l’identité malheureuse" est un fait. Je n’ai pas à être réconcilié avec quiconque (mes ancêtres en ont suffisamment chié), je souhaite juste ne pas voir la France se dissoudre : ma foi, si le communautarisme est une 1ère étape, pourquoi pas...

    Au fond, les "souchiens", qu’ils soient identitaires ou pas, ne demandent qu’une chose : ne pas vivre dans la peur et le dégoût de soi.


  • Édifiant, Spectaculaire, Tout est dit !
    Merci M Soral


  • Accepter le communautarisme en échange de la paix ?


  • La dillution de la société française est selon moi inéluctable car c’est c’est une société mercantiliste de marché. Toutes les sociétés qui ont fait le choix de la consommation au détriment de la tradition (tradition c’est pas se dire croyant et forniquer, fêter noel, accepter la dissolution des moeurs au nom de la liberté et de la tolérance lol) ce qui est le choix de tous les occidentaux (rêvent tous de confort et de maison à crédit) ... vont dusparaître. C’est inéluctable. Vous avez fait le choix de l’argent et avez abandonnez les valeurs. Seules les sociétés où subsistent des bastions de gens attachés vraiment à leur foi sont protégés... Vous avez voulu le capitalisme de la séduction et le confort sans les inconvénients du marché mondialisé... C’est impossible. En faisant de l’argent et de la production le barycentre de vos existences (croire vaguement, noel etc ne fait pas de vous des gens pieux) vous avez rendu inéluctable la fin de votre mode de vie que vous pleurez pour rien aujourd’hui car il est trop tard. Vous aurez le mode de vie standard international qu’on retrouve partout dans le monde.

     

    • Str ,
      Enfin quelqu’un qui va au fond des choses !
      Nous voulons une vie de paix, de respect, de tranquilité etc mais nous n’en respectons pas les commandements ! Nous tapons sur les dirigeants entre autres mais, bon sang même si Dieu en personne était devant nous, nous ne le verrions pas ! Parce que l’on est trop attaché à ce que le condamne, plus ou moins selon les sensibilités.
      "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans le tien ?
      Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil et alors, tu verras à ôter la paille dans l’oeil de ton frère" Matthieu 7:3,4
      Avant de vouloir sauver le monde sauvons nous nous-même ; en attendant c’est peine perdue le chemin est large et tout droit tracé.


  • Bravo Soral, toujours une parole juste.


  • Bonjour,
    Je ne vais pas aller dans le sens des commentaires mais bon tant pis. L’analyse de Soral est très pertinente socialement mais pourrait-elle éviter les caricatures ? Assimiler Zemmour à BHL est pour moi de la même grossièreté que d’assimiler une racaille à musulman patriote. Essentialiser de cette manière est outrancier.

     

Commentaires suivants