Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La ségrégation des Noirs du Maroc

Un reportage à Zagora

À l’extrémité de la luxuriante vallée du Drâa, se situe Zagora (Maroc), la porte du désert, à quelques kilomètres seulement des premières dunes sahariennes. « Tombouctou : 52 jours », ce panneau défraîchi croisé au cœur de Zagora signe la vocation ancienne de la ville, dernière étape de la route caravanière.

 

Dans les ruelles animées de Zagora où la mixité se lit sur les visages, on ne vous dira jamais qu’il existe toujours des problèmes entre les Blancs et les Noirs. « Ça n’existe plus ça maintenant, c’est révolu », avancent certains au détour d’une terrasse de café sans pour autant cacher leur malaise.

Ce que beaucoup omettent de dire c’est que les grands propriétaires terriens de la région sont toujours des Blancs qui se revendiquent de la Zaouïa Nassiria, ce qui en fait des nobles, et qu’il n’est pas rare d’entendre les mots « Abid » ou « Khemmas » proférés ici ou là à l’encontre des populations noires du sud marocain.

 

Le long de la vallée du Draâ, le brassage ethnique est considérable

Le long de la vallée du Drâa, ancienne route caravanière entre le Sahara et le nord du Maroc, le brassage ethnique est considérable. Outre les Drâaoua, populations noires, supposées être les autochtones, la population de la vallée se compose de descendants d’esclaves originaires du Sud de l’Afrique occidentale, des Arabes, de Berbères descendants des Ait Atta, d’anciens nomades sédentarisés, ou encore de Juifs.

Surnommés de façon générique les Haratines, les habitants noirs des oasis du nord-ouest de l’Afrique ont des origines complexes, tour à tour descendants des Bafours, un peuple agropastoral noir qui vivait dans la région avant la désertification du Sahara et l’arrivée des Berbères, mais aussi Noirs Africains affranchis ou esclaves. Un brassage qui a marqué la mémoire collective et dont la mosaïque influe toujours sur l’organisation sociale.

 

 

Au cours des siècles, des centaines de milliers de Noirs africains ont en effet été réduits à l’esclavage et acheminés au Maroc. Ils constituaient pour certains le corps militaire marocain, la garde civile, tandis que d’autres remplissaient les tâches qu’on leur attribuait sous le règne d’Ahmed El Mansour Eddahbi ou encore de Moulay Ismail au 16ème et 17ème siècles. À l’avant-garde de cette ségrégation raciale, on retrouve les confréries religieuses dont la Zaouïa Nassiria. Sans terres, ni ressources, les Noirs servaient notamment de main d’œuvre pour travailler les terres. Surnommés « Khemmas », ils ne possédaient rien et percevaient théoriquement 1/5 de la récolte agricole.

 

Citoyens de seconde zone

À Zagora, le sentiment d’être des Marocains de seconde zone hante toujours les Haratines. Niché au cœur de la ville, le quartier de Zaouïa El Baraka est habité en majorité par une population noire. « Ici, les facettes du racisme sont multiples, dans le passé comme dans le présent », confie Mohamed El Bachari, fonctionnaire dans la province de Zagora depuis plus de vingt ans. Dans le quartier, Mohamed ne passe pas inaperçu. À la tête de l’amicale des habitants de Zaouïa El Baraka qui milite pour faire bénéficier les Noirs des terres collectives de la région, Mohamed est devenu le porte-parole d’une population en guerre contre une forme de ségrégation raciale encore vivace.

Plus qu’une couleur de peau, le « Noir » s’est mué ici en classe sociale.

« Dans le passé, lors des mariages par exemple, les Nassiri ne se mélangeaient jamais avec les Drâaoua, ils devaient bénéficier d’une place à part et on devait leur servir leur propre nourriture. Les Noirs ne pouvaient pas marcher devant les Blancs, ils ne pouvaient pas non plus être enterrés dans les cimetières à côté d’eux. Quand un Drâaoua rencontrait un Nassiri, il devait lui baiser la main », explique Mohamed.

Lire la suite de l’article sur huffpostmaghreb.com

 

Le Maroc, entre extrême pauvreté et extrême richesse, voir sur E&R :

Sur les aspirations des peuples africains méprisés, lire chez Kontre Kulture :

Sur les Noirs et les Blancs en Afrique, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1387093
    le 02/02/2016 par frégate
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Pourquoi y a-t-il si peu de Noirs au Maghreb et au Proche Orient ? Parce que les négriers CASTRAIENT les esclaves noirs avant de les vendre, ce que les négriers de la traite transatlantique ne faisaient pas, petit détail que Taubira a oublié quand elle a fait passer la loi qualifiant la traite européenne de "crime contre l’humanité" .

     

    • #1387123
      le 02/02/2016 par Mythe
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Ce que vous dîtes n’a aucun sens d’un point de vue de l’esclavagiste.

      Il vaut mieux qu’ils s’accouplent bien au contraire ! Ca fait de la marchandise en plus. Faut réfléchir.


    • #1387163
      le 02/02/2016 par tenhokuto95
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Fregate

      T as lu ca dans le huffington post aussi ? La castration des noirs au Maghreb ? Si tu etait un minimum cultivé tu saurai qu il existe en algerie et au maroc des Sahlaouis qui sont pour la plupart des noirs , et qu ils auraient tout simplement disparue si ton propos est exacte. Au Maghreb il n y a pas beaucoup de noirs tout simplement parce que EUX contrôle leurs frontières. Quand a la traite negriere tansatlantique monsieur de F de souche (desolé tu me feras pas croire ni a moi ni a personne que t pas un facho ) tu oublie (surement volontairement) que les femmes noirs de la traite transatlantique se faisai violer arriver dans les plantation des Dom Tom , et que meme leurs nom de familles etaient celui du maitre esclavagiste (et le nombre COLLOSALE d esclave ) entre 20 et 30 millions , qui pour beaucoup d entre eux mouraient attacher a des chaines dans des cales de bateau.

      Donc vendre la traite negriere transtlantique comme un truc humaniste ? C’est a se demander si ton but n est pas justement que les noirs détestent encore plus les blancs.


    • #1387176
      le 02/02/2016 par Jkdess
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Les blancs pratiquaient l’élevage.


    • #1387223
      le 02/02/2016 par VORONINE
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Ce que les trolls ne comprennent pas et balancent les clichés de fachos ...C’est que l’esclavage est un moyen de production , du reste peu rentable et d’une efficacité qui ne peut concurrencer la machine . Pour le travail agricole, les planteurs d’outre atlantique privilégiaient la reproduction des esclaves, recherchant en particulier des reproducteurs mandingues , du fait de l’éloignement des sources d’approvisionnement .En Afrique du nord , en Arabie , les esclaves étaient utilisés dans les harems et castrés ( mortalité importante ) . Les haratines étaient utilisés dans les oasis pour nourrir par leurs productions agricoles les seigneurs , les touareg etc...Beaucoup des noirs du Maghreb sont les descendants d’esclaves noires ( filles ) et de leurs maitres .


    • #1387261

      @Mythe
      Sans vouloir défendre "fregate", ce qu’il dit n’est pas entièrement faux, lors des commerces d’esclaves la capture d’esclaves étant devenu aisé et la cote d’un esclave ne valant plus grand-chose, ils leur étaient plus simple de re-capturer de nouveaux esclaves plutôt que de permettre une descendance, c’est le cas pour les esclaves dits européens.

      @ Ten hokuto95

      "tu oublies (surement volontairement) que les femmes noires de la traite transatlantique se fraisaient violer arriver dans les plantations des Dom Tom"

      Oui cela eut existé mais bien souvent le dit "viol" fut commis par d’esclaves issus des mêmes plantations.

      "et que même leurs noms de famille étaient celui du maitre esclavagiste"

      Faux ! ce n’est pas forcément vrai, quiconque fait des recherches aux caraïbes saura que jusqu’au registre de naturalité bien souvent les esclaves n’ont pas de noms et sont appelés par leur prénom, quand à l’attribution la consigne à l’époque était d’éviter que les noms ressemblent à ceux des maîtres : les officiers d’état-civil ont donc pioché dans le calendrier des saints, l’histoire, les noms de fleurs, de plantes, etc.

      "qui pour beaucoup d’entre eux mourait attachait à des chaines dans des cales de bateau" ;

      Oui en effet c’est triste mais malheureusement ça s’appelle la sélection, "faussement naturelle" je te l’accorde.
      Si tu regardes le profil de beaucoup d’Antillais de nos jours il y a un profil typique qui est surement le reste des gabarits ayant survécu au voyage.


    • #1387323
      le 02/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Foutaises d’historiens encore bien orientés ? L’Islam garantissait aux femmes esclaves ayant euent des enfants avec des hommes libres que leur enfants naisseraient libres.. belle ascension sociale ? Ne jamais s’émanciper du réel...
      L’Islam incitait de toute façon de libérer les esclaves.. comme par exemple un acte expiatoire pour avoir manqué un jour de jeûne du ramadan..

      Triples foutaises... car c’est oublier que de toute façon les femmes ne pouvaient pas êtres castrées.. et en plus c’est elles qui reproduiraient de futurs esclaves ?.. Les noirs se sont mélangés à la population... ils se sont dissous.. d’ailleurs ça se voit.. ils sont du très blanc au très noir du Maghreb au Machrek ?

      Imaginez le propriétaire d’une plantation de coton.. son intérêt n’est-il pas d’avoir des petites mains affairées au travail ? Il existait des esclaves depuis l’antiquité.. c’est faire preuve de bon sens marchand que de détériorer la « marchandise » ?

      On nous a fait croire à cette fable (généralisée) de l’Orient à travers le Harem et les femmes du prince et leur tendances à la luxure ?...

      La fabrique du castrat n’etait pas généralisé, on en a fait en Europe (Venise et Kiev par exemple) pour les chants et exporté en orient pour les responsabilités au palais. La castration faites sur les jeunes n’empêchait pas nécessairement l’érection a l’âge adulte.. ils ne pouvaient pas par contre féconder.. ne pas faire un enfant dans le dos du prince je présume..

      Il y avait aussi les ceintures de chasteté en Europe depuis le moyen âge bien que leur réalité soit fortement aujourd’hui remise en cause par les historiens ?... Mais la légende est tenace...


    • #1387564
      le 02/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Ras@Mythe,

      Sans vouloir défendre "fregate", ce qu’il dit n’est pas entièrement faux, lors des commerces d’esclaves la capture d’esclaves étant devenu aisé et la cote d’un esclave ne valant plus grand-chose, ils leur étaient plus simple de re-capturer de nouveaux esclaves plutôt que de permettre une descendance, c’est le cas pour les esclaves dits européens.




      Je crois que Myth a demandé de réfléchir.. c’est à dire de réfléchir en tant que marchand...

      Quel est l’intérêt de castrer un esclave si il y a un faible taux de survivant ? Ponctuellement pour le harem de la cour ?

      Ne pas oublier que les esclaves avaient accès aux plus hautes responsabilités parfois.. Ainsi que ce soi des individus ou des groupes d’esclaves comme les janissaires ou les mamelouks (qui signifie esclaves blancs), ils prirent souvent le pouvoir de l’empire musulman... Pareils pour les barbaresques les chefs pouvait être des renegats chrétiens des mercenaires.. des pirates quoi..
      On oublie trop rapidement que les musulmans dominaient en mediteranée et faute de traités de paix (nombreux) un vaisseau ennemi en territoire conqui devenait prise de guerre et son équipage prisonnier.
      L’Europe avait ses pirates et ses corsaires.. mais il fut décidé de délaisser la méditerranée au profit d’un développement des pays plus au nord.. C’est pourquoi les barbaresques continuèrent un prélèvement régulier sans être vraiment inquiétés... une pratique inchangée en mediteranée depuis l’antiquité...


    • #1387771
      le 03/02/2016 par foulque
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      En CASTRANT les esclaves noirs - souvent dès l’âge de 10 ans - les Arabes ont commis un véritable GENOCIDE : bien sûr la plupart le nient mordicus, mais c’est un fait . Ce génocide avait lieu chaque année, avant que les misérables caravanes ne s’ébranlent à travers le Sahara . Cela explique aussi que les razzias d’esclaves avaient lieu chaque année, puisque les Arabes ne pouvaient faire "l’élevage" de leurs esclaves . La traite transatlantique n’était pas génocidaire .


    • #1387963
      le 03/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Gustave le Bon écrit : « Ce que je crois vrai, c’est que l’esclavage chez les musulmans est meilleur que ce qu’il est chez les autres , et le statut des esclaves en Orient est meilleur que celui des domestiques en Europe, et les esclaves en Orient font partie de la famille (du maître) et ceux d’entre eux qui veulent recouvrer leur liberté l’obtiennent dès qu’ils en manifestent le désir. Mais ils ne font pas usage de ce droit. »



      En CASTRANT les esclaves noirs - souvent dès l’âge de 10 ans - les Arabes ont commis un véritable GENOCIDE : bien sûr la plupart le nient mordicus, mais c’est un fait .




      Les esclaves européens du monde musulman viennent aussi des marchés de Verdun ou de Kiev pendant le Haut Moyen Âge. Lieux spécialisés avec les marchands vénitiens de la castration. Pour faire des chanteurs ou pour les harems. Les harems de la byzance chrétienne est la première à avoir des castrats. L’Islam interdit la castration mais il est vrai que historiquement en terre d’Islam des domestiques pour les harems pouvaient y être utilisé.



      Ce génocide avait lieu chaque année, avant que les misérables caravanes ne s’ébranlent à travers le Sahara . Cela explique aussi que les razzias d’esclaves avaient lieu chaque année, puisque les Arabes ne pouvaient faire "l’élevage" de leurs esclaves . La traite transatlantique n’était pas génocidaire .




      Il est difficile de comprendre l’intérêt marchand d’une telle pratique...
      Pas génocidaire ? C’est votre point de vue, cependant lors du transport une importante partie des esclaves périssaient en ce qui concerne l’esclavage transatlantique..

      Un esclavage qui fit exception par ses proportions et le calcul marchand cynique qu’un esclave qui survivait les conditions extrêmes de la traversée était une main d’œuvre robuste à la tâche.


    • #1387992

      Du grand n’importe quoi, la castration ne concernait qu’une partie des esclaves, tous les historiens sérieux sont d’accord là dessus, d’ailleurs un des plus gros centre de castration de l’histoire était à verdun, l’équivalent n’existait pas au maghreb.


  • #1387094
    le 02/02/2016 par Jean-Yves
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Que ce soit les algériens ou les marocains ce sont des peuples bien évidement racistes, un racisme bien plus profond que ce qu’on peu rencontrer en France. En revanche le peuple français est un des peuples les plus doux et des moins racistes au monde, contrairement à ce que certains essayent de faire croire.

     

    • #1387143
      le 02/02/2016 par Mohammed
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Tien donc, les marocains et algériens sont racistes, qui ont ils colonisés ? Ont ils fait une guerre récemment ? Contre qui ?
      La merde elle se trouve partout, en France par exemple c’est vrai les gens respectent les autre couleurs en général, mais traite leurs anciens comme des merdes, alors c’est pas pire que le racisme ça ?


    • #1387159

      Faux, les sahraouis, les Touaregs sont algériens et ont les mêmes droits que ceux du Tell. Ne parle pas de sujets dont tu ignores.


    • #1387170
      le 02/02/2016 par Je SuisLePen
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Tien donc, les marocains et algériens sont racistes, qui ont ils colonisés ?




      Ils ont colonisé la France. Il y en a partout et ils occupent des portions croissantes du territoire national.


    • #1387346
      le 02/02/2016 par Vent Couvert
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Quel est donc le rapport entre colonialisme et racisme ?


    • #1387445
      le 02/02/2016 par Dalshim
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      L’Espagne, la Sicile, vous avez oublié ?


    • #1387697
      le 02/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Ou peut être que le racisme réel comme pathologie est extrêment rare ? J’ai vu des hommes « blancs » coucher avec des femmes « noires » à l’armée en outre-mer et tenir des propos profondément raciste..

      Beaucoup de posture et de notion d’appartenance et de non-appartenance.. Je me souvient d’un haut gradé qui à côté ne tarissait pas d’éloges pour sa femme éthiopienne éduquée ; le prestige et le raffinement de sa culture..

      C’est comme les anti-sémites qui seraient près à fonder une famille et avoir des enfants avec une femme juive... La race ne fait pas vraiment partie des ressentiments, on n’est pas dans des théories du 3ieme Reich en tout cas.. Alors il est bien difficile à mon avis de comprendre ce racisme chez les autres.. quoique je veux bien admettre que des gens puissent en souffrir...

      ps : j’ai moi même à l’armée rie à gorge déployé de blagues racistes.. et j’ai même eu des ressentiments pour des groupes dont je n’admettais pas toujours bien les différences.. et la bêtise ; mais quelle groupe est parfait ?


  • #1387101
    le 02/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    On se demande bien quelle communauté aurait intérêt, en ces temps barbares, à souffler sur les braises du racisme entre les différentes ethnies d’Afrique...

    Le "Huffingtonpost" fondé par qui et tenu chez nous par qui déjà ?

     

    • #1387859
      le 03/02/2016 par Zobbo
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Voila ! Attendons nous à un article du Huff sur le système de castes lorsque, pour une raison ou une autre, il s’agira de faire pression sur l’Inde...


    • #1388629
      le 04/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      @ Zobbo

      Raison pour laquelle il faut conserver le principe de ne jamais prêter de crédibilité au contenu des merdias mais toujours s’intéresser aux objectifs visés par "l’information" institutionnelle.


  • #1387102
    le 02/02/2016 par Odyle
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Trouvé sur Wikipedia cette définition de citoyens de seconde zone à laquelle j’adhère ainsi que le Président du Crif qui affirme que les juifs de France en font partie :
    "Un citoyen de seconde zone (parfois appelé citoyen de seconde classe, sous l’influence de l’anglais second-class citizen) est une personne victime de discrimination systémique au sein d’une juridiction donnée.
    Sans être nécessairement considérés comme des esclaves, des hors la loi ou des criminels, les citoyens de seconde zone voient leurs droits légaux, leurs droits civils et leur horizon socio-économique limités. Ils sont aussi souvent victimes de mauvais traitements ou de négligence de la part de leurs supérieurs putatifs.
    La loi, plutôt que de protéger le citoyen de seconde zone, l’ignore et motive même parfois son harcèlement.

    les Haratines sont effectivement des citoyens de seconde zone...à l’inverse d’autres communautés qui se revendiquent victimes tout en ayant largement part au pouvoir !!


  • #1387126
    le 02/02/2016 par SOS Racistes
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Pauvres gens... Alors eux, ont vraiment beaucoup souffert. Et surtout dans les pays arabes ou les gens sont d’une intolérance et d’un racisme écœurant à l’instar des autres pays "cousins", auxquels, ils n’ont vraiment rien à envier. Ce sont des ultra-nationalistes, Jean-Marie LE PEN peut même aller se rhabiller face à ces gens.
    Pour preuve, allez faire un tour sur google en tapant migrants/ Tunisie, migrants/ Algérie, Migrants/ Maroc, Migrants/ Egypte... Juste pour entrevoir le traitement qu’ils réservent même à leurs coreligionnaires... Tout en nous donnant de belles leçons d’humanisme ici en France ou bien en Allemagne, en Hongrie, en Suède, ou bien en Italie.

     

    • #1387177
      le 02/02/2016 par Jkdess
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Ils sont maso ces migrants ?


    • #1387178
      le 02/02/2016 par Mythe
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Ceux qui vous donnent des leçons ne sont ni marocain, ni tunisien, ni egyptien, etc... ils sont bel et bien français et souvent à l’avant-garde de la république. Faut suivre, allez un petit effort ;)


    • #1387252
      le 02/02/2016 par Antoine
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      @JKdess :
      Vous sous entendez qu’ils sont mythomanes alors ? Tout comme les rédacteurs maghrébins, journalistes, et les différents témoignages décrivant l’accueil qui leur est réservé dans leurs pays ???
      http://www.bladi.net/maroc-migrants...

      Et oui Mythe, je confirme et je signe ! Ils sont bel et bien français et pour certains de confessions musulmanes à venir nous donner des leçons sur notre grande intolérance, nous les "français" (décidément ça frôle la schizophrénie chez vous ?) sur ce site même, ou ils font preuve d’une certaine arrogance et d’un certain mépris. N’est ce pas ? :-) Or il convient de bien balayer devant sa porte AVANT de regarder celle du voisin. Oui, Non ? Ou qui se sent morveux se mouche ?! Allez, encore un petit effort. ;)


    • #1387392
      le 02/02/2016 par Mythe
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      @Antoine

      Salut Antoine !

      Merci pour ta réponse

      Je suis désolé si je vous ai paru méprisant ou arrogant. Quelles sont vos sources ?? (#Caron) :-)

      Maintenant je ne vois pas de quelle porte vous voulez parler puisque vous admettez qu’ils sont français (et c’est vrai). C’est un problème communautaire qui concerne la France et vu ce qui arrive à ce pays autrefois merveilleux je ne peux que comprendre le dégoût de l’autochtone français qui est devenu serf en son pays. Maintenant faire le rapprochement entre leurs origines et le pays est une erreur grave à mon sens.

      Pour ceux qui connaissent ce site depuis plusieurs années, je pense que le Maroc ou l’Algérie n’a rien à voir avec ceux que vous critiquez. Blâmez plut^^ot SOS Racisme et le Rap Game qui a fait la culture (violente et matérialiste) de ces jeunes français. D’ailleurs il serait injuste que le Maroc, la Tunisie ou autre reprenne les ressortissants français qui font du tort à leur pays sous pretexte que pépé et mémé viennent de là bas.

      Le problème de la France c’est qu’elle n’a aucune autorité. Intérieur comme extérieur. A l’intérieur elle se contente de réprimer, et à l’extérieur elle se contente de suivre qui on sait à la lettre contre ses propres intérêts (mais pour l’intérêt personnel des gouvernants). Sa seule solution est de diviser sa population (communautarisme et clans) et de divertir (masse merdia avec ses polémiques écran de fumée du type mariage pour tous etc. ou avec des programmes abrutissants).

      Pour en revenir à l’article, je suis sûr que chaque pays rencontre ce type de problème et ce depuis la nuit des temps (à part le Lichstenstein peut être) donc c’est pas compliqué de produire ce genre d’article qui nuise à l’image d’un pays. Suffit de payer et de donner le cahier des charges.

      J’aime la France. D’ailleurs je suis français par le sang, je suis né à l’étranger et comme beaucoup ce pays me fend le coeur de par son histoire magnifique contrasté par ce qu’elle est aujourd’hui.

      Aussi vous ai je peut être mal compris. Dans ce cas je m’en excuse.

      Cdt


  • #1387138
    le 02/02/2016 par kamino
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    C’es dire si on peut se mettre en colère si on finit par devenir un Khemmassa dans son propre pays, pas vrai ?

     

  • #1387148
    le 02/02/2016 par Odyle
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    "Le Petit Journal" : Eric et Ramzy dézinguent Saint-Nazaire
    Aujourd’hui je me sens de deuxième zone et en souffrance. Des humoristes idiots du système se permettent devant près de 2 millions de téléspectateurs de balancer qu’il faut tout casser...ma ville détruite à plus de 90% pendant la guerre !!
    A St. Nazaire le savoir-faire des habitants permet de construire des paquebots, des Airbus etc...tout en profitant d’une ville sportive et de villégiature en bord de mer.
    Les habitants sont très accueillants, trop peut-être...


  • #1387157

    On oublie aussi qu’il y eut des esclaves noirs aussi sous Al Andalus, visiblement une culture importée dans les valises dans la partie ouest de l’Espagne ( entre autre Salamanca) des scientifiques on fait des études et ont retrouvés nombre de dépouilles.

    On passera sur la traite blanche en méditerranée (exemple l’histoire de Paul Imbert matelot poitevin capturé qui ne révéra jamais sa terre et sera le premier europeen a entrer dans Tombouctou) ou la colonisation des reliefs niçois est piémontais (avec épuration des populations locales s’il vous plaît)

     

    • #1387716

      C’est bien beau votre propos on passera néanmoins aussi sur la complaisance du régime colonial de la France sur l’esclavage pratiqué par les touaregs sur des individus noirs toléré jusqu’en 1962 et aboli au lendemain de l’indépendance , alors mous ressortir la misère des nicois il y a 7 siècles s’il vous plait....encore le deux poids deux mesures en terme de souffrances.
      On passera pour le poitevin sur les déportés maghrébins À Cayenne ou en Nouvelle Calédonie qui sympathisèrent d’aillers aves les déportés de la Commune pour le coup , et là y en a pas qu’un.


    • #1387836

      @M6

      Cher M6 visiblement votre niveau est digne de la chaine dont vous portez le nom c’est-à-dire nul !
      mon message est en lien avec le thème à aucun moment ceci dit, fait que je cautionne ce qu’il pu y avoir dans d’autres circonstances ou que je lui trouve des excuses mais je vais pas forcement évoquer toutes les souffrances.
      vous savez on peut se renvoyer la balle longtemps, d’ailleurs votre camp le fait très bien, je me suis permis d’apporter des éléments que visiblement vous ne maitrisez pas.

      "C’est bien beau votre propos on passera néanmoins aussi sur la complaisance du régime colonial de la France sur l’esclavage pratiqué par les touaregs sur des individus noirs toléré jusqu’en 1962 et aboli au lendemain de l’indépendance , alors mous ressortir la misère des nicois il y a 7 siècles s’il vous plait....encore le deux poids deux mesures en terme de souffrances."

      En effet c’est regrettable, mais les siècles n’enlèvent en rien l’épuration qu’on subit les populations locales allant bien au delà des "niçois" comme vous dites, ---> bibliothèque !
      Il est marrant que vous n’évoquiez pas les faits négatif quand ce fût les Arabes, Ottomans... oui deux poids deux mesures

      "On passera pour le poitevin sur les déportés maghrébins À Cayenne ou en Nouvelle Calédonie qui sympathisèrent d’aillers aves les déportés de la Commune pour le coup , et là y en a pas qu’un."

      On passe...par forcément Gallica a numérisé les dizaines de registres comportant les esclaves français razziés puis racheté, très précis (avec nom, origine, âge, profession) sans compter qu’il y a la même chose pour l’Italie, l’Espagne, mais surement une broutille a vos yeux.


    • #1387989
      le 03/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      En effet c’est regrettable, mais les siècles n’enlèvent en rien l’épuration qu’on subit les populations locales allant bien au delà des "niçois" comme vous dites, ---> bibliothèque !
      Il est marrant que vous n’évoquiez pas les faits négatif quand ce fût les Arabes, Ottomans... oui deux poids deux mesures




      C’est là où on ne suit plus... Vous parlez d’épuration alors que l’esclavage depuis l’antiquité n’a rien d’une épuration.. attention à l’utilisation immodéré du vocabulaire shoastique. Se faire mettre en servitude par des gens (les siens ou des étrangers) étaient un peu le lot commun de beaucoup de peuples... Les mamelouks qui étaient des esclaves européens continuèrent à utiliser des esclaves européens après avoir pris le pouvoir.. De toute façon il n’y avait pas de prison alors à part passer au fil de l’épée, rançonner des otages nobles ou fonctionnaires, la mise en servitude était aussi une conséquence des guerres et conflits.. Après les guerres c’est pas joli, joli.. mais là c’est un exercice d’astiquage de poncifs...


  • #1387164
    le 02/02/2016 par jacques
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    allez au Maroc et pas en voyage organisé mais par vous même vous verrez qu’à Casa les noirs(res) se promènent à toutes heures de la journée et de la nuit (quand travaillent ils ?? )vêtus comme des mannequins à la dernière mode et sans jamais les voire travailler les fille aux tenues plus que sexy (décolletés débordant indécemment et jean taille hyper basse laissant voir 10 centimètres du string et bien-sur toujours les derniers téléphones en main au terrasses des cafés ,alors qui veut jouer à ce petit jeux de voire du racisme partout regardez l’origine de l’article, ici tout le monde en masse vous critiquez la venue de migrants en force, mais pour le Maroc vous semblez déplorer qu’il n’y en a pas assez de ces gens au Maroc ou que les marocains ne sont assez gentille avec eux , alors que pour ceux venue ici vous voulez les chasser à coup de fusils , soyez cohérent avec vous même

     

  • #1387167

    La hiérarchisation des humains existe depuis le début de l’humanité, du moins de celle que les modernes sont en mesure d’étudier... avant, on en sait déjà moins.
    Pour ceux qui lisent pour comprendre, je suggère fortement l’ouvrage de Patrick Mbéko http://www.egaliteetreconciliation....
    Dans lequel l’auteur nous dévoile les véritables origines de la haine huttus / tutsis, laquelle découle d’une hiérarchisation culturelle du même genre que les intouchables indiens.
    Ne nous méprenons pas, ce n’est pas parce que les français sont "attachés viscéralement à l’égalitarisme" que cette vision est : 1/ viable dans les autres cultures et 2/ : la meilleure voie civilisationnelle.
    Les noirs du Maroc seraient discriminés ? Qui l’affirme ? l’Huffington Post ! et il y a quoi derrière ce nouveau "peuple discriminé et victimisé" ?
    Allez parler avec les roms installés le long de la voix ferré au nord vers Montmartre... bien qu’acceptés en France comme nomades affirmant leur identité (comprendre : l’identité française on s’en tape, on veut juste rester ici et bénéficier du pays) et vous constaterez qu’eux aussi nous la joue "discrimination"... C’est la nouvelle chanson des mondialistes qui s’en foutaient royalement depuis des décennies mais qui, subitement, avec leur mentor et financier Sorros, poussent les nations déjà bien en déliquescence à absorber la misère du monde pourvu qu’en fin d’envahissement la moindre tentative de définir une identité nationale soit devenue totalement impossible.
    C’est à cela que contribue l’article misérabiliste du Huffington Post...

     

  • #1387173
    le 02/02/2016 par arthur
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    hahahah regardez un peu les cultures de legumes intercalaire bien à l’abri avec les haies fruitières, l’absence de tracteurs, des vrais bobos-bio ces mecs !!

    Sauf qu’ils produisent et vendent eux contrairement aux rockstars de la perma en sarouel qui ne vivent que de stages


  • #1387183
    le 02/02/2016 par SrpskiVUK69
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Au bled c’est rare de voir un black marié a une arabe ou vice versa, d’ailleurs il les tabassent dans les rues ou a la frontière il y pas plus raçiste...


  • #1387186
    le 02/02/2016 par peuple non élus
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Pour avoir vécu au Maroc je peut dire que tout est corrompus : des petites gens au Roi. Il y a une misère importante cachée par l’arbre du tourisme, le peuple s’en branle complètement de la religion et des principes ceux qui compte c’est d’avoir un confort de vie et de pouvoir exploiter l’autre à sa guise.


  • #1387310
    le 02/02/2016 par Bison
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Le maghrébins est en général très raciste (ce n’est pas le seul) mais oui les arabes sont très racistes de base. C’est un fait et personne ne peut le nier. Il suffit de faire un tour en vacances au Maroc ou en Tunisie pour le constater.

    Le problème c’est que ces personnes pensent être sans défauts et ne reconnaissent jamais leurs mauvaises habitues. C’est triste car c’est l’autocritique qui fait avancer.

     

    • #1387430
      le 02/02/2016 par truc
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Bison dire que les magrebins sont racistes c ’est aussi stupide que dire que les francais sont racistes .
      Il n y a pas de race , et ce que tu appelles racisme , s ’apelle un regionalisme comme quand les Parigos insultent les Tchi du Nord de consanguin , les alsaciens d’allemand et je te parle meme pas des gens du Sud , marseillais ou Corse....

      Ce que tu appelles racisme n’est qu’une rivalité regionale basé sur le dev economique, social politique , sportif et j en passe , alors au lieu de la ramener il faut lire se renseigner et voyager et ne pas croire ce qu on te montre a la TV .

      La tv ment pour la France mais dit vrai pour les autres pays ?????


    • #1388313
      le 03/02/2016 par Bison
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Mon père est Marocain. Je vais au maroc au moins une fois tous les trois ans je parle donc en connaissance de cause... Les maghrébin sont raciste c’est un fait.

      Et bien évidemment ce ne sont pas les seuls dans ce cas...


    • #1388420
      le 03/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      C’est fatiguant de ne pas voir les gens mettre les choses en perspective.. Les gens ne mentent pas mais ils nous offre un seul angle de vue.. alors que hors de internet ils refuseraient d’être mal compris ou caricaturé ?

      Ce que vous oubliez surement de dire c’est qu’ils se tirent la bourrent entre-eux les marocains, tunisiens et algériens ? C’est à peine si ils ne préfèrent pas un européen part rapport à maghrébin d’un pays voisin ?!..
      Je vous dit même pas ce qu’ils feraient d’un saoudien.. En tout cas c’est ce que je crois avoir remarqué..

      Une fois avoir mis l’éclairage sur cette partie vous pouvez parler de racisme.. et comme vous dites c’est peut être pas les seuls...

      Il y a l’histoire d’un Sheikh soufi qui envoi ses disciples sur les routes à la rencontre d’une maturité spirituelle... Plusieurs années plus tard deux de ses disciples reviennent lui raconter leur expérience dans un royaume éloigné..
      Le premier se plaind de la population, des autorités, de la nourriture, bref du pays.. Alors que le second jure avoir eu les plus heureuses rencontres..

      Bien évidemment les deux disciples ont visités le même pays... la seule difference c’était les disciples... Le verre à moitié plein qui n’attends qu’à être remplis comme dit la pub...


  • #1387396
    le 02/02/2016 par anonyme
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Il y a beaucoup plus de populations negroides arabisés installés là depuis plusieurs générations et de problèmes de racisme au Maroc que dans les autres pays du Maghreb. Comme énoncé dans l’article, la dynastie alaouite a usée avec les noirs du même stratagème que les turcs avec les janissaires caucasiens, et pour les même raisons. Les premiers tyrans alaouite, issue d’une tribu de pillard de l’Atlas et pas du tout descendant d’aucun prophète, se sont entourés de mercenaires / esclaves africains dociles pour aller mater les tribus autochtones berbères très peu enclin à se soumettre ni à ces escrocs, ni à personne. Les villes d’Algerie et de Tunisie sont elle tombées sous la coupe des vrais janissaires envoyés par les turcs de l’empire ottoman pour les racquetter, d’où les révoltes constantes des berbères d’Algérie surtout. En echange de leurs loyautés les despotes, qui n’avaient aucune confiance dans les populations autochtones, permettaient à ces nouveaux venus de s’installer et de prendre femme en pays amazigh. Dans le reste du Magrheb toutes les tribus nomades ou sédentaires qui vivaient à proximité du Sahara se sont métissés plus ou moins naturellement au cours de l’histoire sans que cela ne pose plus de problèmes de racisme que cela à en juger les rapports qu’entretiennent ces populations métisses aujourd’huî. Les touaregs, les hommes des oasis et les saharouis sont l’exemple le plus marquant de la cohabitation et du métissage de ces populations qui se sont imbriqués au point de former des clans culturellement homogènes mais avec une grande mixité ethnique, des berbères plus ou moins arabisés et des africains qui se considèrent comme un seul peuple. Qui parlent les mêmes langues, qui ont les mêmes cultures. Les populations dans les villes des plaines et des montagnes d’Algerie, de Tunise et de Libye sont restés relativement homogènes ethniquement jusqu’à aujourd’hui, c’est à dire blanche d’Afrique. Pas comme dans les villes marocainne ou noirs et blancs cohabitent depuis très longtemps, avec une mentalité féodale qui faisait des désargentés les "khemess" (cerfs) des plus fortunés. Donc des noirs les larbins des blancs, d’où l’attitude des marocains à l’égard des migrants africains qui tentent leurs chances par le Maroc pour rejoindre l’Europe. Même si malheureusement les autres maghrébins ne se comportent pas beaucoup mieux avec ces malheureux. Le clivage qui monte est le clivage berbérophone / arabophone au Maghreb, celui là est réellement explosif.


  • #1387416
    le 02/02/2016 par MH06
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    C’est surement BHL qui devait etre à la camera !


  • #1387425
    le 02/02/2016 par moos
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Les dessous de cette histoire n’a rien d’un racisme ordinaire comme on l’entend en France... d’ailleurs ces populations sont métissées à 99%.

    Pour bien comprendre le problème, au Maroc les Terres appartiennent aux populations qui y habitent et non pas à l’Etat, mais pour se faire, il faut une entente entre population pour un partage sans conflit, je dis bien sans conflit (rien à voir avec un partage équitable), parce-que si y a conflit l’Etat en prend automatiquement possession.
    Donc dans certains cas, des gens qui débarquent de nulle part, parfois encouragés par le makhzen(Etat avec des lois non officielles) pour demander à participer sinon ils vont protester, ce qui bloquera automatiquement le partage.
    Après s’ensuit des tensions en trompe-l’oeil, c’est de ça dont il s’agit ici.

    Bizarrement ces problèmes n’existent que depuis le partage de façon équitable des terres, les riches ne veulent pas d’une part égale à celle des pauvres, ou les blancs vont chercher des critères pour assimiler les noirs aux étrangers alors qu’ils sont majoritaire dans ces régions, ou encore le partage ne concerne que les mâles etc...

     

    • #1387681
      le 02/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Très intéressant.. on voit bien que le reportage se contrefout d’expliquer le contexte national pour mieux mettre en relief ce conflit local..

      Ce qui est terrible car cette très simple explication permet de mieu comprendre le reportage, le rend même plus intéressant dans un sens.. Quelle est la raison de cette omission ? Insister sur une discorde basée sur des bases ethniques ? Et non pas historique, institutionnel, conflit de classes.. défense et réévaluation de droits démocratiques ?

      Cet état fait selon l’homme serais dû à une instruction générationnel qui permet aujourd’hui de contester ce qui n’a jamais été contesté lors du partage initial ? Sans représentant, pas de représentation ?...

      L’information a pour habitude de caricaturer les choses pour saisir plus rapidement l’essentiel (ici une discorde sur fond historico-anthropologique), c’est souvent là que l’on trouve les mensonges par omission.. Méfiez vous un minimum de l’info... Parfois méfiez vous un maximum.


    • #1387692
      le 02/02/2016 par Maroc
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Je confirme. Les tribus trouvent toujours des excuses pour refuser de partager les terres lorsqu’elles se font plus rares avec la croissance démographique.
      Le racisme au maroc n’est pas institutionnel, le metissage est fort.
      Ici il ressurgit uniquement à l’aune d’un conflit de nature économique.
      Ces problemes se trouvent entre différentes tribus de meme races partout dans le maroc rural, c’est très commun...
      Cette vidéo est trompeuse car elle montre ce problème au travers du prisme d’un cas particulier qui n’est pas représentatif et donne une fausse image de généralité du racisme au maroc ce qui n’est pas le cas.


  • #1387695
    le 02/02/2016 par Marocain Au Maroc
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    j’ai vécu 3 ans dans cette ville, et jamais entendu parlé de ce problème de soit disant segregation racial, du moins de nos jours.


  • #1387699

    @peter

    "Quel est l’intérêt de castrer un esclave si il y a un faible taux de survivant ? Ponctuellement pour le harem de la cour ?"

    Qu’es qui te fait dire que le taux lié à cette pratique était élevé, puisque courante elle était maitrisé, de toute façon les esclaves maintenu dans leur condition pour un grand nombres n’avaient pas la possibilité d’engendrer une descendance. ( je parle des esclaves blancs )

    "Pareils pour les barbaresques les chefs pouvait être des renegats chrétiens des mercenaires.. des pirates quoi.."

    Oui mais pas ou peu d’ancien esclaves ayant tourné casaques, cela était le fait d’accord extérieurs, exemple des lombards souvent convertis à l’islam composant un grand nombres de pirates barbaresques.

    "L’Europe avait ses pirates et ses corsaires.. mais il fut décidé de délaisser la méditerranée au profit d’un développement des pays plus au nord.."

    ça n’explique pas les captures fait par ces derniers sur les cotes d’Irlande, sur les cotes bretonnes et pas qu’une fois et pas des petites prises....

     

    • #1387938
      le 03/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      @peter
      “Quel est l’intérêt de castrer un esclave si il y a un faible taux de survivant ? Ponctuellement pour le harem de la cour ?"

      Qu’es qui te fait dire que le taux lié à cette pratique était élevé, puisque courante elle était maitrisé, de toute façon les esclaves maintenu dans leur condition pour un grand nombres n’avaient pas la possibilité d’engendrer une descendance. ( je parle des esclaves blancs )




      Tu plaisantes j’espère.. L’ablation ou l’écrasement des testicules sans complication et sans morts qui s’en suive ?!! Tu manques vraiment de bon sens marchand... la seule raison c’est pour en faire des chanteurs ou être sûre qu’ils ne pourront pas faire des batards à un riche propriétaire... là encore je ne suis pas sure que la peur ai été bien importante mise à part pour les rois à la cour dont les intrigues et les crimes fratricide étaient monnaie courante.. Pourquoi ce traitement pour une aide agricole ou domestique ? Faut enlever tous les fantasmes.. certains gardent une érection tout à fait normale et combien même ça n’empêche pas d’avoir des désirs et des relations sexuelles !!!!! Quelle est donc la plus value marchande ??!! La voix de crécelle, et la garantie de ne pas avoir des batards ?..
      Les esclaves avaient tout comme dans les plantations de coton des familles.. il faut les exploiter et les tenir en bonne santé..



      "Pareils pour les barbaresques les chefs pouvait être des renegats chrétiens mercenaires.des pirates"
      Oui mais pas ou peu d’ancien esclaves ayant tourné casaques, cela était le fait d’accord extérieurs, exemple des lombards souvent convertis à l’islam composant nombres de pirates barbaresques.



      Pas du tout dans la société musulmane il y a pléthore d’esclaves ayant obtenus tous les honneurs.. il est évident que les esclaves ayant des compétences et ayant adoptés une partie des mœurs de leur nouvelle société pouvait avoir des envies d’ascension sociale... Comme diriger des rafles vers des villages côtiers... normands, d’Irlande, etc..



      "L’Europe avait ses pirates é corsaires.. il fut décidé de délaisser la mediteranée(...)."ça n’explique pas les captures fait par (?) sur les cotes d’Irlande, sur les cotes bretonnes et pas qu’une fois et pas des petites prises..




      Vous partez du principe qu’un renegat estimait qu’une vie de servitude était préférable dans un village pauvre au hiver rigoureux qu’une vie de servitude au soleil ? Kif kif même si c’est pas le kif ?


  • #1387860
    le 03/02/2016 par yenamarrrrrre
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    l’histoire est l’histoire ,l’esclavagisme ,les différences ou autres actes commis par nos ancêtres d’en haut ou d’en bas ne sont pas les notre, chacun sera jugé sur ces actes ,évitons de les reproduire et penchant nous vers l’avenir ,réfléchir pour améliorer la vie


  • #1388130
    le 03/02/2016 par Luigi13500
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Il en pense quoi Kemi Seba ???

     

    • #1388432
      le 03/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Lucky Luigi perd sa main et apprend la terrifiante vérité : Dark VaLor est...

      « Non, je suis ton père... »


  • #1388467
    le 03/02/2016 par Déclassé social
    La ségrégation des Noirs du Maroc

    Rien à faire. Ce sont des humains certes, mais en aucune façon je n’ai d’intérêt pour leur histoire et vie.

     

    • #1389111
      le 04/02/2016 par Peter
      La ségrégation des Noirs du Maroc

      Moi aussi je m’en bas les reins des histoires des américains (ou pas).. mais qu’es-ce que j’aime Hollywood !!!
      ...de toute evidence l’aventure humaine est trépidante.. la seule difficulté c’est qu’on ne connais presque rien des « autres » mise à part Hollywood, mais ça c’est comme on dit une autre HISTOIRE ?..


  • Commentaires suivants