Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La voiture électrique signe-t-elle la fin du pétrole ?

Les industriels préparent calmement la "transition énergétique"

Tremblement de terre dans l’industrie automobile : la Norvège a annoncé en début de mois vouloir totalement bannir les véhicules thermiques à horizon 2025 ! Elon Musk, le patron de Tesla, a répondu à cette nouvelle par la déclaration suivante : « Quel pays extraordinaire ! ». La semaine suivante, on apprenait que la Hollande envisageait la même décision et des rumeurs ont circulé sur une réflexion similaire en Allemagne. Au final, l’Allemagne aurait pour l’instant simplement précisé qu’un mandat de ce type serait nécessaire à horizon 2030 pour respecter les objectifs d’émissions de gaz à effet de serre.

 

L’objectif d’une telle mesure est clair : arriver à un parc automobile 100 % électrique et régler définitivement le problème du changement climatique tout en se débarrassant de notre dépendance au pétrole. Le transport fonctionne aujourd’hui à plus de 90 % à base d’énergies fossiles et est le deuxième plus important pôle d’émission de gaz à effet de serre (24 % des émissions européennes, le transport routier dans son ensemble représente 71,9 % de ce total), derrière l’industrie.

La Norvège et d’autres pays envisagent de bannir les véhicules à moteur thermique d’ici 2025 pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et limiter le réchauffement climatique.

Mais passer de cette décision à la pratique n’est pas chose aisée et pose plusieurs questions. D’abord, sur la base du parc automobile existant aujourd’hui en Norvège et des nouvelles immatriculations, il faudrait déjà 15 ans pour arriver à l’objectif fixé par le gouvernement. Mais l’interdiction de vente des véhicules à moteur thermique ne sera effective qu’en 2025 et, d’ici là, même si les ventes de véhicules électriques progressent, les ventes de véhicules en général progressent elles aussi. Même si la croissance de l’électrique est plus rapide que les autres types de véhicules, il sera difficile d’atteindre l’objectif avant 2035.

 

La mise en pratique d’une telle décision à un horizon aussi court est compliquée

Par ailleurs, pour ce qui est de la réduction des gaz à effet de serre, cette décision pose question. L’idée que sous-tend une telle décision est celle martelée par les fabricants de véhicules électriques : ces véhicules sont « zéro émission » et ne polluent pas. Au-delà du débat sur la production de gaz à effet de serre pendant le processus de fabrication – auxquels certains constructeurs, comme Tesla, ont essayé de répondre en réalisant un outil de production à émission négative – se pose la question des émissions de gaz toxiques pendant la durée de vie du véhicule. En effet, comme le faisait remarquer Christophe de Margerie, l’ancien président de Total, ce que les constructeurs oublient de mentionner lorsqu’ils vendent un véhicule « propre », c’est ce qu’il se passe « derrière la prise » lorsque la voiture « fait le plein ». En effet, lors du processus de recharge, les véhicules électriques font appel à l’électricité produite par le réseau du pays où ils se trouvent.

 

Mais la voiture électrique n’est pas aussi propre qu’on pourrait le penser

Or, aujourd’hui, le charbon constitue à lui seul la source de production de plus de 40 % de l’électricité mondiale, et sa part a augmenté au cours des dernières décennies. Viennent ensuite le gaz (22 % environ) et, dans une moindre mesure, le pétrole (4,4 %). Les énergies non émettrices (hydro-électrique, nucléaire, éolien,…) représentent moins du tiers de la production mondiale.

Lire la suite de l’article sur leseconoclastes.fr

 

Sur l’écologie et la problématique énergétique, lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout ce qui nous éloigne du moyen orient est bon à prendre.Malheureusement ce n’est pas encore la fin du pétrole pour les cargos, les camions transportants les marchandises et les engins de chantiers et dans les mines (tout ce sur quoi notre civilisation de libre échange repose).

     

  • J’ai hâte qu’on en arrive aux premières voitures électriques balancées dans les rivières lors d’arnaques aux assurances.

    On reparlera alors de ces magnifiques véhicules "non-polluants".

    (Je ne suis pas contre le changement énergétique, au contraire... Mais la voiture à batteries est un intermédiaire qui devrait être cantonné aux services de location urbains avec interdiction de circuler hors des villes, la vraie solution étant la pile à hydrogène.)

     

    • Pile à combustible ... Qui elle aussi à un siècle d’existence...
      Son principal problème dans le cas d’une utilisation automobile est justement l’hydrogène.
      1. Si stocké in situ : h2 est produit comment ? Par reformage à partir de ch4 (méthane donc gaz de ville)
      2. Produit par reformage interne au véhicule mais procédé lourd et encombrant (produit aussi par le ch4 ou par le méthanol)

      Non non. Pile à combustible dans l’automobile pour s’affranchir du pétrole tu oublies.

      Pour moi la solution est plus complexe

      1. Création de standard batterie/connecteurs pour tous les constructeurs (ça bloque depuis 10 ans sur ce points déjà)
      2. Mise en place d’un smart grid (gestion prédictive et modulaire de la consommation Elec).
      3. Mise en place de station-service avec échange standard de batterie

      et en tache de fond : amélioration des performances massiques des batteries (c’est en cours et bien avancés)


    • "la vraie solution étant la pile à hydrogène"

      L’hydrogène ne se trouve pas à l’état naturel, il est toujours combiné à autre chose, il faut donc l’extraire d’une manière ou d’une autre et ça coûte de l’énergie. De plus l’hydrogène est l’élément le plus léger, difficile à confiner, même s’il y a eu des progrès en ce sens ces dernières années (aérogel de graphène, etc).

      La vraie solution ? (mises à part les polémiques sur le moteur à eau, à air, etc ou encore les technologies pour ainsi dire "exotiques")

      Le cannabis ! Et ce n’est pas une blague. Cette "mauvaise herbe" qui pousse presque partout quand les conditions sont réunies, permet de produire de son huile un hydrocarbure tout aussi efficient que le pétrole raffiné, avec des ratios de pollution de loin inférieurs (Ford lui-même conduisait un prototype de Ford T fonctionnant à l’huile de cannabis, mais d’autres ont préféré le profit, et quel profit).

      Des pays comme le Brésil ont préféré notamment la canne à sucre pour produire du bio-éthanol, en outre s’agissant de la croissance, du rendement au m2, besoin en eau, ... le cannabis est bien plus intéressant. Et inutile de faire des guerres pour s’accaparer l’or vert, tout pays pourvu de suffisamment de terres agricoles et du climat conséquent peut produire son bio-carburant naturel, tant que certains lobbies ne s’en mêlent pas.

      Pour les besoins en eau... il existe des éoliennes productrices d’électricité et d’eau via l’humidité ambiante, ou bien ce système peut aussi tourner au carburant à base de cannabis, ainsi que les machines servant à sa production.


    • #1539268

      Les voitures éléctriques actuelles sont toutes équipées de batteries au Lithium. Non seulement, ce n’est pas un métal polluant mais ces batteries sont très demandées pour le stockage d’énergies renouvelables (qui aujourd’hui est principalement sur des batteries au plomb). Dans le cas d’éscroquerie à l’assurance, le gars pas trop con vendra sa batterie (ou les modules de sa batterie) pour 3000-20000€ avant de faire disparaitre son véhicule...


    • La pile à hydrogène en effet, déjà testée et réalisée pour un véhicule BMW aux USA. Il reste des paramètres à maitriser certes (poids, étanchéité ...). On se demande pourquoi un tel article bien documenté n’en fait meme pas mention. Recherche parrainée par EDF sans doute ...


  • #1539057

    Et nous les benêt on tombe dans le panneau !

    C’est juste une nouvelle consommation. Ce qui permet de remettre un peu d’huile dans le moteur rouiller du capitalisme à crédit. Il ne faut jamais que la roue s’arrête, c’est ça le principe. Et grâce à cette arrivée la roue repart pour un tour. Le même coup qu’on nous à fait il y a 10 ans avec ce qu’on appelle " l’écologie ", et qui n’a absolument rien d’écologique.

    Le diable est dans les détails...et aussi dans notre cul !

     

    • #1539115
      le 21/08/2016 par L’humanité insurgée
      La voiture électrique signe-t-elle la fin du pétrole ?

      Les magnats Américains ayant assujetti leurs concurrents européens et japonais se retrouvent devant une n-ième saturation des marchés, puisqu’une nouvelle guerre mondiale n’aurait aucun sens, l’Empire utilise ses sous fifres (politiques) afin de forcer la main des consommateurs pour créer un nouveau marché ex-niliho.

      Nous voici entrés dans l’ère de la croissance verte.


    • #1539269

      J’ai un vehicule éléctrique avec lequel je viens de dépasser les 110 000km, je suis peut-être tombé dans le panneau mais par rapport a mes anciens vehicules, j’ai vite fait le calcul et aujourd’hui ce V.E. me revient bien moins cher que les vehicules thermique que j’avais avant. Je ne parle même pas de l’entretient qui est... inexistant (il faut changer les pneus et c’est tout !), pas top pour relancer l’économie...(surtout que c’est censé tenir plusieurs centaines de milliers de km...).

      Peut-être dans quelques années quand nous serons taxé au km via le GPS et module cellulaire intégré au vehicule il ne sera plus interessant de rouler avec ce type de vehicule, mais aujourd’hui c’est une niche qui permet justement d’éviter d’engraisser l’état et les monarchies du moyen orient...


  • #1539074

    Sujet hyper complexe mais les véhicules représenteront un essor pour le solaire, il est évident qu’ils représentent une capacité de stockage énorme de la production des renouvelables solaire et éolien !


  • Et quelle importance que ce pays merdique... pardon : nordique, quitte les rangs des pollueurs patentés comme les USA, Chine, Japon, etc. ?
    Croyez-vous que ces 5 millions et des flocons puissent pencher la balance dans le bon sens ? Évidemment ils s’en foutent, ils ont fait des réserves avec leur pétrole durant des décennies, alors ils peuvent tous s’acheter des Tesla.

    De toutes façons c’est des voeux pieux : les grosses cylindrées et les voitures de luxe seront bien plus attractifs que ces trucs qui vous lâchent à deux pas de chez vous.
    La seule vraie solution est de développer la pile à hydrogène. Cela finirait avec les pays du Golfe, je dirai même que le sionisme serait sacrément touché...


  • #1539109

    En tout cas, il ne s’agit pas d’un progrès. Il sera bien de rappeler que la voiture la plus rapide du 19ième siècle était une voiture... électrique ! La jamais contente de Camille Jenatzy.

    Après plus d’un siècle de pollution pour engraisser la dynastie Rockfeller en utilisant des moteurs à explosion inspirés du moteur à poudre de Christian Huygens au 17ième siècle, la voiture électrique qui utilise toujours le moteur électrique inventé par Nicolas Tesla en 1877 reviendra en force en 2025.

    Croire que le capitalisme consumériste mène au progrès technologique est d’une imbécilité la plus crasse...

     

    • #1539298

      Effectivement les premières voitures furent électriques, mais le moteur thermique (à carburant) a gagné parce qu’il est beaucoup plus pratique. C’est le marché qui a décidé (le public !). Plus d’un siècle plus tard, les batteries n’ont que très peu évolué. Les véhicules électriques sont toujours quasi-incapables de sortir des villes tandis que les voitures à moteur thermique consomment de moins en moins de carburant et sont capables de super-autonomies.
      En l’état, le véhicule électrique n’a aucune chance de remplacer le moteur thermique (d’autant qu’on commence à savoir fabriquer du carburant à partir de tout : algues, végétaux, déchets...)


    • #1539422

      Eh Denis Papin ça vous dit rien , la première voiture était à vapeur !!!

      http://www.lepetitsolognot.fr/wp-co...

      néanmoins pas facile de faire un créneau) :


  • Tant qu’elle coûtera deux fois plus cher qu’une voiture à moteur thermique c’est peu probable .


  • Ce qu il faut retenir :
    Que l on brule 1 kilowatt de pétrole ou 1kw d electricité généré par la combustion du charbon , qui pollue le plus ?
    Je pense que le kw d electricité pollue largement plus.
    C est tout.
    Effectivement, pour le capitalisme c est une source de PIB qu il réve pouvoir se réaliser.
    Ils essayent d une certaine de manière , une obsolescence programmé pour l automobile a combustion, a coup de loi et de catastrophe climatique.
    L opinion publique doit être conquise.

     

    • #1539272

      Même en supposant que la voiture éléctrique est chargée à partir d’eléctricité produite à partir de charbon, elle pollue moins qu’un vehicule thermique :
      - Le rendement de la charge du vehicule est supérieur à 90%
      - Le rendement d’une centrale à charbon est bien supérieur à celui d’un vehicule thermique : non seulement la centrale fonctionne toujours dans les meilleurs conditions de rendement mais en plus la chaleur n’est pas perdue mais recupérée pour creer de l’energie suppluementaire.
      - Il est beaucoup plus facile de limiter la pollution d’une centrale (filtres, controle etc) que de plusieurs milliers de vehicules. La pollution se fait d’ailleurs loin des centres de population.

      Mais c’est un mauvais débat. Le vehicule éléctrique stocke l’énergie, ce sera donc un parfait candidat à l’éxploitation des énergies renouvelables. Aujourd’hui il est principalement chargé la nuit, quand le réseau n’est pas utilisé et quand l’éléctricité est la moins chère ; donc certainement pas/peu produite à partir de carburants fossils...


  • Ils sont bien marrant ces guignols de norvégiens. Leur pays est un des plus développé d’Europe grâce à son pétrole et son gaz. Ils sont aussi une grande puissance de pêche. Les poissons ils vont aller les pécher avec des chalutiers électrique aussi ? Comment se tirer une balle dans le pied.

     

    • #1539177

      Leur pays est un des plus développé d’Europe grâce à son pétrole et son gaz.




      La présence ou l’absence de ressources pétrolières et gazières n’a rien à voir avec le développement d’un pays. En effet, il existe des pays développés sans ressources et des pays sous-développé avec d’immenses ressources pétrolières.

      Le développement d’un pays est dû à l’intelligence de son peuple.


    • #1539310

      @jesuislepen

      La prospérité d’un pays est avant tout le fait de l’intelligence et de l’intégrité de son élite politique et des aléas de l’histoire. L’intelligence d’un peuple est un facteur secondaire dans la mesure que tous les peuples ont une forme d’intelligence qui leur est propre et leur permettant d’atteindre un niveau de prospérité décent. C’est pour cette raison que dès lors qu’une équipe de dirigeants compétents prennent les rênes du pouvoir dans un pays en quelques décennies ce dernier voit son développement économique et son niveau de vie explosé. Par exemple les Russes sous Boris Eltsine n’étaient plus cons que ceux d’aujourd’hui, juste un peu plus alcoolisés, mais ce qui a changé c’est la gouvernance...les Malaisiens ne sont pas spécialement plus intelligents que les Philippins, pourtant la Malaisie et les Malaisiens sont autrement plus prospères que les Philippins...idem la différence est essentiellement du à une différence de gouvernance...Il suffit qu’il y ait des gens compétents, honnêtes et dévoués à la tête d’un pays pour que les choses prennent une tournure favorable.


  • #1539176
    le 21/08/2016 par Godefroi de Javron
    La voiture électrique signe-t-elle la fin du pétrole ?

    d’ici 2025 .. le Seigneur aura reprit le contrôle total de la planète bleue


  • La voiture électrique est :
    - polluante (charbon, uranium)
    - nécessite du pétrole (plastiques, pneumatiques)
    - polluante côté ondes électromagnétiques (très mauvaises pour le vivant)

    Un projet israélien de voiture électrique a été abandonné à cause des rayonnements électromagnétiques (ils sont en avance sur nous sur ces considérations et ont des normes plus drastiques sur les antennes de téléphonie mobile par exemple).

     

    • #1539300

      Nan, si le projet Better Place de Shai Agassi a été abandonné c’est tout simplement parce que... les consommateurs n’en veulent pas ! Ce n’est pas PRATIQUE. Or c’est ce que le consommateur demande justement à une voiture ! Ce sont des délires de geeks onanistes (comme le projet Tesla). Il y a un gros battage médiatique, quelques bobocrétins achètent ces véhicules, et ensuite la société fait faillite.


  • #1539216

    Pour tous les bobos qui pensent que la voiture électrique est la "solution" voici quelques chiffres qui vont vous faire déchanter.
    - Premièrement : Si tous le monde roule à l’électrique comment feront nous pour les recharger ? je rappel que ces bobos veulent en même temps nous sortirent du nucléaire hors pour 5000 voitures branchées sur le réseau il faudrai 1 réacteur entier dédié à les recharger.
    - Deuxièmement les batteries des véhicules électriques sont au lithium, je rappel que cette ressource est comme le pétrole, à savoir quantifiable donc dans des années on aura aussi des pénuries. Cette ressource est situé principalement en Afghanistan.
    - Troisièmement la production de ces batteries polluent énormément et pour les recyclés c’est pas pour tout de suite. Mais c’est vrai que ça ne pollue pas en roulant ;) .
    - Quatrièmement Toutes les ressources à énergies renouvelables sont produites par le pétrole, panneau solaire, batteries( c’est du plastique ;) ) etc...

    L’énergie qu’on peut utilisé c’est bien l’hydrogène, le moteur à eau existe depuis trèèèèèèèèès longtemps mais les brevets sont détenus par les constructeurs automobiles pour éviter que cette techno progresse.

    Ce qui me fait rire c’est qu’en tant que fan d’aéronautique et d’automobile il y ait un fossé entre les deux et pourtant l’un s’inspire de l’autre, je m’explique :

    Le monde aéronautique à réussi depuis sa création à augmenter l’autonomie tout en diminuant la consommation des avions, entre la première et la seconde guerre. Je rappel que les motoristes de ces avions était les constructeurs automobiles DAIMLER BENZ pour les Allemands et Rolls Royce pour les Alliés. Ces moteurs vieux des années 40 sont seulement déployés dans l’automobile d’aujourd’hui, comme la technologies des turbos avec un compresseur à double étages etc...

    L’automobile quand à elle n’a rien fait évolué niveau consommation depuis les 1970-80, n’est-ce pas bizarre ? alors que des concours existent où des voitures font 1000km avec 1l d’essence (ce sont des prototypes et non des véhicules pour la route ;) ). Les voitures récentes ont eu un petit progrès mais ce n’’est rien du tout. Je pense qu’avant de remplacer le thermique il faudrait améliorer son rendement et réellement trouvé des solutions pour diminuer la consommation avant de changer radicalement de technologie de propulsion.

    Et surtout tout sauf l’électrique pour les raisons évoquées, je suis plus pour l’hydrogène.

    Merci ;)


  • #1539254

    Et l’électricité elle vient d’où ? Tombe du ciel par l’opération du Saint-Esprit ? Des éoliennes ? Et elles sont fabriquées comment les éoliennes ? Par la grâce de petits lutins et petites fées ? Les panneaux solaires ? Et les terres rares nécessaire à la fabrication de ces panneaux ? Je me demande si les moteurs thermiques ne seraient pas un moindre mal en fin de compte, d’autant plus que l’on est très loin d’avoir exploré toutes les possibilité d’amélioration du rendement du moteur à explosion...des bricoleurs dans leur garage sont capables de diminuer de 25 à 30% la consommation de leur voiture grâce au système Pantone, alors imaginez un peu ce que pourrait faire des ingénieurs disposant de fonds de plusieurs millions d’euros et de labos de recherche au top !

     

    • #1539275

      En France, avec les centrales nucléaires qui ne sont pas utilisées la nuit (et avec lequelles on revend l’éléctricité à très bas coût la nuit à nos voisins) nous pouvons charger, toujours la nuit, plusieurs millions de véhicule électriques sans modifier le réseau.

      Le V.E. est un très bon candidat à l’éxploitation des énergies renouvelables car, êtant un système de stockage d’électricité ; il permet justement de pallier l’intermitence de ces énergies.

      Les éoliennes sont peut-être une stupidité, il ne faut pas mettre toutes les énergies renouvelables dans le même sac. Il est d’ailleurs parfaitement possible de créer de l’eléctricité avec du solaire thermique, sans aucune terre rare...

      Aujourd’hui je suis ravis de charger mon V.E. avec mes panneaux photovoltaiques (qui ont un durée de vie de pluisieurs decenies) en autonomie totale par rapport au réseau éléctrique ; même si tout n’est pas parfait, entre ca et utiliser un vehicule thermique diesel polluant qui participe à l’empoisonement de la majorité de la population, au declenchement de guerres au moyen orient et à l’enrichissement de quelques connards, mon choix est vite fait...


    • #1539327

      @Jin Kazama

      Merci pour tes éclaircissements. Je suis juste un peu méfiant en ce qui concerne l’enthousiasme pour les énergies dites renouvelables.
      De toute manière une chose est sûre, il va falloir diminuer notre consommation énergétique quel qu’en soit la provenance...en finir aussi avec l’obsolescence programmée...relocalisé la production agricole et industrielle (lieu de production doit être au plus proche du lieu de consommation)...


  • #1539281

    vive le nucléaire !!! Car le solaire et l’éolien va bientôt arriver à saturation , imaginer le parc automobile d’ici 2050 en tout électrique est une escroquerie si on ne relance pas le programme nucléaire y compris les surrégénérateurs abandonné par Jospin et relancé par la Russie .
    pour mémoire :
    Le cabinet français Meridian International Research, dans une étude sur le lithium, met en garde :"Les augmentations réalistes de production du lithium ne permettront pas de satisfaire une révolution de la propulsion automobile dans la prochaine décennie. (…) Dans le scénario le plus optimiste, elles ne pourraient fournir que 8 millions de véhicules hybrides du type GM Volt. » Alors que la demande mondiale de voiture essence pour 2008 était de 60 millions de véhicules… Pour information, en 2003 le prix de la tonne de lithium s’élevait à 300$ alors qu’en 2008, celui-ci s’est élevé à 3 000$ la tonne.
    Autant dire qu’il y en aura pas pour tout le monde ! Et que le Chili avec 40% des réserves mondiales doit s’attendre à des révolutions colorées.


  • Les voitures électriques font moins de bruit surtout !
    On va enfin pouvoir de nouveau dormir...

     

  • Deux trois points important sur la voiture électrique...

    - elle est bien plus polluante (batteries, guerres pour les minerais, electricité à produire souvent nucléaire donc bonjour).
    - Le CO2 n’est pas un polluant et le réchauffement climatique du à l’homme est une arnaque complète. Les voitures actuelles créent une pollution réelle par les plaquettes de frein qui sont encore en amiante !
    - elle est bien plus dangereuse (émissions électromagnétiques très importantes, un projet israelien de voiture électrique a été abandonné pour cette raison, et les israéliens sont pas fous ils ont des normes plus drastiques que nous aussi sur les antennes relai de téléphonie qui provoquent des cancers).

    Jamais je ne roulerais dans une bagnole électrique. C’est un truc à se foutre en l’air le système nerveux et choper un Alzheimer ou Parkinson (c’est pas des blagues ! Rensignez vous)

     

    • C’est peut etre l’objectif, nous faire tous crever avant 50 ans.... Rappelez vous que la super elite qui appartient à celle des esquimaux veut reduire la population à 500 millions.... Et maintenant regardez à quelle comunauté appartiennent les leaders de la voiture electrique... Bon on va dire que je suis paranos !!!!!


  • La voiture électrique est une belle arnaque ,je dirais même l’arnaque du siècle.Autonomie 150 kms ,aucune structure de recharge ,8 h pour recharger ,celui qui habite en immeuble ,faudra qu’il pense à acheter des rallonges, jamais propriétaire des batteries (location) .Le but dans tout çà ,ce n’est pas de polluer ou ne pas polluer ,mais simplement de faire autant d’argent qu"avec le pétrole ,pour le reste c’est un joli conte de fée .Si le problème voulait être résolu et il aurait pu l’être depuis longtemps ,et a était étouffé ,c’est la voiture à air comprimé ,qui était prète à être commercialisé pour environ 5800 euros et fabriqué en Indes par Tata ,quand par hasard le créateur Guy Nègre de cette voiture c’est soudainement mort.Cette voiture permettait d’avoir une autonomie de 500 kms et une recharge en 2 minutes pour 1 euro pollution zéro .Quand on compare les 2 systèmes on a vite compris ou se trouve les intérêts ,et ce n’est certainement pas un problème de pollution.

     

    • #1539370

      le seul problème avec la voiture à air comprimée c’est qu’il faut alimenter les compresseurs pour la regonfler et au bout il y a du nucléaire , si on accepte le nucléaire alors c’est génial , en effet pollution zéro


    • Mais de toutes façons les voitures électriques ont besoin d’électricité donc quitte à choisir, autant prendre la version la moins cher, donc j’imagine air à comprimer.

      En tout cas j’avoue que je suis tombé d’assez haut car j’attendais l’électrique depuis longtemps et j’ai vite déchanté quand j’ai vu tous les problèmes cités par dixi. Aussi, le prix d’une voiture électrique est largement supérieur à une version essence (genre 25/30 000 au lieu de 18 000 € et je parle pas de l’équipement, pour 18 000 € on a déjà une belle voiture bien équipé)

      Les batteries en location c’est clairement une belle arnaque, comme le loyer d’un commerce/appartement acheté, on paye un bien acheté jusqu’a là fin de notre vie....


  • À moins de fabriquer des voitures en bois ou en pierre, on aura encore besoin d’un peu de pétrole pour fabriquer les tableaux de bord, les pneus, les composants du bloc moteur, bref, tout ce qui est en plastic...

     

    • Qu’est-ce que le pétrole ? Un hydrocarbure. Quid de l’huile de colza, de cannabis, ... ? Des hydrocarbures (une simple différence d’agencement et de nombre entre les atomes d’hydrogène et de carbone). Il est possible de produire du "plastique" à base d’hydrocarbures végétaux, non exploités depuis un siècle pour les raisons que chacun connaît. Et cerise sur le gâteau ces hydrocarbures sont biodégradables, et ça pousse partout ou presque. Non le pétrole n’est pas une fatalité, il a été privilégié/imposé pour le monopole et la richesse de certains. Tout cela est facilement démontrable.


  • Faudrait déjà que les Tesla arrêttent de prendre feu ou de se jetter sur les camions en les confondant avec des panneaux de signalisation...
    Non, parce que les batteries lithium-air, c’est pas comme l’essence, ça peu s’auto enflammer, et puis il faudrait recharger ces batteries, et à l’heure actuelle, on ne sait même pas comment produire autant d’électricité pour en gaspiller 70% dès la recharge (le principal problème de rendement des voitures électriques).
    Enfin, on est pas à une utopie près...

     

    • Et si par un coup de baguette magique, toutes les voitures du monde sont électriques demain matin, la demande de pétrole sera la même en 2023... si continuité de la croissance mondiale.


  • #1539764

    Simplement en France, passer du pétrole à l’électrique imposerait de construire quelques 220 centrales EPR.
    L’electrique n’est pas une solution pour ce siècle.
    Surtout quand on sait le temps que l’on met à construire un EPR en France...


  • #1539927

    Embarquez 4000 kg de bois dans une vieille locomotive vapeur, roulez 1000 Km.
    Embarquez 40 kg de fuel dans une 205, roulez 1000 Km.
    Embarquez 400 g de Zut dans votre slubospace , roulez 1000 Km.
    Tant que le Zut n’est pas disponible, la science n’aidera personne, ni les riches, ni le progrès.


  • #1540050
    le 23/08/2016 par Patriote syndiqué
    La voiture électrique signe-t-elle la fin du pétrole ?

    Le pétrole est une énergie fossile... l’uranium aussi... et si l’homme n’était qu’un pithécanthrope ?


Commentaires suivants