Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"La sécurité dans notre pays n’est pas assurée comme elle le devrait"

L’ancien numéro trois de la Gendarmerie nationale témoigne

Tout ce qu’il ne faut pas dire. Le titre que le général de gendarmerie Bertrand Soubelet a donné à son livre, disponible en librairie à partir du 24 mars, donne le ton. Et si on n’en est pas encore convaincu, il suffit de lire la notice de l’éditeur (Plon).

« Moi, Bertrand Soubelet, général de corps d’armée, directeur des Opérations et de l’Emploi de la gendarmerie, j’ai été écarté pour avoir dit la vérité : la sécurité dans notre pays n’est pas assurée comme elle le devrait », y est-il écrit.

En décembre 2013, le général Soubelet, alors numéro trois de la Gendarmerie nationale, avait défrayé la chronique en tenant des propos sans langue de bois lors d’une audition dans le cadre de la mission d’information relative à la lutte contre l’insécurité sur tout le territoire lancée par la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

« Les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs (d’actes délictueux) que des victimes », avait-il déploré. Et d’insister : « les auteurs d’atteintes aux biens (cambriolages, vols…), les plus importantes numériquement, bénéficient d’un traitement pénal qui leur permet de continuer à exercer leurs activités ».

Quelques mois plus tôt, lors d’une session du Conseil de la fonction militaire de la gendarmerie (CFMG), le général Soubelet avait tenu des propos également remarqués. « Nous ne pouvons pas dire à nos subordonnées qu’avec nos moyens actuels, nous pouvons être meilleurs (…) Nous le ferons différemment mais certainement pas mieux. (…) La seule possibilité serait de tirer sur la ‘couenne’ des personnels, au risque de mettre en déséquilibre leur santé », avait-il lancé.

Quoi qu’il en soit, suite à son audition à l’Assemblée nationale, le général Soubelet bénéficia d’un élan de sympathie sur les réseaux sociaux (mais aussi chez les gendarmes). Mais ses propos lui valurent le courroux de Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur. « Les forces de l’ordre et la justice doivent partager les mêmes buts » et « je ne tolérerai aucun manque à cette ligne de conduite sur le cap, la direction et la manière de travailler ensemble car l’engagement et la loyauté sont indispensables », avait-il affirmé, tout en assurant être sur la même « longueur d’onde » avec la « Garde des Sceaux » [Christiane Taubira, ndlr].

En juillet 2014, le général Soubelet fut nommé commandant de la gendarmerie d’outre-mer (CGOM) et abandonna ainsi ses fonctions de numéro trois de la Gendarmerie nationale.

« Des pressions ont été exercées sur moi pour me faire quitter la gendarmerie qui a été ma vie pendant trente-cinq ans. Désormais personne ne peut m’opposer un pseudo devoir de réserve. D’où ce livre », explique le général Soubelet pour présenter son ouvrage.

Lire la suite de l’article sur opex360.com

Les corps constitués, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A un moment donné ça va être simple.

    Les gens qui sont libres de dire la vérité dans ce pays : comptez-vous.

     

  • "Tout ce qu’il ne faut pas dire" franchement ? Ca se limite à ce genre de polémiques de seconde zone selon lui ? Pcq personnellement je vois deux ou trois points sur lesquels ma liberté d’expression fourche plus que sur ce concept bidon de droit des victimes ... le grand courant de victimisation qui veut que celui qui se présente comme tel ai raison au détriment des droits de la défenses, de la présomption d’innocence et du bon sens, j’en ai soupé !


  • " ils s’instruisent pour vaincre " , pendant que d’autres s’instruisent pour accaparer !

    .....au service de la nation ou au service des oligarques , un jour ou l’autre vient l’ heure du choix


  • Je ne veux faire peur à personne mais j’ai un pote inspecteur à Montpellier, il me dit qu’ils ne tiennent plus le pays, que si les cités se rendent compte qu’elles sont en position de supériorité ça part en cacahuète direct.
    Pour info il a décidé de partir lui et sa famille dans un autre pays, il pense que c’est plié en France.

     

  • Il est fou que de petits élus qui se retrouvent aux avant-postes, l’espace de cinq piges, pour avoir refilé leur taux peu représentatif à un chiffre obtenu lors de primaires, puissent faire valser des types de 35 ans de carrière à servir la France. Servir dans ce cas précis, car sans langue de bois, et donc sans préserver l’élite qui elle, s’en sert, de cette France ! Et grassement !
    Et de se demander, au-delà de cette (mal) foutue voie hiérarchique, qui a le plus d’expertise ?


  • Ce constat tout le monde l’a fait, ce qui serait plus intéressant et périlleux serait de nous expliquer le pourquoi d’une telle situation ! Les raisons profondes ! Mais ça ceux qui osent aller jusqu’au bout ils ne sont pas nombreux...


  • #1425697

    Méfions-nous de ces généraux "dissidents" qui fleurissent en ce moment... leur pédigrée ne laisse souvent que peu de doute quant à leur véritable allégeance.
    N’oublions-pas que les officiers généraux sont nommés en Conseil des ministres.
    Combien de FM parmi eux ?

    "Il faut soutenir Israël qui est un élément de stabilité au Proche-Orient."

    Général Didier Tauzin (lui aussi vendeur de livres), Lyon, Université catholique, 04 Décembre 2015.


  • Tout le monde sait ou presque ,mis à part les naïfs, que la gendarmerie ,voir la police en général n’est pas la pour protéger le citoyen ,mais pour faire croire qu’elle le protège en prenant sa déposition , qui partira vite aux oubliettes .Par contre elle est présente sur les routes ,ça on sait pourquoi ,mais pour les délies ,(on verra ça plus tard ) ,ils font plutôt acte de présence pour montrer qu’il y en a une ,et font avec les moyens qu’on leur donne ,qui est moins que me minimum .Tout cela n’est pas la faute des agents de la sécurité ,mais la façon dont elle est utilisé avec des effectifs très bas ,ce qui rend la population vulnérable.


  • [...] "l’engagement et la loyauté sont indispensables" [...]

    Venant de lui c’est juste magnifique, éternellement attaché et complétement soumis à qui on sait... Pauvre fiotte !
    Chapeau en tout cas, maintenant on a la confirmation que le pays est volontairement laissé à la dérive, juste ce qu’il faut mais pas trop, de quoi instiller un sentiment d’insécurité et favoriser le communautarisme qui mènent à la division.
    Mais au delà de tout ça, et surtout du baratin habituel des politiques en mousse qui jouent les caïds devant les caméras entourés de dizaines de gardes du corps (on est jamais trop prudent), c’est tout un pays qui est en faillite parce qu’abandonné à une Europe destructrice, elle même gouvernée par des banquiers américains sans scrupules (Grèce) et non élus. Vive la démocratie ........
    Tout ceci ne pourra que nous enfoncer dans la mouise encore et toujours jusqu’à un point de non retour et ce jour arrivera seulement j’espère que certains se seront entrainés à courir très très vite ...


  • mais les personnalités sont très bien protégées. Hier le 1er ministre était en déplacement dans mon département, c’est plusieurs centaines de gendarmes et policiers qui étaient mobilisées pour le protéger, dont des compagnies mobiles venues de 300 km .
    Une débauche de moyens de sécurité .


  • Il est patent que depuis l’accélération de la mise en place des objectifs mondialistes, Gendarmerie Nationale, et Police Nationale, ne sont plus là pour assurer la sécurité des personnes et des biens selon la tradition, mais pour protéger les intérêts exclusifs de l’oligarchie au pouvoir. Il en va de même pour la Justice, et du reste des institutions, ou du moins ce qu’il en reste, tous les pouvoirs souverains étant entre les mains de l’UE, filiale exécutante de Washington.

    Pensez-vous que ce soit pour faire plaisir aux gogos, ou uniquement pour des raisons budgétaires, que les effectifs l’armée soit devenue embryonnaire ?

    Cela résulte du même plan diabolique, de destruction des nations. A partir du moment où les effectifs de l’armée sont insuffisants, il ne peuvent plus assurer la défense de la nation, et partant ne peuvent plus s’opposer à une éventuelle agression de l’Empire.

    Tout cela a été décidé, planifié et organisé de longue date, par les décideurs mondialistes. Nous sommes aujourd’hui en phase complète d’application, avec une très grande logique, si l’on prend le recul nécessaire pour analyser la situation.


  • Pour moi, le plus gros problème ne serait pas le laxisme des lois, elles offres déjà un panel d’outils répressifs bien trop important et pour tous les détails de la vie. Le gros problème, c’est le deux poids deux mesures dans leur application.
    C’est vrai que tant qu’on entre bien dans le moule, on est traité avec indulgence. Si t’es un "Toufik de cité" ou un "Mérah", ils considèrent que tu es dans ton rôle à enchaîner les braquages, les violences et le trafic de drogue. Du coup, tu peux être centuple-récidiviste, tu vas faire moins d’un an pour un autre braquage. En plus, comme spirituellement, ils sont vides, ils ne souffrent pas vraiment de l’enfermement, vue qu’ils vivent de la même manière avec le shit et leur console, être libre de leur destin, ils n’y ont même jamais réfléchi.
    Par contre, si vous êtes un Dupont au casier vierge, classe moyenne, QI supérieur à 90, à qui il prend la folie de piquer une cartouche de cigarette un soir de beuverie, c’est toutes les foudres de la justice qui vous tombent dessus, vous aurez droit à vos 3 mois fermes. Si c’est un cambriolage, vous ne sortez pas avant 3 ans.
    En gros, la justice ça sert surtout à maintenir la terreur dans les classes laborieuses pour qu’elles continuent à bien cracher au bassinet.
    C’est la seule explication que j’ai pu trouver à ce deux poids deux mesures.
    Bref, je pense qu’il ne faut jamais réclamer plus de répression quand on appartient à la classe laborieuse, car en dernière instance, c’est nous qui sommes destinés à subir cette répression, pas ceux qui remplisse leur rôle attitré de criminel.


Commentaires suivants